[Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par User5899 le Ven 31 Aoû 2012 - 18:43

@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Ce serait plus simple de regrouper dans une même classe ceux qui sont au même niveau. Et on ferait doubler ceux qui n'ont pas le niveau requis.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par User5899 le Ven 31 Aoû 2012 - 18:44

@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Suecia, attention quand même à l'expression que vous avez utilisée, qui est... Disons ambiguë.

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par pop-corn le Ven 31 Aoû 2012 - 18:45

Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Suecia, attention quand même à l'expression que vous avez utilisée, qui est... Disons ambiguë.

Cripure voit le mal partout!! Wink
avatar
pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par suecia le Ven 31 Aoû 2012 - 18:46

Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Ce serait plus simple de regrouper dans une même classe ceux qui sont au même niveau. Et on ferait doubler ceux qui n'ont pas le niveau requis.

certes, mais les enfants ont differents niveaux dans differentes matieres. Cependant le concept existe dans certaines ecoles libres ou la premiere semaine sert a tester les eleves dans les differentes matieres et a constituer les groupes par matiere et par niveau. Tres efficace en effet.

suecia
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par sombra le Ven 31 Aoû 2012 - 18:50

@Reine Margot a écrit:en même temps les "mauvais profs", ça existe, j'ai été en difficulté, je suis partie. Il faut avoir l'honnêteté de se dire qu'on n'est pas fait pour ça et tout faire pour faire autre chose. le problème c'est la suspicion avec laquelle les recruteurs accueillent les anciens profs. Sans compter que tenir une classe ne s'apprend pas vraiment, pas évident d'appliquer les "recettes" d'un autre prof qui ne marcheront pas forcément avec soi.

Bravo pour avoir eu ce courage! Après n'avoir fait que 4 mois de stage je ne rêve que de partir mais je ne trouve pas d'issue de secours...
avatar
sombra
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Lilypims le Ven 31 Aoû 2012 - 19:44

@suecia a écrit:
Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Ce serait plus simple de regrouper dans une même classe ceux qui sont au même niveau. Et on ferait doubler ceux qui n'ont pas le niveau requis.

certes, mais les enfants ont differents niveaux dans differentes matieres. Cependant le concept existe dans certaines ecoles libres ou la premiere semaine sert a tester les eleves dans les differentes matieres et a constituer les groupes par matiere et par niveau. Tres efficace en effet.

C'était le cas quand j'étais au collège (en français, en anglais et en maths).

J'édite pour exprimer, quand même, un certain agacement. Il est plus facile de "s'adapter à chaque élève" quand on en a 12 par classe que quand on en a 30-35.
avatar
Lilypims
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par ddupard le Ven 31 Aoû 2012 - 21:09

Très simple comme question.

Des ministres. De toute façon, ils ne peuvent pas faire pire que ceux que l'on a eus ? yesyes


Dernière édition par ddupard le Ven 31 Aoû 2012 - 21:10, édité 1 fois
avatar
ddupard
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par badin le Ven 31 Aoû 2012 - 21:49

Je pense qu'on ne nait pas prof mais qu'on le devient. Le bon c'est celui qui sait se remettre en question pour s'améliorer, c'est celui qui pense qu'il n'est pas un super-prof. Il faut se méfier de ceux qui savent qu'ils sont bons.

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par haria le Ven 31 Aoû 2012 - 21:56

Dans toutes les organisations il y a des salariés qui " posent problème" : comportement, inaptitude professionnelle, les symptômes sont multiples. Normalement, des procédures de remédiation on existent : entretiens, bilans, formations proposées avec derriere des améliorations attendues, changement de poste pour un job plus adapté. Quid de ces processus à l'Educ Nat ? Rien du tout. Mais soyons honnêtes, la plupart des profs et de nos syndicats accepteraient ils ? Car le repérage viendrait la plupart du temps du CDE . Et du coup, on laisse sévir quelques fumistes ( et on en a tous connu, le prof toujours en retard par ex. Mais comme il est au CA et syndiqué, il ne se passe jamais rien......) mais surtout on laisse se détruire des profs en difficulté. Et puis cela n'améliore pas notre image dans l'opinion car nous sommes une profession exposée.

haria
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par egomet le Ven 31 Aoû 2012 - 22:05

Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Ce serait plus simple de regrouper dans une même classe ceux qui sont au même niveau. Et on ferait doubler ceux qui n'ont pas le niveau requis.

Que du bon sens, Cripure! Mais le bon sens n'a plus droit de cité au conseil de classe de fin d'année.

_________________
Primum non nocere.
Sapientia vero ubi invenitur et quis est locus intellegentiae? Non est in me, non est mecum.


Poésies, roman etc. http://egomet.sanqualis.com/
avatar
egomet
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Marcassin le Ven 31 Aoû 2012 - 22:14

@haria a écrit:Dans toutes les organisations il y a des salariés qui " posent problème" : comportement, inaptitude professionnelle, les symptômes sont multiples. Normalement, des procédures de remédiation on existent : entretiens, bilans, formations proposées avec derriere des améliorations attendues, changement de poste pour un job plus adapté. Quid de ces processus à l'Educ Nat ? Rien du tout. Mais soyons honnêtes, la plupart des profs et de nos syndicats accepteraient ils ? Car le repérage viendrait la plupart du temps du CDE . Et du coup, on laisse sévir quelques fumistes ( et on en a tous connu, le prof toujours en retard par ex. Mais comme il est au CA et syndiqué, il ne se passe jamais rien......) mais surtout on laisse se détruire des profs en difficulté. Et puis cela n'améliore pas notre image dans l'opinion car nous sommes une profession exposée.

C'est vrai. Mais comme il y a naturellement les mêmes problèmes avec les chefs d'établissements, comment s'en sortir ?

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par User5899 le Sam 1 Sep 2012 - 0:11

@egomet a écrit:
Cripure a écrit:
@suecia a écrit:
@Will.T a écrit:"Qui ne s'engage pas dans ses élèves"
Tu veux dire quoi ?

qui se met au niveau ou chaque eleve se trouve et qui part de ce niveau pour le faire progresser vers l etape suivante.
Ce serait plus simple de regrouper dans une même classe ceux qui sont au même niveau. Et on ferait doubler ceux qui n'ont pas le niveau requis.

Que du bon sens, Cripure! Mais le bon sens n'a plus droit de cité au conseil de classe de fin d'année.
D'où mon ironie discrète Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par roxanne le Sam 1 Sep 2012 - 8:37

Ceci dit, on a fait dans mon collège, les classes d'élèves en difficulté, sobrement appelées "allégées"(oui 22 au lieu de 26).En 3°, au bout de deux mois , ça devient la classe zoo, où même les meilleurs, les Elus rament..
avatar
roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Les « mauvais » profs, s1e2

Message par JPhMM le Sam 1 Sep 2012 - 15:07

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/618312-les-mauvais-profs-placardises-a-la-documentation-mon-metier-n-est-pas-une-poubelle.html

Les "mauvais profs" placardisés à la documentation? Mon métier n'est pas une poubelle

LE PLUS. Le 30 août 2012, Rue89 publiait un article consacré aux "mauvais profs", et posait l'épineuse question de ce qu'on pouvait en faire, et comment les réaffecter. Une des alternatives mentionnées était de les affecter à des postes de documentaliste, en CDI. Affirmation qui a suscité de vives réactions sur internet. Eleusie, professeur documentaliste, fait le point sur un métier injustement décrié.

Quand j'ai lu l'article paru sur Rue 89, consacré aux "mauvais profs", j'ai tiqué en lisant qu'une des alternatives possibles pour les "recaser" était de les mettre en poste au CDI (centre de documentation et d'information).

Cette affirmation est non seulement réductrice mais également fausse. Et dans l'article, il est fait abstraction d'une réalité essentielle : être documentaliste, c'est être professeur et à ce titre, titulaire d'un CAPES de documentation, ce qui recouvre une réalité complexe rendant impossible une réaffectation sauvage d'un professeur non titulaire de ce CAPES.

L'histoire des CDI et des professeurs documentalistes

Les prémices du travail effectué en CDI, à savoir faire réfléchir l'élève par lui-même au lieu de le gaver comme une oie, et lui faire faire au lieu de lui faire répéter (principes de base issus de la pédagogie Freinet), ont vu le jour grâce à des gens qui, passionnés par ce domaine, ont favorisé l'émergence d'une nouvelle discipline. Cette discipline procédait d'un raisonnement selon lequel le livre est certes un objet sacré, mais pas seulement : le livre peut aussi être un objet d'apprentissage.

À ce titre, le livre devait devenir un objet familier, d'où la création des SDI et CDI par Marcel Sire. Au départ, il n'y avait pas de personnel affecté à ces CDI. Qui y travaillait ? Les personnels en sous-service, c'est-à-dire des professeurs à qui il restait des heures à effectuer. Exemple : un prof de maths qui, cette année-là, avait une classe en moins parce qu'elle avait fermé, et à qui il restait donc 3 heures hebdomadaires à assurer. Ce prof pouvait se retrouver affecté au CDI. Dans un seul CDI, plusieurs personnes pouvaient officier en alternance, en fonction de leurs disponibilités.

Il y a aussi des gens qui se sont retrouvés là sur un malentendu, bon gré mal gré, et qui se sont pris au jeu. Et c'est grâce à ces gens, passionnés, qui en ont fait une véritable profession, que le CAPES de documentation a été créé en 1989, sous l'égide de Lionel Jospin, alors ministre de l'Éducation nationale.

Alors certes, cela a pris du temps pour que le statut de professeur documentaliste existe et soit institutionnalisé, mais tout de même, là ça fait plus de vingt ans : on ne peut donc pas dire que c'est un scoop. À titre personnel, je devais faire partie de la troisième promotion (j'ai 43 ans). De fait, tous les gens qui ont aujourd'hui la trentaine ont connus de vrais professeurs documentalistes quand ils étaient élèves de l'enseignement secondaire, contrairement à la génération précédente, qui a effectivement connu la fameuse dame avec un pied dans la tombe et l'autre dans le vide, et qu'on avait mise là parce qu'il fallait bien la mettre quelque part.

C'est vrai que ça a existé. Mais ça fait vingt ans que ça n'existe plus ! Il y a un CDI par établissement et idéalement, la loi suppose qu'il y ait au moins un documentaliste par établissement. De la même manière qu'il ne serait pas imaginable de faire donner des cours de mathématiques par un professeur de musique dépressif, on n'affecte pas un "mauvais professeur" à un poste de prof documentaliste. Ca ne viendrait à l'idée de personne, parce que tout simplement, à chacun son métier et non, devenir documentaliste ne vous tombe pas dessus un matin par la grâce en se levant : ça s'apprend.

Il y a une formation rigoureuse, théorique et pratique, après un cursus universitaire, ce qui n'est pas exactement rien. Formation en tous points identique à la formation des autres professeurs, et ciblée sur les savoirs indispensables (techniques documentaires, pédagogie etc). Et n'oublions pas le mémoire à rendre au terme de la formation. Bref, ce n'est pas de la rigolade, ni une formation poubelle.

Une profession déconsidérée, y compris en interne

Une fois formé, on est affecté à un poste de professeur documentaliste. Et c'est là que commencent à surgir des situations surréalistes.

Donc en effet, parfois on nous amène des "profs en réadaptation", et on vous dit "Ben je vous l'ai amené(e) parce que ça peut vous être utile. Non, ça ne peut pas nous être utile : ça ne peut absolument pas être utile d'avoir une prof de sciences physiques qui pleure des larmes de sang, assise au bureau voisin du nôtre parce qu'elle est gavée de Prozac jusqu'aux amygdales, et que de toute façon recouvrir un livre elle ne sait pas le faire parce que c'est au-dessus de sa dignité, et que les techniques documentaires elle ne les connaît pas. D'ailleurs, nous ne sommes pas là pour lui apprendre, nous sommes là pour travailler.

Donc pendant que nous assurons de la formation gratuite et de la rééducation de profs dépressifs, nous ne faisons pas notre boulot : par conséquent, ce n'est pas possible. D'autant qu'on nous demande aussi de faire ça avec les multiples contrats aidés que l'État parachute régulièrement dans les CDI : il est déjà arrivé qu'on me "donne" une assistante d'une vingtaine d'années, déscolarisée depuis le début du secondaire, et qu'on me dise : "Ce serait bien que vous la formiez, un petit peu..." Mais moi je ne suis pas assistante sociale, je suis documentaliste. C'est un métier, avec des spécificités.

Quant aux "mauvais profs", non, on ne peut pas les mettre sur un poste de documentaliste. Alors peut-être que dans le privé ça se fait encore plus ou moins, et peut-être que dans les établissements qui disposent d'un prof nommé en rattachement, cela peut arriver. Le professeur en rattachement, c'est un professeur administrativement rattaché à un collège ou lycée, et qui va être mis à disposition pour effectuer des remplacements dans le secteur. Exemple : ce qu'on appelle le TZR (titulaire sur zone de remplacement).

En l'absence de poste lui étant affecté, on peut effectivement l'envoyer au CDI si le/la documentaliste n'est pas là (absence pour maladie, pour formation congé de maternité). Mon propre congé de maternité a été remplacé par un TZR, qui m'a d'ailleurs mis un foutoir hallucinant dans le CDI.

Autre exception, les profs qui se retrouvent au CDI en tant que "faisant fonction", quand ils le demandent. Quand j'étais à mi-temps, il y avait dans mon secteur un prof en fin de carrière, complètement à la ramasse et syndiqué jusqu'à la moelle des os (et il avait bien raison, c'est ce qui lui a permis de sauver sa peau, parce que sans ça il aurait vraiment été éjecté de l'Éducation nationale). Ce prof était incapable de "tenir" une classe, il avait été en longue maladie pendant deux ans. Il était conscient de son problème et ne voulait absolument pas retourner en classe. Il avait donc demandé à être utilisé comme "faisant fonction" de documentaliste.

On pourrait voir à nouveau des "mauvais profs" comme celui-là dans les CDI parce que sur ces cinq dernières années, on n'a pas recruté assez de professeurs documentalistes. Pour donner un exemple, à la rentrée 2012, dans mon département (je ne parle même pas de l'académie mais du département), il y a 12 postes vacants, ce qui est énorme au vu de la faible densité scolaire de mon secteur.

Or, la plupart des chefs d'établissements refusent que les CDI soient fermés. Pas par amour de notre profession, loin de là : en vérité, la grande majorité se contrefiche de ce qu'on fait dans les CDI du moment que la porte est ouverte. Ouverte par n'importe qui.

Pourtant, c'est une vraie profession, technique, pointue

Il faut savoir que les professeurs documentalistes assurent de vrais cours et font de la pédagogie, et ces cours figurent dans les programmes scolaires. Un professeur qui ne serait pas documentaliste de formation ne pourrait assurer ses cours : on ne peut pas apprendre aux élèves quelque chose qu'on ne connaît pas.

La seule chose qu'un tel professeur pourrait apprendre à un élève, c'est à chercher une définition dans un dictionnaire, comme il y a plusieurs dizaines d'années. Ils peuvent leur apprendre ce qu'eux ont appris quand ils avaient 12 ans. Et comme la plupart du temps ces gens-là ont une allergie à l'informatique, et que les techniques de l'information passent, à 90 %, par l'informatique, c'est perdu d'avance.

Un "mauvais prof", dépassé, largué, ne pourrait donc absolument pas assumer les tâches d'un vrai professeur documentaliste. Et aucun tour de passe-passe administratif ne peut mettre officiellement en poste dans un CDI un tel professeur.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke
avatar
JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par mitochondrie le Sam 1 Sep 2012 - 16:00

@JPhMM a écrit:De fait, tous les gens qui ont aujourd'hui la trentaine ont connus de vrais professeurs documentalistes quand ils étaient élèves de l'enseignement secondaire, contrairement à la génération précédente, qui a effectivement connu la fameuse dame avec un pied dans la tombe et l'autre dans le vide, et qu'on avait mise là parce qu'il fallait bien la mettre quelque part.
Ben non, pas tous. Je n'ai même pas la trentaine et je n'en ai pas croisé un seul de toute ma scolarité. Mais il est vrai, comme elle le souligne plus loin, qu'il y a une pénurie dans sa discipline.

Si je comprends les arguments de cette dame et son ras-le-bol devant le manque de reconnaissance de fonction, j'ai vraiment du mal avec le mépris qu'elle affiche envers ses collègues...
avatar
mitochondrie
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par User5899 le Sam 1 Sep 2012 - 16:23

Partout, ils sont partout...
Je ne vois pas le problème de mettre au CDI des professeurs qui ne tiennent pas leurs classes, vu que les professeurs-documentalistes n'ont pas de classes.
Et puis, si j'étais le CdE d'Eleusie, la Mystérieuse (Laughing), vu son mépris affiché pour les autres, je lui en collerais plein, des qu'elle ne peut pas supporter. Non mais.
Etin fine, j'adore l'affirmation de cette méremptoire selon laquelle il n'y a de documentation que numérique. Moi, je n'ai pas connu le CDI, élève. J'ai connu la bibliothèque des élèves, la bibliothèque des préparationnaires, la bibliothèque des professeurs, la bibliothèque universitaire, la bibliothèque d'archéologie du Centre Camille-Jullian, Aix-Marseille I, salle 040 (nostalgie pour les anciens Very Happy). Des bibliothèques. Avec des livres. Reliés. Même pas placés sous les tables pour les caler. Et que lycéens, préparationnaires, profs ou étudiants lisaient, lisent peut-être même encore. Fin du HS furieux

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Carabas le Sam 1 Sep 2012 - 16:44

J'adore le mot "poubelle".

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell
avatar
Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par gelsomina31 le Sam 1 Sep 2012 - 16:52

@-Soline- a écrit:Et que faire des mauvais parents d'élèves, ceux qui soutiennent leurs chérubins quand ceux-ci se vantent auprès d'autres profs d'avoir fait exprès d'être odieux pendant une visite de l'inspecteur pour déstabiliser le stagiaire? C'est du vécu...
topela

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Presse-purée le Sam 1 Sep 2012 - 17:09

@haria a écrit:Dans toutes les organisations il y a des salariés qui " posent problème" : comportement, inaptitude professionnelle, les symptômes sont multiples. Normalement, des procédures de remédiation on existent : entretiens, bilans, formations proposées avec derriere des améliorations attendues, changement de poste pour un job plus adapté. Quid de ces processus à l'Educ Nat ? Rien du tout. M

Pour ce que je souligne, il existe des dispositifs, notamment le dispositif OPERA.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par John le Sam 1 Sep 2012 - 17:14

Mais soyons honnêtes, la plupart des profs et de nos syndicats accepteraient ils ? Car le repérage viendrait la plupart du temps du CDE . Et du coup, on laisse sévir quelques fumistes ( et on en a tous connu, le prof toujours en retard par ex. Mais comme il est au CA et syndiqué, il ne se passe jamais rien......)
Avant de forcer des gens à "se recaser", il faudrait déjà caser les gens qui souhaitent délibérément se reconvertir.

Il faut savoir que les professeurs documentalistes assurent de vrais cours et font de la pédagogie, et ces cours figurent dans les programmes scolaires. Un professeur qui ne serait pas documentaliste de formation ne pourrait assurer ses cours : on ne peut pas apprendre aux élèves quelque chose qu'on ne connaît pas.

La seule chose qu'un tel professeur pourrait apprendre à un élève, c'est à chercher une définition dans un dictionnaire, comme il y a plusieurs dizaines d'années. Ils peuvent leur apprendre ce qu'eux ont appris quand ils avaient 12 ans. Et comme la plupart du temps ces gens-là ont une allergie à l'informatique, et que les techniques de l'information passent, à 90 %, par l'informatique, c'est perdu d'avance.
Eh ben dites donc, elle ne se mouche pas du pied, et elle n'est pas avare de son mépris, cette dame !

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Reine Margot le Sam 1 Sep 2012 - 17:17

Cripure a écrit:Partout, ils sont partout...
Je ne vois pas le problème de mettre au CDI des professeurs qui ne tiennent pas leurs classes, vu que les professeurs-documentalistes n'ont pas de classes.:

Non mais ils y ont plein d'élèves qui y viennent, il faut y faire régner l'ordre sans avoir l'avantage de les connaître et d'être "leur" prof attitré. Donc ce n'est pas plus facile...

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Stered le Sam 1 Sep 2012 - 17:21

Ils donnent des cours aux classes aussi, depuis qu'ils sont professeurs documentalistes et plus "dame" ou "monsieur du CDI".
Et comme c'est ponctuel, comme le souligne Reine Margot, ça peut être plus difficile au niveau de la discipline.
avatar
Stered
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Reine Margot le Sam 1 Sep 2012 - 17:29

@John a écrit:
La seule chose qu'un tel professeur pourrait apprendre à un élève, c'est à chercher une définition dans un dictionnaire, comme il y a plusieurs dizaines d'années. Ils peuvent leur apprendre ce qu'eux ont appris quand ils avaient 12 ans. Et comme la plupart du temps ces gens-là ont une allergie à l'informatique, et que les techniques de l'information passent, à 90 %, par l'informatique, c'est perdu d'avance.
Eh ben dites donc, elle ne se mouche pas du pied, et elle n'est pas avare de son mépris, cette dame !

je pense surtout qu'elle en a marre que son boulot ne soit pas considéré comme un vrai travail, au point qu'on y mette n'importe quel prof en difficulté, pendant que plein de postes restent vacants..

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Carabas le Sam 1 Sep 2012 - 17:36

@Reine Margot a écrit:
@John a écrit:
La seule chose qu'un tel professeur pourrait apprendre à un élève, c'est à chercher une définition dans un dictionnaire, comme il y a plusieurs dizaines d'années. Ils peuvent leur apprendre ce qu'eux ont appris quand ils avaient 12 ans. Et comme la plupart du temps ces gens-là ont une allergie à l'informatique, et que les techniques de l'information passent, à 90 %, par l'informatique, c'est perdu d'avance.
Eh ben dites donc, elle ne se mouche pas du pied, et elle n'est pas avare de son mépris, cette dame !

je pense surtout qu'elle en a marre que son boulot ne soit pas considéré comme un vrai travail, au point qu'on y mette n'importe quel prof en difficulté, pendant que plein de postes restent vacants..
Oui, et ça, ça se comprend aussi.

Mais bon, si les gens ont vraiment envie de se former, et non de se planquer, pourquoi leur claquer la porte?

_________________
Les chances uniques sur un million se réalisent neuf fois sur dix.

Terry Pratchett

Rejeter le socialisme parce que tant de socialistes sont des gens lamentables équivaut à refuser de prendre le train sous prétexte que le contrôleur a une tête qui ne vous revient pas.

George Orwell
avatar
Carabas
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par Reine Margot le Sam 1 Sep 2012 - 17:37

le truc c'est qu'on ne demande pas aux profs de maths ou de français de former gentiment un nouveau venu en perdition à son boulot, comme si n'importe qui pouvait le faire. et pendant ce temps les postes de doc se raréfient, cette pratique remet en cause l'existence du capes de doc, difficilement reconnu.


Dernière édition par Reine Margot le Sam 1 Sep 2012 - 17:39, édité 1 fois

_________________
Affaiblir l'école, calomnier les savoirs, c'est déséquilibrer une machine délicate, aussi délicate à vrai dire que peut l'être toute liberté individuelle. Voilà pourtant ce à quoi se dévoue, avec un acharnement inlassable et un aveuglement opiniâtre, une alliance secrète et imbécile.

JC Milner.
avatar
Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Article Rue 89] Que faire des « mauvais » profs ?

Message par alberto79 le Sam 1 Sep 2012 - 17:37

@Stered a écrit:Ils donnent des cours aux classes aussi, depuis qu'ils sont professeurs documentalistes et plus "dame" ou "monsieur du CDI".
Et comme c'est ponctuel, comme le souligne Reine Margot, ça peut être plus difficile au niveau de la discipline.

Et qu´est-ce qu´ils enseignent? Quelle matière ? J´ai de la curiosité à ce propos car c´est un poste qui n´existe pas en Espagne où il n´y que des documentalistes mais ils ne sont pas enseignants.
avatar
alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum