Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Neronismater
Niveau 7

héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Neronismater le Mar 14 Aoû 2012 - 9:46
Bonjour,
dans le cadre de l'OE sur le roman en première, je voudrais étudier un GT sur les héroïnes vertueuses ou immorales: je pensais à La princesse de Clèves pour le XVIIème, Manon lescaut pour le XVIIIème, peut être en regard avec La Nouvelle Héloise (Je vais faire ensuite Les Liaisons Dangereuses en OI), pour le XIX ème je choisirai entre Emma Bovary ou thérèse Raquin peut être, mais je ne trouve pas d'idées pour le XX ème siècle. Toute suggestion serait donc la bienvenue, merci à tous!

_________________
Oderint, dum metuant!
avatar
Invité21
Neoprof expérimenté

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Invité21 le Mar 14 Aoû 2012 - 9:47
Thérèse Desqueyroux? Les héroïnes des Âmes fortes de Giono?
avatar
cannelle21
Grand Maître

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par cannelle21 le Mar 14 Aoû 2012 - 9:52
Lol V Stein chez Duras.
avatar
A Tuin
Sage

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par A Tuin le Mar 14 Aoû 2012 - 10:08
Ariane dans Belle du seigneur ?
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Reine Margot le Mar 14 Aoû 2012 - 10:14
le diable au corps, Radiguet.

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Al le Mar 14 Aoû 2012 - 11:27
mais il me semble que justement les catégories vertueux / morale / immorale (voire a-morale) (d'ailleurs problème : la vertu n'est pas la morale) ne peuvent pas jouer en diachronie, tout dépendant des représentations culturelles de chaque époque... la princesse de clèves n'est pas plus "morale" que "thérèse raquin" par exemple... il n'y a pas de "manque de vertu" chez thérèse, elle accomplit un programme (naturaliste). tout comme la princesse de clèves accomplit l'idéal de son époque. je trouve que c'est de la psychologie plaquée...

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Iphigénie le Mar 14 Aoû 2012 - 11:34
la princesse de clèves n'est pas plus "morale" que "thérèse raquin" par exemple.

heuuuuuu heu
D'accord sur l'emprisonnement social, educatif ....mais ton expression est un peu provoc, non Wink
D'accord aussi sur le côté casse-gueule de ces catégories "morales/immorales/amorales".


Dernière édition par iphigénie le Mar 14 Aoû 2012 - 11:34, édité 1 fois
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Circé le Mar 14 Aoû 2012 - 11:34
Et se soulève le problème de la loi et des moeurs de l'époque.
Chti exemple: je fais travailler une nouvelle de l'Heptaméron avec mes secondes. La femme se conduit de façon immorale et le mari inflige une punition bien pire.
A un moment, un de mes élèves me fait la remarque que ce n'est pas immoral car non contraire avec les lois de l'époque....
et là, vaste début ô combien épineux sur morale/vertus/loi virant un tantinet sur la philo: la loi est-elle morale??
Bref, un carpharnaum dans leur tête...même moi je savais plus où j'habitais.
Il va bien falloir que tu cadres ta problématique. Wink
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Reine Margot le Mar 14 Aoû 2012 - 12:05
on peut peut-être préciser "jugées immorales par la société de leur temps" "en conflit" "condamnées par la société de leur temps"

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Neronismater
Niveau 7

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Neronismater le Mar 14 Aoû 2012 - 12:13
Oui, c'est bien dans ce sens là que je l'entendais, ça et le regard que l'auteur porte lui même sur son personnage: justification, condamnation... en fait pour moi la question de l"'immoralité" rejoint celle de la subversion et donc de l'émancipation aussi. Il ne s'agit pas de distribuer des bons points !

_________________
Oderint, dum metuant!
avatar
touby
Esprit éclairé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par touby le Mar 14 Aoû 2012 - 13:02
24h de la vie d'une femme de Zweig, peut-être ?
avatar
Circé
Expert spécialisé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Circé le Mar 14 Aoû 2012 - 13:07
Vaste débat.
Est-ce que l'immoralité rejoint l'émancipation?? Chez Manon Lescaut je ne suis pas tout à fait d'accord. Elle est frivole et intéressée. Quand elle se "range", c'est pour adopter le "carcan" du mariage.
Perso, je me limiterais au regard de l'auteur mais ne prends pas ma remarque comme une critique, juste un avis.
J'ai déjà tenté ce genre de trucs même avec des classes excellentissimes (internationales et europe), ben, suis tombée de haut, entre leur méconnaissance de notre propre histoire et leur vision géopolitique nulle, ben tu rames.
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Al le Mar 14 Aoû 2012 - 13:50
je resterais aussi scotchée aux éléments culturels, historiques, ainsi qu'aux déclarations des contemporains (l'auteur bien sûr, et les lecteurs de son temps), ça permet souvent d'y voir + clair et de ne pas faire d'anachronismes et/ou de ne pas plaquer des manières de voir de notre époque sur celles précédentes. immoralité --> subversion --> émancipation ça va pour la marquise de Merteuil, mais pour d'autres il faudrait vraiment étudier cela...(d'accord sur Manon Lescaut). c'est effectivement que je trouve ça "casse gueule" rien de plus Wink et justement thérèse raquin ne connait aucune "émancipation" malgré le caractère "immoral" de son geste, d'ailleurs je crois que Zola lui même utilisait l'adjectif a-moral de préférence, (puisque ce sont des "bêtes brutes"), bref, problème complexe ! pour Emma Bovary...je trouve vraiment pas de côté subversif / vers l'émancipation mais j'avoue, je n'aime pas trop ce personnage, il m'exaspère... Rolling Eyes je ne suis peut-être pas neutre ^^

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
ysabel
Devin

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par ysabel le Mar 14 Aoû 2012 - 15:54
Aletheia a écrit:je resterais aussi scotchée aux éléments culturels, historiques, ainsi qu'aux déclarations des contemporains (l'auteur bien sûr, et les lecteurs de son temps), ça permet souvent d'y voir + clair et de ne pas faire d'anachronismes et/ou de ne pas plaquer des manières de voir de notre époque sur celles précédentes. immoralité --> subversion --> émancipation ça va pour la marquise de Merteuil, mais pour d'autres il faudrait vraiment étudier cela...(d'accord sur Manon Lescaut). c'est effectivement que je trouve ça "casse gueule" rien de plus Wink et justement thérèse raquin ne connait aucune "émancipation" malgré le caractère "immoral" de son geste, d'ailleurs je crois que Zola lui même utilisait l'adjectif a-moral de préférence, (puisque ce sont des "bêtes brutes"), bref, problème complexe ! pour Emma Bovary...je trouve vraiment pas de côté subversif / vers l'émancipation mais j'avoue, je n'aime pas trop ce personnage, il m'exaspère... Rolling Eyes je ne suis peut-être pas neutre ^^

je prefère ce terme car il est plus précis je trouve.

Sinon, c'est très glissant comme terrain d'essayer de voir le côté moral/immoral vu l'état d'aculturation de nos élèves.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Mama
Bon génie

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Mama le Mar 14 Aoû 2012 - 16:27
Ah, Emma, "J'ai un amant, j'ai un amant!" Very Happy
On ne saura jamais avec certitude si Flaubert la jugeais immorale ou pas, mais les censeurs de l'époque ne sont pas restés inactifs face à cette lecture, en tout cas !
Le thème est glissant, mais il est un bon moyen, peut-être, de rappeler les codes moraux (s'agit-il d'être convenable en façade, ou de vraie vertu, d'ailleurs?) que chaque société a imposés aux femmes, en restant sur le thème de l'infidélité, et en observant comment le personnage vit cette infidélité : de la culpabilité à la fierté, en passant par une certaine indifférence pour Manon... Emmeline de Musset peut être comparée avec La Princesse de Clèves sur ce point...
Pour le XXe, il y a Les Merveilleux nuages de Sagan, où une femme trompe son mari qu'elle aime uniquement par fureur envers sa jalousie maladive. Elle fait ça avec indifférence, mais elle le paie cher, des mois de harcèlement. Tu dois avoir des extraits intéressants, car elle lui avoue devant un couple "bien comme il faut" Very Happy .
Contenu sponsorisé

Re: héroïne romanesque immorale du XX ème siècle?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum