"Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Osmie le Ven 24 Aoû 2012 - 11:30

La gauche, pour moi, c'est le Front de gauche. Surtout pas le PS.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 11:34

@Aurore a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
Je pense que la défense des valeurs que tu cites est plutôt de gauche (je n'ai pas dit du PS, hein!?!) mais je peux me tromper. Wink
A l'origine (en France, avec l'émergence de la Nation et de la République), oui.
Néanmoins, j'ai beau chercher parmi les politiciens actuels de premier plan, je n'en trouve aucun accordant à ces idées la place qu'elles méritent.
D'autre part, je connais des personnes se disant de droite (attachées à la responsabilité et à la liberté individuelles, etc.) et se reconnaissant néanmoins parfaitement dans ces valeurs. Bien évidemment, l'évolution de la droite depuis 10 ou 15 ans ne les réjouit pas outre mesure... Crying or Very sad

@gelsomina31 a écrit:Maintenant, c'est bien gentil de me dire que mes positions et actions politiques ne servent à rien et ne font pas avancer le schmilblick. Je préférerais que tu m'aides à trouver une solution. Twisted Evil
En dehors de quelques exceptions à présent bien lointaines, quel est le profil type des personnes attirées par la politique et parvenant à gravir les échelons du pouvoir ?
Une bonne partie de la solution réside donc selon moi dans la prise de conscience, la réflexion et si possible l'action individuelles, bien plus que dans la défense de "couleurs" (de leurres tout court ?) politiques.
On essaye, on essaye mais on n'est pas nombreux à vouloir risquer une part plus ou moins conséquente de l'aumône que constituent nos salaires pour faire grève et manifester. Si on veut respecter un minimum les règles de démocratie et de la république et se faire entendre, on est obligé de se rapprocher de certaines couleurs... Wink

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Osmie le Ven 24 Aoû 2012 - 11:36

D'accord avec Gelsomina31.
L'action individuelle, c'est la goutte d'eau qui sèche. L'action collective, c'est le torrent.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 11:38

@Albator a écrit:

Et il aurait fait quoi Sarko si il avait été réélu ?
Il n'a pas été réélu. Et il n'avait aucune chance d'être réélu because la stratégie Buisson.
@Albator a écrit:teigneux, rancunier, méprisant comme il l'est, je n'ose même pas l'imaginer !!! Et toute sa clique qui aurait développé une mentalité de réscapés revenchards tellement conrtents d'avoir conservé le pouvoir et voulant faire payer à l'ensemble de la population, la peur qu'ils auraient eu de le perdre !
Vous noterez bien que je ne conteste absolument pas cette description de l'UMP. Cependant, nous allons voir à l’œuvre la soif de revanche du PS monopolisant tous les échelons du pouvoir... mais aussi sa tiédeur coupable dans le domaine économique, ou bien ses "réformes" navrantes de démagogie dans les domaines de l'éducation et la culture.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 11:41

Janne a écrit:D'accord avec Gelsomina31.
L'action individuelle, c'est la goutte d'eau qui sèche. L'action collective, c'est le torrent.
farpaitement! topela

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par René Descartes le Ven 24 Aoû 2012 - 11:51

@gelsomina31 a écrit:
Janne a écrit:D'accord avec Gelsomina31.
L'action individuelle, c'est la goutte d'eau qui sèche. L'action collective, c'est le torrent.
farpaitement! topela

Et pourtant nous avons tous eu un prof. qui nous a marqués. Grâce à lui seul, la goutte d'eau est devenue torrent.

René Descartes
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 11:57

@gelsomina31 a écrit:
Janne a écrit:D'accord avec Gelsomina31.
L'action individuelle, c'est la goutte d'eau qui sèche. L'action collective, c'est le torrent.
farpaitement! topela
La seconde n'existe que par l'affirmation et la multiplication de la première. Or, l'évolution du système éducatif des 30 dernières années au moins, son adaptation à la société, autrement dit au conformisme moutonnier du con-som'acteur et l'affirmation aveugle de l'individu au mépris de la raison, font que la source que vous évoquez est en train de se tarir.
Dans le cadre d'une démocratie représentative largement dévoyée en démocratie d'opinion, je crains donc que la lutte que vous préconisez n'atteigne pas ses objectifs, ou bien fasse l'objet d'un détournement aux conséquences imprévisibles.

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 11:58

@René Descartes a écrit:

Et pourtant nous avons tous eu un prof. qui nous a marqués. Grâce à lui seul, la goutte d'eau est devenue torrent.
topela
Et merci pour votre lien !

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par yseult le Ven 24 Aoû 2012 - 12:05

Est-il bien conscient de ce que pensent les profs sur le terrain??
Et si on lui envoyait ce fil pour qu'il ait un aperçu de l'opinion de la profession?

yseult
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 12:05

@gelsomina31 a écrit:
On essaye, on essaye mais on n'est pas nombreux à vouloir risquer une part plus ou moins conséquente de l'aumône que constituent nos salaires pour faire grève et manifester.
En effet, Châtel a eu carte blanche pour faire ses réformes destructrices. Et nous, les yeux pour pleurer. Crying or Very sad
@gelsomina31 a écrit:Si on veut respecter un minimum les règles de démocratie et de la république et se faire entendre, on est obligé de se rapprocher de certaines couleurs... Wink
Et donc on se divise, on clive (cf. le tribun Mélenchon, son emphase et ses débordements médiatiques). Les politiques et gestionnaires (synonymes) qui nous gouvernent ne demandent que cela...

Je me répète : le savoir, l'art, les sciences ont-ils une couleur politique ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 12:06

@yseult a écrit:Est-il bien conscient de ce que pensent les profs sur le terrain??
Et si on lui envoyait ce fil pour qu'il ait un aperçu de l'opinion de la profession?
Là, on commence à aller dans le bon sens... topela veneration

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Ronin le Ven 24 Aoû 2012 - 12:07

Aurore +1 000 000

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Ronin le Ven 24 Aoû 2012 - 12:31

@René Descartes a écrit:
Janne a écrit:
@Aurore a écrit:
Janne a écrit:Le vote utile, c'était au premier tour des présidentielles, pas au second. Le choix était possible au premier tour ; les électeurs étaient coincés au second. Quand je parle de naïveté à propos du PS, c'est bien pour le premier tour.

Je respecte et comprends ta position, mais ce n'est pas la mienne. Je précise à toutes fins utiles - sait-on jamais... - qu'il était hors de question pour moi de voter Sarko.

Gelsomina et Janne, nous avons toutes et tous d'excellentes raisons de dire "pas moi" : cela ne change pourtant rien à notre affaire.

La défense d'une école publique de qualité poussant tout élève au maximum de ses possibilités, celle d'une société effectivement soucieuse du sort réservé aux sciences et aux arts - voire, plus largement, aux hommes plutôt qu'à l'argent - s'inscrivent-elles effectivement dans les clivages politiciens actuels ? Sont-elles "de droite" ou "de gauche" ?



Oui, très clairement. Et elles sont de gauche.

Sur cette question : http://www.sauv.net/muglioni.htm

Ce texte est absolument excellent et j'y souscris entièrement. Sans vouloir attaquer ni choquer aucun des membres du forum, voilà, lorsque l'on discute de politique et que l'on entend les habituels reproches de "réac" ou de "ultra-libéraux" et les simplifications à outrance sur le clivage gauche/droite dans le débat scolaire ce que je crois utile de répondre. Ce qui ne fais pas de moi un électeur de Sarko, je le précise.

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par JPhMM le Ven 24 Aoû 2012 - 12:37

Janne a écrit:La gauche, pour moi, c'est le Front de gauche. Surtout pas le PS.
C'est un principe de différentiation de base en politique française. L'autre est toujours le traitre à la cause.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 12:38

@Aurore a écrit:
@yseult a écrit:Est-il bien conscient de ce que pensent les profs sur le terrain??
Et si on lui envoyait ce fil pour qu'il ait un aperçu de l'opinion de la profession?
Là, on commence à aller dans le bon sens... topela veneration
Enfin une réponse, bien qu'indirecte, à ma question du "QUE FAIRE???"
Même si j'apprécie qu'on titille mon intelligence, je n'aime pas qu'on joue à ne pas répondre à mes questions quand on sait quoi répondre!!!
Le côté "je connais la solution mais je veux que tu la devines ou que tu la trouves toute seule" me gonfle au plus au point pour son caractère paternaliste (cf. un de mes anciens directeurs, syndicaliste qui avait mené de nombreuses luttes, qui savait comment convaincre certains partenaires sociaux mais refusait de nous dire comment faire et préférait nous voir nous planter à cause de notre maladresse ou naïveté). C'est un peu comme quand on demande à des élèves de "construire" leurs leçons de sciences ou d'orthographe. On perdu du temps et de l'énergie pour rien!


Dernière édition par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 13:10, édité 1 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par JPhMM le Ven 24 Aoû 2012 - 12:42

Surtout que Peillon dit

Les heures supplémentaires [...] ne sont pas la bonne manière de répondre à la question, légitime, de leur rémunération. [...] Il faudra, quand les marges budgétaires le permettront, ouvrir la question des salaires.

Ceux de la Vraie Gauche TM ne cessent de répéter à ces lectures, que PS et UMP c'est bonnet blanc et blanc bonnet, mais concrètement, ils proposent quoi sur cette question ? TRES concrètement ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 13:12

@JPhMM a écrit:Surtout que Peillon dit

Les heures supplémentaires [...] ne sont pas la bonne manière de répondre à la question, légitime, de leur rémunération. [...] Il faudra, quand les marges budgétaires le permettront, ouvrir la question des salaires.

Ceux de la Vraie Gauche TM ne cessent de répéter à ces lectures, que PS et UMP c'est bonnet blanc et blanc bonnet, mais concrètement, ils proposent quoi sur cette question ? TRES concrètement ?
gauche TM ? scratch mais à part ça, je suis curieuse de voir les réponses à tes questions! Wink

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par JPhMM le Ven 24 Aoû 2012 - 13:18

Trademark, bien sûr, qui désigne la propriété du mot. Rolling Eyes Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par René Descartes le Ven 24 Aoû 2012 - 13:19

Janne a écrit:
@René Descartes a écrit:
@Celadon a écrit:La logique c'est que tu vas consacrer plus de 20 % EN PLUS en travaillant 15 j de plus en été sans aucune compensation. A la demande conjointe des parents et des experts en biorythmes. Faudra penser à leur enlever 15 J de vacances à eux aussi à notre demande.
Moi, j'ai fait le métier d'enseignant en grande partie pour les vacances et le temps libre. J'aurais aimé faire plusieurs métiers différents, mais c'est assez difficile en France. Du coup, j'ai pensé qu'il fallait que je fasse un métier qui me laisse du temps libre. S'ils touchent aux grandes vacances, je serai donc indisponible le temps qu'ils nous prendront. C'est normal, on ne change pas les règles après 20 ans de service. J'ai de nombreux amis qui gagnent deux à six fois ce que je gagne ou qui gagnent plus en faisant du théâtre, qui écrivent, etc. Je songe donc à quitter l'Education Nationale, vu que je suis l'un des derniers motivés (qu'ils essaient de casser depuis mon entrée en fonction, et même avant...)
Je songe désormais à donner des cours tout seul, avec ma propre école. J'ai calculé que je pouvais ainsi calculer 5000€ par semaine pendant les congés scolaires. Je pense qu'il me faudra environ trois ans pour lancer mon affaire et lacher l'éducation nationale. C'est exactement le temps qu'il me faut pour ne pas rembourser le congé de formation que l'on vient de m'accorder pour passer l'agrégation (à vos frais mes amis !), alors que l'on pouvait simplement me mettre à l'essai en détachement (changement de corps). En philosophie, j'ai eu droit à un inspecteur défenseur de la pédagogie par objectifs... A trop jouer au con avec les vrais enseignants, ils en viennent finalement à quitter les rangs.

Je te comprends mais je n'aime pas l'idée du malin qui quitte le navire après avoir bénéficié du service public. Moralement, cela ne passe pas. Je pense aux tombereaux d'élèves auxquels les parents n'auront pas les moyens de payer des cours hors EN. Le chacun pour sa gueule, très peu pour moi.

Première remarque : Ce n'est pas moi qui ai bénéficié du service public (de surcroît l'école n'est pas un service public, mais si vous croyez cela alors accordez-moi l'idée que ce n'est pas un service public sur le même plan que les autres), c'est bien plutôt l'Etat qui a bénéficié de moi. Il me rétribue pour cela.
Seconde remarque : Mon école ne fera pas concurrence à l'école publique, puisque je n'y enseignerai qu'une discipline.

"Chacun pour sa gueule" n'est pas très élégant, je le concède, mais j'ai toujours travaillé façon "Rachel Boutonnet", c'est-à-dire le plus efficacement possible. Et mon Inspectrice m'a fait le triple reproche suivant : "Vos élèves travaillent trop. Vos élèves sont trop sages. Vos élèves ne sont pas assez libres de leurs mouvements." L'institution aimerait me faire changer de corps car chez les prof. d'école je fais tâche : je remets en cause certaines convictions et je gêne. Le plus amusant est que l'Inspecteur de philosophie que j'ai vu pour changer de corps et reprendre mon cursus initial pour devenir professeur de philosophie en terminale, ne veut pas de moi non plus car je suis rétif à la pédagogie par objectifs. On croit rêver. Mais si le monde de l'Education Nationale ne veut pas de moi (pourtant engagé 18/20 à l'oral sur "mes convictions" pour enseigner "comme je l'ai dit"), je suis tout de même libre de fonder ma propre école. Et il faudra bien que je mange. Où est le "chacun pour sa gueule" là-dedans ? Je ne suis plus seul, j'ai une famille et je dois faire bouillir la marmite (de préférence avec du bio) tout en continuant à me cultiver. Se cultiver, manger bio devient très difficile avec notre salaire actuel. Je choisis le bien-être de ma famille (avant on était aussi enseignant pour ça, être toujours avec ses enfants en dehors du temps scolaire) et le mien avant l'instruction des autres.
Le problème ne vient pas de moi, mais de l'Etat qui ne reconnaît pas ses talents et ne les rétribue pas assez.

René Descartes
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 13:26

@René Descartes a écrit:
Janne a écrit:
@René Descartes a écrit:
@Celadon a écrit:La logique c'est que tu vas consacrer plus de 20 % EN PLUS en travaillant 15 j de plus en été sans aucune compensation. A la demande conjointe des parents et des experts en biorythmes. Faudra penser à leur enlever 15 J de vacances à eux aussi à notre demande.
Moi, j'ai fait le métier d'enseignant en grande partie pour les vacances et le temps libre. J'aurais aimé faire plusieurs métiers différents, mais c'est assez difficile en France. Du coup, j'ai pensé qu'il fallait que je fasse un métier qui me laisse du temps libre. S'ils touchent aux grandes vacances, je serai donc indisponible le temps qu'ils nous prendront. C'est normal, on ne change pas les règles après 20 ans de service. J'ai de nombreux amis qui gagnent deux à six fois ce que je gagne ou qui gagnent plus en faisant du théâtre, qui écrivent, etc. Je songe donc à quitter l'Education Nationale, vu que je suis l'un des derniers motivés (qu'ils essaient de casser depuis mon entrée en fonction, et même avant...)
Je songe désormais à donner des cours tout seul, avec ma propre école. J'ai calculé que je pouvais ainsi calculer 5000€ par semaine pendant les congés scolaires. Je pense qu'il me faudra environ trois ans pour lancer mon affaire et lacher l'éducation nationale. C'est exactement le temps qu'il me faut pour ne pas rembourser le congé de formation que l'on vient de m'accorder pour passer l'agrégation (à vos frais mes amis !), alors que l'on pouvait simplement me mettre à l'essai en détachement (changement de corps). En philosophie, j'ai eu droit à un inspecteur défenseur de la pédagogie par objectifs... A trop jouer au con avec les vrais enseignants, ils en viennent finalement à quitter les rangs.


Je te comprends mais je n'aime pas l'idée du malin qui quitte le navire après avoir bénéficié du service public. Moralement, cela ne passe pas. Je pense aux tombereaux d'élèves auxquels les parents n'auront pas les moyens de payer des cours hors EN. Le chacun pour sa gueule, très peu pour moi.

Première remarque : Ce n'est pas moi qui ai bénéficié du service public (de surcroît l'école n'est pas un service public, mais si vous croyez cela alors accordez-moi l'idée que ce n'est pas un service public sur le même plan que les autres), c'est bien plutôt l'Etat qui a bénéficié de moi. Il me rétribue pour cela.
Seconde remarque : Mon école ne fera pas concurrence à l'école publique, puisque je n'y enseignerai qu'une discipline.

"Chacun pour sa gueule" n'est pas très élégant, je le concède, mais j'ai toujours travaillé façon "Rachel Boutonnet", c'est-à-dire le plus efficacement possible. Et mon Inspectrice m'a fait le triple reproche suivant : "Vos élèves travaillent trop. Vos élèves sont trop sages. Vos élèves ne sont pas assez libres de leurs mouvements." L'institution aimerait me faire changer de corps car chez les prof. d'école je fais tâche : je remets en cause certaines convictions et je gêne. Le plus amusant est que l'Inspecteur de philosophie que j'ai vu pour changer de corps et reprendre mon cursus initial pour devenir professeur de philosophie en terminale, ne veut pas de moi non plus car je suis rétif à la pédagogie par objectifs. On croit rêver. Mais si le monde de l'Education Nationale ne veut pas de moi (pourtant engagé 18/20 à l'oral sur "mes convictions" pour enseigner "comme je l'ai dit"), je suis tout de même libre de fonder ma propre école. Et il faudra bien que je mange. Où est le "chacun pour sa gueule" là-dedans ? Je ne suis plus seul, j'ai une famille et je dois faire bouillir la marmite (de préférence avec du bio) tout en continuant à me cultiver. Se cultiver, manger bio devient très difficile avec notre salaire actuel. Je choisis le bien-être de ma famille (avant on était aussi enseignant pour ça, être toujours avec ses enfants en dehors du temps scolaire) et le mien avant l'instruction des autres.
Le problème ne vient pas de moi, mais de l'Etat qui ne reconnaît pas ses talents et ne les rétribue pas assez.
Pas faux.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Osmie le Ven 24 Aoû 2012 - 13:32

@JPhMM a écrit:Surtout que Peillon dit

Les heures supplémentaires [...] ne sont pas la bonne manière de répondre à la question, légitime, de leur rémunération. [...] Il faudra, quand les marges budgétaires le permettront, ouvrir la question des salaires.

Ceux de la Vraie Gauche TM ne cessent de répéter à ces lectures, que PS et UMP c'est bonnet blanc et blanc bonnet, mais concrètement, ils proposent quoi sur cette question ? TRES concrètement ?

Hausse générale des salaires afin que les gens n'aient plus besoin des heures sup'.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par gelsomina31 le Ven 24 Aoû 2012 - 13:33

Janne a écrit:
@JPhMM a écrit:Surtout que Peillon dit

Les heures supplémentaires [...] ne sont pas la bonne manière de répondre à la question, légitime, de leur rémunération. [...] Il faudra, quand les marges budgétaires le permettront, ouvrir la question des salaires.

Ceux de la Vraie Gauche TM ne cessent de répéter à ces lectures, que PS et UMP c'est bonnet blanc et blanc bonnet, mais concrètement, ils proposent quoi sur cette question ? TRES concrètement ?

Hausse générale des salaires afin que les gens n'aient plus besoin des heures sup'.
topela et vive la gauche TM yesyes yesyes yesyes

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

Salut et fraternité!

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Invité21 le Ven 24 Aoû 2012 - 13:33

@René Descartes a écrit: Je choisis le bien-être de ma famille (avant on était aussi enseignant pour ça, être toujours avec ses enfants en dehors du temps scolaire) et le mien avant l'instruction des autres.

Ce genre de propos - je suis d'accord avec tout le reste - me hérisse un peu. Je l'ai déjà entendu de la bouche de collègues - "marre des enfants des autres!". A les entendre, il faudrait les payer pour élever leurs enfants! Rolling Eyes
Ce n'est pas un métier pour mère ou père de famille, ce n'est pas un métier qui donne droit à un bien-être automatique, c'est un métier tout court, comme les autres, et qui inclut les enfants des autres.

Ou je me suis plantée?


_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par JPhMM le Ven 24 Aoû 2012 - 13:35

Janne a écrit:Hausse générale des salaires afin que les gens n'aient plus besoin des heures sup'.
De combien ?

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Osmie le Ven 24 Aoû 2012 - 13:36

@Aurore a écrit:
@gelsomina31 a écrit:
Janne a écrit:D'accord avec Gelsomina31.
L'action individuelle, c'est la goutte d'eau qui sèche. L'action collective, c'est le torrent.
farpaitement! topela
La seconde n'existe que par l'affirmation et la multiplication de la première. Or, l'évolution du système éducatif des 30 dernières années au moins, son adaptation à la société, autrement dit au conformisme moutonnier du con-som'acteur et l'affirmation aveugle de l'individu au mépris de la raison, font que la source que vous évoquez est en train de se tarir.
Dans le cadre d'une démocratie représentative largement dévoyée en démocratie d'opinion, je crains donc que la lutte que vous préconisez n'atteigne pas ses objectifs, ou bien fasse l'objet d'un détournement aux conséquences imprévisibles.

La première n'a de sens que si elle débouche sur la seconde. Je n'ai pas l'impression que l'EN ait développé ma réflexion ou mon esprit critique, loin de là : cela peut venir d'ailleurs, après, d'autres personnes, de sa propre volonté.
Je suis d'accord avec le constat mais pas question de se résigner : chaque prof à son niveau peut travailler à éveiller l'esprit. La goutte qui fait le torrent, en somme. Wink

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: "Les valeurs des enseignants, ce n'est pas l'argent roi...", V. Peillon.

Message par Aurore le Ven 24 Aoû 2012 - 13:38

Janne a écrit:La gauche, pour moi, c'est le Front de gauche. Surtout pas le PS.
Que faites-vous des nombreux bobos-pédagos qui trustent le PCF et le FDG (à commencer par Autain, la n°2) ?
Que faites-vous des prises de position souvent irresponsables du FDG en matière de politique internationale ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum