dictée catastrophique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

dictée catastrophique

Message par maia le Mar 27 Jan 2009 - 22:30

Je suis horrifiée par les résultats en dictée de ma classe de 4e. C'est une classe qui est vraiment faible en français (et dans les autres matières d'ailleurs) mais là je suis désemparée. J'avais choisi un extrait de Dracula qu'on étudie en ce moment (dictée d'ailleurs sur le site Bescherelle niveau 5e à laquelle j'ai ajouté un participe passé à accorder avec le COD) et avec un exercice de réécriture (2 phrases à mettre à la voix passive, revue il y a une semaine) pour éviter les 0 (Quelle naïveté!). Et bien je n'ai pas osé compter, mais je pense avoir 13 notes entre 0 et 2/20 sur 24 copies!!!! affraid Heureusement il y a un 19/20 et un 17/20.
C'est une classe qui n'est vraiment pas travailleuse, la transformation à la voix passive c'était 4 points donnés (je les ai ajoutés aux points de la dictée), ça ne doit pas être nouveau ni difficile pour des 4e surtout qu'on l'a revue, donc je n'ai pas l'intention de modifier mon barème et j'espère que ça les fera réagir mais je suis entre l'énervement et la consternation.
Que faites-vous pour tenter de les faire progresser en orthographe? scratch

maia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Anna de Noailles le Mar 27 Jan 2009 - 22:44

Pour éviter le 0 collectif, je fais souvent des dictées ciblées qui se concentrent sur un point de langue étudié en classe. Par exemple, si le point de langue étudié est l'imparfait/Passé simple, je taxerai plus fortement les erreurs de conjugaison de ces 2 temps. Si malgré tout la dictée est ratée malgré le barème avantageux qui tend à valoriser le point vu en classe, alors je ne note que les verbes conjugués à l'imparfait et le passé simple. Cela évite les décrochages et les trauma de la dictée et permet eux enfants en difficulté de ne se concentrer sur un point particulier car souvent devant la horde de difficultés ils sont perdus et font énormément d'erreurs. Pour l'heure, je dois dire que ça fonctionne pas trop mal.
Je pratique aussi les dictées de phrases que je sélectionne sur une fiche de langue (ortho, grammaire ou conjugaison) effectuée et corrigée en classe. Les élèves peuvent tomber aux hasard sur 10 des 50 phrases vues. Cela les motive. Ils peuvent réviser et ont moins l'impression d'être impuissant. Cela n'empêche pas toutes les mauvaises notes mais permet aux élèves d'être acteurs de leur dictée.
Voilà, j'en avais assez de ces dictées qui aboutissaient à un résultat décourageant pour tout le monde et peu constructif au final.
Bon courage.

Anna de Noailles
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par maia le Mar 27 Jan 2009 - 22:59

Je pense que je vais reprendre ton idée des dictées de phrase. Ce qui m'ennuie quand même c'est d'être obligée de mettre au point des stratégies qui ne font que contourner le problème. Ils sont en 4e et faire des vraies dictées comme au brevet me semble aussi essentiel!
Je pense conserver les notes, corriger au videoproj la dictée en classe (ils pourront prendre des notes) et la refaire en fin de semaine pour qu'ils puissent se rattraper (espérons-le)!

maia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Invité le Mer 28 Jan 2009 - 9:24

@maia a écrit:Je pense que je vais reprendre ton idée des dictées de phrase. Ce qui m'ennuie quand même c'est d'être obligée de mettre au point des stratégies qui ne font que contourner le problème. Ils sont en 4e et faire des vraies dictées comme au brevet me semble aussi essentiel!
Je pense conserver les notes, corriger au videoproj la dictée en classe (ils pourront prendre des notes) et la refaire en fin de semaine pour qu'ils puissent se rattraper (espérons-le)!

Je préfère aussi les faire refaire pour ceux qui ont eu des notes trop faibles, mais en 3e cela devient trop difficile : on n'a plus un moment. Enfin, mes 3e je ne sais d'où ils sortent, je peux leur donner des dictées à rallonge (15 lignes) pour les épuiser (je blague), les 3/4 de la classe ont au moins 16-17. Et devinez quoi ? Ils sont bilingues basques et latinistes : belle classe de niveau, hein ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Invité le Mer 28 Jan 2009 - 10:19

Il faudra qu'on essaie ceci :
« Wesh. Wua mortel, une teuf chez oit ? C’est chan-mé bien ! C’est trop de la balle! »

On pourrait être étonnés des résultats! lol!

Et si on essayait pour le 1er avril?!!!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Invité le Mer 28 Jan 2009 - 11:36

Pour le 1er avril, j'en serais capable ! Mais je ne me fais aucune illusion, même ça, ils ne sauraient pas l'écrire !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par arria le Mer 28 Jan 2009 - 15:46

je fais des dictées semi-préparées, je donne le vocabulaire difficile à apprendre (avec au passage une ou deux définitions), et un point de grammaire à réviser
et puis je donne 6 points de bonus: 2 si le voc a été appris, 2 si le point de grammaire est du, 2 pour des questions sur les définitions (et j'ai eu un 26/20! que je garde évidemment)
la plupart des élèves tournent entre 6 et 12, ce qui les remotive, et puis au lieu d'enlever les bonus, j'augmente la difficulté des dictées au fur et à mesure

arria
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Aredius le Mer 22 Juil 2009 - 9:52

Et vous imaginez ce qu'on trouve dans les manuscrits de thèse sur lesquels on a à rapporter ! mais il faut dire qu' "on" a fait ce qu'il fallait pour obtenir un tel résultat, si je lis ce qui suit :


Bonjour,

Je viens de m'inscrire sur ce forum. Je suis retraité
de l'enseignement postérieur depuis un an. Au sujet de la dictée du
Brevet des collèges, voici un extrait de mon blog http://lefenetrou.blogspot.com

" Google m'a conduit via Duneton à ce texte qui me fait comprendre ce que je lis dans les copies :

Il s'agit du Brevet 2000

source : http://www.sauv.net/brevet2.htm "L'orthographePoint n'est besoin de commentaires ici : il suffira de lire l'exercice
de dictée, et les consignes de correction qui l'accompagnent :
LE PETIT GAVROCHE

Pourtant il avait un père et une mère. Mais son père ne pensait pas à
lui et sa mère ne l'aimait point. C'était un de ces enfants dignes de
pitié entre tous qui ont père et mère et qui sont orphelins.
Il n'avait pas de gîte, pas de pain, pas de feu, pas d'amour ; mais il était joyeux parce qu'il était libre. CONSIGNES AUX CORRECTEURS On attribuera 1/2 point
pour la graphie correcte des mots suivants : Mais, à, aimait, ces, la
marque du pluriel dans enfants dignes, pitié, tous, sont, orphelins,
gîte, était, parce qu'. On enlèvera un maximum de 2 points pour d'autres fautes commises, à raison d'1/2 point par faute.On voit donc assez rapidement où mène l'injonction de " valorisation
des graphies correctes " assénée dans le préambule des Annales zéro. En
effet, les nouvelles consignes de correction autorisent à récompenser
d'un très convenable 4 sur 6 (barème de la dictée), soit 13,5/20, la
copie suivante :


" Pour temps il avais un paire est une mer. Mais son pair ne pensé pas
à lui et sa maire ne l'aimait poing. c'étaient un de ses enfants
dinieux de pitié antre tous ki on perd et mêre ait qui sont orphelins.
Ils n'avaie pas deux gîte, pas de pin, pas de feus, pas d'amoure ; mais
ile était joiieu parce qu'il été libres. " À titre d'information, voici
un texte de dictée proposé aux candidats à l'entrée en 6e dans les
années 50 : De
grandes dalles cassées en mille endroits, posées sur le sol qui se
montrait humide par places, auraient fait tomber quiconque n'eût pas
observé les creux et les élévations de ce singulier carrelage. Les murs
poudreux laissaient voir une bizarre mosaïque de bois et de briques, de
pierres et de fer tassés avec une solidité due au temps, peut-être au
hasard. Depuis plus de cent ans le plancher, composé de poutres
colossales, pliait sans rompre sous le poids des étages supérieurs (…).
Ces étages étaient à l'extérieur couverts en ardoises clouées de
manière à dessiner des figures géométriques, et conservaient une image
naïve des constructions.

Honoré de Balzac, Le Curé de village
(Tirée
d'un recueil de dictées publié par Les Éditions de l'Atelier / Éditions
ouvrières ; disponible en librairie.)On mesurera à la lumière de cette
comparaison l'extraordinaire
démagogie qui caractérise les programmes actuels du collège, et surtout
la mauvaise foi qui permettra à nos hommes politiques d'énoncer
hypocritement d'illusoires statistiques de réussite en orthographe, une
fois que tous les élèves auront obtenu, quel que soit le nombre de
fautes commises, la moyenne à la dictée du brevet des collèges.S'il était encore besoin de prouver cette démagogie, nous dénoncerions
le fait que, loin de se contenter de la dictée comme exercice
systématique de repêchage, les concepteurs des sujets ont aussi inventé
de " valoriser les formes de graphie correctes " dans l'exercice de réécriture
! On appréciera en effet que dans un exercice (noté sur 4) qui consiste
à transposer les verbes d'un passage du texte de la 3e personne du
singulier de l'imparfait de l'indicatif à la 2e du présent de
l'indicatif, l'une des consignes de correction demande d' "attribuer
1 point pour l'orthographe correcte des mots en dehors des flexions
verbales" !!! Autrement dit, il suffit de savoir dorénavant recopier
bêtement un texte pour voir sa note d'orthographe remonter… "


Responsable d'un dess en informatique, j'ai fait faire des dictées de textes reprenant le vocabulaire que l'on trouve dans les mémoires. Mais en Bac + 5, il semble être trop tard pour apprendre la différence entre infinitif et participe passé. Les étudiants ne peuvent s'abaisser à de telles considérations. Comme me l'a dit un d'eux. 'Mais c'est la première fois qu'un prof me corrige des fautes. Il n'y a que vous qui voyez des fautes.'

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)

Aredius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par moi le Mer 22 Juil 2009 - 11:07

Pour ma part, je fais "une dictée du jour", soit une phrase par jour.
Un élève est au tableau pendant que les autres la font sur leur cahier. Ensuite on corrige les éventuelles erreurs.

Bilan de l'année:
- quand on ne la fait pas, ils la réclament!
- certains ont progressé
- j'ai fait très peu de séances orthographe puisque je l'ai abordé sur toute l'année!

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par moi le Mer 22 Juil 2009 - 11:10

Pour les 6ème / 5ème: même principe mais en plus, au début de l'année, je leur ai fait faire une dictée diagnostique et ai monté une fiche individuelle cartonnée comprenant les règles qui correspondaient à leur manque. Ils ont le droit (et même le devoir!) de l'utiliser dès qu'il y a dictée, rédaction...
Si ils ont appliqué une règle parfaitement, ils gagnent 0,5 point (à hauteur de 2 points maximum)

Bilan:
50% des élèves ont fait de réels progrès (c'est déjà pas mal!)

moi
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Aredius le Mer 22 Juil 2009 - 12:48

"
Bilan de l'année:
- quand on ne la fait pas, ils la réclament!"

Ca me rappelle les vacances d'été avant d'entrer en 3ième. Je faisais des fautes d'ortho alors j'ai acheté les Annales Vuibert du BEPC et j'ai demandé à ma grand-mère de me faire faire deux dictées par jour et je répondais aux questions d'analyse de texte. Et j'ai pu continuer mes études.

Le désastre actuel a été voulu. Mais les clercs ont démissionné. Ils ont laissé faire. Eux savaient comment s'en tirer.

Et maintenant pour passer les concours ont fait passer des épreuves comme celle de l'examen d'entrée en 6ième : un instit lisait un texte, il fallait prendre des notes et en faire un résumé, répondre à des questions.

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)

Aredius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par saramea le Mer 22 Juil 2009 - 13:18

Je mets en place, au début de l'année, un "mémo orthographe". C'est une feuille A3 qu'ils plient. Il y a 2 colonnes:
exemple: 1) é ou er?
2) la règle et les exemples.
On remplit cette feuille au fil de l'année, après une dictée, une correction de rédac, ou n'importe quand. Puis on agraphe les autres feuilles à venir. Du coup, ça leur fait au final comme un petit livre.
Souvent, quand j'explique une règle d'ortho, ils me disent d'eux-mêmes: on met dans le mémo? Alors on sort le mémo, on le remplit. Ils le bariolent de couleurs et l'ont toujours avec eux. Du coup, quand ils ont une dictée ou une rédac à préparer, ils savent où mettre leur nez pour apprendre leurs règles.

Sinon, je fais parfois des récitations de poèmes à l'écrit. 1 poème par séquence: certains récitent à l'oral, d'autres à l'écrit (= dictées préparées), et on tourne. Et ces récitations viennent en plus des dictées non préparées.

Ce ne sont pas des solutions miraculeuses, mais ça aide...

saramea
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: dictée catastrophique

Message par Aredius le Mer 22 Juil 2009 - 13:48

" ont fait passer des épreuves" Oh Oh Oh. "On, on...qui ça on ?"

Une co(q)uille !

"Pan sur le bec" dirait le Canard

_________________
Aredius, Nantes,http://lefenetrou.blogspot.com
"Homo sum et nihil humani a me alienum puto" (Terence)
"Quis custodiet ipsos custodes? " (Juvenal)

Aredius
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum