Collège : gestion de classes difficiles

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par BritLéty le Ven 23 Nov 2012 - 13:57

En lisant ton histoire, et bien avant d'arriver à la fin, je me demandais justement pourquoi tu ne l'avais pas exclu.
Donc pour répondre à ta question: oui je l'aurais exclu car il perturbait les autres pendant une évaluation.

Après quel devoir donner? Ca m'est déjà arrivé d'exclure un élève parce qu'il perturbait l'évaluation, bah le travail était tout trouvé: finir l'évaluation.
Certains me l'ont quand même donné avant de partir de la salle " d'façons, j'ai fini ... " , bah je me casse pas la tête, recopiage bête et méchant en guise de travail. Après tu t'en fiches que ce soit bourré de fautes d'orthographe, tu le sais qu'il est dyslexique, le tout c'est de l'occuper pendant le reste de l'heure de façon à ce que la Vie Sco te réclame pas un travail.
N'espère pas trouver quoi que ce soit de hautement pédagogique avec lui, d'après ce que tu en dis, il fait partie de ceux qui se cachent derrière leurs difficultés pour en faire le moins possible, et je doute que tu arrives à le faire progresser sans qu'il y mette du sien. Donc oui, un truc pour l'occuper et qu'il te fasse pas suer, c'est déjà bien.

BritLéty
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Marie Laetitia le Ven 23 Nov 2012 - 14:35

Après tu t'en fiches que ce soit bourré de fautes d'orthographe

sans relancer le débat sur la dyslexie, une mère de famille m'a dit dernièrement quand j'essayais pataudement de faire passer que, fiston est dyslexique, mais quand même ça ne doit pas tout excuser même en orthographe "ah mais je suis bien d'accord, d'ailleurs je suis dyslexique mais je ne fais pas fautes!" Tiens donc...

_________________
 
Si tu crois encore qu'il nous faut descendre dans le creux des rues pour monter au pouvoir, si tu crois encore au rêve du grand soir, et que nos ennemis, il faut aller les pendre... Aucun rêve, jamais, ne mérite une guerre. L'avenir dépend des révolutionnaires, mais se moque bien des petits révoltés. L'avenir ne veut ni feu ni sang ni guerre. Ne sois pas de ceux-là qui vont nous les donner (J. Brel, La Bastille)

________________________________________________

Antigone, c'est la petite maigre qui est assise là-bas, et qui ne dit rien. Elle regarde droit devant elle. Elle pense. (...) Elle pense qu'elle va mourir, qu'elle est jeune et qu'elle aussi, elle aurait bien aimé vivre. Mais il n'y a rien à faire. elle s'appelle Antigone et il va falloir qu'elle joue son rôle jusqu'au bout...

Marie Laetitia
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Luce le Lun 26 Nov 2012 - 21:32

Une petite question pour vous, ça m'inquiète :
aujourd'hui, en cours un élève qui est pénible d'habitude et qui ne fait jamais quelque travail que ce soit se met à siffloter.
"Celui qui siffle est un idiot" m'a échappé humhum . Est-ce que je risque quelque chose si les parents viennent râler ?

Et auriez-vous une solution pour mettre au travail de tels élèves ? Il refuse tout effort et a déjà beaucoup de mots, d'heures de colles et de rapports à son actif concernant son comportement et son travail. Les parents n'ont pas beaucoup emprise sur lui. Et quand je l'exclus, j'ai l'impression de rentrer dans son jeu.

Luce
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par albertine02 le Lun 26 Nov 2012 - 21:51

@Luce a écrit:Une petite question pour vous, ça m'inquiète :
aujourd'hui, en cours un élève qui est pénible d'habitude et qui ne fait jamais quelque travail que ce soit se met à siffloter.
"Celui qui siffle est un idiot" m'a échappé humhum . Est-ce que je risque quelque chose si les parents viennent râler ?

Et auriez-vous une solution pour mettre au travail de tels élèves ? Il refuse tout effort et a déjà beaucoup de mots, d'heures de colles et de rapports à son actif concernant son comportement et son travail. Les parents n'ont pas beaucoup emprise sur lui. Et quand je l'exclus, j'ai l'impression de rentrer dans son jeu.


je pense que tu ne crains pas grand chose, un élève n'a absolument pas à siffler pendant un cours et il le sait très bien.
Pour la solution ce cas, je n'ai rien à te proposer, mais suis preneuse de toute suggestion.....ça m'aiderait beaucoup en ce moment face à ma 3ème inerte composée de boulets perturbateurs.....

albertine02
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Fen le Jeu 3 Jan 2013 - 20:56

Je me permets de remonter le fil car j'ai moi aussi une 5eme un peu casse-pied. Je suis en stage depuis début décembre et jusqu'à fin janvier, j'ai cette 5eme en responsabilité totale depuis ma 2eme semaine de stage et jusqu'à fin janvier. Je pense être partie en vacances en ayant décoincé la situation mais on verra ça lundi. Tout s'est joué à mes premières colères, c'est super important de savoir se mettre en colère de façon justifiée, crédible, maitrisée et efficace...

Lorsque j'ai commencé ce stage, mon tuteur a bien insisté sur le fait que c'était là l'occasion d'expérimenter nos pratiques et de voir ce qui fonctionnait ou ne fonctionnait pas. Ca dépend des caractères.

Quand je suis arrivée je ne connaissais pas encore la classe. J'avais le trombinoscope, et un demi plan de classe griffoné à l'arrache quand mon tuteur faisait l'appel. Cette 5eme n'a pas des horaires faciles, je les ai deux fois de 13h à 14h et une fois en dernière heure du vendredi...

Le premier cours a été une catastrophe, c'était une séance d'exercice sur un cours que mon tuteur leur avait fait noter la veille. Deux petites pestes ont passé leur séance à jeter leur stylo sur la table en disant qu'elles ne comprenaient rien, en pestant, et en me demandant toutes les 10 secondes de re-expliquer en prenant des airs excédés (bah oui, je n'était "qu'une stagiaire" pas leur vraie prof).

Je me suis fâchée dès le deuxième cours avec eux. Ca avait commencé par 10 élèves avec 10mn de retard. Etant un peu agacée, j'ai fait attendre toute la classe debout et en silence que les autres arrivent. Je n'étais pas dans de très bonnes dispositions à leur égard. Là j'ai attaqué la correction de l'exercice à faire pour la dernière fois, et en demandant qui avait réussi/pas réussi, j'ai eu au total disons 5 mains levées. J'ai bien compris que personne ne l'avait fait.

J'ai circulé dans les rangs en marchant bien lentement avec mes talons qui font clac, en comptant à haute voix d'une voix ennervée (attention à ne pas monter dans les aigus quand on est une fille), arrivée à 10. J'ai fait sortir les cahiers de texte et ai donné ledit exercice à faire pour le lendemain pour toute la classe, hors de question de corriger un exercice qui n'avait pas été cherché à la maison.

Bon ok, ca fait un peu punition collective (mais ceux qui l'avaient fait sur une feuille oubliée à la maison n'étaient pas concernés puisqu'ils n'avaient qu'à me la porter), mais j'ai ensuite passé la séance à leur faire chercher un exercice un peu compliqué, en prenant le temps de bien reprendre tout, et à la fin de l'heure, j'ai eu l'impression qu'ils avaient compris.

Le cours suivant j'ai fait venir mon tuteur qui a accueilli les 7 retardataires du jour et a récupéré leurs carnets, je lui en suis extremement reconnaissante, car je n'ai plus eu de retards par la suite. J'ai commencé mon cours par expliquer pourquoi j'avais demandé ce travail sur feuille, en expliquant que ca ne serait pas noté, mais que ca me permettrait surtout de voir ou ils en étaient, et que c'était un des objectifs du travail à la maison, savoir où on en est par rapport aux cours. Que ce chapitre là et les maths en général, ca n'est pas évident et si on n'y réfléchit pas de temps en temps, ca ne va pas venir tout seul, juste en assistant aux cours. Enfin, j'ai essayé d'adoucir mon propos de la veille en expliquant que j'étais vraiment en colère, mais que ca pouvait se comprendre...

Il a fallu que je prenne trois carnets la fois suivante pour travail non fait, pour que mon passage dans les rangs lentement en faisant clac avec mes talons (très important pour m'auto-rassurer mes talons) les fasse me montrer leurs cahier, ou au moins bien se tenir et se taire.

A la fin de la dernière semaine ça allait, et j'espère que tout ne va pas etre fichu en l'air à la rentrée. J'ai un devoir à leur rendre et jsuis super contente d'eux, j'ai meme une rebelle qui le premier jour m'a vraiment cassé les pieds qui a eu 20 cheers.

Fen
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Ragnetrude le Jeu 3 Jan 2013 - 21:10

Je comprends pas, c'est dans quel cadre que tu as cette classe en responsabilité ?

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par InviteeF le Jeu 3 Jan 2013 - 21:13

Haldetrude a écrit:Je comprends pas, c'est dans quel cadre que tu as cette classe en responsabilité ?

Je dirais Master II MEF !

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Ragnetrude le Jeu 3 Jan 2013 - 21:27

Oui sans doute mais je ne savais pas que la prise de classe en responsabilité était si longue ! Et le tuteur n'assiste pas aux cours ?

Ragnetrude
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Madame_Prof le Jeu 3 Jan 2013 - 21:29

Rien de dramatique Fen... Ils te testent, ils savent que tu n'es là qu'un mois et demi, donc c'est très différent que d'être en poste et de les avoir toute l'année. Tu réagis plutôt bien. Prendre 3 carnets, rien de grave!! (sur l'année, moi je fonctionne avec un système de croix et ils ont un travail supplémentaire quand ça se répète)

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par InviteeF le Jeu 3 Jan 2013 - 21:32

Je suis d'accord avec Madame Prof : tu te poses les bonnes questions, tu essaies de faire de ton mieux et tu réagis à chaque fois que tu l'estimes nécessaire, sans te laisser dépasser. C'est déjà un bon début.

Mieux encore : tu commences à avoir un début de résultat.

Alors même si tout n'est pas parfait (en même temps même au bout de 20 ans de pratique, ça ne le sera pas, alors décomplexe Wink ), tu es sur la bonne voie.
Félicitations et continue !
Bonne chance pour le concours Very Happy

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Fen le Jeu 3 Jan 2013 - 21:32

Oui je suis en M2, nous avons un stage de 2x 3 semaines : 3 semaines de prac, 3 semaines de responsabilité, avec une certaine souplesse sur la répartition des heures en responsabilité. Notre tuteur nous a fait confiance dès le départ, car le but de ces stages est de nous familiariser avec le métier d'enseignant. Personnellement j'en suis très contente, deux mois c'est je pense une bonne durée pour un stage, assez pour faire un ou deux chapitres prendre en main des classes, s'y habituer prendre soi-même des habitudes et aussi se tester... Nous avons la chance d'avoir notre tuteur sur place, donc si jamais ça ne va vraiment pas je sais que je peux lui demander de revenir, c'est rassurant pour tout le monde.

Pour revenir aux stratégies que j'ai mises en place :
  1. Un plan de classe par semaine avec des stylos de couleurs pour souligner des noms ou mettre des points devant ceux que j'interroge. Régulièrement interroger les élèves, les appeler par leur noms dès la fin de la première semaine (pas évident quand on ne les connait pas)
  2. Des talons qui font clac, et une voix posée, assez forte (pour s'entrainer à parler fort il suffit de passer tous ses coups de fil à coté des boulevards aux heures de pointe).
  3. Je commence chaque cours (depuis le 3eme cours) par une interrogation au tableau d'un élève "au hasard" (j'évite les timides mal à l'aise) sur ce qui a été fait la veille. Ce qui me permet d'avoir au tableau un petit bilan sur lequel je m'appuie.
  4. Occuper l'espace et circuler dans les rangs en regardant (en fait, jeter un coup d'oeil sévère suffit mais chut, ne leur dites pas) tous les cahiers. Regarder toute la classe, de temps en temps interpeler un élève au moment où il ne s'y attend pas, histoire de montrer qu'on est partout

De façon générale je prépare ces séances là de façon très physique. Intérieurement je calcule tout, pour donner cette impression de force tranquille qui en fait, n'est qu'apparente.

Fen
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Madame_Prof le Jeu 3 Jan 2013 - 21:35

Tu verras qu'ensuite tout cela se fait plus naturellement, mais c'est vrai qu'au début on calcule tout (je le sais bien, je suis stagiaire cette année). Pendant mes stages de master, de connaître les prénoms m'a beaucoup aidée (je les retiens très vite), ne serait-ce que pour les interpeller par surprise comme tu le dis. Tout cela me paraît très positif! Wink

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par elfiane le Jeu 3 Jan 2013 - 23:11

Ah les chaussures qui font clac-clac ! Moi qui suis petite, j'adore en mettre très régulièrement en début d'année, comme ça je suis sûre qu'ils ne me ratent pas et puis c'est vrai que ça rassure je trouve.

elfiane
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Méréthide le Ven 4 Jan 2013 - 8:58

Haldetrude a écrit:Oui sans doute mais je ne savais pas que la prise de classe en responsabilité était si longue ! Et le tuteur n'assiste pas aux cours ?

Pour ma part mon stage de M2 s'est déroulé avec une semaine d'observation et 3 en responsabilité devant la classe. Ma tutrice a été présente le lundi et dès le mardi elle a été envoyé en formation je ne sais trop où.

Donc le tuteur peut être là comme pas du tout.
Parfois aussi il est en fond de classe pour observer, car après tout, on lui demande de mettre une note sur la pratique en fonction des 10 compétences du prof.

@ Fen : Je te souhaite bien du courage pour la rentrée de janvier qui est une rentrée de sept en bis répétita, pour beaucoup il faut tout reprendre d'un point de vue logistique et cadre. A croire que le papa nowel leur vide la tête !
Après, comme les pestes te l'ont fait comprendre, tu ne seras jamais à leur yeux un vrai prof, au mieux une remplaçante avec laquelle il pourront tester tes limites en quasi tout impunité si l’administration est aussi laxiste que là où j'avais effectué mon stage.

'Pour info':
Et oui ... la parole de l'élève qui t'insulte de "puta" en fin de 1ere heure seule, soutenu par la classe, à apparemment plus de valeur que ton air déconfit quand tu apprends que la sanction de l'élève car "les propos ne m'étaient pas destinés" sera de te servir d'aide labo ... On me fracasse des éprouvettes d'acide chlorhydrique et il doit devenir aide labo ?

Méréthide
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Madame_Prof le Ven 4 Jan 2013 - 10:02

@Méréthide a écrit:
Haldetrude a écrit:Oui sans doute mais je ne savais pas que la prise de classe en responsabilité était si longue ! Et le tuteur n'assiste pas aux cours ?

Pour ma part mon stage de M2 s'est déroulé avec une semaine d'observation et 3 en responsabilité devant la classe. Ma tutrice a été présente le lundi et dès le mardi elle a été envoyé en formation je ne sais trop où.

Donc le tuteur peut être là comme pas du tout.
Parfois aussi il est en fond de classe pour observer, car après tout, on lui demande de mettre une note sur la pratique en fonction des 10 compétences du prof.

@ Fen : Je te souhaite bien du courage pour la rentrée de janvier qui est une rentrée de sept en bis répétita, pour beaucoup il faut tout reprendre d'un point de vue logistique et cadre. A croire que le papa nowel leur vide la tête !
Après, comme les pestes te l'ont fait comprendre, tu ne seras jamais à leur yeux un vrai prof, au mieux une remplaçante avec laquelle il pourront tester tes limites en quasi tout impunité si l’administration est aussi laxiste que là où j'avais effectué mon stage.

'Pour info':
Et oui ... la parole de l'élève qui t'insulte de "puta" en fin de 1ere heure seule, soutenu par la classe, à apparemment plus de valeur que ton air déconfit quand tu apprends que la sanction de l'élève car "les propos ne m'étaient pas destinés" sera de te servir d'aide labo ... On me fracasse des éprouvettes d'acide chlorhydrique et il doit devenir aide labo ?

Tu viens de me casser tous mes rêves de rentrée paisible... affraid Sad

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par MarieL le Ven 4 Jan 2013 - 11:38

Mais non, bien souvent le bon pli est pris à la rentrée de janvier

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Méréthide le Ven 4 Jan 2013 - 11:56

J'enseigne en lycée pro, avec des 3PP et des CAP, ceci explique aussi peut être cela.

Et puis, on ne le répétera jamais assez .... Une classe n'est déjà pas la même d'un prof à un autre, alors d'une année à l'autre !

Méréthide
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par MrCailloux le Sam 5 Jan 2013 - 15:16

mes 4eme sont 2 classes qui ne font absolument rien... et quand ils ont leur affaires c'est génial! ceci dit c'est rare.
J'ai des remords quand je passe quasi la moitié du cours à faire la police sur la présence du matériel et du travail (non) fait et finalement un grand laxisme s'est créé... car je veux que mon cours avance pour le peu qui essaye de s'en sortir... déjà que ça avance très doucement je me dis que je ne peux pas passer mon temps de cours à ne faire que de la vérification de matériel et avoir le calme... s' ils voient que ça fonctionne pour ne pas faire cours au final ils vont recommencer, ça c'est certain! Je ne sais pas comment reprendre la chose en main (retour de vacances de noël ou tout sera a reprendre donc bonne occasion pour reposer les bases Razz )
Prendre le temps nécessaires pour tout fliquer? (au risque de n'avoir qu'1/3 de ma séance pour faire finalement quasi rien? de prendre encore plusieurs semaine pour que ça rentre dans l'"ordre" quitte à être très loin de finir le programme? (j'ai de gros risque de ne pas avoir le temps de traiter 1/4 du programme :/) )
laisser ceux qui n'ont pas leurs affaires dans leur m*rde et s'ils s'en sortent pas limite tant pis pour eux? (ce qui un peu le contraire de notre mission) a ce compte la ceux qui s'accrochent avancent pour ne pas être défavorisé par la suite.
La vie scolaire ne vit que par des rapports d'incident... les mots dans le carnet ils ne les consultent finalement pas... et je vais déjà perdre beaucoup de mon temps à en rédiger... alors comment gagner du temps pour faire le métier pour lequel j'ai surtout signé... Enseigner (sinon je me présente aux concours de la police l'année prochaine!)
merci pour les conseils que vous pourriez m'apporter Wink

MrCailloux
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par miss sophie le Sam 5 Jan 2013 - 15:51

Mettre une note de travail / matériel ? Et puis surtout, appeler les parents plutôt que d'écrire des mots.

miss sophie
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par camille31 le Sam 5 Jan 2013 - 17:25

@miss sophie a écrit:Mettre une note de travail / matériel ? Et puis surtout, appeler les parents plutôt que d'écrire des mots.

+1
Les appeler, fixer quelques rendez-vous pour en rencontrer et les responsabiliser au maximum en abordant l'orientation de leurs enfants.

camille31
Niveau 3


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Madame_Prof le Sam 5 Jan 2013 - 18:07

Je comprends pas trop pourquoi cela te bouffe les deux tiers de ta séance MrCailloux. Cela me prend 5 mn maximum pour voir s'ils ont leur cahier et si le travail est fait (je le fais pendant un exercice ou pendant qu'ils écrivent des titres ou autre en début d'heure). Et tu peux sanctionner autrement que par des mots dans le carnet, par du travail supplémentaire!! Ça va les gonfler. Et heures de colle si les punitions ne sont pas faites.

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Ergo le Sam 5 Jan 2013 - 18:20

C'était pas sur une classe difficile, mais un jour j'ai eu 6/7 élèves de 6e qui n'avaient pas fait leur travail. Ils sont externes, j'avais une heure de concertation ou de je ne sais quoi le soir de 16h à 17h, eux n'avaient pas cours: j'ai mis directement un mot à faire signer par les parents disant qu'ils restaient le soir pour faire le travail non fait.
(Et ceux dont les mots n'étaient pas signés, j'ai appelé les parents pour prévenir en direct + évidemment, j'ai prévenu la vie scolaire pour tous.)

Je ne vérifie pas le travail à tous les cours (je saaaaiiis, c'est maaaal) pour tous les élèves, j'en interroge quelques-uns au hasard, je note. Ceux qui n'ont pas fait me rendent sur feuille ou viennent faire le travail en colle ou ont une punition.

Ensuite, mais là, ça dépend vraiment de comment ça fonctionne: un élève qui n'a pas son cahier doit me recopier le cours sur le cahier deux fois et me le présenter au cours suivant (je note sur mon propre cahier pour ne pas oublier). Si ce n'est pas fait, il reste le soir.

Tu perds du temps au début mais tu en gagnes ensuite puisque les habitudes rentrent.

Pour les quelques récalcitrants qui n'ont pas leurs affaires (jamais, j'en ai deux dans une classe de 4e), je suis allée voir la chef et je lui ai dit: la prochaine fois, je les exclus de cours avec le travail à faire en permanence + appel aux parents dans la foulée.

Quand ils pensent que c'est la bonne solution pour se faire exclure et ne pas venir en cours, je mets une table dans le couloir (je fais cours porte ouverte) et un élève suit de là.

Ca, évidemment, c'est quand c'est la minorité.

Face à une classe de 5e molle qui ne participait pas, ne faisait pas le travail, j'ai décidé de le faire à leur place, de façon exhaustive. Par exemple, ils devaient me décrire leur chambre par écrit. Ils ne l'ont pas fait à 90%. J'ai donné un autre travail à ceux qui avaient fait, pour les autres, j'ai décrit la salle de classe à l'écrit pendant 1h et ils ont copié (c'est fou ce qu'il peut y avoir de détails dans une salle de classe Twisted Evil).

Dans une classe de 6e où seuls 5 élèves avaient fini le travail demandé, j'ai réorganisé le plan de classe: ces 5 élèves d'un côté avec moi pour la poursuite du cours, les autres à finir leur travail dans le silence sous peine de travail supplémentaire. Quand deux se sont pris un travail supplémentaire + appel aux parents, j'ai eu le silence.

4e, c'est l'année où l'orientation commence vraiment. Si les enfants ne le comprennent pas, les parents devraient pouvoir le faire.

Réorganise le plan de classe s'il le faut, quitte à tâtonner au départ, donne du travail supplémentaire - même s'il le faut, donne ce travail PENDANT le cours pour avoir la paix et appelle les parents.

Bon courage !

Edit: ce sont des exemples, bien sûr, pas des vérités. Il faut que tu trouves des trucs qui fonctionnent pour toi. J'ai un collègue qui fait systématiquement recopier le cours deux fois à la maison comme travail. Il vérifie à TOUS les cours. Si ce n'est pas fait, il faut recopier 5 fois. Moi, j'y arrive pas. Je ne peux pas passer dans les rangs à tous les cours pour vérifier le travail...du coup, je me suis trouvé d'autres trucs. Il y a sûrement quelques élèves qui passent entre les mailles du filet, mais comme je finis tous par les interroger, je ré-interroge souvent ceux qui n'ont manifestement pas appris / pas fait.

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par pop-corn le Sam 5 Jan 2013 - 18:24

@Madame_Prof a écrit:Je comprends pas trop pourquoi cela te bouffe les deux tiers de ta séance MrCailloux. Cela me prend 5 mn maximum pour voir s'ils ont leur cahier et si le travail est fait (je le fais pendant un exercice ou pendant qu'ils écrivent des titres ou autre en début d'heure). Et tu peux sanctionner autrement que par des mots dans le carnet, par du travail supplémentaire!! Ça va les gonfler. Et heures de colle si les punitions ne sont pas faites.

Moi je ne comprends pas comment tu fais pour vérifier le travail de 26 élèves en 5min!!

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par invitéW le Sam 5 Jan 2013 - 18:34

@pop-corn a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Je comprends pas trop pourquoi cela te bouffe les deux tiers de ta séance MrCailloux. Cela me prend 5 mn maximum pour voir s'ils ont leur cahier et si le travail est fait (je le fais pendant un exercice ou pendant qu'ils écrivent des titres ou autre en début d'heure). Et tu peux sanctionner autrement que par des mots dans le carnet, par du travail supplémentaire!! Ça va les gonfler. Et heures de colle si les punitions ne sont pas faites.

Moi je ne comprends pas comment tu fais pour vérifier le travail de 26 élèves en 5min!!

cahier ouvert partie exo.
s'ils ne sont pas fait => 1 croix. Ca prend 5 min

3 croix => 3 exos en plus

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Malaga le Sam 5 Jan 2013 - 19:10

Will.T a écrit:
@pop-corn a écrit:
@Madame_Prof a écrit:Je comprends pas trop pourquoi cela te bouffe les deux tiers de ta séance MrCailloux. Cela me prend 5 mn maximum pour voir s'ils ont leur cahier et si le travail est fait (je le fais pendant un exercice ou pendant qu'ils écrivent des titres ou autre en début d'heure). Et tu peux sanctionner autrement que par des mots dans le carnet, par du travail supplémentaire!! Ça va les gonfler. Et heures de colle si les punitions ne sont pas faites.

Moi je ne comprends pas comment tu fais pour vérifier le travail de 26 élèves en 5min!!

cahier ouvert partie exo.
s'ils ne sont pas fait => 1 croix. Ca prend 5 min

3 croix => 3 exos en plus

Je fonctionne comme cela également. Quand je tombe sur une classe où des élèves font exprès de ne pas ouvrir leur cahier pour me faire perdre du temps, je les préviens "si le cahier n'est pas ouvert à la page de l'exercice à faire, je considère que l'exercice n'a pas été fait".
Je note également les oublis de matériel en début d'heure par un système de croix.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Collège : gestion de classes difficiles

Message par Madame_Prof le Sam 5 Jan 2013 - 19:12

J'adore tes astuces Ergo!

En fait, je fais exactement comme le dit Will... Ils ouvrent le cahier pendant que je donne 2-3 consignes, puis je passe et d'un coup d'oeil je vois si c'est fait ou non. Mais en général je les fais écrire ou coller un truc pendant ce temps, et comme ça je ne perds pas mon temps et ils n'en profitent pas pour bavarder. Je vérifie quasiment à chaque fois.

Pour les oublis de matériel, je ne vérifie pas spécialement. Mais je m'en rends compte quasiment à chaque fois, soit en vérifiant le travail, soit pendant la séance en passant dans les rangs. Au final, maintenant, la plupart me le disent spontanément en début d'heure.

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum