Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
cleliaconti
Niveau 1

Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par cleliaconti le Jeu 20 Sep - 16:59
Bonjour à tous,

J'avais prévu dans une séquence argumentation sur le savoir de traiter du texte "De l'Horrible danger de la lecture". A la veille de le distribuer, j'ai comme un doute...J'ai peur que ce soit mal compris en réalité. Que feriez-vous à ma place?


Dernière édition par John le Jeu 20 Sep - 17:41, édité 1 fois (Raison : Titre imprécis)
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Robin le Jeu 20 Sep - 17:04
Qu'entendez-vous par "mal compris" ?
cleliaconti
Niveau 1

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par cleliaconti le Jeu 20 Sep - 17:08
...Que Voltaire soit islamophobe ou quelque chose dans le genre. Je n'ai jamais fait ce texte alors je ne sais pas trop à quoi m'attendre.
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Robin le Jeu 20 Sep - 17:22
J'ai mis un questionnaire sur ce texte et des éléments de réponses dans la rubrique "Lectures analytiques, exercices et sujets d'examen"

1) Chercher des informations sur la vie et l'oeuvre de Voltaire et sur les philosophes des Lumières ; quelles sont leurs idées ?

2) Qui s'exprime ? sous quelle forme ? à qui s'adresse-t-il ? où ? quand ? Quel type d'énoncé choisit-on en général pour exprimer des idées ? Pourquoi l'auteur a-t-il choisi ce type d'énoncé ?

3) Faites le plan du texte (3 parties)

4) L'auteur partage-t-il le jugement du mouphti du Saint-Empire ottoman sur "les horribles dangers de la lecture" ? (servez-vous de vos recherches sur Voltaire et sur la philosophie des Lumières)

5) Pourquoi l'auteur a-t-il choisi de présenter son point de vue sous cette forme ?

6) La dimension "pragmatique" : quel est le but de ce texte ? Quel effet l'auteur cherche-t-il à produire ?

7) Comment la voix de l'auteur se fait-elle entendre ? A travers quelle figure de style ?

8) Qui vise-t-il précisément à travers le mouphti, les cadis, les imams et les fakirs ?

9) Relevez dans l'ensemble du texte les notations destinées à amuser le lecteur.

10) Quelles sont les différentes interdictions et les différentes prescriptions prononcés par le mouphti ? Montrez que les six "attendus" de l'Edit du mouphti sur les "horribles dangers de la lecture" correspondent aux idées de la philosophie des Lumières.

11) Qui est chargé de l'exécution de l'Edit du mouphti ? Que pensez-vous de ce choix ?

12) Expliquez les dernières lignes du texte : "lui donnons pouvoir, par ces présentes, de faire saisir toute idée qui se présenterait par écrit ou de bouche aux portes de la ville, et nous amener ladite idée pieds et poings liés, pour lui être infligé par nous tel châtiment qu’il nous plaira."

En fait, Voltaire ne vise pas particulièrement les Turcs et les musulmans. Vous pouvez expliquer aux élèves que les mouphtis, les cadis, les imams et les fakirs désignent des équivalents dans la civilisation occidentale et en particulier le royaume de France sous la monarchie de droit divin (le roi, les ministres, le clergé...). C'est une façon pour Voltaire d'amuser le lecteur et de déjouer la censure (je ne parle pas de la France, mais de la Turquie !)

Voltaire a effectivement écrit une pièce sur Mahomet que l'on aurait bien du mal à jouer aujourd'hui, mais il faut dire aux élèves que toutes les religions en prennent pour leur grade, à commencer par le catholicisme. Ce que dénonce Voltaire, ce n'est pas la religion proprement dite, mais le fanatisme, le dogmatisme, l'obscurantisme, les superstitions et le pouvoir politique de la religion (la théocratie).
cleliaconti
Niveau 1

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par cleliaconti le Jeu 20 Sep - 17:36
Je vous remercie pour cette réponse. Je n'avais pas vu votre questionnaire que je trouve très bien: je crois en effet qu'il faut insister sur le caractère fonctionnel de la fiction orientale. Je vais tâcher d'être claire!
avatar
ysabel
Devin

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par ysabel le Jeu 20 Sep - 18:28
pourquoi se poser cette question ?
Quand Voltaire critique ou se moque ouvertement de l'Eglise catholique, se pose-t-on des questions ?

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
Robin
Neoprof expérimenté

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Robin le Jeu 20 Sep - 19:26
@ysabel a écrit:pourquoi se poser cette question ?
Quand Voltaire critique ou se moque ouvertement de l'Eglise catholique, se pose-t-on des questions ?

Je suis bien d'accord, mais vous savez bien qu'il faut faire attention à chaque mot que l'on dit, à chaque geste que l'on fait et prendre toutes sortes de précautions oratoires (qui ne suffisent d'ailleurs pas toujours) dans un contexte où l'on a vite fait d'imputer à l'enseignant un "défaut de positionnement" en cas de problème.
avatar
Dinaaa
Esprit éclairé

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Dinaaa le Jeu 20 Sep - 20:21
@Robin a écrit:
@ysabel a écrit:pourquoi se poser cette question ?
Quand Voltaire critique ou se moque ouvertement de l'Eglise catholique, se pose-t-on des questions ?

Je suis bien d'accord, mais vous savez bien qu'il faut faire attention à chaque mot que l'on dit, à chaque geste que l'on fait et prendre toutes sortes de précautions oratoires (qui ne suffisent d'ailleurs pas toujours) dans un contexte où l'on a vite fait d'imputer à l'enseignant un "défaut de positionnement" en cas de problème.

Robin, je comprends bien tes doutes, mais, comme le fait à demi-mot Ysabel, je déplore cette situation.
Etre obligé de prendre des pincettes pour étudier Voltaire... :shock:
Rappelez moi en quel siècle on vit ?
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Lefteris le Jeu 20 Sep - 20:25
@Dinaaa a écrit:
@Robin a écrit:
@ysabel a écrit:pourquoi se poser cette question ?
Quand Voltaire critique ou se moque ouvertement de l'Eglise catholique, se pose-t-on des questions ?

Je suis bien d'accord, mais vous savez bien qu'il faut faire attention à chaque mot que l'on dit, à chaque geste que l'on fait et prendre toutes sortes de précautions oratoires (qui ne suffisent d'ailleurs pas toujours) dans un contexte où l'on a vite fait d'imputer à l'enseignant un "défaut de positionnement" en cas de problème.

Robin, je comprends bien tes doutes, mais, comme le fait à demi-mot Ysabel, je déplore cette situation.
Etre obligé de prendre des pincettes pour étudier Voltaire... :shock:
Rappelez moi en quel siècle on vit ?
Je suis entièrement d'accord , mais en attendant, on hésite - moi le premier- à étudier la Chanson de Roland, Voltaire ( même s'agissant du christianisme, des élèves sont d'accord avec la peine de mort pour blasphème), à étudier la religion Romaine très libre avec les dieux , l'athéisme de beaucoup de Grecs etc.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Fesseur Pro
Grand Maître

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Fesseur Pro le Jeu 20 Sep - 20:31
lol
On est aussi là pour les faire réfléchir.
Et on n'a pas à se poser la question de savoir si on ne va pas froisser les susceptibilités.
Nous sommes enseignants, pas hommes politiques.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
avatar
A Tuin
Sage

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par A Tuin le Jeu 20 Sep - 20:34
Bah, à voir. Tout dépend de la classe et des élèves que tu as : cela me rappelle une année quand j'avais étudié le texte du chapitre XV de De l'esprit des lois (De l'esclavage des nègres) dans une classe de bac pro peuplée de gamins : ils avaient fait une comédie pas possible sur ce texte en disant que Montesquieu était raciste, patati patata. Voire même que j'étais raciste parce que j'avais choisi d'étudier ce texte. Charmant. Hormis cela sinon, d'autres années avec d'autres classes, aucun souci particulier sur ce texte.

Bref, tu peux bien leur expliquer l'ironie, l'antiphrase, le machin, quand tu tombes sur des élèves qui ne veulent pas en faire, ils trouveront toujours quelque chose à redire ! Et s'il s'agit d'une bonne classe, tu peux tout faire, tout passera comme une lettre à la poste.


Dernière édition par A Tuin le Jeu 20 Sep - 20:34, édité 1 fois
avatar
philann
Doyen

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par philann le Jeu 20 Sep - 20:34
on hésite - moi le premier- à étudier la Chanson de Roland, Voltaire ( même s'agissant du christianisme, des élèves sont d'accord avec la peine de mort pour blasphème), à étudier la religion Romaine très libre avec les dieux , l'athéisme de beaucoup de Grecs etc.
Mais c'est bien précisément pour cela qu'il faut étudier Voltaire aujourd'hui!! Précisément parce que ça dérange, heurte les certitudes d'ados qui ont tout parfois du petit con qui croit tout savoir!! (je ne dis pas que ce soit le cas de tous évidemment!!) il y a des trucs chez Voltaire qui ont mal vieilli, on ne les connait presque plus. Mais les textes "problématiques" sont en fait les plus actuels!

On va en crever de ces pincettes, peurs etc...

Cleliaconti, je comprends ta question, elle est légitime, mais si on ne prend pas le risque de ce genre de textes, alors pour moi, l'école laïque n'a plus de raison d'être!

ps: empêcher les enfants des campagnes de parler dialecte était aussi sans doute choquant et a dû se faire non sans mal, mais il y avait une raison à la chose!

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
avatar
Invité21
Fidèle du forum

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Invité21 le Jeu 20 Sep - 20:40
Je ne sais pas si ça t'aidera...
Je viens de faire l'extrait de Cahier d'un retour au pays natal de Césaire à mes STMG, le passage du nègre du tramway.

J'ai des élèves noirs dans cette classe. Je ne leur avais pas dit que l'écrivain l'était aussi, je voulais voir leur réaction brute, face à ce texte puissant.

Interloqués, interrogateurs. Et puis on décortique, et ils captent peu à peu : le mot "lâcheté", pourquoi...etc.
Z'ont fini par comprendre tout seuls - enfin presque Laughing - que le poète était noir, et qu'il avait fallu qu'il passe par une phase de détestation de soi pour accéder à la fierté, à la négritude.

Je crois que je n'ai jamais autant intéressé des élèves. Et pourtant j'avais peur de faire ce cours!



_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Lefteris le Jeu 20 Sep - 20:43
@Fesseur Pro a écrit:lol
On est aussi là pour les faire réfléchir.
Et on n'a pas à se poser la question de savoir si on ne va pas froisser les susceptibilités.
Nous sommes enseignants, pas hommes politiques.
Je le fais , et je m'aperçois que ceux que je cite dans ma signature sont loin d'être des bigots, et voient la religion comme un "management social" ( je n'avais pas vu ce point commun avant le post) .
Mais je n'y insiste pas [plus] , si je vois que ça peut exploser. J'ai quand même eu des élèves qui justifient la d&écapitation pour apostasie et l'amputation pour vol.
Le combat de la libre pensée se livre aussi hors de l'école, profeseur n'est pas un sacerdoce et encore moins une vocation au martyre. C'est un métier, on va au bout du possible, pas de l'impossible.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par NLM76 le Jeu 20 Sep - 20:48
Est-ce un texte majeur de la littérature française ?
Oui ?
Alors on l'étudie.

Ajoutons une chose : la culture française s'est bâtie en grande partie appuyée sur ce postulat : les autres, c'est des imbéciles. Les autres : les juifs (Perceval le Gallois...), les musulmans (toute la littérature épique...), etc. C'est un fait.
Arrêter d'étudier le Roland, le Cid, parce que c'est pas antiraciste ? Et puis quoi encore ? Je ne vais plus faire lire Ovide et Juvénal sous prétexte qu'ils sont mysogines ?
Et si les gens se mettaient à manifester partout dans le monde parce que le Coran est antijuif et antichrétien ? Et si les animistes du monde entier se mettaient à brûler les ambassades des pays qui continuent à publier la Bible, ce brulôt contre les idolâtres ?
Ce n'est pas parce que M. Prudhomme est en culottes courtes que c'est lui qui va commander !

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Lefteris le Jeu 20 Sep - 21:04
@nlm76 a écrit:Est-ce un texte majeur de la littérature française ?
Oui ?
Alors on l'étudie.

Ajoutons une chose : la culture française s'est bâtie en grande partie appuyée sur ce postulat : les autres, c'est des imbéciles. Les autres : les juifs (Perceval le Gallois...), les musulmans (toute la littérature épique...), etc. C'est un fait.
Arrêter d'étudier le Roland, le Cid, parce que c'est pas antiraciste ? Et puis quoi encore ? Je ne vais plus faire lire Ovide et Juvénal sous prétexte qu'ils sont mysogines ?
Et si les gens se mettaient à manifester partout dans le monde parce que le Coran est antijuif et antichrétien ? Et si les animistes du monde entier se mettaient à brûler les ambassades des pays qui continuent à publier la Bible, ce brulôt contre les idolâtres ?
Ce n'est pas parce que M. Prudhomme est en culottes courtes que c'est lui qui va commander !
Normalement, on n'étudie plus personne pour ne choquer personne : les Juifs sont brocardés dans la plupart des textes , les homos, n'en parlons pas, ça commence à Rome, par ceux qui ne se font pas épiler la rondelle. On évitera aussi les trousseurs de jupons qui sont légion, et les drogués ou alcooliques, qui ne manquent pas. Il y a aussi les patriotes, espèce désormais honnie , et ceux qui vantaient leur mode de civilisation, des sales racistes. Seront également exclus les sceptiques , ennemis de la vérité, les athées , voués au diable, et les blasphémateurs . Ca nous enlève quand même toutes catégories Montaigne, Bayle, Fontenelle, Voltaire, Montesquieu , Diderot . Les trriop croyants aussi, ce qui nous fait perdre du monde, de Port-Royal à Bernanos.
La littérature française, vue par le prisme du politico-bigotement correct ne laissera plus grand monde. J'oubliais ce satyre de Ronsard, qui aime les jeunes femmes, et rappelle que la vieillesse possède moins d'attraits.
Quant à la philo , à part le bûcher immédiat Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Ronin
Guide spirituel

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Ronin le Jeu 20 Sep - 21:12
Ben oui c'est le but, des consommateurs décérébrés et comme ça la caste politique pourra régner peinard en gardant les places au chaud pour sa propre progéniture. Comment ça un retour en arrière ? réactionnaire va ! paranoïaque !

_________________
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par retraitée le Jeu 27 Sep - 13:09
@ysabel a écrit:pourquoi se poser cette question ?
Quand Voltaire critique ou se moque ouvertement de l'Eglise catholique, se pose-t-on des questions ?

Oui! Vous n'allez tout de même pas vous auto-censurer !
Cath
Bon génie

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Cath le Jeu 27 Sep - 15:17
@A Tuin a écrit:Bah, à voir. Tout dépend de la classe et des élèves que tu as : cela me rappelle une année quand j'avais étudié le texte du chapitre XV de De l'esprit des lois (De l'esclavage des nègres) dans une classe de bac pro peuplée de gamins : ils avaient fait une comédie pas possible sur ce texte en disant que Montesquieu était raciste, patati patata. Voire même que j'étais raciste parce que j'avais choisi d'étudier ce texte. Charmant. Hormis cela sinon, d'autres années avec d'autres classes, aucun souci particulier sur ce texte.

Bref, tu peux bien leur expliquer l'ironie, l'antiphrase, le machin, quand tu tombes sur des élèves qui ne veulent pas en faire, ils trouveront toujours quelque chose à redire ! Et s'il s'agit d'une bonne classe, tu peux tout faire, tout passera comme une lettre à la poste.

Tiens, c'est curieux, j'ai fait ce texte à peu près tous les ans avec mes bacs pros indus, absolument jamais il n'est mal passé.Ceux qui pensaient que Montesquieu était raciste comprenaient qu'ils s'étaient trompés et voilà.
Contenu sponsorisé

Re: Les élèves risquent-ils de considérer le texte "De l'Horrible danger de la lecture" comme islamophobe ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum