Un excellent article dans Marianne : "Les futurs profs ne rêvent plus".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un excellent article dans Marianne : "Les futurs profs ne rêvent plus".

Message par John le Ven 31 Aoû 2012 - 12:48

http://www.marianne2.fr/Les-futurs-profs-ne-revent-plus_a222112.html

Extrait :
«Beaucoup d'apprentissage sur le tas», résume Marie. Elle, a déjà validé l'année qui suit le concours. Elle s’apprête à prendre son premier poste de titulaire. Agrégée, elle sera professeur d'histoire dans les Yvelines. «C'est vrai que c'est un peu effrayant. Quatre jours avant notre première rentrée, nous ne connaissons pas les niveaux que nous allons avoir. Il nous faut préparer et adapter notre cours à la hâte, presque la veille de la rentrée», ajoute-t-elle. Et de souligner les problèmes de la formation : «L'an dernier nous avons eu une journée de formation sur le thème ''Comment faire un contrôle''. Nous étions déjà en novembre...» Une fois devant sa classe, l'enseignant doit faire son cours. «Un agrégé est parfaitement apte à rédiger un cours, une bibliographie, un commentaire, une dissertation. Tout cela est très bien maîtrisé par les jeunes profs. En revanche, tenir une classe, apprendre, enseigner, c'est encore autre chose. Qui peut dire, même parmi les plus motivés, qu'il sera performant dans son métier ?» Un doute forcément partagé par tous les nouveaux professeurs.

Pompiers, policiers, juges
Charlotte, toute jeune professeur de lettres dans un collège plutôt difficile, pointe d'autres défauts de la fonction : «Prof, c'est un métier qui n'a pas forcément bonne réputation. Il y a un manque de reconnaissance évident. Cela joue sur le comportement des élèves vis-à-vis de nous.» Elle poursuit : «Les concours sont dans beaucoup de filières très sélectifs. Or, les épreuves que l'on passe n'ont finalement que peut de rapport avec le métier du quotidien. Beaucoup de mes amis sont très déçus en arrivant dans les classes. Ils préparent un cours. Se font des illusions. Souvent, il faut revoir toutes les ambitions d'apprentissage à la baisse. Faire de la discipline, des tâches ingrates. Ça vous met un coup au début.» De fait, notamment parmi les jeunes profs agrégés, beaucoup songent à ne pas faire carrière dans l'enseignement. Ils ne s'y voient pas toute une vie.

Mathieu enseigne l'histoire en collège à Paris. Il exprime un sentiment très partagé par le corps enseignant. «Ce à quoi ne sont clairement pas préparés les jeunes, c'est qu'ils sont souvent en première ligne avec les problèmes de la société, en général. Cela est d'autant plus vrai dans les collèges difficiles» Et il n'est pas rare que les premières titularisations se fassent dans ces établissements, surtout en Ile-de-France. «En fait, en étant prof, on peut très bien avoir la même vision des choses que le pompier, le policier, le juge. On affronte d'un coup tous les problèmes. On est confronté à des jeunes qui sont dans les âges les plus difficiles, dont les valeurs ne sont plus les mêmes que les adultes» poursuit-il. Lucide, il conclut : «Même si ce travail apporte de vraies satisfactions, cela ne m'étonne pas que des jeunes qui font des études veuillent se préserver du métier d'enseignant. Il me semble qu'il est de plus en plus dur. Je ne pense pas que ce problème, très vaste, puisse être réglé par des petites mesures d'un ministre, si bien intentionné soit-il». Si Vincent Peillon nie toute «crise des vocations», le désenchantement du milieu enseignant est indéniable.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un excellent article dans Marianne : "Les futurs profs ne rêvent plus".

Message par Igniatius le Ven 31 Aoû 2012 - 13:40

Vite !! Un article démentant tout cela dans l'Obs ou Le Monde.


Bon article en effet, mais qui en tiendra compte parmi les décideurs aveugles ?

J'aime bien l'allusion aux jeunes agrégés tentés encore plus que les autres de démissionner.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un excellent article dans Marianne : "Les futurs profs ne rêvent plus".

Message par LadyC le Ven 31 Aoû 2012 - 13:44

Très juste ! Mais en effet, peu de chances que cela soit entendu...
Il y a deux ans, en stage, je voyais déjà ce genre de témoignage dans des articles affichés en salle des profs.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum