Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Ven 14 Sep - 22:47
@LisaZenide a écrit:Mon problème est justement que pour mes élèves le Datif n'est QUE le COS et que j'ai eu droit à "c'est pas ça" quand j'ai dit COI puisque leur précédente prof leur a dit que la construction avec COI seul n'existait pas en latin.
Ben, une préposition + datif, en latin...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Ven 14 Sep - 22:49
@barèges a écrit:Dans prosum + datif, ce n'est pas COS, mais on aurait quand même parlé de complément d'attribution ou pas ?
D'intérêt Laughing
avatar
Kak
Habitué du forum

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Kak le Sam 15 Sep - 5:27
Un post qui fait réfléchir:
mais comment réconcilier la précision grammaticale (datif : complément d'attribution , et d'intérêt) et la nécessité de ne pas trop ajouter de notions grammaticales par rapport à ce que les élèves connaissent ou sont censés connaître du français (COI et COS) ?
avatar
Serge
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Serge le Sam 15 Sep - 7:07
Je crois que ce genre de subtilités de termes passe bien au-dessus de la tête des élèves et n'intéresse surtout que nous. Laughing

Et si c'était vraiment la seule chose qui devrait les tourmenter et les faire se relever la nuit, c'est qu'ils maitrisent déjà bien la déclinaison et qu'on a pas trop lieu de s'inquiéter Smile (d'ailleurs, hier matin, un élève de troisième m'a dit s'être réveillé en pleine nuit en réalisant qu'il avait employé dans une phrase un datif au lieu d'un génitif, j'ai ouvert des yeux tout ronds :shock: puis j'étais mort de rire Laughing )

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI
avatar
LisaZenide
Vénérable

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par LisaZenide le Sam 15 Sep - 8:52
Merci pour toutes vos réponses...
J'y vois un peu plus clair et je pense que vais continuer à utiliser mon vieux tableau avec complément d'attribution... et pour les élèves, les explications d'Iphigénie me semblent claires...
lisette83
Expert

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par lisette83 le Sam 15 Sep - 13:35
D'autant que l'étymologie même de "datif"- dare, datum milite pour cette explication: donner à qqun, attribuer à qqun.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 16:19
@LisaZenide a écrit:Merci pour toutes vos réponses... J'y vois un peu plus clair et je pense que vais continuer à utiliser mon vieux tableau avec complément d'attribution... et pour les élèves, les explications d'Iphigénie me semblent claires...
@lisette83 a écrit:D'autant que l'étymologie même de "datif"- dare, datum milite pour cette explication: donner à qqun, attribuer à qqun.
obesse alicui
adesse alicui
esse odio alicui
laborare sibi
esse alicui
esse dolori alicui
studere alicui rei
esse auxilio alicui
uertere aliquid uitio alicui


On continue ? Very Happy
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Thalia de G le Sam 15 Sep - 16:22
Cripure a écrit:
@LisaZenide a écrit:Merci pour toutes vos réponses... J'y vois un peu plus clair et je pense que vais continuer à utiliser mon vieux tableau avec complément d'attribution... et pour les élèves, les explications d'Iphigénie me semblent claires...
@lisette83 a écrit:D'autant que l'étymologie même de "datif"- dare, datum milite pour cette explication: donner à qqun, attribuer à qqun.
obesse alicui
adesse alicui
esse odio alicui
laborare sibi
esse alicui
esse dolori alicui
studere alicui rei
esse auxilio alicui
uertere aliquid uitio alicui


On continue ? Very Happy
Je vous en prie, faites comme chez vous Razz

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 16:26
@Thalia de G a écrit:
Cripure a écrit:
@LisaZenide a écrit:Merci pour toutes vos réponses... J'y vois un peu plus clair et je pense que vais continuer à utiliser mon vieux tableau avec complément d'attribution... et pour les élèves, les explications d'Iphigénie me semblent claires...
@lisette83 a écrit:D'autant que l'étymologie même de "datif"- dare, datum milite pour cette explication: donner à qqun, attribuer à qqun.
obesse alicui
adesse alicui
esse odio alicui
laborare sibi
esse alicui
esse dolori alicui
studere alicui rei
esse auxilio alicui
uertere aliquid uitio alicui


On continue ? Very Happy
Je vous en prie, faites comme chez vous Razz
En fait, il faudrait que Ségolène Royal soit latiniste et écrive une grammaire. Elle nous inventerait un complément de concernation, et hop ! Very Happy Plus d'exception, ou quasi Wink
barèges
Neoprof expérimenté

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par barèges le Sam 15 Sep - 16:46
Cripure a écrit:
@barèges a écrit:Dans prosum + datif, ce n'est pas COS, mais on aurait quand même parlé de complément d'attribution ou pas ?
D'intérêt Laughing
J'ai entendu et utilisé "datif d'intérêt" (et, mais c'est plus particulier, "datif éthique" Very Happy , je me souviens d'une conversation à ce sujet) ; "complément d'intérêt", je ne connaissais pas.
Ma vieille grammaire latine donne "complément d'attribution" pour le datif. Simple et laconique, la notion n'est pas explicitée.
"Complément d'intérêt", "complément d'attribution" sont des termes de grammaire latine; ont-il a une époque relativement récente été des termes de grammaire française ? (ceci pour expliquer que ma grammaire latine n'explique rien du tout, ça a l'air de couler de source?)
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Iphigénie le Sam 15 Sep - 18:04
si les années 60 sont relativement récentes, oui Laughing
Dans mon enfance, le COS n'existait pas encore Very Happy
Le COI , oui, bien sûr, il existait, la Tour Eiffel aussi Rolling Eyes Laughing Laughing
Cripure, vous avez évidemment raison avec le datif d'intérêt, (et Barèges le datif éthique) mais bon. Il existe aussi un datif de fin (auxilio mittere) et des datifs compléments de verbes intransitifs (accidit alicui) ou d'adjectifs: mais quoa, vous n'allez pas faire un thèse? Laughing


Dernière édition par iphigénie le Sam 15 Sep - 18:11, édité 1 fois
barèges
Neoprof expérimenté

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par barèges le Sam 15 Sep - 18:09
Effectivement, la grammaire latine en question date de 65...
barèges
Neoprof expérimenté

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par barèges le Sam 15 Sep - 18:19
@iphigénie a écrit: Il existe aussi un datif de fin (auxilio mittere) et des datifs compléments de verbes intransitifs (accidit alicui) ou d'adjectifs: mais quoa, vous n'allez pas faire un thèse? Laughing
Pour le passage en gras : je le comprends, mais il ferait hurler certains ! (notion de complément de verbe intransitif).
yphrog
Grand sage

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par yphrog le Sam 15 Sep - 19:40
curieux ce complément d'attribution. La définition casuelle du terme attribut dans les langues balisées me semble également difficile...

<a href="www.nowhere.com">
<img src="www.nowhere.com">
<p lang="la">
<span class="COS">

ce qui est en gras est un "attribut", ce qui le précède (a, img, p, span) une entité.

Je m'excuse pour le hors sujet. Embarassed

_________________
ok

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 20:02
@iphigénie a écrit:si les années 60 sont relativement récentes, oui Laughing
Dans mon enfance, le COS n'existait pas encore Very Happy
Le COI , oui, bien sûr, il existait, la Tour Eiffel aussi Rolling Eyes Laughing Laughing
Cripure, vous avez évidemment raison avec le datif d'intérêt, (et Barèges le datif éthique) mais bon. Il existe aussi un datif de fin (auxilio mittere) et des datifs compléments de verbes intransitifs (accidit alicui) ou d'adjectifs: mais quoa, vous n'allez pas faire un thèse? Laughing
Complément de concernation, vous dis-je Very Happy
Ca fait longtemps, d'ailleurs, que nous sommes cernés Suspect
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 20:04
xphrog a écrit:curieux ce complément d'attribution. La définition casuelle du terme attribut dans les langues balisées me semble également difficile...

<a href="www.nowhere.com">
<img src="www.nowhere.com">
<p lang="la">
<span class="COS">

ce qui est en gras est un "attribut", ce qui le précède (a, img, p, span) une entité.

Je m'excuse pour le hors sujet. Embarassed
Ne vous excusez pas. Mais le problème, c'est que je ne comprends rien à votre message. Et en particulier à ce qui est entre crochets.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Thalia de G le Sam 15 Sep - 20:06
Cripure a écrit:
@Thalia de G a écrit:
Cripure a écrit:
@LisaZenide a écrit:Merci pour toutes vos réponses... J'y vois un peu plus clair et je pense que vais continuer à utiliser mon vieux tableau avec complément d'attribution... et pour les élèves, les explications d'Iphigénie me semblent claires...
@lisette83 a écrit:D'autant que l'étymologie même de "datif"- dare, datum milite pour cette explication: donner à qqun, attribuer à qqun.
obesse alicui
[…]
uertere aliquid uitio alicui


On continue ? Very Happy
Je vous en prie, faites comme chez vous Razz
En fait, il faudrait que Ségolène Royal soit latiniste et écrive une grammaire. Elle nous inventerait un complément de concernation, et hop ! Very Happy Plus d'exception, ou quasi Wink
lol!

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Thalia de G le Sam 15 Sep - 20:08
@barèges a écrit:Effectivement, la grammaire latine en question date de 65...
Nous devons avoir la même. Et, effectivement, tout semblait couler de source.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
henriette
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par henriette le Sam 15 Sep - 21:15
Pour ma part, j'ai aussi appris le datif complément d'attribution, et le COS n'existait pas encore...

En tout cas, je n'ai jamais rencontré de problème particulier en classe avec ce cas : j'explique que généralement, il exprime celui à qui profite l'action, notion qu'on peut retrouver en français avec certains COI ou les COS, et ça passe comme une lettre à la poste.

Les élèves ont un peu plus de mal au départ pour l'expression de la possession avec esse, mais là aussi, ils comprennent assez bien au final.
Et comme dirait mon IPR, "on n'est pas là pour en faire des spécialistes". Wink
yphrog
Grand sage

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par yphrog le Sam 15 Sep - 21:22
Cripure a écrit:Ne vous excusez pas. Mais le problème, c'est que je ne comprends rien à votre message. Et en particulier à ce qui est entre crochets.

Les casques sont obligatoires...

Headache_Soup:

<p class="narration">La grenouille croassait.</p>

p=entité class="narration"=attribut

L'attribut ici sert à co-indexer un paragraphe (p) qui contient un objet (La grenouille croassait) avec d'autres du même style qui devrait être mis en forme selon les règles défini pour la classe "narration". (ou pas)

plus tard dans l'histoire au moment fatal:
true story a écrit:

<p class="narration">La grenouille croassait. <a name="squish">Les lumières de la moissonneuse et le rhythme de ses pneus la mésmerisent quelques secondes.</a></p>

<a name="squish"> sert comme signet dans le texte. Pointer un navigateur quelconque vers nomdefichier#squish, et vous retrouverez la scène tragique.

  • <a name="">
  • <a href="">


ont donc des buts différents: le 1e fait un signet dans le texte, le deuxième est la balise ouvrante pour faire un lien classique vers ailleurs. Comme la balise "url" sur néo. Les deux sont néanmoins appelés attributs de a. Le type de relation qui peut être representé dans la position d'attribut devient de plus en plus varié: <a onmouseover=""> par exemple pour indiquer un état initié par l'utilisateur...

Continuer à essayer de comprendre quel est le rapport entre des langues artificielles et les compléments d'attribution ou des COS (NB: l'attribut précède le CO par définition puisqu'il est dans la balise ouvrante) va me donner mal à la tête.

Je ne voulais pas en revanche ne pas répondre Wink

Allez, je peux continuer la soirée, maintenant Very Happy





Dernière édition par xphrog le Sam 15 Sep - 21:32, édité 1 fois

_________________
ok

avatar
Lefteris
Empereur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Lefteris le Sam 15 Sep - 21:26
@henriette a écrit:Pour ma part, j'ai aussi appris le datif complément d'attribution, et le COS n'existait pas encore...

En tout cas, je n'ai jamais rencontré de problème particulier en classe avec ce cas : j'explique que généralement, il exprime celui à qui profite l'action, notion qu'on peut retrouver en français avec certains COI ou les COS, et ça passe comme une lettre à la poste.

Les élèves ont un peu plus de mal au départ pour l'expression de la possession avec esse, mais là aussi, ils comprennent assez bien au final.
Et comme dirait mon IPR, "on n'est pas là pour en faire des spécialistes". Wink

Itou . Et si cette terminologie simple existait en français ( attribution, intérêt...) on serait moins en peine d'expliquer "le vélo est à Pierre", ou "fais-moi ça correctement". Mais il est vrai que je commence à faire partie des fossiles Sad

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).
"Ce troisième grade [celui du PPCR] , c’est un peu l’agrégation pour tous: elle (sic)  donne la possibilité d’atteindre un niveau de rémunération proche de celui d’un agrégé en fin de carrière, soit 4.500 euros nets par mois" Frédéric Sève,SGEN-CFDT (penseur   très moderne,à l'école de la précédente).
« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 22:29
xphrog a écrit:
Cripure a écrit:Ne vous excusez pas. Mais le problème, c'est que je ne comprends rien à votre message. Et en particulier à ce qui est entre crochets.

Les casques sont obligatoires...

Headache_Soup:

<p class="narration">La grenouille croassait.</p>

p=entité class="narration"=attribut

L'attribut ici sert à co-indexer un paragraphe (p) qui contient un objet (La grenouille croassait) avec d'autres du même style qui devrait être mis en forme selon les règles défini pour la classe "narration". (ou pas)

plus tard dans l'histoire au moment fatal:
true story a écrit:

<p class="narration">La grenouille croassait. <a name="squish">Les lumières de la moissonneuse et le rhythme de ses pneus la mésmerisent quelques secondes.</a></p>

<a name="squish"> sert comme signet dans le texte. Pointer un navigateur quelconque vers nomdefichier#squish, et vous retrouverez la scène tragique.

  • <a name="">
  • <a href="">


ont donc des buts différents: le 1e fait un signet dans le texte, le deuxième est la balise ouvrante pour faire un lien classique vers ailleurs. Comme la balise "url" sur néo. Les deux sont néanmoins appelés attributs de a. Le type de relation qui peut être representé dans la position d'attribut devient de plus en plus varié: <a onmouseover=""> par exemple pour indiquer un état initié par l'utilisateur...

Continuer à essayer de comprendre quel est le rapport entre des langues artificielles et les compléments d'attribution ou des COS (NB: l'attribut précède le CO par définition puisqu'il est dans la balise ouvrante) va me donner mal à la tête.

Je ne voulais pas en revanche ne pas répondre Wink

Allez, je peux continuer la soirée, maintenant Very Happy








Père, Père... Pourquoi m'as-tu abandonné ? Sad Sad

User5899
Dieu de l'Olympe

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par User5899 le Sam 15 Sep - 22:31
@Lefteris a écrit:
@henriette a écrit:Pour ma part, j'ai aussi appris le datif complément d'attribution, et le COS n'existait pas encore...

En tout cas, je n'ai jamais rencontré de problème particulier en classe avec ce cas : j'explique que généralement, il exprime celui à qui profite l'action, notion qu'on peut retrouver en français avec certains COI ou les COS, et ça passe comme une lettre à la poste.

Les élèves ont un peu plus de mal au départ pour l'expression de la possession avec esse, mais là aussi, ils comprennent assez bien au final.
Et comme dirait mon IPR, "on n'est pas là pour en faire des spécialistes". Wink

Itou . Et si cette terminologie simple existait en français ( attribution, intérêt...) on serait moins en peine d'expliquer "le vélo est à Pierre", ou "fais-moi ça correctement". Mais il est vrai que je commence à faire partie des fossiles Sad
Ah oui, ça marche aussi : complément de profitation. Moi, j'aime bien. C'est toujours plus clair et moins moche que COS. Surtout que le COS peut devenir COI, ce qui n'aide pas nos pauvres ouailles.
yphrog
Grand sage

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par yphrog le Dim 16 Sep - 0:22
Même si je sais que c'est mal, j'adore google; il semblerait que Frei s'est intéressé à la question d'intéressement dans sa Grammaire des fautes:

http://www.ciep.fr/chroniq/chroni1z.htm

[...]

Malgré cette différence notable, le datif de tu te les gardes doit pourtant être tenu pour un cas particulier du datif d'intérêt - celui de l'implication secondaire, indirecte, purement subjective et donc optionnelle - même s'il s'en distingue en ce qu'il reprend un actant déjà mentionné comme sujet. Le locuteur entend souligner que l'agent de l'action dénotée en sera aussi le premier bénéficiaire.
Cet emploi qu'on peut dire bénéfactif, s'inscrit, tout comme celui des autres datifs, dans la tendance du français vivant à multiplier autour du verbe les marques de sa relation avec tous les acteurs de l'échange : les pronoms se groupent près du verbe, ils dressent la liste des différents actants impliqués, puis ceux-ci, souvent grâce à la dislocation, sont ensuite pleinement explicités et thématisés. Datif éthique et complément d'intérêt entrent alors parfois en conjonction : je vais te me le ficher à la porte, moi, cet imbécile-là. Cela fait beau temps qu'un grand linguiste, Joseph Vendryes, ami et élève d'Antoine Meillet, dans Le langage. Introduction linguistique à l'histoire Paris Albin Michel [1923] 1968 avait observé cette propension du français populaire à ressembler sur ce point aux verbes des langues amérindiennes.

yesyes

_________________
ok

avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Thalia de G le Dim 16 Sep - 3:33
@Lefteris a écrit:
@henriette a écrit:Pour ma part, j'ai aussi appris le datif complément d'attribution, et le COS n'existait pas encore...

En tout cas, je n'ai jamais rencontré de problème particulier en classe avec ce cas : j'explique que généralement, il exprime celui à qui profite l'action, notion qu'on peut retrouver en français avec certains COI ou les COS, et ça passe comme une lettre à la poste.

Les élèves ont un peu plus de mal au départ pour l'expression de la possession avec esse, mais là aussi, ils comprennent assez bien au final.
Et comme dirait mon IPR, "on n'est pas là pour en faire des spécialistes". Wink

Itou . Et si cette terminologie simple existait en français ( attribution, intérêt...) on serait moins en peine d'expliquer "le vélo est à Pierre", ou "fais-moi ça correctement". Mais il est vrai que je commence à faire partie des fossiles Sad
Oui, mais c'est plus long d'écrire cpt d'attribution que COI ou COS Twisted Evil

Un formateur avait conseillé de toujours prononcer entièrement ce que nous abrégeons. Ainsi, j'écris COD ou COI au tableau, mais je prononce "complément d'objet direct" ou "indirect". Et j'oblige les élèves à faire de même.

Par ailleurs, le COI est tellement opaque pour eux que voici ce qu'a donné l'analyse grammaticale en ce début d'année :
- "la fumée du feu" . feu : nom commun, masc, sg, COI
- "là étaient ses amis". amis : GN, masc, pl, COI
J'en conclus que COI = Je sais pas.

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Kak
Habitué du forum

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Kak le Dim 16 Sep - 8:02
xphrog a écrit:
Cripure a écrit:Ne vous excusez pas. Mais le problème, c'est que je ne comprends rien à votre message. Et en particulier à ce qui est entre crochets.
Les casques sont obligatoires...
Headache_Soup:
Allez, je peux continuer la soirée, maintenant Very Happy
heu
Je n'ai toujours rien compris!

Re: [résolu] Latin : pour mes élèves, "le datif, c'est le COS".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum