[Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par JPhMM le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:53

Que faire des « mauvais » profs ?

On a tous croisé, dans sa scolarité, des profs incompétents ou « en difficulté ». Qu’en faire ? En France, la question est taboue et les situations, complexes.

Il y a quelques mois, avec d’autres parents d’élèves, Claude (le prénom a été changé), la cinquantaine, a déclenché la visite d’un inspecteur académique pour évaluer ce professeur d’anglais, « qui sévit » dans un lycée plutôt bien coté dans le sud-est de la France :

« On a tous connu des profs “bof bof”, mais lui, c’est un mauvais pour de bon. Un planqué. Le genre à faire des fautes d’orthographe au tableau, à déstabiliser les gamins, à les décourager. »

L’initiative n’a abouti à rien :

« L’incompétence est difficile à prouver. La visite a eu lieu, mais tout s’est bien passé pour lui. Il a tout fait comme il fallait devant l’inspecteur. Il avait briefé ses élèves. Il n’est pas idiot. Il ne sera jamais inquiété et continuera à emmerder des élèves pendant des années. »

Le récit fait sourire Adeline (le prénom a été changé), professeure dans un collège en Aquitaine :

« Mauvais prof ? C’est difficile à évaluer, car il n’y a pas vraiment de définition. Nous sommes d’ailleurs en plein dans le subjectif parce qu’il ne s’agit pas que de compétences.

Une chose est sûre : un prof n’est pas intouchable, mais c’est vrai, c’est compliqué de s’en débarrasser. Même quand il est “mauvais”. »











La suite ici : http://www.rue89.com/2012/08/30/que-faire-des-mauvais-profs-234923
Que du bonheur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par invitéW le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:55

J'imagine déjà la teneur des commentaires...

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par harry james le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:58

Le prof, c'est comme le liseron, impossible de s'en débarrasser, ça s'accroche partout et ça repousse.... Rolling Eyes

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par John le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:58

Les "mauvais profs" au bûcher !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par -Soline- le Jeu 30 Aoû 2012 - 15:59

Et que faire des mauvais parents d'élèves, ceux qui soutiennent leurs chérubins quand ceux-ci se vantent auprès d'autres profs d'avoir fait exprès d'être odieux pendant une visite de l'inspecteur pour déstabiliser le stagiaire? C'est du vécu...

-Soline-
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par John le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:00

Il faut quand même citer la fin de l'article...

« Un mauvais prof un peu fayot peut se la couler douce »
Francis Daspe (proviseur) décrit d’autres manières plus subtiles pour se débarrasser d’un prof considéré comme indésirable par sa hiérarchie : « On essaye de le faire craquer ».
« On lui donne les classes difficiles, des emplois du temps avec des trous. Tout un environnement se met en place contre vous. Il y a de plus en plus de collègues qui jettent l’éponge, et pas que des jeunes stagiaires. »


Commentaire amer d’Adeline (enseignante) :
« Ce qui est dramatique est qu’un excellent prof peut être embêté par sa hiérarchie parce qu’il est un peu rebelle alors qu’un mauvais un peu fayot peut se la couler douce. On est tous le mauvais prof de quelqu’un. »

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par harry james le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:01

[humour noir ON] Mauvais profs! Immolez-vous par le feu![humour noir OFF]

_________________
Merdre lachez tout! Partez sur les routes!


Out of sorrow entire worlds have been built
Out of longing great wonders have been willed
[...]
Outside my window, the world has gone to war
Are you the one that I've been waiting for?

harry james
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Reine Margot le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:02

en même temps les "mauvais profs", ça existe, j'ai été en difficulté, je suis partie. Il faut avoir l'honnêteté de se dire qu'on n'est pas fait pour ça et tout faire pour faire autre chose. le problème c'est la suspicion avec laquelle les recruteurs accueillent les anciens profs. Sans compter que tenir une classe ne s'apprend pas vraiment, pas évident d'appliquer les "recettes" d'un autre prof qui ne marcheront pas forcément avec soi.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Daphné le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:17

@JPhMM a écrit:Que faire des « mauvais » profs ?

On a tous croisé, dans sa scolarité, des profs incompétents ou « en difficulté ». Qu’en faire ? En France, la question est taboue et les situations, complexes.

Il y a quelques mois, avec d’autres parents d’élèves, Claude (le prénom a été changé), la cinquantaine, a déclenché la visite d’un inspecteur académique pour évaluer ce professeur d’anglais, « qui sévit » dans un lycée plutôt bien coté dans le sud-est de la France :

« On a tous connu des profs “bof bof”, mais lui, c’est un mauvais pour de bon. Un planqué. Le genre à faire des fautes d’orthographe au tableau, à déstabiliser les gamins, à les décourager. »

L’initiative n’a abouti à rien :

« L’incompétence est difficile à prouver. La visite a eu lieu, mais tout s’est bien passé pour lui. Il a tout fait comme il fallait devant l’inspecteur. Il avait briefé ses élèves. Il n’est pas idiot. Il ne sera jamais inquiété et continuera à emmerder des élèves pendant des années. »

Le récit fait sourire Adeline (le prénom a été changé), professeure dans un collège en Aquitaine :

« Mauvais prof ? C’est difficile à évaluer, car il n’y a pas vraiment de définition. Nous sommes d’ailleurs en plein dans le subjectif parce qu’il ne s’agit pas que de compétences.

Une chose est sûre : un prof n’est pas intouchable, mais c’est vrai, c’est compliqué de s’en débarrasser. Même quand il est “mauvais”. »


La suite ici : http://www.rue89.com/2012/08/30/que-faire-des-mauvais-profs-234923
Que du bonheur.

Bon, déjà scratch Je suppose qu'on parle d'un IPR ??

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par InviteeF le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:21

"Pascal Bolloré, proviseur du collège-lycée Hector Berlioz à Vincennes (Ile-de-France), préfère quant à lui le terme « d’enseignant en difficulté » :

« Plusieurs indicateurs peuvent donner l’alerte. Une classe systématiquement dissipée, beaucoup d’élèves exclus à chaque cours, des plaintes de parents ou des contenus pédagogiques incompréhensibles, qui engendrent des notes assez faibles lors des examens."

Mon dieu, mais que ces symptômes sont vides de sens !

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Lefteris le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:25

Le problème, c'est que personne n'a la définition du mauvais professeur, même pas les professeurs eux-mêmes. Dans une classe, c'est celui qui fait travailler, dans une autre, c'est celui qui ne fait pas travailler. Au sein de la même classe, des élèves ne supportent pas un professeur parce qu'il les reprend, les empêche de bavarder ou de mâcher du chewing-gum, d'autres aiment le calme. Les parents d'élèves ont leurs lubies exactement comme les élèves : dans certains établissements, ils poussent à donner du travail, même excessif , dans d'autres, ils s'occupent du poids des cartables, ou se plaignent des devoirs à la maison. Ne parlons pas de certains CDE qui suivent l'air du temps, selon leur intérêt, qui n'est pas toujours celui de l'enseignement.
Les seuls critères objectifs restent quand même la compétence du professeur dans sa matière, les cours qu'il produit, la mise à jour des connaissances, toutes choses qui sont ou seraient évaluables, et bien entendu certains aspects du comportement comme la ponctualité.

Pour le reste, il y a trop d'aleas, et on a un peu trop tendance à faire porter le poids d'établissements pourris et d'ados insupportables à des collègues, qui plus est souvent des jeunes.

Cela permet de faire retomber sur des individus les carences du système, de s'exonérer d'y remédier, et de laisser tranquille la deuxième ligne, celle qui n'est pas dans la tranchée.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par InvitéMA le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:28

Que faire des mauvais médecins?
Que faire des mauvais psychologues?
Que faire des mauvais banquiers?
Que faire des mauvais commerçants?
...

1/ Que ce soit dans le privé ou le public, certains passent entre les gouttes.
2/"mauvais" = ?


InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par JPhMM le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:29

Que faire des mauvais journalistes ?

Rolling Eyes

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par InvitéMA le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:31

"Ce qui est dramatique est qu’un excellent prof peut être embêté par sa hiérarchie parce qu’il est un peu rebelle alors qu’un mauvais un peu fayot peut se la couler douce. "
(extrait de l'article)

Pour moi, c'est bien le principal problème! Mais c'est pareil dans le privé...

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par John le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:31

la visite d’un inspecteur académique pour évaluer ce professeur d’anglais,
Bon, déjà. Je suppose qu'on parle d'un IPR ??
Ben un IA-IPR, oui. Je ne vois pas vraiment d'erreur.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Daphné le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:33

Inspecteur d'académie.
Pas académique.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par invitéW le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:33

MarieAnne a écrit:Que faire des mauvais médecins?
Que faire des mauvais psychologues?
Que faire des mauvais banquiers?
Que faire des mauvais commerçants?
...

1/ Que ce soit dans le privé ou le public, certains passent entre les gouttes.
2/"mauvais" = ?


Ça ne tient pas trop comme comparaison.
Le mauvais prof : l'élève se le coltinera un an au moins sans qu'il puisse en changer.

Le mauvais médecin : tu y vas une fois et tu changes. Idem pour les autres.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par InvitéMA le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:38

Will.T a écrit:

Ça ne tient pas trop comme comparaison.
Le mauvais prof : l'élève se le coltinera un an au moins sans qu'il puisse en changer.

Le mauvais médecin : tu y vas une fois et tu changes. Idem pour les autres.

Certes. Mais le mauvais médecin, même si tu ne te le coltines pas toute l'année, peut t'avoir fait du mal une fois (et donc une fois de trop) avant que tu ne te rendes compte du problème. Ça ne me semble pas moins grave que le mauvais prof.

Et puis, c'était surtout pour dire que, comme bien souvent, on se pose beaucoup de questions sur les profs, et pas sur les autres professions!

InvitéMA
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Celadon le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:39

Un prof docile n'est jamais mauvais... Suspect

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Ronin le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:46

Supprimons l'Ecole ! je n'y vois que des avantages : fini les glandeurs tout-le-temps en grève, grosses économies et fin des mauvais traitements aux petits nenfants et comme les parents font tous beaucoup mieux que les profs...

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Lefteris le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:46

@Celadon a écrit:Un prof docile n'est jamais mauvais... Suspect
+ 1000

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par JPhMM le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:50

@Ronin a écrit:Supprimons l'Ecole ! je n'y vois que des avantages : fini les glandeurs tout-le-temps en grève, grosses économies et fin des mauvais traitements aux petits nenfants et comme les parents font tous beaucoup mieux que les profs...

Laughing

Tiens, pour ton bonheur : http://www.philomag.com/article,phrasechoc,l-ecole-nuit-al-education,1268.php

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Ronin le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:53

Nan mais des fois je vous jure, nous sommes devenus le punching-ball préféré des Français, moi ça va finir par me rendre vraiment méchant. Je n'hésite plus à dire aux **** qui gueulent qu'ils peuvent faire classe eux-même à la maison puisque les profs sont si nuls, si méchants, ne comprennent rien à rien, etc.

_________________

Ronin
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par fandorine le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:56

Je n'hésite plus à dire aux **** qui gueulent qu'ils peuvent faire classe eux-même à la maison puisque les profs sont si nuls, si méchants, ne comprennent rien à rien, etc.
Idem. Et ce d'autant plus facilement que les concours sont loin de faire le plein, ce qu'il ne faut pas manquer de rappeler non plus.

fandorine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par philann le Jeu 30 Aoû 2012 - 16:59

@Reine Margot a écrit:en même temps les "mauvais profs", ça existe, j'ai été en difficulté, je suis partie. Il faut avoir l'honnêteté de se dire qu'on n'est pas fait pour ça et tout faire pour faire autre chose. le problème c'est la suspicion avec laquelle les recruteurs accueillent les anciens profs. Sans compter que tenir une classe ne s'apprend pas vraiment, pas évident d'appliquer les "recettes" d'un autre prof qui ne marcheront pas forcément avec soi.

Reine Margot, quel courage...et quelle honnêteté fleurs
Mais comme tu l'as dit tu étais en difficulté, ça veut pas dire forcément mauvais!! Ca peut vouloir dire pas fait pour...

En tant qu'élève je n'ai connu que deux vrais profs sadiques... mais vraiment des fous grave dangereux à enfermer.
les autres ont été tellement mauvais...que j'ai voulu devenir comme eux Very Happy cheers

Ceci dit cet article pose très mal un vrai problème: le prof en difficulté. C'était le cas l'an dernier de ma collègue d'anglais qui n'arrivait pas à tenir ses classes qui était en dépression avancée, les cours s'en ressentaient, du coup l'ambiance était de pire en pire et ça n'allait qu'en s'accentuant. Elle était dans la classe à côté de la mienne et on avait une classe en commun. Ils avaient cours l'an d'avant avec elle. Si le niveau sonore montait trop avec elle, je pourrissais les élèves à l'heure suivante, pour qu'ils comprennent que leur attitude ne convenait pas et que le chahut n'était pas tolérable.

MAIS le plus gros problème est que cette collègue a eu peu d'aide,rien de vraiment proposé par l'institution, si ce n'est une inspection (ce qui n'aide pas à reprendre confiance quand déjà on doute) mais pas non plus beaucoup plus d'aide de la part des collègues qui avaient tendance à prendre leur distance au lieu de faire front commun (comme si c'était contagieux)

Je m'imagine son année comme un véritable calvaire, allant travailler à reculons, ayant peur des élèves (qui évidemment profitaient de la situation) et ne pas voir se profiler le début d'un commencement de solution... heu

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum