[4ème] Poésie lyrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[4ème] Poésie lyrique

Message par Lonie le Lun 27 Aoû 2012 - 21:58

Bonsoir,
J'ai du mal à monter cette séquence : comment sélectionnez-vous vos poèmes afin de créer une unité ? J'ai fait une première sélection à partir des poèmes proposés dans les manuels, poèmes que j'aime. Maintenant, comment trier le tout : il faudrait que je choisisse un poème illustrant chaque siècle, différentes formes fixes, différents thèmes lyrique. Mais je ne sais comment choisir ? Merci pour votre aide !

Voici mon corpus :

1/ Ballade des pendus, Villon
2/ Ode à Cassandre, Ronsard
3/ Je vis, Je meurs, L. Labé
4/ L'automne, Lamartine
5/ Recueillement, Baudelaire
6/ Mon rêve familier, Verlaine
7/ Demain dès l'aube, Hugo
8/ Ma Bohème, Rimbaud

_________________
"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Lonie
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par malo21 le Lun 27 Aoû 2012 - 22:15

je n'ai fait que des poèmes d'amour l'année passée

malo21
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par Jaenelle le Lun 27 Aoû 2012 - 23:39

Je choisis toujours un thème car je préfère mais ce n'est pas obligé, au contraire.
Ensuite, comme je ne sais pas choisir non plus, j'en étudie certains seuls et les autres, je les distribue en DS (en groupe ou poème facile à tels et ttels élèves, etc).

Jaenelle
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par Lonie le Mer 12 Sep 2012 - 22:51

Bon, j'ai commencé ma séquence et j'ai finalement opté pour brasser les thèmes lyriques... Mais je n'arrive toujours pas à fixer mes choix.

AMOUR : Ode à Cassandre, Ronsard (ce poème a été étudié ! Super bien marché)
Je vis, je meurs, Labé
Mon rêve familier, Verlaine
NATURE et FUITE DU TEMPS : L'automne, Lamartine
Soleils couchants, Hugo

Je ne suis pas du tout satisfaite de mon GT... Je ne fais pas, à mon sens, de poèmes qui se libèrent de la forme versifiée...
Et, j'ai l'impression que mon corpus est trop axé sur le sentiment de tristesse.

Bref, si vous pouviez me faire partager vos GT veneration , sachant que je travaille beaucoup avec le TDL et que je pense leur donner le sujet d'écriture de ce dernier (un sonnet décrivant un paysage d'automne).

Pour mon évaluation bilan, je sèche aussi Embarassed

veneration

_________________
"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Lonie
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par Lonie le Ven 14 Sep 2012 - 8:40

Vraiment personne... S'iou plaît, juste une idée de corpus !Crying or Very sad

_________________
"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Lonie
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par leyade le Ven 14 Sep 2012 - 8:43

Pas facile d'échapper à la tristesse, les poèmes lyriques sont souvent dans ce sens...
ça ne va pas t 'aider,mais je fais à peu près les mêmes poèmes que toi, et si j'ai le temps j'ajoute "Les séparés", que j'aime beaucoup, et c'est l'occasion de parler de l'épistolaire.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.

leyade
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par V.Marchais le Ven 14 Sep 2012 - 12:04

Lonie, il est vrai qu'il est difficile de trouver des poèmes lyriques joyeux. Nous voulions toutefois en proposer un dans le TDL (puisque tu l'utilises, je te le dis), c'est "Pour fêter une enfance", de Saint-John Perse. Le texte est un peu déroutant de prime abord mais le questionnaire de Catherine est suffisamment bien conçu pour que des élèves de Quatrième y accèdent.

Pour ma part, je n'ai pas d'unité thématique mais la problématique suivante : Comment la poésie parvient-elle à dire la peine, la joie, l'amour, l'angoisse, etc.

L'unité naît de cette exploration des sentiments humains et de toutes leurs nuances chantées avec art par le poète. Par exemple, quand j'ai demandé à mes élèves, en étudiant Mon rêve familier, quel leur semblait être l'état d'esprit du poète, ils m'ont répondu : "Il est stressé". Bien sûr, c'est inadéquat. Nous avons donc expliqué la différence entre la peur, le stress et l'angoisse, et travaillé sur la manière dont le poème rend sensibles cette fièvre et le pouvoir apaisant de la femme ; les élèves ont aussi perçu le paradoxe de cette évocation tournée vers le passé, et ainsi vouée à l'impossible : un moyen de définir la nostalgie, la langueur.

Avec Baudelaire, nous avons parlé du spleen, qui est à la tristesse ce que l'angoisse est à la peur, de l'ennui et de sa pesanteur. Nous y retrouvons l'image de la femme consolatrice et le motif du rêve. À chaque fois, je fais de petits apartés du côté du quotidien des élèves, pour leur permettre de mieux saisir les nuances entre toutes ces émotions : et cela leur plaît, ils se rendent compte de l'intérêt d'avoir le mot juste pour dire ce que l'on ressent. Bien sûr, on s'éloigne alors un peu du texte, mais c'est pour mieux le saisir, et je crois que c'est aussi cela, l'intérêt du travail sur le lyrisme, en tout cas avec les élèves que j'ai.

Avec Louise Labé, nous sommes davantage du côté de la passion et de ses ravages, ainsi qu'avec Marcelin Desbordes-Valmore.

Avec Ronsard, Hugo puis Villon, nous glissons peu à peu vers des angoisses plus métaphysiques, qui font partie de nos états d'âme tout aussi bien. Il peut y avoir d'ailleurs de la complaisance dans une douleur qui est aussi conscience de sa singularité, comme on le lit chez Baudelaire ou Michaux.

Bref, nous glissons d'un poème à l'autre en explorant les émotions et les moyens de leur expression plutôt qu'en s'appuyant sur un thème précis, même si, bien évidemment, de ce parcours se dégagent quelques motifs incontournables, parce qu'ils constituent le coeur de l'expérience humaine : l'amour, ses douleurs, et l'angoisse de la mort.

Je ne sais pas si ce témoignage très informel te sera bien utile. En tout cas je te souhaite un bon travail.

V.Marchais
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par saocae le Ven 14 Sep 2012 - 19:13

Voilà un des poèmes que j'étudie avec mes 4è qui pourrait t'intéresser Lonie, c'est "Mon âme a plus de feu" de Victor Hugo :

Puisque j'ai mis ma lèvre à ta coupe encor pleine ;
Puisque j'ai dans tes mains posé mon front pâli ;
Puisque j'ai respiré parfois la douce haleine
De ton âme, parfum dans l'ombre enseveli ;

Puisqu'il me fut donné de t'entendre me dire
Les mots où se répand le coeur mystérieux ;
Puisque j'ai vu pleurer, puisque j'ai vu sourire
Ta bouche sur ma bouche et tes yeux sur mes yeux ;

Puisque j'ai vu briller sur ma tête ravie
Un rayon de ton astre, hélas ! voilé toujours ;
Puisque j'ai vu tomber dans l'onde de ma vie
Une feuille de rose arrachée à tes jours ;

Je puis maintenant dire aux rapides années :
- Passez ! passez toujours ! je n'ai plus à vieillir !
Allez-vous-en avec vos fleurs toutes fanées ;
J'ai dans l'âme une fleur que nul ne peut cueillir !

Votre aile en le heurtant ne fera rien répandre
Du vase où je m'abreuve et que j'ai bien rempli.
Mon âme a plus de feu que vous n'avez de cendre !
Mon coeur a plus d'amour que vous n'avez d'oubli !

saocae
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par Lonie le Ven 14 Sep 2012 - 21:24

Merci pour toutes vos réponses. fleurs2

Merci aussi, V. Marchais pour ton explication concernant le choix des poèmes du TDL. Je comprends mieux l'unité du chapitre !

Ah, moi qui est toujours eu du mal avec le genre poétique (souvent d'ailleurs, j'ai lâchement abandonné cette séquence en fin d'année...) !

_________________
"Si j'avais su, j'aurais pas venu"

Lonie
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [4ème] Poésie lyrique

Message par Iliana le Sam 15 Sep 2012 - 2:02

Mon corpus est inspiré du TDL, il y a :
- La ballade des pendus de Villon
- Louise Labé / Ronsard / Césaire sur le sentiment amoureux et le rapport à l'autre (oui ça peut sembler étrange...)
- Baudelaire, "Recueillement" et Michaux "Repos dans le malheur" pour l'expression de soi

Il me manquerait un poème sur le rapport du poète au monde pour avoir l'impression d'aborder les thèmes qui me semblent essentiels...

_________________
http://www.librairiedialogues.fr/livre/2029239-un-seul-jour-un-seul-mot-le-roman-familial-d--annette-hippen-gondelle-l-harmattan

I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
I wear my shades all day long and I sing it in a folk song tune
I know I'm not supposed to wait for you the way I wait for you
So I pretend I'm on the go and only meant to say hello to you
I know I'm not supposed to look at you the way I look at you
So I stricly watch my feet when I'm walking down the street with you
You're not supposed to show, no yo'ure not supposed to know the truth
'Cause boy, I need your breeze more than I need your keys, I do

Iliana
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum