La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par invitéW le Sam 8 Sep 2012 - 11:41

@kiwi a écrit:

Concernant les situations extrêmes : tu fixes bien un horaire à l'heure de retenue.

Ou tu remplis une fiche que tu donnes au CPE qui choisi lui même l'horaire comme ça l’arrange.

invitéW
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par John le Sam 8 Sep 2012 - 11:41

Elle ne prend pas plus de 10 élèves par mercredi après-midi
Mais elle oblige les enseignants à prendre les collés dans leur classe de 35.
Tout va bien...

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par John le Sam 8 Sep 2012 - 11:42

tu remplis une fiche que tu donnes au CPE qui choisi lui même l'horaire comme ça l’arrange.
Ben oui : je n'ai jamais choisi moi-même l'horaire d'une colle que je ne surveille pas Shocked

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Provence le Sam 8 Sep 2012 - 11:46

@John a écrit:
tu remplis une fiche que tu donnes au CPE qui choisi lui même l'horaire comme ça l’arrange.
Ben oui : je n'ai jamais choisi moi-même l'horaire d'une colle que je ne surveille pas Shocked

Moi non plus...

Provence
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 11:46

@Clarianz a écrit:mais tu ne penses qu'aux collègues en postes fixes, denrée rare ici; qua d tu n'as qu'une seule classe dans un bahut parce que tu es sur 3 établissements, tu ne PEUX PAS fonctionner ainsi.

C'est pour ça qu'il y a la vie scolaire, que le cpe fait plus d'heures et qu'il n'est pas partagé sur plusieurs établissement: c'est lui le flic.

AH non non, je ne pense pas qu'aux collègues en postes fixes. J'ai été TZR, et je sais ce que c'est que de ne pas pouvoir coller des élèves sur ses heures. Dans ce cas, je m'arrangeais avec un collègue (le PP si possible) si le CPE ne pouvait pas me prendre ponctuellement un élève.

En fait ce qui me choque dans beaucoup de propos, c'est le "c'est moi qui mets la retenue, mais c'est à quelqu'un d'autre de l'assumer parce que je ne suis pas payé pour". J'ai le sentiment (mais c'est sans doute exagéré et je ne vise pas tout le monde) que certains collègues prennent les surveillants et les CPE pour leurs larbins. Si personne fait un minimum d'efforts pour comprendre le travail des uns et des autres, on ne s'en sort pas. Cela me choque de voir des CPE refuser et remonter des élèves exclus en classe. Cela me choque de constater que certains CPE refusent d'aider ponctuellement un collègue qui a besoin de coller un élève en VS. Cela me choque aussi de constater que pour quelques collègues, le métier de prof s'arrête à la porte de sa salle. Un peu d'entre-aide de par et d'autre ne ferait pas de mal.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 11:55

@Provence a écrit:
@John a écrit:
tu remplis une fiche que tu donnes au CPE qui choisi lui même l'horaire comme ça l’arrange.
Ben oui : je n'ai jamais choisi moi-même l'horaire d'une colle que je ne surveille pas Shocked

Moi non plus...

Oui c'est vrai que ça doit fonctionner comme cela dans les bahuts où la VS assume les heures de colle de tout le monde.
Mais chez nous non. Et ça fonctionne très bien aussi. Personne ne s'en plaint. La VS tourne, chacun fait un effort pour ne pas considérer la vie scolaire comme un dépotoir, la CPE ne considère pas les élèves exclus comme des bisounours et assume les exclusions sans faire d'histoire. On est soutenus, on aide aussi la VS. Voilà ma vision des choses. Mais comme je suis la seule à le penser, ben j'arrête là! Wink

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Clarianz le Sam 8 Sep 2012 - 11:57

mon métier ne s'arrête pas à la porte de ma salle, celui du cpe non plus: je fais régner l'ordre et la justice dans mon couloir (call me Batman), je fais ranger les élèves dans la cours (mais pas l'adjoint et la cpe qui ont laissé mes 4eme rompre le rang pour s'asseoir et se bagarrer pdt que je luttais pour avoir un manuel. Bref.)

je m'insurge juste contre le fait que les cpe ces temps ci se voit plus comme des cde, chargés d'administratifs, ou de comm' avec les parents, qu'en homme/femme de terrain.

pour cause d'emménagement dans de nouveaux locaux j'ai dû porter des cartons, installer moi-même des tables et des chaises, brancher les pc... et parce que les cpe sont à la coule, gueuler sur des élèves qui ne se rangent pas devant la perm' (ma salle est à côté de la perm'), quand tu es dans tes murs, ça passe, mais quand on te fait comprendre que tu n'es pas chez toi, non.
Il faut arrêter de mettre de l'affectif là où il n'y en a pas: mon job c'est de préparer les cours, de corriger les copies, de faire classe. Le reste, comme contribuer à la bonne marche d'un établissement, c'est uniquement si le coeur m'en dit. Ce n'est pas la loi, c'est un investissement personnel dont je peux avoir envie, ou pas.

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 12:00

@Clarianz a écrit:mon métier ne s'arrête pas à la porte de ma salle, celui du cpe non plus: je fais régner l'ordre et la justice dans mon couloir (call me Batman), je fais ranger les élèves dans la cours (mais pas l'adjoint et la cpe qui ont laissé mes 4eme rompre le rang pour s'asseoir et se bagarrer pdt que je luttais pour avoir un manuel. Bref.)

je m'insurge juste contre le fait que les cpe ces temps ci se voit plus comme des cde, chargés d'administratifs, ou de comm' avec les parents, qu'en homme/femme de terrain.

Tu évoques des CPE qui ne font pas leur boulot. Normal que ça agace puisqu'ils ne le font pas. Et je ne défends certainement pas ce genre de personnages.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Clarianz le Sam 8 Sep 2012 - 12:01

on est d'accord.

Smile

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par John le Sam 8 Sep 2012 - 12:02

Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle ne prend pas plus de 10 élèves en colle le mercredi après-midi, mais qu'elle oblige les enseignants à prendre les élèves qu'ils veulent coller dans leur classe de 35 (?).

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Celeborn le Sam 8 Sep 2012 - 12:07

Mais je pense qu'on peut travailler de concert, ça n'empêche rien. Quand je vois deux gamins se sauter dessus dans un couloir, je les sépare moi-même : je ne dis pas que ce n'est pas mon rôle et qu'il faut appeler un surveillant. On n'arrête pas de nous rappeler sur tous les tons qu'il faut que les adultes quels qu'ils soient veillent à ce que les élèves ne traînent pas dans les couloirs, ne se frappent pas dans la cour de récré, etc.

Ça ne me paraît pas hallucinant de considérer qu'un élève qui a un travail supplémentaire à faire soit surveillé ailleurs que dans une salle de classe qui sert à faire cours, et non à surveiller des élèves n'appartenant pas à la classe. Ça ne m'empêche pas parfois de prendre un élève en colle dans ma salle d'ailleurs quand je sais qu'il y a pénurie de surveillants, que j'ai de la place et que je n'ai pas une classe de zébulons sautants. Mais je pense par exemple à des collègues qui ont des difficultés à asseoir leur autorité : ils collent les élèves dans leur salle, la même où une autre classe est en train de bavarder ou de semer le boxon ? C'est sûr que ça va être très très efficace sur le plan de l'autorité du prof. Je crois qu'il faut prendre ce genre de situations en compte.

De manière générale, qu'on bosse ensemble, oui. Qu'on nous interdise d'externaliser certains problèmes envers des personnels qui sont quand même payés pour ça (« les assistants d’éducation sont recrutés pour exercer des fonctions d’assistance à l’équipe éducative notamment pour l’encadrement et la surveillance des élèves, y compris en dehors du temps scolaire. ») , là, non. De toute manière, moi, je fais ma tête de cochon dans ces cas-là : si on me dit que je dois les garder, je les mets SYSTÉMATIQUEMENT en vie sco pour leurs colles en échange, voilà.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par lene75 le Sam 8 Sep 2012 - 12:10

@kiwi a écrit:Et il ne s'agit pas de faire du bénévolat : juste de prendre les élèves que l'on a collés pendant ses cours ou tant qu'on est dans le collège pour faire autre chose.

Vu mon edt et ceux de mes élèves, c'est pour la plupart des classes impossible et il est hors de question que je revienne le mercredi après-midi pour ça. Comme beaucoup de collègues, quand c'était possible (notamment avant la suppression de dédoublements et la réforme du lycée qui a eu pour conséquence des edt délirants), je le faisais, et ne faisais appel à la vie sco que quand je ne pouvais pas le faire moi-même. Sachant que je ne colle de toute manière dans la plupart des cas qu'après avoir donné une punition et doublé la punition. L'année dernière, je pense avoir donné entre 5 et 10 colles dans l'année au grand maximum, majoritairement mais pas exclusivement surveillées par mes soins. Ces colles sont vitales pour montrer à toute la classe qu'on ne peut pas se foutre de ma g*.
Par ailleurs, je trouve l'argument (donné par les CPE) selon lequel un surveillant ne pourrait pas surveiller 30 élèves à la fois complètement déplacé : je rappelle que les profs ont 35 élèves dans leur classe (donc d'ailleurs aussi rarement la place d'accueillir des collés, les plus grands salles pouvant accueillir 36 élèves) et que non seulement ils doivent les surveiller, mais en plus faire cours en même temps, le tout seuls, sans aucun soutien et pieds et mains liés par l'interdiction de la plupart des sanctions, l'impossibilité matérielle de coller étant la dernière trouvaille en date.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 12:26

@John a écrit:Je n'ai toujours pas compris pourquoi elle ne prend pas plus de 10 élèves en colle le mercredi après-midi, mais qu'elle oblige les enseignants à prendre les élèves qu'ils veulent coller dans leur classe de 35 (?).

Les élèves collés le mercredi le sont pour des incidents graves survenus en cours ou dans les couloirs etc. Ils se prennent 3h et sont répartis dans l'ensemble de la perm + devant les bureaux afin d'éviter les amusements. Ensuite 35 en classe non. Je sais que les effectifs au collège ont tendance à se rapprocher de ceux du lycée, mais nous, à part la section euro à 30 (donc avec élèves qui ne posent pas de problèmes de discipline), nos classes sont à moins que ça. Il reste donc des places en classe pour s'occuper des colles que l'on met nous même pour des trucs peu graves (oublis de matériel, travail non fait, bavardages etc). Cela ne pose pas de problème d'isoler le collé, de lui donner du travail, de surveiller son travail tout en faisant son cours. Je le répète : personne ne s'en plaint. Et si jamais on a deux collés que l'on ne veut/peut pas prendre dans sa classe, on peut toujours demander à la CPE qui accepte d'en prendre un avec du travail bien sûr, à condition que ça ne soit pas régulier.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 12:34

@lene75 a écrit:
@kiwi a écrit:Et il ne s'agit pas de faire du bénévolat : juste de prendre les élèves que l'on a collés pendant ses cours ou tant qu'on est dans le collège pour faire autre chose.

Vu mon edt et ceux de mes élèves, c'est pour la plupart des classes impossible et il est hors de question que je revienne le mercredi après-midi pour ça. Comme beaucoup de collègues, quand c'était possible (notamment avant la suppression de dédoublements et la réforme du lycée qui a eu pour conséquence des edt délirants), je le faisais, et ne faisais appel à la vie sco que quand je ne pouvais pas le faire moi-même. Sachant que je ne colle de toute manière dans la plupart des cas qu'après avoir donné une punition et doublé la punition. L'année dernière, je pense avoir donné entre 5 et 10 colles dans l'année au grand maximum, majoritairement mais pas exclusivement surveillées par mes soins. Ces colles sont vitales pour montrer à toute la classe qu'on ne peut pas se foutre de ma g*.
Par ailleurs, je trouve l'argument (donné par les CPE) selon lequel un surveillant ne pourrait pas surveiller 30 élèves à la fois complètement déplacé : je rappelle que les profs ont 35 élèves dans leur classe (donc d'ailleurs aussi rarement la place d'accueillir des collés, les plus grands salles pouvant accueillir 36 élèves) et que non seulement ils doivent les surveiller, mais en plus faire cours en même temps, le tout seuls, sans aucun soutien et pieds et mains liés par l'interdiction de la plupart des sanctions, l'impossibilité matérielle de coller étant la dernière trouvaille en date.

Disons que pour le lycée, c'est un peu différent et l'argument du CPE ne tient pas. Les perm' de lycée sont rarement chargées à 30 élèves pour la simple raison que les élèves peuvent sortir s'il n'y a pas d'heures de cours, ce qui n'est pas le cas du collège. Le CPE pourrait donc être arrangeant et accepter ponctuellement des élèves collés par des profs.
J'insiste vraiment sur ce fait : ce n'est pas le fait qu'un prof sans solution ose coller un élève à la vie scolaire qui me choque, mais plutôt les collègues qui trouvent ça scandaleux de devoir s'en occuper en temps normal.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par lene75 le Sam 8 Sep 2012 - 12:36

@kiwi a écrit:Ensuite 35 en classe non.

C'est moi qui ai posté le message initial. Je suis en lycée et j'ai à peu près 35 élèves dans TOUTES mes classes. La plupart des dédoublements ayant été supprimés, je fais quasiment tout mon edt devant des classes de 35. Dire qu'en collège les classes sont moins chargées n'a donc pas grand chose à voir avec la discussion. Ça ne résout par ailleurs toujours pas le problème des classes qui n'ont pas d'heures de trou pendant que je suis présente au lycée.

Je trouve par ailleurs que Celeborn a raison de dire que coller un élève dans un cours où il peut y avoir aussi des problèmes de discipline est contre-productif.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Celeborn le Sam 8 Sep 2012 - 12:36

@kiwi a écrit: ce n'est pas le fait qu'un prof sans solution ose coller un élève à la vie scolaire qui me choque, mais plutôt les collègues qui trouvent ça scandaleux de devoir s'en occuper en temps normal.

Je crois que ce que les collègues trouvent scandaleux, c'est surtout que quelqu'un qui n'est pas leur supérieur hiérarchique leur pose des interdictions.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Reine Margot le Sam 8 Sep 2012 - 12:45

ça serait bien le genre de chose à mettre devant le CA, non? après en avoir parlé au CDE évidemment, de ce courrier.

Spoiler:
Twisted Evil diable diable diable

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Ruthven le Sam 8 Sep 2012 - 12:50

@Celeborn a écrit:
@kiwi a écrit: ce n'est pas le fait qu'un prof sans solution ose coller un élève à la vie scolaire qui me choque, mais plutôt les collègues qui trouvent ça scandaleux de devoir s'en occuper en temps normal.

Je crois que ce que les collègues trouvent scandaleux, c'est surtout que quelqu'un qui n'est pas leur supérieur hiérarchique leur pose des interdictions.

Argument réversible : le CPE peut trouver scandaleux qu'on lui donne des obligations (surveiller les élèves collés).

Mais il n'en reste pas moins que je ne vois pas trop en quoi la vie scolaire est scolaire si elle ne s'occupe que du temps hors cours ! Avec l'informatisation des appels, la communication aux familles par SMS, cela dégage quand même du temps pour la vie scolaire. Qu'il y ait des limitations matérielles (salle, nombre de surveillants), soit, mais qu'il y ait une interdiction de principe, je trouve cela effarant et j'en discuterais avec le CdE.

PS. Les CPE du forum restent étrangement prudents sur ce fil Twisted Evil .

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par MarieL le Sam 8 Sep 2012 - 12:56

@kiwi a écrit:
@GD a écrit:Idem dans le collège où je bosse, la vie scolaire fonctionne très bien.

Je répète que la notre fonctionne aussi très bien. La CPE fait parfaitement son boulot. Ceci dit, il n'est jamais arrivé d'avoir 2 à 3 classes en perm au même moment? Que fait-on si en plus on doit rajouter les exclus et les collés? ça fonctionne toujours aussi bien?


Pourquoi devrait-il y avoir trois classes en permanence plus les collés dans un établissement où la vie scolaire "fonctionne très bien" ? Les colles efficaces n'ont pas lieu pendant les heures de permanence.

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par MarieL le Sam 8 Sep 2012 - 12:58

Will.T a écrit:
@kiwi a écrit:

Concernant les situations extrêmes : tu fixes bien un horaire à l'heure de retenue.

Ou tu remplis une fiche que tu donnes au CPE qui choisi lui même l'horaire comme ça l’arrange.

+ 1

_________________
Je suis ce que je suis et je suis l'être même, je suis ma volonté en moi-même exaucée - A. Kalda

MarieL
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par pop-corn le Sam 8 Sep 2012 - 13:21

@Clarianz a écrit:Oui.

Passer une heure dans ma classe n'est pas une punition, qui plus est, je ne fais pas de bénévolat.

+1

pop-corn
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 13:28

Axel a écrit:
@kiwi a écrit:
@GD a écrit:Idem dans le collège où je bosse, la vie scolaire fonctionne très bien.

Je répète que la notre fonctionne aussi très bien. La CPE fait parfaitement son boulot. Ceci dit, il n'est jamais arrivé d'avoir 2 à 3 classes en perm au même moment? Que fait-on si en plus on doit rajouter les exclus et les collés? ça fonctionne toujours aussi bien?


Pourquoi devrait-il y avoir trois classes en permanence plus les collés dans un établissement où la vie scolaire "fonctionne très bien" ? Les colles efficaces n'ont pas lieu pendant les heures de permanence.

Je ne parlais pas là de mon établissement mais d'un cas hypothétique. Les élèves collés par la VS le sont de 17h à 18h. Et 3 classes en perm certains jours, ça arrive. L'an passé, il y a deux fois une formation demandée par les représentants au CA. Tous les représentants au CA n'étaient donc pas là. Parfois, on peut modifier les edt, et éviter les perm' au réfectoire, mais ça n'est pas toujours possible.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Nita le Sam 8 Sep 2012 - 13:32

Je trouve scandaleux que la Vie Sco ne gère pas les colles parce que c'est, à mon avis, sa mission.
Je fais le flic dans les escaliers, dans les couloirs, dans la cour, si je constate un problème, parce que je suis convaincue qu'il faut que tous les adultes d'un collège interviennent pour rappeler les normes comportementales, je meugle si les élèves me parlent d'un "pion", et je souhaiterais vivement qu'on exige des élèves qu'ils appellent les surveillants "Monsieur" ou "Madame", et pas Lolo ou Jerem' et les vouvoient.
J'ai des classes de 28 en collège, avec dans un cas, cette année... 26 places dans ma salle. Il m'arrive, exceptionnellement, de prendre les délinquants Wink dans ma salle, si j'ai une classe tranquille - si j'ai prévu un devoir, tout le monde gratte, c'est bon. Sinon, c'est la Vie Sco qui s'en charge.
Et j'en ai vu, des services de Vie Scolaire (Tzr, c'est galère formateur). Et je le dis tout net, en collège, ceux qui n'assuraient pas de colle sont ceux qui ne fonctionnaient pas correctement. Et ça m'énerve de voir 3 greluches et greluchons fumer une clope et siroter leur café, infoutus de garder 6 loustics en colle, semble-t-il, quand on me demande, à moi, de garder ces six loustics avec 22 autres, et de faire cours en même temps.


_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 13:35

@lene75 a écrit:

Je trouve par ailleurs que Celeborn a raison de dire que coller un élève dans un cours où il peut y avoir aussi des problèmes de discipline est contre-productif.

Parce qu'un surveillant ou un CPE qui n'a pas d'autorité, c'est pas contre-productif aussi?


Bon, je crois que je n'ai pas été comprise, tant pis. Je suis manifestement la seule à penser anormal de se décharger systématiquement sur la vie scolaire pour assurer des heures de colles dont je suis moi même responsable pour des faits peu graves.

kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par Nita le Sam 8 Sep 2012 - 13:46

Mais Kiwi, à ton avis, quelle est donc la mission de la vie scolaire ? C'est une vraie question, hein, pas une provocation. J'avoue ne pas bien comprendre : tu donnes des éléments contradictoires (CPE qui manque d'autorité, Vie scolaire qui fonctionne bien).

Et comme personnellement, je ne colle pas les élèves pour des "faits peu graves" pour reprendre ton expression, je ne conçois pas que la Vie Sco ne s'en occupe pas.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.

Nita
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La vie scolaire peut-elle refuser de gérer les heures de colle ?

Message par kiwi le Sam 8 Sep 2012 - 14:01

@Nita a écrit:Mais Kiwi, à ton avis, quelle est donc la mission de la vie scolaire ? C'est une vraie question, hein, pas une provocation. J'avoue ne pas bien comprendre : tu donnes des éléments contradictoires (CPE qui manque d'autorité, Vie scolaire qui fonctionne bien).

Et comme personnellement, je ne colle pas les élèves pour des "faits peu graves" pour reprendre ton expression, je ne conçois pas que la Vie Sco ne s'en occupe pas.

Mais là je ne parle pas de ma CPE qui est vraiment très bien et fait tourner la boutique (car avec l'ancien chef, on peut pas dire que... bref) !!
Quelqu'un disait que ça posait problème à un prof qui n'avait pas d'autorité de gérer un élève collé dans une classe où c'est le foutoir. J'objectais que c'est pareil pour un CPE ou un surveillant qui n'a pas d'autorité pour gérer sa perm avec des collés qui peuvent être turbulents. Dans les deux cas, être collé n'est pas une punition puisqu'on s'y amuse.

Les missions selon moi de la vie scolaire : gérer tout ce qui ne se passe pas en classe. Donc surveiller la cour, le réfectoire, les couloirs, les permanences lorsque des élèves n'ont pas cours et sanctionner les élèves ne respectant pas les règles dans ce cadre. Prendre les élèves exclus de cours (puisqu'ils ne sont plus sous la responsabilité de leur enseignant) et s'occuper de leurs cas. On peut rajouter aussi qu'un CPE se doit de connaître les élèves les plus difficiles et d'aider au suivi de ces élèves conjointement avec les enseignants et la direction (ce que j'entends par suivi, ça peut inclure les sanctions comme les retenues en dehors du temps scolaire). Également, aider des élèves qui ont un besoin spécifique avec l'AS ou la COP, ou le médecin scolaire... Et puis bien sûr, gérer l'assiduité et la ponctualité des élèves. Je trouve que ça fait pas mal. Quand en plus on rajoute dans mon établissement que la CPE s'occupe de l'accompagnement éducatif le soir (donc l'étude), elle doit être au-delà de son temps règlementaire.

Je ne nie pas que certains CPE ne font pas leur boulot et se prennent pour des petits-chefs, que certains sont cruellement incompétents et laissent tout faire, ce qui est désastreux. Mais de là à dire qu'on est prof, et que c'est pas notre boulot de surveiller les heures de colles que l'on met pour travail non fait par exemple, faut pas exagérer. Je l'ai lu sur ce fil, et je ne suis pas d'accord avec ça. Le CPE n'a pas à être notre chef. Mais il n'a pas non plus à être à note service pour tout et n'importe quoi. Et pour mon cas personnel, je préfère largement une colle assurée par moi qu'une colle assurée dans une salle de permanence chargée où l'élève collé ne sera pas bien surveillé.


kiwi
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum