Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
chichie
Niveau 1

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par chichie le Lun 20 Aoû 2012 - 15:53
Bonjour,

Je me suis présentée succinctement dans la section correspondante, je vous expose ici les raisons de mon inscription sur votre forum.

Je suis actuellement en postdoc depuis quasiment 2ans en Angleterre. La recherche est ce qui m'attirait, et j'ai toujours voulu devenir maitre de conférences.
La fin de ma thèse s'est assez mal passée (j'ai perdu ma mère après de longs mois de maladie et mes chefs n'ont pas compris que je n'allais pas bien). J'ai ensuite mis un peu de temps à me plonger dans mon postdoc, l'expérience de fin de thèse ayant été douloureuse, mais ca n'allait pas trop mal jusqu'à ce que je me sépare du l'ami avec qui j'étais depuis 7 ans et que j'apprenne certaines choses à son sujet.
Aujourd'hui, mon boulot ne me motive plus autant qu'avant et je ne suis pas vraiment heureuse dans ce que je fais.
J'ai encore un peu de mal à dire si ce mal-être est temporaire, mais je pense qu'il est plus profond que ça et que mes soucis personnels ont changé ma vision des choses. Aujourd'hui, j'aspire plus à me poser, pouvoir rencontrer la bonne personne sans repartir sur un relation à distance, avoir un appart à moi et quitter ce mode semi-étudiant, et pouvoir faire des projets sans me demander où je serai dans un an. Mais si je poursuis dans cette voie, comme je manque de publications, je sais que je suis obligée de repartir sur un autre postdoc, je ne sais pas où, je ne sais pas pour combien de temps, et que même si j'arrivais à avoir les qualifications, il y a certainement beaucoup d'autres jeunes docteurs qui auront pu publier comme ils le devaient et qui ont donc des profils beaucoup plus intéressants que le mien, et je suis donc loin d'être certaine d'être recrutée.

Je pensais donc me reconvertir et tenter les concours de l'enseignement. L'enseignement m'a toujours attirée. J'ai fait une thèse pour devenir maitre de conférences et faire de l'enseignement, pas pour faire de la recherche seule dans un labo du CNRS. Je n'ai pas eu l'occasion d'etre monitrice pendant ma thèse, mais j'ai essayé de faire des vacations et ça m'a vraiment plu (même si selon mon directeur de thèse, j'y passais beaucoup trop de temps). Par contre, c'était des cours en fac donc devant des étudiants qui normalement sont intéressés par ce qu'ils font.
Quand j'étais étudiante, j'ai aussi, pendant deux étés successifs, fait des corrections de copies au CNED, mais également donné des cours particuliers de musique pendant 4 années et j'ai adoré ça, c'était très enrichissant, et une vraie satisfaction personnelle quand l'élève comprend et arrive à mettre en application ce qu'on vient de lui apprendre. Bref, je sais que j'aime enseigner et transmettre (l'alternative à l'enseignement pour moi serait la vulgarisation scientifique : j'ai participé à plusieurs fetes de la sciences et j'aime expliquer aux gens le pourquoi du comment), mais je n'ai aucune idée de si je serai capable d'assumer une classe de 30 élèves dont une partie subissent le cours plus qu'ils ne s'y intéressent.

Aujourd'hui, quand je discute avec certaines personnes, elles me disent qu'avec mes diplomes, je suis stupide de vouloir devenir instit ou prof. Je sais que c'est un métier dur, qui n'est certainement pas reconnu à sa juste valeur. Mais j'ai cette volonté de transmettre, de me sentir utile aux autres. D'un autre côté, quand je lis certains des posts de ce forum et que je vois le nombre d'enseignants qui cherchent eux-même à se reconvertir, je me demande si je fais effectivement le bon choix.

Y a-t-il des gens qui ont été dans mon cas et qui ont ou non sauté le pas ?

Merci pour vos réponses.
axolotl
axolotl
Niveau 7

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Re: Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par axolotl le Lun 20 Aoû 2012 - 17:14
Vers quelles matières t'orienterais-tu (Phys-chimie ou svt) car la "bivalence" de ces deux matières risque de te demander une remise à niveau. Ensuite je ne ferai pas de commentaires sur la situation actuelle de la recherche, j'ai quelques amis dans ton cas, je te conseille juste de ne pas mettre de coté ton avenir dans la recherche sur un coup de tête, car l'inverse (des profs voulant se relancer dans la recherche) se trouve aussi sur le forum.
avatar
christophevan
Niveau 7

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Re: Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par christophevan le Lun 20 Aoû 2012 - 18:25
Je te conseillerais peut-être de faire des remplacements en France pour appréhender un peu mieux le métier d'enseignant en lycée ou en collège. Si tu es en Angleterre, peut-être peux-tu voir si tu ne peux pas faire des remplacements dans les établissements français, même si la gestion de classe y est très différente que dans des établissements classiques.

Après, si tu veux de la stabilité, il faut d'abord avoir le concours et ensuite avoir un poste fixe, ce qui n'est pas toujours évident.
avatar
claralou
Niveau 3

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Re: Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par claralou le Lun 20 Aoû 2012 - 21:09
Si certains parmi vous ont occupé la fonction de CPE après avoir été prof, je suis preneuse de votre témoignage sur cette reconversion...Merci d'avance.
alberto79
alberto79
Habitué du forum

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Re: Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par alberto79 le Lun 20 Aoû 2012 - 23:23
@chichie a écrit:Bonjour,

Je me suis présentée succinctement dans la section correspondante, je vous expose ici les raisons de mon inscription sur votre forum.

Je suis actuellement en postdoc depuis quasiment 2ans en Angleterre. La recherche est ce qui m'attirait, et j'ai toujours voulu devenir maitre de conférences.
La fin de ma thèse s'est assez mal passée (j'ai perdu ma mère après de longs mois de maladie et mes chefs n'ont pas compris que je n'allais pas bien). J'ai ensuite mis un peu de temps à me plonger dans mon postdoc, l'expérience de fin de thèse ayant été douloureuse, mais ca n'allait pas trop mal jusqu'à ce que je me sépare du l'ami avec qui j'étais depuis 7 ans et que j'apprenne certaines choses à son sujet.
Aujourd'hui, mon boulot ne me motive plus autant qu'avant et je ne suis pas vraiment heureuse dans ce que je fais.
J'ai encore un peu de mal à dire si ce mal-être est temporaire, mais je pense qu'il est plus profond que ça et que mes soucis personnels ont changé ma vision des choses. Aujourd'hui, j'aspire plus à me poser, pouvoir rencontrer la bonne personne sans repartir sur un relation à distance, avoir un appart à moi et quitter ce mode semi-étudiant, et pouvoir faire des projets sans me demander où je serai dans un an. Mais si je poursuis dans cette voie, comme je manque de publications, je sais que je suis obligée de repartir sur un autre postdoc, je ne sais pas où, je ne sais pas pour combien de temps, et que même si j'arrivais à avoir les qualifications, il y a certainement beaucoup d'autres jeunes docteurs qui auront pu publier comme ils le devaient et qui ont donc des profils beaucoup plus intéressants que le mien, et je suis donc loin d'être certaine d'être recrutée.

Je pensais donc me reconvertir et tenter les concours de l'enseignement. L'enseignement m'a toujours attirée. J'ai fait une thèse pour devenir maitre de conférences et faire de l'enseignement, pas pour faire de la recherche seule dans un labo du CNRS. Je n'ai pas eu l'occasion d'etre monitrice pendant ma thèse, mais j'ai essayé de faire des vacations et ça m'a vraiment plu (même si selon mon directeur de thèse, j'y passais beaucoup trop de temps). Par contre, c'était des cours en fac donc devant des étudiants qui normalement sont intéressés par ce qu'ils font.
Quand j'étais étudiante, j'ai aussi, pendant deux étés successifs, fait des corrections de copies au CNED, mais également donné des cours particuliers de musique pendant 4 années et j'ai adoré ça, c'était très enrichissant, et une vraie satisfaction personnelle quand l'élève comprend et arrive à mettre en application ce qu'on vient de lui apprendre. Bref, je sais que j'aime enseigner et transmettre (l'alternative à l'enseignement pour moi serait la vulgarisation scientifique : j'ai participé à plusieurs fetes de la sciences et j'aime expliquer aux gens le pourquoi du comment), mais je n'ai aucune idée de si je serai capable d'assumer une classe de 30 élèves dont une partie subissent le cours plus qu'ils ne s'y intéressent.

Aujourd'hui, quand je discute avec certaines personnes, elles me disent qu'avec mes diplomes, je suis stupide de vouloir devenir instit ou prof. Je sais que c'est un métier dur, qui n'est certainement pas reconnu à sa juste valeur. Mais j'ai cette volonté de transmettre, de me sentir utile aux autres. D'un autre côté, quand je lis certains des posts de ce forum et que je vois le nombre d'enseignants qui cherchent eux-même à se reconvertir, je me demande si je fais effectivement le bon choix.

Y a-t-il des gens qui ont été dans mon cas et qui ont ou non sauté le pas ?

Merci pour vos réponses.

Combien d´années et dans combien de sections avez vous essayé d´obtenir la qualif CNU? Je vous conseille d´essayer au moins deux fois la qualif et faire au moins deux campagnes synchronisées de recrutement de MCF. Je n´ai pas sauté le pas car je n´ai pas eu à le faire, ayant été qualifié la première année après la thèse et recruté la seconde mais je considère qu´être enseignant du secondaire ou de primaire est tout-à-fait honorable pour un docteur. La preuve c´est qu´il y a plus de docteurs qui sont enseignants du secondaire que du supérieur.
avatar
chichie
Niveau 1

Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ? Empty Re: Venir vous rejoindre dans l'enseignement - quelques conseils ?

par chichie le Mar 28 Aoû 2012 - 22:51
Bonsoir, je reviens vers vous suite à quelques soucis d'internet Rolling Eyes

Je vous remercie beaucoup pour vos avis. C'est vrai que ma situation personnelle fait que j'ai un peu de mal à avoir un recul objectif sur mon avenir professionnel.

Alberto : j'ai tenté les qualifications l'année dernière dans deux sections différentes sans succès. Je retenterai cette année, mais comme je ne vais pas avoir le temps de sortir une publication avant la date butoir, je ne me fais pas trop d'illusions. Et puis, je préfère ne pas espérer pour ne pas être déçue Wink

Pour le moment, je vais essayer de bosser un minimum les concours en parallèle de ma fin de contrat. Je n'ai rien à perdre à tenter de les passer et voir le déroulement des épreuves. Je me suis inscrite en physique-chimie. J'ai fait des études en géophysique, mais je me voyais mieux rattraper le programme de chimie, plutôt que le programme de biologie (surtout que j'ai arrêté la biologie en terminale, alors que j'ai fait un peu de chimie à l'université).

Mais vous avez raison, tant que j'ai du mal à juger si ma démotivation est vraiment profonde, il serait dommage de laisser tomber et d'avoir des regrets par la suite. En attendant, ce n'est pas simple, mais j'imagine que tout le monde passe par là à un moment ou un autre Wink

Bonne soirée à vous.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum