Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Lefteris le Jeu 13 Sep 2012 - 22:47

@alberto79 a écrit:
@Dulcinea a écrit:C'est dingue, on ne peut plus rien dire sur les religions sans risquer d'être menacé!!! Je plains particulièrement les collègues d'HG, parler de religion sans froisser personne, cela va devenir un exercice difficile!

Que les choses soient claires. Pas sur les religions. Sur l´Islam.
Il fallait oser le dire ... Nous marchons sur des oeufs en permanence, il faut faire très attention aux sujets abordés que ce soit en SVT, littérature, philo, histoire, ça peut ne pas plaire et déclencher une bronca .

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Jacq le Jeu 13 Sep 2012 - 23:02

@alberto79 a écrit:
@Dulcinea a écrit:C'est dingue, on ne peut plus rien dire sur les religions sans risquer d'être menacé!!! Je plains particulièrement les collègues d'HG, parler de religion sans froisser personne, cela va devenir un exercice difficile!

Que les choses soient claires. Pas sur les religions. Sur l´Islam.

Je regrette franchement de devoir dire cela mais : OUI !

Et le problème s'étend en plus parfois au delà de quelques élèves (car l'écrasante majorité n'est pas à placer dans ce cas) mais aussi parfois (et là encore je suis obligé de regretter de devoir dire cela) à certains collègues enseignants qui semblent méconnaître la laïcité, ou alors l'ignorent. Ceci m'inquiète d'ailleurs plus que le cas des élèves dont l'âge excuse certains débordements... Pour les adultes c'est autre chose.

Maintenant il ne faut pas généraliser.
L'essentiel (même la quasi exclusivité) de mes élèves est de confession musulmane et entend et s'intéresse aux débats ou enseignements concernant la religion dans un véritable esprit de tolérance et souvent avec un intérêt bien supérieur aux autres, et avec respect. Et nous avons à ce sujet des discussions très intéressantes et enrichissantes. Mais il y a une petite minorité qui pose problème réellement problème.

Cela dépasse le cadre de l'enseignement d'ailleurs. Le débat est toujours le même. Ce qui m'effraie c'est qu'avec ce type de fait divers nous arrivons à une généralisation rapide qui en temps de crises successives peut mener loin.... et dont s'empare une autre partie de la population française qui se croit plus blanche et plus française...

Ce que je viens d'écrire va peut être encore faire hurler... tant pis.

Jacq.

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par User5899 le Jeu 13 Sep 2012 - 23:05

A l'instant, sur i-télé, témoignages d'élèves du collègue agressé : lycée calme, bon prof avec qui ils ont le sentiment d'avancer, prof avec qui personne n'a envie d'avoir des problèmes, bon prof.
Tout va bien, alors confused

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par alberto79 le Jeu 13 Sep 2012 - 23:23

@Jacq a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Dulcinea a écrit:C'est dingue, on ne peut plus rien dire sur les religions sans risquer d'être menacé!!! Je plains particulièrement les collègues d'HG, parler de religion sans froisser personne, cela va devenir un exercice difficile!

Que les choses soient claires. Pas sur les religions. Sur l´Islam.

Je regrette franchement de devoir dire cela mais : OUI !

Et le problème s'étend en plus parfois au delà de quelques élèves (car l'écrasante majorité n'est pas à placer dans ce cas) mais aussi parfois (et là encore je suis obligé de regretter de devoir dire cela) à certains collègues enseignants qui semblent méconnaître la laïcité, ou alors l'ignorent. Ceci m'inquiète d'ailleurs plus que le cas des élèves dont l'âge excuse certains débordements... Pour les adultes c'est autre chose.

Maintenant il ne faut pas généraliser.
L'essentiel (même la quasi exclusivité) de mes élèves est de confession musulmane et entend et s'intéresse aux débats ou enseignements concernant la religion dans un véritable esprit de tolérance et souvent avec un intérêt bien supérieur aux autres, et avec respect. Et nous avons à ce sujet des discussions très intéressantes et enrichissantes. Mais il y a une petite minorité qui pose problème réellement problème.

Cela dépasse le cadre de l'enseignement d'ailleurs. Le débat est toujours le même. Ce qui m'effraie c'est qu'avec ce type de fait divers nous arrivons à une généralisation rapide qui en temps de crises successives peut mener loin.... et dont s'empare une autre partie de la population française qui se croit plus blanche et plus française...

Ce que je viens d'écrire va peut être encore faire hurler... tant pis.

Jacq.


Mais les choses sont très claires. En France il y essentiellement des athées, des agnostiques et des gens qui professent les grands religions monothéistes : le christianisme, le judaïsme et l´Islam. Parmi eux il y a des intégristes chrétiens, juifs et musulmans mais la réalité c´est qu´il y a probablement beaucoup plus d´intégristes musulmans que chrétiens ou juifs et que en tout cas les intégristes musulmans sont beaucoup plus agressifs aujourd´hui (ça n´a pas toujours été le cas) que les intégristes des autres religions.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par neomath le Jeu 13 Sep 2012 - 23:32

@alberto79 a écrit:
@Jacq a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Dulcinea a écrit:C'est dingue, on ne peut plus rien dire sur les religions sans risquer d'être menacé!!! Je plains particulièrement les collègues d'HG, parler de religion sans froisser personne, cela va devenir un exercice difficile!

Que les choses soient claires. Pas sur les religions. Sur l´Islam.

Je regrette franchement de devoir dire cela mais : OUI !

Et le problème s'étend en plus parfois au delà de quelques élèves (car l'écrasante majorité n'est pas à placer dans ce cas) mais aussi parfois (et là encore je suis obligé de regretter de devoir dire cela) à certains collègues enseignants qui semblent méconnaître la laïcité, ou alors l'ignorent. Ceci m'inquiète d'ailleurs plus que le cas des élèves dont l'âge excuse certains débordements... Pour les adultes c'est autre chose.

Maintenant il ne faut pas généraliser.
L'essentiel (même la quasi exclusivité) de mes élèves est de confession musulmane et entend et s'intéresse aux débats ou enseignements concernant la religion dans un véritable esprit de tolérance et souvent avec un intérêt bien supérieur aux autres, et avec respect. Et nous avons à ce sujet des discussions très intéressantes et enrichissantes. Mais il y a une petite minorité qui pose problème réellement problème.

Cela dépasse le cadre de l'enseignement d'ailleurs. Le débat est toujours le même. Ce qui m'effraie c'est qu'avec ce type de fait divers nous arrivons à une généralisation rapide qui en temps de crises successives peut mener loin.... et dont s'empare une autre partie de la population française qui se croit plus blanche et plus française...

Ce que je viens d'écrire va peut être encore faire hurler... tant pis.

Jacq.


Mais les choses sont très claires. En France il y essentiellement des athées, des agnostiques et des gens qui professent les grands religions monothéistes : le christianisme, le judaïsme et l´Islam. Parmi eux il y a des intégristes chrétiens, juifs et musulmans mais la réalité c´est qu´il y a probablement beaucoup plus d´intégristes musulmans que chrétiens ou juifs et que en tout cas les intégristes musulmans sont beaucoup plus agressifs aujourd´hui (ça n´a pas toujours été le cas) que les intégristes des autres religions.
Pouvez vous m'expliquer ce que vos vaticinations sur l'islam ont à faire sur un post qui a pour sujet un incident déclenché par une discussion politique ?

_________________
“L'ignorance et la bêtise sont des facteurs considérables de l'Histoire.”
  Raymond Aron

neomath
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par zina le Jeu 13 Sep 2012 - 23:38

@lebrudu84 a écrit:Suites de l'affaire:
- le mobilier de bureau porte plainte pour coups et blessures: le juge lui donne raison.
- Le professeur incriminé est blâmé par son IPR pour mauvaise foi politique: le roi du Maroc est un gentil fournisseur d'énergie pour la France.
- la surveillante qui s'était interposée est virée: on ne met pas en péril les investissements de l'Etat.

Quelle énergie à part du sable de mer et de dessert ils n'ont pas grand chose bon je sors. (A j'oublie l'énergie d'origine botanique) trefle

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par alberto79 le Jeu 13 Sep 2012 - 23:39

@neomath a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Jacq a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Dulcinea a écrit:C'est dingue, on ne peut plus rien dire sur les religions sans risquer d'être menacé!!! Je plains particulièrement les collègues d'HG, parler de religion sans froisser personne, cela va devenir un exercice difficile!

Que les choses soient claires. Pas sur les religions. Sur l´Islam.

Je regrette franchement de devoir dire cela mais : OUI !

Et le problème s'étend en plus parfois au delà de quelques élèves (car l'écrasante majorité n'est pas à placer dans ce cas) mais aussi parfois (et là encore je suis obligé de regretter de devoir dire cela) à certains collègues enseignants qui semblent méconnaître la laïcité, ou alors l'ignorent. Ceci m'inquiète d'ailleurs plus que le cas des élèves dont l'âge excuse certains débordements... Pour les adultes c'est autre chose.

Maintenant il ne faut pas généraliser.
L'essentiel (même la quasi exclusivité) de mes élèves est de confession musulmane et entend et s'intéresse aux débats ou enseignements concernant la religion dans un véritable esprit de tolérance et souvent avec un intérêt bien supérieur aux autres, et avec respect. Et nous avons à ce sujet des discussions très intéressantes et enrichissantes. Mais il y a une petite minorité qui pose problème réellement problème.

Cela dépasse le cadre de l'enseignement d'ailleurs. Le débat est toujours le même. Ce qui m'effraie c'est qu'avec ce type de fait divers nous arrivons à une généralisation rapide qui en temps de crises successives peut mener loin.... et dont s'empare une autre partie de la population française qui se croit plus blanche et plus française...

Ce que je viens d'écrire va peut être encore faire hurler... tant pis.

Jacq.


Mais les choses sont très claires. En France il y essentiellement des athées, des agnostiques et des gens qui professent les grands religions monothéistes : le christianisme, le judaïsme et l´Islam. Parmi eux il y a des intégristes chrétiens, juifs et musulmans mais la réalité c´est qu´il y a probablement beaucoup plus d´intégristes musulmans que chrétiens ou juifs et que en tout cas les intégristes musulmans sont beaucoup plus agressifs aujourd´hui (ça n´a pas toujours été le cas) que les intégristes des autres religions.
Pouvez vous m'expliquer ce que vos vaticinations sur l'islam ont à faire sur un post qui a pour sujet un incident déclenché par une discussion politique ?


Je ne sais pas de quelles vaticinations vous parlez. Quant à mes constatations, elles sont probablement hors sujet. Est-ce qu´elles vous dérangent ?

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Malaca le Jeu 13 Sep 2012 - 23:43

@Pili a écrit: Shocked Shocked

Complètement malade le gamin !!

18 ans quand même ... responsabilité, au-delà même de l'exclusion en cas de plainte ?

Mais le proviseur a bien précisé "même pas une ecchymose" ... affraid

Malaca
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par User5899 le Jeu 13 Sep 2012 - 23:58

On ne pourrait pas modifier le titre ? Cette mention de l'islam, qui est quand même non avérée à cette heure, me semble un poil accrocheuse Suspect


Dernière édition par Cripure le Ven 14 Sep 2012 - 0:00, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par philann le Jeu 13 Sep 2012 - 23:59

Cripure a écrit:On ne pourrait pas modifier le titre ? Cette mention à l'islam, qui est quand même non avérée à cette heure, me semble un poil accrocheuse Suspect

+100

Deux petites remarques:

1) l'an dernier, au moment d'expliquer à des 6eme ce qu'était une femme pasteur et devant leur incrédulité je leur ai fait un rappel sur les trois religions monothéistes ... et pendant que j'écrivais brouhaha derrière moi sur la question: "mais madame vous avez pas le droit de parler de religion!" Bref jolie confusion entre parler de religion et prosélytisme, histoire des religions et laïcité à l'école. Je pense que cet amalgame ne vaut pas que pour mes petits 6eme ( qui au passage ont apprécié pas la suite mes explications)

2) Quand il y a aggression physique, je ne comprends pas qu'il n'y ait pas AUTOMATIQUEMENT plainte et règlement au pénal. Franchement, à côté de la Justice, la sanction interne à l'établissement c'est peanuts!

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Jacq le Ven 14 Sep 2012 - 0:36

Personnellement je n'arrive toujours pas à comprendre ce que vient faire la politique marocaine actuelle dans le programme de bac professionnel. Il semble effectivement que ce ne soit pas la religion musulmane qui soit à l'origine de cette agression, mais peut être (à ce que je lis) une dérive du cours. Certains parlent du "fait religieux de 1880 à nos jours", qui est un enseignement de 1re, tout en parlant d'un élève de terminale, et en parlant d'un "cours politique". En gros, rien de précis pour l'instant. Ou alors il y a confusion entre le programme de 1re professionnelle en trois ans et bac pro 4 ans (dans ce cas les systèmes politiques peuvent être envisagés). Maintenant qu'un élève ait fait dériver le sujet, c'est possible. D'autant que certains articles parlent de personnalités historiques qui auraient été sujettes à discussion entre l''enseignant et l'élève...

Jacq
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par philann le Ven 14 Sep 2012 - 6:31

très sincèrement ...je me fous du contenu du cours! Certains programmes sont peut-être mal faits ou pas adaptés, mais ça ne me semble pas être une cause d'explication de la violence de l'élève.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Celadon le Ven 14 Sep 2012 - 7:44

qUANd on met l'islam au programme, on met aussi la politique et inversement.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Flange01 le Ven 14 Sep 2012 - 9:20

Le professeur agressé est en train de donner sa version sur une radio en trois lettres commençant par R et finissant par MC...

je suis consterné

Flange01
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Gryphe le Ven 14 Sep 2012 - 9:29

Peux-tu nous faire un petit résumé s'te plaît ? Smile

_________________
Τί ἐστιν ἀλήθεια ;

Gryphe
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Flange01 le Ven 14 Sep 2012 - 9:37

je vais essayer (ben oui... j'écoute la radio en rangeant mon linge... difficile pour un homme de faire les deux choses en même temps)

Il a décrit la scène :

cours qui a rencontré un problème sur le sujet du Maroc, un élève sans trop d'histoire n'a pas supporté le discours. Le professeur a fait évacué la salle et un premier échange d'insultes a commencé, pas d'agression physique à ce moment là, l'élève est parti.
Le professeur a demandé à faire convoquer les parents, information qui est arrivé aux oreilles de l'élève.
Quelques minutes plus tard, ils se croisent dans un escalier de l'établissement et c'est à ce moment là que l'altercation physique commence. Des coups portés mais pas suffisamment fort pour blesser.

Le professeur regrette la dérive des médias, la récupération politique et a souhaité appuyer sur la volonté autant de sanctionner de manière juste que de ne pas laisser cet évènement devenir un exemple national. L'élève a présenté des excuses que le professeur a jugé sincères.

bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève en rappelant que le précédent président avait glissé au Pape que [le clergé] avait une plus grande autorité et une prépondérance par rapport au corps professoral.


Flange01
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 9:41

@Flange01 a écrit:
bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève


Enfin, HS mais dans ce genre de cas où les jeunes agissent en délinquants avec des parents démissionnaires, cette proposition ne serait pas du luxe ...

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Ergo le Ven 14 Sep 2012 - 9:46

@Flange01 a écrit:
bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève en rappelant que le précédent président avait glissé au Pape que [le clergé] avait une plus grande autorité et une prépondérance par rapport au corps professoral.

scratch
En classe ? Ou dans son discours à la radio ?

_________________
After all we've been through---it can't be for nothing. ---Ellie

No matter. Try again. Fail again. Fail better.---Beckett
Les stulos-plyme des neos. Illustration de la devise de Ronin: "Cède, cède, cède, je le veux !"

Ergo
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Flange01 le Ven 14 Sep 2012 - 9:48

@A Tuin a écrit:
@Flange01 a écrit:
bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève


Enfin, HS mais dans ce genre de cas où les jeunes agissent en délinquants avec des parents démissionnaires, cette proposition ne serait pas du luxe ...

en l’occurrence et sauf erreur de ma part, dans ce cas précis, ce n'est pas le fond qui semble poser problème mais la légitimité de celui qui a soumis l'idée.
Je m'explique : le professeur a remis en cause la "couleur politique" de celui qui a évoqué le retrait des alloc en rappelant qui était le chef de file du parti de ce député.

A titre personnel, je ne sais pas si cela doit être systématique... dans les cas de famille avec plusieurs enfants, la famille entière serait pénalisée et les autres enfants devraient payer pour la bêtise de l'un d'entre eux.
Et aussi, à partir de quels éléments peut-on considérer que des parents sont démissionnaires ? Il y a une définition précise ? j'en doute...

Flange01
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Flange01 le Ven 14 Sep 2012 - 9:49

@Ergo a écrit:
@Flange01 a écrit:
bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève en rappelant que le précédent président avait glissé au Pape que [le clergé] avait une plus grande autorité et une prépondérance par rapport au corps professoral.

scratch
En classe ? Ou dans son discours à la radio ?

Je citais le professeur qui a rappelé le discours du président au pape lors de leur rencontre.
Personnellement, je ne me souvenais plus de cela et dans le doute, je préfère ne pas commenter cette citation.

Flange01
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Marcassin le Ven 14 Sep 2012 - 11:50

Latran, 20 décembre 2007 :


_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 12:57

@Flange01 a écrit:
@Ergo a écrit:
@Flange01 a écrit:
bonus : il a regretté la proposition du député "de l'opposition" qui a souhaité voir les allocations familiales retirées à la famille de l'élève en rappelant que le précédent président avait glissé au Pape que [le clergé] avait une plus grande autorité et une prépondérance par rapport au corps professoral.

scratch
En classe ? Ou dans son discours à la radio ?

Je citais le professeur qui a rappelé le discours du président au pape lors de leur rencontre.
Personnellement, je ne me souvenais plus de cela et dans le doute, je préfère ne pas commenter cette citation.

Enfin bon, il ne veut pas de récupérations mais il va à la radio pour s'exprimer et faire des commentaires politiques, j'aime mieux que ce soit lui que moi Laughing ! Dans pareil cas le bon sens m'indiquerait de ne pas aller me montrer ou commenter à bon compte et encore moins parler de politique pour fustiger l'opposition. S'il s'exprime ainsi devant les gens à la radio, en cours devant des élèves ça doit donner ! Ou peut-être pas, mais disons qu'alors je peux mieux me représenter l'image d'un débat sur la religion et la politique qui a mal tourné avec l'élève qui est monté en pression. En LP il y a quelques jeunes peu finauds, c'est potentiellement dangereux de tendre à ces derniers la perche sur ce plan. Ils n'ont même pas besoin de tant d'ailleurs en général pour en faire une !
Il ferait mieux de se taire tiens, ce serait sagesse. Qui plus est pour des histoires de ce genre : vu le fonctionnement du système tout ce qui est dit peut vous revenir en travers par la suite, hyper intéressant dans ce milieu.

Ce que je ne comprends pas c'est la médiatisation de toutes ces histoires au sujet des professeurs, de plus en plus souvent. Quand un fonctionnaire de bureau se fait insulter au téléphone ou au guichet et qu'il y a un problème, il n'y a pas de reportages à la télé pour dire les poncifs habituels, que c'est la faute du fonctionnaire parce qu'il n'en fiche pas une et passe sa journée aux machines à café en attendant de pouvoir quitter son poste à 16h45 histoire de ne plus être sur place pour 17h, l'heure de la quille. Bref.


Dernière édition par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 13:12, édité 2 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Bientôtlesud le Ven 14 Sep 2012 - 13:01

Ce professeur parle effectivement face caméra, non anonymé, ce midi sur canal+ lors du journal de la mi-journée. Son propos par contre est loin de me choquer (pas de commentaire politique dans ce que j'ai vu)

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 13:04

Bah après il gère son truc, c'est son problème. Mais pourquoi autant de médiatisation, chaque fois ? C'est là qu'il y a un bug. Au lieu de médiatiser une fois que l'événement survient, si les comportements déviants d'élèves étaient durement sanctionnés dès le départ dans le cadre de hiérarchies qui font leur boulot, dans les établissements, on n'en serait pas là.


Dernière édition par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 13:05, édité 1 fois

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par Flange01 le Ven 14 Sep 2012 - 13:05

@Bientôtlesud a écrit:Ce professeur parle effectivement face caméra, non anonymé, ce midi sur canal+ lors du journal de la mi-journée. Son propos par contre est loin de me choquer (pas de commentaire politique dans ce que j'ai vu)

Effectivement je viens de voir ca et je suis d'accord avec toi

Pour A Tuin, pardonnes moi mais j'ai du mal à te suivre... j'ai le cerveau dans le coton mais je trouve confus ton message

Flange01
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Bordeaux : un professeur agressé par un élève

Message par A Tuin le Ven 14 Sep 2012 - 13:11

Smile Je vais filer, continuez votre débat Wink J'aime bien intervenir parfois pour dire ce que m'évoque telle ou telle chose, mais cela n'a pas vocation à vous perturber Razz
En gros, je trouve fâcheuses toutes ces médiatisations d'événements liés aux problèmes dans le domaine scolaire car elles ne servent pas à faire avancer les choses : chaque fois c'est un étalage de justifications diverses et variées où l'objectif des uns et des autres est de se défausser ou se justifier. Or c'est perte de temps et d'énergie, le problème n'est pas là : il me semble que tout devrait être fait en amont, dans un effort commun, pour éviter et contenir les dérives possibles. Simplement.

A Tuin
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum