Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 14:03
J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat, et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé...
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Emeraldia le Mer 5 Sep 2012 - 14:10
@roxanne a écrit:J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat , et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé..
Exactement, que ce ne soit pas toujours les mêmes qui prennent, c'est difficile mais ça permet de découvrir différents publics et de s'adapter rapidement. Après 12 ans de remplacement, je peux dire que je percute très vite et que je connais pas mal de situations... Ça remettrait aussi les pendules à l'heure pour certains qui se croient assis sur leurs privilèges ou qui ne supportent aucune "contrainte"...
Will.T
Will.T
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Will.T le Mer 5 Sep 2012 - 14:13
@roxanne a écrit:J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat , et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé..

Perso, c'est tellement le mouize que je ne le souhaite pas.
Je préfèrerais de réelles compensations :
- remboursement des frais de deplacement dès que tu dois sortir du RAD. Que ce soit pour une AFA ou pas.
- impossibilité de remplacer à plus de 45minutes du RAD
- un retour des bonifs pour les muts.
- issr pour tous.

roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 14:14
ben, ça ça peut être après, pour ceux qui restent tzr..
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Presse-purée le Mer 5 Sep 2012 - 14:35
J'avais une collègue TZR de SVT il y quelques années, qui, lorsqu'elle était inemployée et qu'elle appelait le rectorat pour se renseigner sur les vacances de postes - voire qui informait elle-même le rectorat de certaines vacances - se voyait répondre A LA FIN DE CHAQUE COUP DE FIL, par la secrétaire (était-ce la même?): "De toute façon, si vous n'êtes pas satisfaite, vous n'avez qu'à démissionner. Il y a plein de chômeurs qui rêveraient d'être à votre place"...

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
avatar
alg1207
Niveau 1

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par alg1207 le Mer 5 Sep 2012 - 15:04
Quelle est la "stratégie" à adopter :
- harceler le rectorat pour avoir un remplacement
- attendre chez soi ou dans le RAD en espérant être oublié et éviter les postes "pourris"
Daphné
Daphné
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Daphné le Mer 5 Sep 2012 - 15:08
@Presse-purée a écrit:J'avais une collègue TZR de SVT il y quelques années, qui, lorsqu'elle était inemployée et qu'elle appelait le rectorat pour se renseigner sur les vacances de postes - voire qui informait elle-même le rectorat de certaines vacances - se voyait répondre A LA FIN DE CHAQUE COUP DE FIL, par la secrétaire (était-ce la même?): "De toute façon, si vous n'êtes pas satisfaite, vous n'avez qu'à démissionner. Il y a plein de chômeurs qui rêveraient d'être à votre place"...

Eh bien il va falloir qu'elle change un peu de discours cliché parce que maintenent vu la crise de recrutement même des TZR elle n'en aura plus à qui répondre ça !
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par User5899 le Mer 5 Sep 2012 - 15:19
@roxanne a écrit:J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat , et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé..
Ma famille est aisée et, à l'époque, si j'avais été nommé TA ou TR à la fin de mon année "de stage" (où j'étais de toutes façons titulaire d'office), je serais immédiatement allé dans le privé ou j'aurais démissionné. Mon seul voeu pour mon premier poste était clair : n'importe où, mais poste fixe en lycée. Tout le reste m'aurait conduit à partir. Et je l'aurais fait. Et si je devais perdre mon poste et être renommé en collège ou comme tzr, je pense que c'est exactement ce qui se passera : privé ou démission.
Par ailleurs, je connais peu de roms avec salaire fixe et sécurité de l'emploi dans la fonction publique. Les gendarmes, en outre, ne me poursuivent pas à l'intérieur du lycée, ni sur le parvis. On peut parler de la détresse des TZR sans ce rapprochement plutôt lourdaud.
roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 17:23
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat , et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé..
Ma famille est aisée et, à l'époque, si j'avais été nommé TA ou TR à la fin de mon année "de stage" (où j'étais de toutes façons titulaire d'office), je serais immédiatement allé dans le privé ou j'aurais démissionné. Mon seul voeu pour mon premier poste était clair : n'importe où, mais poste fixe en lycée. Tout le reste m'aurait conduit à partir. Et je l'aurais fait. Et si je devais perdre mon poste et être renommé en collège ou comme tzr, je pense que c'est exactement ce qui se passera : privé ou démission.
Par ailleurs, je connais peu de roms avec salaire fixe et sécurité de l'emploi dans la fonction publique. Les gendarmes, en outre, ne me poursuivent pas à l'intérieur du lycée, ni sur le parvis. On peut parler de la détresse des TZR sans ce rapprochement plutôt lourdaud.
et pourquoi ne pas essayer , deux ans ce n'est rien.Je trouve que même un agrégé devrait avoir fait un peu de collège, et que tout le monde devrait passer ne serait-ce qu'un an ou deux par la case remplacements courts.On s'en remet, on apprend à voir un peu plus loin que le bout de son nez, et on a un peu plus d'indulgence quand il y a un remplaçant.Tout de même deux ans de remplacements, en début de carrière, naviguer entre collège et lycée, ce n'est pas la mort.Ce qui est difficile pour un tzr c'est quand ça dure, ça dure...
philann
philann
Doyen

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par philann le Mer 5 Sep 2012 - 17:41
Le problème c'est qu'on attire pas les mouches avec du vinaigre.

Déjà que les profs sont mal payés, souvent en début de carrière sur des établissements pas faciles, avec peu de reconnaissance pour leur travail et assez fréquemment loin de leur région d'origine...si en plus tous sont sûrs de devoir se payer au début plusieurs années de TZR, va vraiment plus y avoir beaucoup de candidats..

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 18:05
ben, oui mais pourquoi certains s'en paient 10 ans pendant que d'autres passent à travers ? deux ans pour tout le monde serait plus égalitaire.Et encore, tzr ce n'est pas que de la galère non plus.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par User5899 le Mer 5 Sep 2012 - 18:10
@roxanne a écrit:Je trouve que même un agrégé devrait avoir fait un peu de collège
Un agrégé n'a rien à faire au collège, sauf cas tout à fait exceptionnel.
Je hais les petits, ce n'est pas la peine d'essayer.
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Emeraldia le Mer 5 Sep 2012 - 18:13
@Will.T a écrit:
@roxanne a écrit:J'ai toujours pensé que TOUT LE MONDE devrait débuter par deux ans de tzriat , et ce que l'on soit marié, pacsé, ou pas, avec ou sans enfants, certifié, agrégé..

Perso, c'est tellement le mouize que je ne le souhaite pas.
Je préfèrerais de réelles compensations :
- remboursement des frais de deplacement dès que tu dois sortir du RAD. Que ce soit pour une AFA ou pas.
- impossibilité de remplacer à plus de 45minutes du RAD
- un retour des bonifs pour les muts.
- issr pour tous.

Oui, ça aussi mais moi, je ne détestais pas changer de lieu de travail, c'est la mauvaise gestion et le manque de respect qui sont difficiles mais objectivement, on apprend beaucoup en changeant d'établissement. Mais tu as raison, cela mérite aussi des compensations et comment !
roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 18:14
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Je trouve que même un agrégé devrait avoir fait un peu de collège
Un agrégé n'a rien à faire au collège, sauf cas tout à fait exceptionnel.
Je hais les petits, ce n'est pas la peine d'essayer.
et pourquoi ? c'est ça que je ne saisis pas.
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Emeraldia le Mer 5 Sep 2012 - 18:14
@Daphné a écrit:
@Presse-purée a écrit:J'avais une collègue TZR de SVT il y quelques années, qui, lorsqu'elle était inemployée et qu'elle appelait le rectorat pour se renseigner sur les vacances de postes - voire qui informait elle-même le rectorat de certaines vacances - se voyait répondre A LA FIN DE CHAQUE COUP DE FIL, par la secrétaire (était-ce la même?): "De toute façon, si vous n'êtes pas satisfaite, vous n'avez qu'à démissionner. Il y a plein de chômeurs qui rêveraient d'être à votre place"...

Eh bien il va falloir qu'elle change un peu de discours cliché parce que maintenent vu la crise de recrutement même des TZR elle n'en aura plus à qui répondre ça !
Vu qu'elle paraît aigrie, elle devrait s'appliquer ses "bons conseils".
Will.T
Will.T
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Will.T le Mer 5 Sep 2012 - 18:19
@roxanne a écrit:
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Je trouve que même un agrégé devrait avoir fait un peu de collège
Un agrégé n'a rien à faire au collège, sauf cas tout à fait exceptionnel.
Je hais les petits, ce n'est pas la peine d'essayer.
et pourquoi ? c'est ça que je ne saisis pas.

c'est tout simplement le statut des agrégés.
Will.T
Will.T
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Will.T le Mer 5 Sep 2012 - 18:20
@Emeraldia a écrit:
Oui, ça aussi mais moi, je ne détestais pas changer de lieu de travail, c'est la mauvaise gestion et le manque de respect qui sont difficiles mais objectivement, on apprend beaucoup en changeant d'établissement. Mais tu as raison, cela mérite aussi des compensations et comment !
on apprend déjà beaucoup en ayant une vraie année de stage.
Will.T
Will.T
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par Will.T le Mer 5 Sep 2012 - 18:22
@roxanne a écrit:ben, oui mais pourquoi certains s'en paient 10 ans pendant que d'autres passent à travers ? deux ans pour tout le monde serait plus égalitaire.Et encore, tzr ce n'est pas que de la galère non plus.

Pas forcément, tu auras toujours ceux qui auront eu 2 AFA dans un truc tranquille à 10 minutes de chez eux vs ceux qui se seront fadé des remplacements à l'autre bout de la zone dans des établissements sensibles.
roxanne
roxanne
Prophète

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par roxanne le Mer 5 Sep 2012 - 18:23
je parlais bien de deux ans de repmlacement.Et je sais pour le statut des agrégés et là aussi je parlais de quelques mois, semaines, histoire de voir un peu ce qui s'y passe dans un collège.
philann
philann
Doyen

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par philann le Mer 5 Sep 2012 - 18:25
Roxanne, je pense que ce n'ai pas la vocation de l'agreg de former des profs de collège. J'ai eu beau préféré cette année le collège que le lycée, si j'étais titulaire d'une agreg', j'espérerais travailler en lycée parce que c'est là que ma compétence théorique serait la plus adéquate. Sinon, on peut aussi passer tous 2 ans par la primaire...

Mais pour rebondir sur les propos d'Emeraldia ma mère a été 10 ans TZR en doc, et elle a adoré, mais parce qu'elle était sur Paris donc jamais à perpet' vraiment, qu'elle a pu refuser certains postes sans trop de soucis avec le rectorat etc...

Si les conditions du Tzedariat étaient meilleures: meilleur remboursement des frais, distance limitée etc... les choses seraient peut-être différentes.

Mais parce qu'on a été tzr soi-même dire que tout le monde doit y passer, franchement je vois pas bien l'intérêt de la chose... :abd:

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
lebrudu84
lebrudu84
Niveau 9

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par lebrudu84 le Mer 5 Sep 2012 - 19:08
Mais euhhh Cripure, se passer du bonheur d'avoir des Sixièmes? "Maman.... euhhhh Madame....euh Monsieur.... J'écris en vert ou en mauve? Et là, je suis à la fin de la feuille, où j'écriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ????"
Vous avez échappé à une félicité touchant à l'extase Very Happy

_________________
cheers Bravo, tu as saisi la différence entre l'auxiliaire "être" et l'auxiliaire "avoir"! veneration
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par User5899 le Mer 5 Sep 2012 - 19:40
@roxanne a écrit:
Cripure a écrit:
@roxanne a écrit:Je trouve que même un agrégé devrait avoir fait un peu de collège
Un agrégé n'a rien à faire au collège, sauf cas tout à fait exceptionnel.
Je hais les petits, ce n'est pas la peine d'essayer.
et pourquoi ? c'est ça que je ne saisis pas.
Ben, c'est le statut, mince ! C'est vrai que dans le temps, le lycée commençait à la 6e avec des élèves triés à la fin du CM2. Mais c'est la création des collèges actuels qui a motivé la création du corps des certifiés. Alors que les certifiés aillent au lycée s'il y a de la place, je suis d'accord, mais que les postes de collège soient d'abord tous pourvus. Par eux.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par User5899 le Mer 5 Sep 2012 - 19:41
@roxanne a écrit:je parlais bien de deux ans de repmlacement.Et je sais pour le statut des agrégés et là aussi je parlais de quelques mois, semaines, histoire de voir un peu ce qui s'y passe dans un collège.
Pardon, mais je m'en fiche un peu. Vu ce que racontent les uns et les autres, je vous plains de tout mon coeur, mais je n'ai aucune envie d'aller y voir. J'ai fait prof, pas éducateur, flic ou tueur à gages.
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par User5899 le Mer 5 Sep 2012 - 19:42
@lebrudu84 a écrit:Mais euhhh Cripure, se passer du bonheur d'avoir des Sixièmes? "Maman.... euhhhh Madame....euh Monsieur.... J'écris en vert ou en mauve? Et là, je suis à la fin de la feuille, où j'écriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiis ????"
Vous avez échappé à une félicité touchant à l'extase Very Happy
Euh, ça, c'était ma T L d'il y a deux ans, celle des 60% d'échec.
avatar
yphrog
Sage

Pour parler du remplacement / des TZR. Empty Re: Pour parler du remplacement / des TZR.

par yphrog le Mer 5 Sep 2012 - 20:46
Ma famille est aisée et, à l'époque, si j'avais été nommé TA ou TR à la fin de mon année "de stage" [...] je serais immédiatement allé dans le privé ou j'aurais démissionné. Mon seul voeu pour mon premier poste était clair : n'importe où, mais poste fixe en lycée. Tout le reste m'aurait conduit à partir.

Un agrégé n'a rien à faire au collège

Voilà ce qu'on pourrait appeller un bel héritage de tenure noble dans notre état féodal-méritocrat. (Ce ne serait pas autrement ailleurs, je le sais...) L'auteur des lignes citées a du courage.


Dernière édition par xphrog le Mer 5 Sep 2012 - 20:53, édité 3 fois

_________________
ok

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum