Ecriture (tous cycles)

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ecriture (tous cycles)

Message par neoinstit le Ven 10 Aoû 2012 - 18:36

bonjour à tous,

J'étais en train de lire un sujet qui parlait de l'écriture des enfants d'autrefois et je me demandais une chose : Comment, à cette époque, les enfants faisaient-ils pour avoir une si belle écriture ?
J'aimerais bien intégrer des moments d'écriture mais je ne sais pas trop comment m'y prendre pour obtenir des résultats efficaces auprès des élèves (je précise que c'est le niveau CE1)

neoinstit
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par doublecasquette le Sam 11 Aoû 2012 - 11:01

@neoinstit a écrit:bonjour à tous,

J'étais en train de lire un sujet qui parlait de l'écriture des enfants d'autrefois et je me demandais une chose : Comment, à cette époque, les enfants faisaient-ils pour avoir une si belle écriture ?
J'aimerais bien intégrer des moments d'écriture mais je ne sais pas trop comment m'y prendre pour obtenir des résultats efficaces auprès des élèves (je précise que c'est le niveau CE1)

Eueueuh... Je crois que c'était très pédagogiquement incorrect et absolument pas reproductible de nos jours Embarassed ...

Pour te donner un exemple, DC véto qui, comme sa grande sœur, son grand frère, son papa et sa maman, et même la plupart de ses grands parents, écrivait comme un chacal au CE2, après un saut du CE1 normal à l'époque pour tous les enfants ayant fait un très bon CP.
Un jour, elle sort de l'école toute fière et rejoint son papa qui l'attendait, en criant, toute fière : "Papa, j'ai eu Assez Bien en écriture !"

Le papa, habitué aux Insuffisant, Passable et Médiocre de la famille, éclate d'un : "Aaaah ! Bravo ma chérie !" sous l'œil horrifié et méprisant des bonnes mères dont les filles flirtaient plus souvent avec les Bien et les Très Bien qu'avec ces notes d'ignominie... Embarassed

Donc, voilà : survalorisation de la note et de la matière, sanctions strictes pouvant aller jusqu'au cahier de petit cochon attaché autour du cou à la récréation et à la sortie ou aux coups de règle sur les doigts, longues séances quotidiennes depuis la grande section (avec 30 heures par semaine, ils avaient le temps), note d'écriture placée en premier sur le Carnet de Correspondance où étaient notés les résultats des compositions mensuelles, note d'écriture au Certif, impossibilité d'être admis au Concours de l’École Normale d'Instituteurs (-trices) avec un zéro en écriture (et ça devait être la même chose dans pas mal de concours administratifs, tous les papiers étant rédigés à la main) et le tour était joué.

Mais je t'assure qu'en septembre 1968, quand ils ont supprimé les porte-plume, dans la famille, même ceux qui n'étaient pas d'accord avec "la chienlit", on a tous crié Ouf !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par coindeparadis le Sam 11 Aoû 2012 - 13:26

Au CE1 j'introduis le stylo plume. Les élèves s'appliquent davantage. Et pour les récompenser de leurs efforts de fais en arts visuels sur une 1/2 période environ de la calligraphie (dans mon ancienne ville on avait la chance d'avoir une expo dans un parc avec des calligraphes arabes, chinois, "français".., des fabricants de papier artisanal...).

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 14:43


_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par titecacahouette le Sam 11 Aoû 2012 - 15:45

En GS ils n'ont que le crayon de papier chez moi, et en CP ils ont le droit de passer au stylo à bille quand ils me le demandent, parce qu'ils se rendent compte qu'ils font moins de ratures. Mais je crois pas que ce soit une question d'outils!
Perso je sais que je prend beaucoup de temps à leur apprendre à faire de belles lettres, qu'ils apprennent à écrire tard en GS (au désespoir des parents) parce que j'attends qu'ils soient capable de le faire sans se prendre la tête. En attendant c'est graphisme à gogo mais version artistique avec l'encre, la gouache, etc. Donc en CP le cahier d'écriture est magnifique. Mais dès qu'ils passent pas l'étape réfléchir avant d'écrire ben... c'est MOCHE.
Alors je leur pardonne parce qu'ils sont qu'en CP et qu'on fait encore de l'écriture à coté (peut-être que j'ai tord) mais peut-être qu'il faudrait aussi leur laisser le droit de passer toujours par le cahier de brouillon avant d'écrire "au propre". On le fait plus trop, et d'ailleurs avec les fichiers où il faut remplir les trous c'est juste impossible, ils n'arrivent plus à se repérer. Vous les faites passer par la phase brouillon vous ?

sinon moi je me prend la tête sur "comment faire écrire proprement un enfant précoce" parce que le 140 de QI n'est pas visible là....

titecacahouette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 16:01

peut-être qu'il faudrait aussi leur laisser le droit de passer toujours par le cahier de brouillon avant d'écrire "au propre".

C'est une bonne idée. Je ne sais pas si j'aurai le temps de le faire, mais en tout cas, j'y penserai.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par titecacahouette le Sam 11 Aoû 2012 - 16:08

l'idée est pas mauvaise mais il faut
1. le temps (et surtout pour ceux qui traînent)
2. la motivation des élèves (sans leur taper sur les doigts ni mettre un zéro en écriture) !

titecacahouette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par coindeparadis le Sam 11 Aoû 2012 - 16:23

J'évite au maximum en CP les fiches à remplir (sauf en DDM). Et quand il y a fiche, l'emplacement pour répondre a une réglure seyès pour qu'ils sachent se repérer. Je trouve effectivement que la génération d'enfants élevés aux fiches écrit mal.
Spinoza merci pour les liens, je ne connaissais pas les textes de Casteilla.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 17:34

@neoinstit a écrit:bonjour à tous,

J'étais en train de lire un sujet qui parlait de l'écriture des enfants d'autrefois et je me demandais une chose : Comment, à cette époque, les enfants faisaient-ils pour avoir une si belle écriture ?
J'aimerais bien intégrer des moments d'écriture mais je ne sais pas trop comment m'y prendre pour obtenir des résultats efficaces auprès des élèves (je précise que c'est le niveau CE1)

Ils faisaient comme ça :



source de l'image : http://cddp72.crdp-nantes.fr/ftp/siteSarthe/pdf/ecole-livre.pdf

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par titecacahouette le Sam 11 Aoû 2012 - 17:51

ho zut, quand je vois son tableau, je comprends pourquoi mes élèves écrivent mal !

titecacahouette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Dhaiphi le Sam 11 Aoû 2012 - 17:55

@titecacahouette a écrit:l'idée est pas mauvaise mais il faut
2. la motivation des élèves (sans leur taper sur les doigts ni mettre un zéro en écriture) !
Je déchire la page, ça les motive pas mal... Laughing mais je complimente aussi (CM2).

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 18:04

@titecacahouette a écrit:ho zut, quand je vois son tableau, je comprends pourquoi mes élèves écrivent mal !

Pareil. Rien qu'en changeant notre façon d'écrire au tableau, en faisant bien attention à bien tracer les lettres, les mots, on devrait faire progresser nos élèves.
Ensuite, autant pour eux que pour nous, cela deviendra une habitude. C'est en forgeant (bien) qu'on devient (bon) forgeron.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Julinette le Sam 11 Aoû 2012 - 18:13

+ 1. Ils sont très sensibles à l'écriture magistrale...

_________________
Ni dieu ni gourou

Julinette
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Sapotille le Sam 11 Aoû 2012 - 18:24



Mais Spinoza, c'est génial ce que tu as collecté et mis en valeur ici !

Bravo !

Sapotille
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 18:31

Merci ! Je participe comme je peux.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Dhaiphi le Sam 11 Aoû 2012 - 18:37

@Julinette a écrit:+ 1. Ils sont très sensibles à l'écriture magistrale...
Oui bien sûr, mais je ne suis pas capable d'écrire au tableau comme le montre la photo.
J'insiste plus sur la présentation et le soin. Very Happy

_________________
De toutes les écoles que j’ai fréquentées, c’est l’école buissonnière qui m’a paru la meilleure.  
[Anatole France]
J'aime les regretteurs d'hier qui voudraient changer le sens des rivières et retrouver dans la lumière la beauté d'Ava Gardner.
[Alain Souchon]

Dhaiphi
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par adelaideaugusta le Sam 11 Aoû 2012 - 18:42


Je remets ce message (merci à Spinoza), car il me tient particulièrement à coeur.


Adélaïde a posté le message ci-dessous dans le forum Léo et Léa des enseignants (http://www.leolea.org/lforum/../lforum?client=liras&skin=&langue=fr)

Sujet : double niveau CP-CE1

------------------------------------------------------------------------
Je retrouve ce texte sur l'importance de l'apprentissage de l'écriture. Le sujet était l’absence d’enseignement sérieux de l’écriture.


"Témoignage d’un parent. (Novembre 2007)

L’enfant ayant le désir de bien faire est dans un état de perfection inconsciente – et, ne voyant aucun résultat, se démotive à l’écrit, ce qui le blesse cruellement.

Et cela sera extrêmement handicapant pour toute sa scolarité, et sa vie future.

Pourquoi ? La réponse est simple : l’école n’enseigne plus l’écriture.On fait acheter des cahiers aux parents, non pas pour écrire, mais pour stocker des polycopiés, avec peu d’espace pour les réponses, et sans lignes, et ceci dès le CP.

Rares sont les écoles où les enfants apprennent encore à écrire les lettres de l’alphabet, en minuscules et en majuscules.

L’écriture est un facteur de non-réussite.

En effet, l’ « acte d’écrire » peut bloquer un enfant dans sa scolarité : manque de soin, de rapidité, stress,manque de concentration…

On ne donne plus à l’enfant les clés de l’apprentissage, donc, il se débrouille comme il peut, et l’on peut voir souvent sur le polycopié, où mieux, sur le cahier : « Enfant trop lent, sale, ne sait pas écrire,travail illisible, inattentif,manque de concentration, soigne ton écriture… »

Mais à qui la faute ? A l'école uniquement.

Comment exiger d’un enfant de savoir ce qu’on ne lui a pas enseigné ?

Quant à la méthode de lecture, les étiquettes-mots et autres méthodes déplorables sont toujours d’actualité, au grand dam des parents bien conscients qui utilisent Boscher ou Léo et Léa.

L’école pour tous, cette utopie, n’existe plus depuis bien longtemps.Ce que je ne comprends toujours pas, c’est pourquoi bon nombre d’entre vous, les enseignants, avez accepté, depuis des décennies, sans révolte, ce carnage produit sur les enfants !!!

Tout est lié, pas d’enseignement de la lecture, en parallèle pas d’enseignement de l’écriture, pas de maîtrise des outils (crayons, gommes, stylos, règles, compas…), il en va de même bien sûr pour les chiffres et les nombres.

Mais par ailleurs, on permet aux élèves de se lever quand ils veulent, on les fait travailler en groupe, un sur six se débat comme il peut pour s’en sortir, les tables sont mises en dépit du bon sens, les corps des enfants sont torduspour essayer de voir un petit bout du tableau, et le tout dans un brouhaha incessant.
Aucun adulte ne voudrait travailler dans ces conditions, et on l’impose à nos enfants.

En réponse, témoignage d’un enseignant.

« En effet, l’ « acte d’écrire » peut bloquer un enfant dans sa scolarité : manque de soin, de rapidité, stress,manque de concentration… »

Ce que vous dites sur l’écriture, en temps que parent, est frappé au coin du bon sens. En temps qu’instituteur, c’est ce qu’on peut vérifier année après année auprès de ses élèves.
La maîtrise de l’écriture à l’école joue assurément un rôle déterminant pour la mise en place des apprentissages et la réussite des élèves.

Elle favorise :
- l’investissement de l’élève dans son travail
- l’efficacité dans le travail
- la compréhension
- l’acquisition d’une bonne orthographe
- la mémorisation des leçons
- la réflexion
- l’estime de soi

C’est également souvent vrai dans l’autre sens. Chez les plus grands, un travail rigoureux axé sur la maîtrise de l’écriture permet dans de nombreux cas de « récupérer » des élèves en échec scolaire et de les réconcilier avec leur propre image ainsi qu’avec la chose scolaire.
Mais il faut bien dire que, quand on se trouve obligé d’apprendre l’écriture à des élèves de CM1, c’est exténuant.On transpire sang et eau pour les faire tout d’abord désapprendre les mauvaises habitudes installées depuis des années, les mauvaises postures, la tenue aberrante du stylo, le tracé azimuté des lettres et des chiffres. Puis il faut reprendre quasiment à zéro l’apprentissage dans les règles de l’art.
Ce travail porte très souvent ses fruits, mais impose à l’enseignant des numéros de haute voltige avec lCe travail porte très souvent ses fruits, mais impose à l’enseignant des numéros de haute voltige avec l’emploi du temps, car l’apprentissage de l’écriture – et à fortiori une rééducation – exige beaucoup de temps et une attention de tous les instants, qu’il est acrobatique de concilier avec le programme de CM1 !
(21 novembre 2007 )"

Hélas, rien n'a changé...depuis cinq ans !

J'ai un petit-fils de 12 ans et demi qui n'a JAMAIS appris à écrire.
Il est en train d'apprendre, enfin, comme un petit enfant de CP, étant en grand échec scolaire, bien que d'une intelligence normale.
Je m'interroge sur le diagnostic de dyslexie-dysorthographie qui a été fait par une orthophoniste lorsqu'il était en CM2. Pourquoi n'a-t-elle pas conseillé à cette époque le réapprentissage de l'écriture ? (Quant à espérer être pris en orthophonie, il fallait attendre 9 mois. Rien n'a donc été fait.)
Dysorthographie, certes il l'est, mais quels enfants ne le sont pas ?
(J'ai en mémoire les copies de LuigiB sur le comte de Monte-Christo, élèves de troisième : il avait dit : "J'ai la haine !!!")
Je l'ai fait travailler quelques jours, et je sortais KO de ces séances. (Souvent trois fautes par mot, impossibilité totale de retenir l'orthographe d'un mot, etc)
Il a réappris tout seul à lire, ce qui me paraît improbable pour un dyslexique. Mais il se trompe assez souvent, et se reprend.
C'est seulement trois ans après ce CM2 qu'une enseignante de mathématiques, l'ayant interrogé et testé pendant deux heures, a dit :"Il faut qu'il réapprenne à lire et à écrire, comme s'il était en CP."
L'attitude de l'orthophoniste, et bien sûr de ses parents, reste une énigme pour moi.
Je pense à Liliane Lurçat, sur la nécessité d'acquérir l'automatisme de l'écriture, de la lecture, du calcul, dont on prive nos enfants depuis des dizaines d'années. (La destruction de l'enseignement élémentaire et ses penseurs.)

Merci à Spinoza de ses références, que je transmettrai.



adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par adelaideaugusta le Sam 11 Aoû 2012 - 18:56

Et merci à DC de son superbe travail, dont je me servirai.

adelaideaugusta
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Julinette le Sam 11 Aoû 2012 - 18:59

@adelaideaugusta a écrit:
Pourquoi ? La réponse est simple : l’école n’enseigne plus l’écriture.

Ah...

Encore quelqu'un qui sait tout ce qui se passe à l'école sur un seul exemple...

N'importe quoi, pourvu que ça râle.

Julinette
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 19:14

Si tu cites tout le texte, Julientte, on voit que c'est un peu moins caricatural :

Pourquoi ? La réponse est simple : l’école n’enseigne plus l’écriture. On fait acheter des cahiers aux parents, non pas pour écrire, mais pour stocker des polycopiés, avec peu d’espace pour les réponses, et sans lignes, et ceci dès le CP.

Rares sont les écoles où les enfants apprennent encore à écrire les lettres de l’alphabet, en minuscules et en majuscules.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par coindeparadis le Sam 11 Aoû 2012 - 19:15

@Julinette a écrit:
@adelaideaugusta a écrit:
Pourquoi ? La réponse est simple : l’école n’enseigne plus l’écriture.

Ah...

Encore quelqu'un qui sait tout ce qui se passe à l'école sur un seul exemple...

N'importe quoi, pourvu que ça râle.

Je peux te donner de nombreux exemples d'enseignants qui ne font plus d'écritures après le CE1...

coindeparadis
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Julinette le Sam 11 Aoû 2012 - 19:27

@Spinoza1670 a écrit:Si tu cites tout le texte, Julientte, on voit que c'est un peu moins caricatural :

Pourquoi ? La réponse est simple : l’école n’enseigne plus l’écriture. On fait acheter des cahiers aux parents, non pas pour écrire, mais pour stocker des polycopiés, avec peu d’espace pour les réponses, et sans lignes, et ceci dès le CP.

Rares sont les écoles où les enfants apprennent encore à écrire les lettres de l’alphabet, en minuscules et en majuscules.

Tu trouves ? Very Happy

Julinette
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par Spinoza1670 le Sam 11 Aoû 2012 - 19:57

Oui, c'est un peu moins caricatural car
1) dans le premier paragraphe, c'est : l'école n'enseigne pas et dans le deuxième : l'école enseigne un peu - le deuxième vient relativiser le premier ;
2) dans le premier paragraphe, est donnée une raison : "On fait acheter des cahiers aux parents, non pas pour écrire, mais pour stocker des polycopiés, avec peu d’espace pour les réponses, et sans lignes, et ceci dès le CP."

Je n'ai pas dit que ce n'était pas exagéré. Mais le fait d'enlever du texte ce que j'ai remis fait que ta remarque devient aussi caricaturale.

_________________
« Let not any one pacify his conscience by the delusion that he can do no harm if he takes no part, and forms no opinion. Bad men need nothing more to compass their ends, than that good men should look on and do nothing. » (John Stuart Mill)
Littérature au primaire - Rédaction au primaire - Manuels anciens - Dessin au primaireApprendre à lire et à écrire - Maths au primaire - école : références - Leçons de choses.

Spinoza1670
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ecriture (tous cycles)

Message par titecacahouette le Sam 11 Aoû 2012 - 20:36

Un ami écrivait de manière complètement illisible. Vraiment. Un jour je lui ai demandé comment il a appris à écrire pour en arriver là. Là il éclate de rire: personne n'a jamais réussi ! Sa mère était une instit de la vieille école et elle s'arrachait les cheveux ! Lignes d'écriture le soir... Pourtant premier de sa classe jusqu'à la fac car quand on se donnait la peine de le déchiffrer ça en valait le détour! Donc : mauvaise écriture ne veut pas automatiquement dire échec scolaire.
Pour ce petit garçon de 12 ans et demi, moi aussi je m'interroge ! Les parents n'ont pas discuté avec les enseignants? Les enseignants n'ont rien vu? Pourquoi ne pas avoir donné suite au diagnostique et fait une rééducation ortho? Faut pas faire l'autruche ! C'est comme le cancer, plus tu réagis tard, plus c'est difficile à guérir.

titecacahouette
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 10 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum