Tchad : bac 2012 annulé, ministre de l'enseignement supérieur limogé.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tchad : bac 2012 annulé, ministre de l'enseignement supérieur limogé.

Message par John le Ven 10 Aoû 2012 - 1:10

http://www.journaldutchad.com/article.php?aid=3165

Tchad: Le Bac 2012 à recommencer!
Par Lucie Nkouka - 06/08/2012
Le Premier ministre a annoncé que les repêchés repasseront les épreuves du bac en octobre 2012

Annulation
C’est de manière péremptoire que le Premier ministre, Emmanuel Nadingar a annoncé l’annulation partielle, des résultats du baccalauréat 2012. Il a estimé que le niveau d'admissibilité était trop bas. De ce fait, il invite les différents jurys de l’édition de juin 2012 à revoir les listes d'étudiants reçus. Ne seront alors confirmées admis que ceux qui auront obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20, «conformément aux textes en vigueur». Dans sa déclaration à la presse, le coupable de cette situation a été trouvé.

Des résultats truqués?
Le PM, Emmanuel Nadingar estime que la faute reviendrait au ministre de l’Enseignement supérieur, Djidda Ahmed Mahamat, limogé mercredi 1er août 2012. Ce serait à cause de lui que les candidats ayant obtenu moins de 10 sur 20 de moyenne ont été déclarés admis, et ce contrairement à la loi. L’ancien ministre n’aurait pas suivi les instructions de sa hiérarchie en déclarant «admis» des candidats ayant obtenu jusqu’à 8 sur 20 de moyenne. Après avoir baissé le seuil d’admissibilité, le jury a déclaré 19 307 candidats admis, sur 69 919 candidats toutes séries confondues. En effet, d’après les propos du nouveau ministre de l’Enseignement Supérieur, M. Mackaye Hassane Taisso, invité du JT de l’ONRTV le dimanche 5 août, ce ne sont pas les 19 307, mais seulement 6267 candidats qui auraient été admis avec une moyenne supérieure ou égale à 10 sur les 69 919 candidats, soit un taux de réussite d’environ 9% très en deçà des 27,63% de taux de réussite au Bac 2012, annoncés et publiés. La catastrophe! En 2011, sur 60 658 candidats, 9 544 avaient été déclarés admis, soit un pourcentage de 15,73%. En comparant le taux de 2011 à celui de 2012, il a presque été divisé par deux. A cause de cette faute grave, plus de 60 000 candidats devront faire face à de nouvelles épreuves dans les salles d’examen.

Des précédents?
Lors de son passage à la télévision nationale, le ministre Mackaye nie le repêchage des candidats jusqu’à 09/20 pour la session 2011 du baccalauréat, contrairement à ce qu’aurait avancé un responsable du Lycée Sacré-Cœur de N’Djaména à la Radio Fm Liberté. Dans sa déclaration à la presse quant à lui, le Premier ministre a dit que le gouvernement s’est appuyé sur le décret N°525/PR/PM/MSRSFP/2010 adopté en 2010 pour ordonner l’annulation d’une partie des résultats du baccalauréat 2012. Il a cité l’article 25 dudit décret qui stipule: «Sont déclarés admis après délibération du jury, les candidats ayant obtenu une moyenne supérieure ou égale à 10/20.» Devant lesdits textes on se pose la question de savoir si les résultats de 2011 seront annulés également? Toutefois, on se rappelle que par le passé, les jurys du bac ont proclamé «admis» des candidats n’ayant pas obtenu la moyenne. Un choix justifié à l’époque selon RFI, par l’instabilité qu’a connue le pays et qui ne permettait pas aux élèves de suivre normalement leur scolarité. Ce serait donc pour mettre fin à cette pratique que les autorités ont décidé de n’accorder le bac qu’avec la moyenne de 10 sur 20, à partir de cette année.

Une prochaine date
Pendant que les supputations vont bon train dans les ménages et les chaumières à Ndjamena, le Premier ministre a instruit le nouveau ministre de l’Enseignement supérieur de réunir assez rapidement le jury pour revoir la liste des admis. Le nombre des admis, estimé à 19 000 pour la session de juin 2012 devrait donc diminuer. Une commission se réunira en urgence pour procéder à un tri sélectif. Les candidats dont les moyennes sont en dessous de 10/20 seront convoqués pour une autre session du bac en octobre par souci d’équité, a indiqué le Premier ministre. En attendant, pour certains, l’année est perdue. Nombreux sont les élèves qui se sont procurés des inscriptions à l'étranger et les échéances pour les inscriptions administratives arrivent à expiration. Que faire sans le Bac?

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchad : bac 2012 annulé, ministre de l'enseignement supérieur limogé.

Message par User5899 le Ven 10 Aoû 2012 - 2:06

Exiger de candidats qu'ils aient 10/20 pour qu'ils obtiennent leur diplôme ? Mais c'est fasciste ! affraid

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchad : bac 2012 annulé, ministre de l'enseignement supérieur limogé.

Message par egomet le Ven 10 Aoû 2012 - 9:05

Et en France, quand est-ce qu'on limoge un ministre pour avoir truqué les résultats d'examen?

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/

egomet
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Tchad : bac 2012 annulé, ministre de l'enseignement supérieur limogé.

Message par Celadon le Ven 10 Aoû 2012 - 9:16

80 % d'une classe d'âge au bac. On limoge qui ? Les Tchadiens n'ont rien compris.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum