Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Invité19 le Mer 19 Sep 2012 - 17:16

utilise des gestes ! j'en avais un qu'ils comprenaient très bien pour leur dire de se retourner sans même avoir à le verbaliser, pareil pour la mise au travail.

au début tu peux faire gestes + allemand, et après allemand seulement.

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Malaga le Mer 19 Sep 2012 - 18:38

Je n'ai pas réellement de solutions, Oiseau, car l'insolence insidieuse que tu décris est quelque chose qui me rend folle. La seule réponse que j'y apporte est soit une répartie cinglante (quand elle me vient à l'esprit car, malheureusement, très souvent, elle arrive plusieurs heures après !), soit l'ignorance pure et simple de l'élève.

Malaga
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par jul' le Mer 19 Sep 2012 - 18:39

Oiseau phenix a écrit: et puis y a ce gamin qui me cherche et qui me met très mal à l'aise, au premier rang en plus. Je le sens très ironique, hyper "je fais des trucs par en dessous", (c'est lui qui me fait les "au revoir madame" ironiques, qui se marre, qui teste...). Je sais pas, je le sens pas, j'ai un mauvais feeling avec lui, ça vous arrive ?

j'en ai eu un comme ça, infect, fourbe, (moche Embarassed ), arrogant, j'en cauchemarde encore, j'avais envie de le frapper Embarassed
c'était ma première "vraie" année alors je n'étais pas du tout armée, mais honnêtement face à la gravité du cas, je ne sais pas ce que je pourrais faire de différent aujourd'hui, face à une telle dose de co**erie alliée à un tel degré de méchanceté humhum il n'est pas comme ça qu'avec toi? qu'en disent les autres?


sinon moi aussi je fais tout le temps des gestes, j'ai l'impression de dresser des orques pour marineland lol! (ça marche du tonnerre n'empêche Very Happy )


Dernière édition par Ergo le Mer 19 Sep 2012 - 18:59, édité 1 fois (Raison : Balises incorrectes)

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)

jul'
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Frisouille le Mer 19 Sep 2012 - 18:50

Tiens je viens de prendre le chou avec mon mec à ce sujets, un peu de lecture pour me détendre... Rolling Eyes

Frisouille
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Malicou le Mer 19 Sep 2012 - 18:58

Pourquoi ne pas leur dire que C'EST une forme d'insolence même s'ils ne disent pas d'insultes!
Montre leur que leur attitude est inacceptable et que tu n'es pas dupe!

Malicou
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par pitchounette le Mer 19 Sep 2012 - 19:10

@lilypims a écrit:J'attends les réponses avec impatience ; j'ai la même chose dans l'une de mes classes. Ceux qui s'intéressent au cours se font chahuter ("fayot") par un groupe pas encore identifié. Je ne sais pas quoi faire, moi non plus.
+1

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par User5899 le Mer 19 Sep 2012 - 19:57

@roxanne a écrit:En lycée (et en collège dans certaines 3°)face à ce genre de trucs , tu casses sans t'énerver limite sans les regarder avec le sourire et après tu passes à autre chose quitte à interroger le gamin vanné plus tard normalement sur un truc facile pour montrer que tu ne lui en veux pas perso , qu'il a joué mais qu'il est encore trop "petit" face à plus fort que lui.Répartie immédiate tout le temps sans monter que tu y attaches plus d'importance que ça.Là, ils essaient de faire les malins, si tu montres que tu en as vu d'autres , ils se calmeront.
Voilà, pas mieux. Toujours répondre, voire anticiper sur le même mode si l'on s'en sent capable. Ne pas se mettre en colère, puisque c'est ce qu'ils attendent.Interrogez-en un et soyez désinvolte pendant qu'il parle, repérez les lignes dans la classe et jouez les uns contre les autres, bref : voyez la situation comme l'occasion de rigoler (sans eux, à leurs dépens) plutôt que comme un motif de crispation.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Invité21 le Mer 19 Sep 2012 - 19:59

C'est un art! On en peut pas être bon tout de suite, hélas. Cripure, vous me vendriez 10 années de votre expérience? Prix négociable.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Ancolie le Mer 19 Sep 2012 - 20:10

...


Dernière édition par Ancolie le Mer 19 Sep 2012 - 20:20, édité 1 fois

Ancolie
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Serge le Mer 19 Sep 2012 - 20:17

Oiseau phenix a écrit:
- je demande à un élève de lire, tout en précisant que je n'impose pas (certains ont de vrais blocages). Evidemment, il veut m'emm* et refuse. Je demande à deux autres, deux refus.

J'interroge particulièrement les élèves en question.
Il faut les habituer à s'exprimer et à sortir de leur réserve justement. Il est hors de question qu'un élève refuse de répondre (même s'il ne sait pas, il faut que je sente qu'il fait l'effort de chercher.)
Donc les autres ne peuvent prendre se prétexte en se cachant derière des élèves timides qui auraient le droit de na pas être interrogés ou de ne pas lire.

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Serge le Mer 19 Sep 2012 - 20:21

Et quand un lit, les autres suivent le texte durant la lecture. Ceux qui ne le lisent pas l'ont à recopier, comme ça je sais que leurs yeux se sont au moins posés dessus à un moment

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par cloooc le Mer 19 Sep 2012 - 20:44

Sibérie a écrit:C'est un art! On en peut pas être bon tout de suite, hélas. Cripure, vous me vendriez 10 années de votre expérience? Prix négociable.

+1 !

cloooc
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par User5899 le Mer 19 Sep 2012 - 20:54

@cloooc a écrit:
Sibérie a écrit:C'est un art! On en peut pas être bon tout de suite, hélas. Cripure, vous me vendriez 10 années de votre expérience? Prix négociable.

+1 !
Hélas, si je savais, je vous le ferais gratis et je vendrais aux IUFM Very Happy Mais c'est une question de feeling. Il faut être soi-même en forme. C'est vrai que les matins où je suis en rogne, je suis plus rentre-dedans, et là, c'est mon physique, assez massif quand même, qui doit jouer davantage, mais ce type de relation ne me plait pas.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Invité19 le Jeu 20 Sep 2012 - 22:18

@jul' a écrit:
Oiseau phenix a écrit: et puis y a ce gamin qui me cherche et qui me met très mal à l'aise, au premier rang en plus. Je le sens très ironique, hyper "je fais des trucs par en dessous", (c'est lui qui me fait les "au revoir madame" ironiques, qui se marre, qui teste...). Je sais pas, je le sens pas, j'ai un mauvais feeling avec lui, ça vous arrive ?

j'en ai eu un comme ça, infect, fourbe, (moche Embarassed ), arrogant, j'en cauchemarde encore, j'avais envie de le frapper Embarassed
c'était ma première "vraie" année alors je n'étais pas du tout armée, mais honnêtement face à la gravité du cas, je ne sais pas ce que je pourrais faire de différent aujourd'hui, face à une telle dose de co**erie alliée à un tel degré de méchanceté humhum il n'est pas comme ça qu'avec toi? qu'en disent les autres?


sinon moi aussi je fais tout le temps des gestes, j'ai l'impression de dresser des orques pour marineland lol! (ça marche du tonnerre n'empêche Very Happy )

j'ai écrit à la pp. Les autres collègues commencent à se plaindre de la classe, elle même s'est décidée grâce à mon mail à faire un plan de classe, et cet élève a posé problème à plusieurs collègues.

Je crois que ce qui n'arrange pas les choses c'est qu'il est dans un rapport de séduction / domination avec moi. Et ça me met hyper mal à l'aise. En plus très souvent il me fixe.

et il fait un autre truc qui me gonfle mais je sais pas comment faire : quand je fais lire il lève la tête, quand je lui dis de regarder le texte il me dit "mais j'écoute"..

Invité19
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep 2012 - 22:22

@jul' a écrit: j'ai l'impression de dresser des orques pour marineland
Et depuis, l'insolence s'est tassée ?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par jul' le Jeu 20 Sep 2012 - 22:25

@Fesseur Pro a écrit:
@jul' a écrit: j'ai l'impression de dresser des orques pour marineland
Et depuis, l'insolence s'est tassée ?

je réagissais sur les gestes, qui permettent de faire passer des messages ("retourne-toi" "enlève ta capuche" "tiens-toi droit(e)"...) sans interrompre mon cours Razz

_________________
l'humour, c'est comme les essuie-glaces, ça n'arrête pas la pluie, mais ça permet d'avancer (J.L. Fournier)

jul'
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par roxanne le Ven 21 Sep 2012 - 6:36

Cripure a écrit:
@cloooc a écrit:
Sibérie a écrit:C'est un art! On en peut pas être bon tout de suite, hélas. Cripure, vous me vendriez 10 années de votre expérience? Prix négociable.

+1 !
Hélas, si je savais, je vous le ferais gratis et je vendrais aux IUFM Very Happy Mais c'est une question de feeling. Il faut être soi-même en forme. C'est vrai que les matins où je suis en rogne, je suis plus rentre-dedans, et là, c'est mon physique, assez massif quand même, qui doit jouer davantage, mais ce type de relation ne me plait pas.
en fait, il faut décider d'être calme, que ça ne touche pas et puis la répartie ça vient tout seul en pratiquant.Mais évidemment, ça marche surtout avec des classes "normales", avec celles où les gamins viennent en plus ou moins grand nombre avec l'idée d'empêcher le cours d'avoir lieu et de t'emmmm c'est plus compliqué .

roxanne
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Mirabella le Ven 21 Sep 2012 - 11:29

@Malicou a écrit:Pourquoi ne pas leur dire que C'EST une forme d'insolence même s'ils ne disent pas d'insultes!
Montre leur que leur attitude est inacceptable et que tu n'es pas dupe!

J'ai le même problème avec une classe très insolente. Seulement le problème c'est que ces élèves sont très manipulateurs et doivent pratiquer ce genre d'attitude depuis bien longtemps, et ils la maitrisent au point que leurs réactions sont à la fois inadmissibles, et à la fois.... Elles nous laissent sans pouvoir réagir: ce n'est jamais explicite, c'est difficile à "traduire" par les mots, etc. D'ailleurs je leur fais très souvent la remarque de leur insolence ou manque de respect et ils me demandent de le prouver en disant que c'est faux ! ("non je suis pas insolent, dites moi ce que j'ai dit/fait")
Comment réagir alors ?!

Je pense que je n'ai pas à entrer dans leur jeu en leur prouvant que c'est insolent, et en même temps comme on est sur du ressenti, donc du subjectif, c'est difficile d'expliquer par écrit comment ce sourire, ce regard ou ces mots qui en apparence n'ont rien de choquants sont ici intolérables... Vous faites comment ?! (car pour mettre une punition ou heure de colle, je dois expliquer par écrit les raisons)

J'ai essayé aussi la répartie moqueuse quand un élève se payait ma tronche; seulement je dois avoir trop de répartie ou alors pas assez de charisme: mes réparties fonctionnent (trop) bien, elles font rire la classe entière... Mais du coup après je n'ai plus le calme, c'est encore pire ! Une sorte d'escalade ...

Mirabella
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par caribouc le Ven 21 Sep 2012 - 11:45

@jul' a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:
@jul' a écrit: j'ai l'impression de dresser des orques pour marineland
Et depuis, l'insolence s'est tassée ?

je réagissais sur les gestes, qui permettent de faire passer des messages ("retourne-toi" "enlève ta capuche" "tiens-toi droit(e)"...) sans interrompre mon cours Razz
Je fais pareil, un claquement de doigt et je montre la poubelle ou la chaise pour qu'ils se remettent correctement en place... sans m'interrompre Wink
Ca marchait même avec mes bac pro, ça.

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)

caribouc
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Fesseur Pro le Ven 21 Sep 2012 - 12:10

@Mirabella a écrit: D'ailleurs je leur fais très souvent la remarque de leur insolence ou manque de respect et ils me demandent de le prouver en disant que c'est faux ! ("non je suis pas insolent, dites moi ce que j'ai dit/fait")
Comment réagir alors ?!
Ben, le fait de contester ce que tu dis est déjà de l'insolence.
Zou ! Sanction avec comme motif : contestation et insolence.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par retraitée le Ven 21 Sep 2012 - 14:46

l'élève qui prend un grand sourire et ton ironiques en disant "au revoir madame".

Tu prends un ton ironique et fais un grand sourire en répondant "Tout le plaisir est pour moi".

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Alcyone le Ven 21 Sep 2012 - 15:00

@Fesseur Pro a écrit:
@Mirabella a écrit: D'ailleurs je leur fais très souvent la remarque de leur insolence ou manque de respect et ils me demandent de le prouver en disant que c'est faux ! ("non je suis pas insolent, dites moi ce que j'ai dit/fait")
Comment réagir alors ?!
Ben, le fait de contester ce que tu dis est déjà de l'insolence.
Zou ! Sanction avec comme motif : contestation et insolence.

+1 Les élèves n'ont pas à répondre. Je leur demande de se taire : ils n'ont le droit de parler que lorsqu'ils lèvent la main et que je leur autorise. Le reste du temps, c'est une sanction qui tombe, et répondre en fait partie. Habituellement, le gros malin qui fait l'insolent est averti, s'il répond, je lui demande de se taire et de me donner son carnet, s'il refuse, j'insiste et continue de lui dire de se taire - il n'a pas à répondre - s'il refuse encore, c'est dehors + rapport d'incident dans les minutes qui suivent. Le tout d'un ton sec et calme.

De toute façon, on n'a rien à prouver ou à discuter. S'ils sont insolents, même de manière insidieuse, on avertit puis on applique des sanctions. Point. Celui qui n'est pas content part en discuter avec le Principal quand ça m'arrive. Sinon, pour les plus pénibles que je ne peux pas exclure, je les mets au fond de la classe, à une table côté mur du fond et ils copient le Bescherelle ou se couchent sur la table en attendant la fin de l'heure. Je m'en fiche au fond tant qu'ils ne parlent pas.

Alcyone
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Ancalimë le Ven 21 Sep 2012 - 18:34

L'année dernière et en ce début d'année j'ai été confrontée à cette insolence insidieuse qui met particulièrement mal à l'aise et contre laquelle il est difficile de se défendre. Les gamins sont très forts à ce coup là, ils disent sans dire, et nous, avec notre conscience d'adulte, on ne peut s'empêcher de compléter leurs blancs en extrapolant sur la signification de telle parole, tel regard, telle attitude. Si bien qu'ils arrivent admirablement à nous faire croire que le problème c'est nous. D'où le malaise.

Voici ce que j'ai mis en place cette année, qui ne marche pas pour tout, mais au moins pour cette insolence insidieuse :

- je demande à un élève de lire, tout en précisant que je n'impose pas (certains ont de vrais blocages). Evidemment, il veut m'emm* et refuse. Je demande à deux autres, deux refus.
J'impose la lecture et la participation. Lorsqu'il n'y a pas de participation j'interroge, et j'interroge souvent les perturbateurs, ceux qui ne suivent pas, et ceux qui sont mauvais. Jamais aucun élève n'a refusé de me répondre.

- les élèves, quand j'engueule, se mettent à rire plus ou moins sous cape
Ca c'est particulièrement horripilant. Ca veut dire que tu n'es pas crédible. Ta façon de te mettre en colère n'est pas la bonne, choisis-en une autre. (mais j'avoue que c'est particulièrement déstabilisant comme situation)

- certains posent des questions hors de propos, en se servant d'un morceau du cours comme prétexte, ou des remarques déplacées (du genre,je viens de dire que bleu et rouge ce sont les couleurs de la ville de paris, il y en a un qui me dit que c'est la couleur du club bidule)

Chez moi ils n'ont pas le droit de parler sans lever la main, sinon une croix au tableau. 2 croix = carnet. Lorsqu'ils lèvent la main pour poser une question déplacée, je le sens souvent venir à leur attitude alors je demande : "tu es sûr de toi ? parce qu'il serait dommage que je te mette une croix pour insolence" ou bien "tes camarades comptent sur toi pour faire avancer le cours" ou bien "voyons donc ce que tu vas nous dire, je suis très curieuse de voir l'étendue de tes lumières". Les "lumières" c'est toujours très drôle parce que souvent ils ne comprennent pas. Un jour un élève m'a dit "hein, mais madame, pourquoi vous parlez de lumières ?" mais ils finissent par comprendre très vite ! Very Happy

- l'élève qui prend un grand sourire et ton ironiques en disant "au revoir madame".
Si je peux je l'arrête et lui dis "Pardon ?". S'il est loin, je réponds d'une voix ostensiblement cordiale, "Au revoir machin". Lorsqu'ils entrent sans dire bonjour, de même je les arrête et leur dis d'une voix bien marquée "bonjour machin".

- les élèves qui font répéter exprès (là ça ne m'est pas arrivé mais ils n'écoutaient rien ou étaient lents donc ça revenait au même
Même chose que plus haut. Ils doivent lever la main et être sûrs de leur question. Si on me demande tt de même de répéter plusieurs fois de suite, je coupe court, je n'accepte plus aucune question, et ils se démerdent.

que faire dans ces cas là ?

Ce système marche plutôt bien concernant l'insolence. Ils savent, je leur ai expliqué, que faire répéter exprès, poser des questions décalées, mal répondre, intervenir à voix haute, c'est de l'insolence et que c'est puni.

Je suis moi aussi très curieuse de vos réponses, alors je suis toute ouïe !


Dernière édition par Thalia de G le Dim 7 Oct 2012 - 11:09, édité 1 fois (Raison : J'ai modifié la couleur des phrases en vert, couleur de la modération.)

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par Al le Ven 21 Sep 2012 - 18:53

Oui, répondre "qu'est-ce que j'ai fait ???" d'un air indigné est déjà de l'insolence. Contester est une insolence. Ne pas accepter en silence la sanction est une insolence. Vous conseillez beaucoup la répartie et l'ironie, je ne l'utilise QUE quand l'insolence est très très légère, quand c'est plus une prise de parole pour amuser la galerie que pour faire avancer le cours, donc là ok pour l'ironie. Par contre, dès que je trouve une remarque déplacée quelle qu'elle soit, envers moi et/ou les autres élèves, je casse, frontalement, yeux dans les yeux, et je peux vous assurer que l'élève a intérêt à baisser les siens, d'yeux. Sinon c'est simple : chaque prise de parole contestataire aggrave son cas : devoir écrit supplémentaire, je le convoque à la fin du cours (=perte de tps pr récré, cours suivant, cantine, je n'en ai rien à faire) pour parler de son comportement (et face à moi tout seuls, généralement, ils pleurent.), et mot dans le carnet avec convocation des parents. Sans doute que mes classes ne sont pas aussi terribles que les vôtres, mais je sais que je n'accepterai JAMAIS qu'une insolence ne soit pas immédiatement sanctionnée. Il en va du "vivre ensemble" (et de la qualité de mes conditions de travail, accessoirement ^^). Et j'aime pas qu'on dégrade MES conditions de travail Wink.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."

Al
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par lapetitemu le Ven 21 Sep 2012 - 19:05

Oiseau, déjà : oui, je te comprends, je compatis, j'ai aussi des élèves comme ça que je ne sens pas, qui font des choses ou tiennent des propos limites et que j'ai du mal à sanctionner.
L'année de stage, je n'avais même QUE des élèves comme ça. Ou presque. Ce n'est rien de dire que je les détestais. Mais vraiment : dès que j'arrivais dans le couloir et que je les voyais, j'avais envie de faire demi-tour tellement ils m'étaient insupportables. Du coup, je n'ai rien réussi à en faire, mon aversion pour eux m'empêchait d'être efficace.
Depuis l'an dernier, je suis dans un contexte où la plupart de mes élèves sont gentils, parfois même très sympathiques, globalement bien élevés, avec qui j'ai plaisir à discuter ou plaisanter. Dans ce contexte-là, j'arrive mieux à utiliser la distance, l'ironie, la colère froide. (Parce que je me dis que ce ne sont que quelques énergumènes, et qu'heureusement, je retrouve les autres bientôt).
Pour les "au revoir madame", par exemple, en année de stage, j'étais démunie. Maintenant, j'arrive à désamorcer le truc. Je suis toujours polie et aimable, mon truc c'est de toujours montrer aux élèves que je n'ai rien contre eux, dans 90% des cas. Les 10% restants, je me permets d'être très sèche, parfois cassante, parfois familière, et ça marche, les élèves voient bien la différente.
Mais comme on l'a déjà dit, pour arriver à être aimable, polie, bienveillante, et tout et tout, il faut être en forme. Y'a des jours où je n'y arrive pas, c'est sûr.

lapetitemu
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Que faire face à l'insolence insidieuse ?

Message par seahala le Ven 21 Sep 2012 - 19:38

Oui, les gestes, je ne dis pas, peut être sur certains trucs : se retourner, bien se tenir, se taire ... Mais il y a plein de fois où les gestes ne suffisent plus, le gamin quand tu lui a déjà lancé 3 regards et fait 2 ou 3 fois signe de se taire, il faut un bon coupe de semonce, et là en français parce que sinon, tu n'es plus crédible...

seahala
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum