Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
marc38
Niveau 2

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Rapport jury Capes externe Maths 2012

par marc38 le Ven 21 Sep 2012 - 10:24
Enjoy !

Marc
Modulo
Modulo
Habitué du forum

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Modulo le Ven 21 Sep 2012 - 14:42
Le rapport du jury a écrit: Le jury a prêté une attention particulière aux compétences suivantes :
– nier une proposition (40% des candidats ayant composé ont répondu correctement à la question 1 du problème 1) ;
– élaborer une démonstration « faisant intervenir des  et des  » (64% des candidats ont traité
correctement au moins une des questions 2, 4.2, 5.1 et 8.1 du problème 1) ;
– écrire un algorithme (11% des candidats ont répondu correctement à la question 2 du problème 3) ;
– rédiger un raisonnement par récurrence (15% des candidats ont rédigé correctement au moins un
raisonnement par récurrence sur l’ensemble du sujet
).

Je crois que ce paragraphe résume beaucoup de choses. Comment peut-il y avoir 85 % de candidats avec AUCUNE récurrence correcte ?

_________________
Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple

Mes photos de portraits sur le vif
avatar
InvitéO
Fidèle du forum

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par InvitéO le Ven 21 Sep 2012 - 15:38
C'est quoi, une récurrence?
Patissot
Patissot
Vénérable

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Patissot le Ven 21 Sep 2012 - 15:45
Une méthode de démonstration visant à établir la validité d'une propriété portant sur les entiers naturels. On aborde la démonstration par récurrence en terminale S.
Ce type de démonstration permet de démontrer des propriétés assez délicates, mais présente l'inconvénient de ne pas forcément mettre à jour la nature de la propriété démontrée.
La récurrence est l'un des outils de base du mathématicien (principe que l'on peut appliquer dans des domaines les plus variés).

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »
avatar
InvitéO
Fidèle du forum

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par InvitéO le Ven 21 Sep 2012 - 15:51
C'était pas avant autrefois des fois? Ca m'dit quelque chose, mais j'étais pas en terminale S.
J'comprend pas tout, comment on démontre une propriété sans en démontrer la nature? c'est quoi, la nature d'une propriété?
zina
zina
Habitué du forum

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par zina le Ven 21 Sep 2012 - 15:55
Je viens de jeter un coup d'oeil sur le sujet, mon dieu c'est d'un niveau L1. C'est de mieux en mieux. humhum
Everose
Everose
Niveau 2

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Everose le Ven 21 Sep 2012 - 15:58
Pas très glorieux tout ça...
Patissot
Patissot
Vénérable

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Patissot le Ven 21 Sep 2012 - 16:05
Justinien a écrit:C'était pas avant autrefois des fois? Ca m'dit quelque chose, mais j'étais pas en terminale S.
J'comprend pas tout, comment on démontre une propriété sans en démontrer la nature? c'est quoi, la nature d'une propriété?

Le terme de nature est peut être mal choisi, je voulais dire que la démonstration par récurrence ne fait pas appel à l'intuition, on peut par exemple démontrer un certain nombre d'identités combinatoires par récurrence sans justement avoir recours à un argument combinatoire éclairant sur l'origine de l'identité.
Patissot
Patissot
Vénérable

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Patissot le Ven 21 Sep 2012 - 16:05
Sur l'esthétique de la preuve : http://sun.iwu.edu/~lstout/aesthetics.pdf

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »
Patissot
Patissot
Vénérable

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Patissot le Ven 21 Sep 2012 - 16:06
@zina a écrit:Je viens de jeter un coup d'oeil sur le sujet, mon dieu c'est d'un niveau L1. C'est de mieux en mieux. humhum
Voir Terminale S pour certaines parties. En même temps quel drôle d'idée que de vouloir enseigner les "mathématiques du citoyen".
Pierre_au_carré
Pierre_au_carré
Guide spirituel

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par Pierre_au_carré le Ven 21 Sep 2012 - 22:47
@zina a écrit:Je viens de jeter un coup d'oeil sur le sujet, mon dieu c'est d'un niveau L1. C'est de mieux en mieux. humhum

En même temps, il me semble qu'avant on était admissible en faisant un tiers du devoir tellement il était long...
Là, on peut peut-être en faire un peu plus de la moitié.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Rapport jury Capes externe Maths 2012 Empty Re: Rapport jury Capes externe Maths 2012

par JPhMM le Ven 21 Sep 2012 - 23:09
Justinien a écrit:C'était pas avant autrefois des fois? Ca m'dit quelque chose, mais j'étais pas en terminale S.
J'comprend pas tout, comment on démontre une propriété sans en démontrer la nature? c'est quoi, la nature d'une propriété?
Je vais essayer de ne pas être trop technique, quitte à faire des raccourcis qui choqueraient certains mathématiciens.

Tu dois te souvenir de (je résume...) :
* La propriété est vraie au rang 0.
* Pour n quelconque, si la propriété est vraie au rang n, alors elle est vraie au rang n+1
* Donc la propriété est vrai pour tout n.

Typiquement : pour démontrer que toutes les marches d'un escalier infini sont rouges :
* Démontrer que la première marche est rouge.
* Démontrer que si une marche quelconque est rouge, alors la suivante est rouge.

(Comme tu l'auras compris, pour un philosophe, le principe de la démonstration par récurrence est fondée sur l'identité de l'infini potentiel avec l'infini actuel.)

Le défaut ici serait que la démonstration est "descriptive" ou "constatatrice", elle n'exhibe pas l'intimité de la raison de la couleur rouge des marches de l'escalier.

Il y a un exemple mathématique simple :
Pour tout n entier naturel, la somme de tous les nombres impairs 1 + 3 + 5 + ... + (2n+1) = (n+1)² et est donc un carré parfait.
En effet, on constate que :
1=1²
1+3=4=2²
1+3+5=9=3²
1+3+5+7=16=4²
1+3+5+7+9=25=5²
1+3+5+7+9+11=36=6²
Etc.

Mais ce n'est pas une démonstration, car on ne peut écrire qu'un nombre fini de cas. La démonstration par récurrence permet de démontrer la validité de ce "etc".

En effet :
* Rang n=0 : 2x0+1=1=(0+1)²
* Soit n un entier naturel quelconque, supposons que 1 + 3 + 5 + ... + (2n+1) = (n+1)²
Alors 1 + 3 + 5 + ... + (2n+1) + [2(n+1)+1] = 1 + 3 + 5 + ... + (2n+1) + [2n+3] = (n+1)² + [2n+3] = (n+1)² + 2x(n+1)x1 + 1² = (n+1+1)² = (n+2)²
Donc la propriété est vraie au rang n+1.

Ainsi donc, la propriété est démontrée, mais, en somme, la démonstration n'explique pas pourquoi la propriété "fonctionne" (PS : en fait, dans ce cas précis-là, la démonstration par récurrence donne tout de même un indice très fort : il suffit de la convertir en un simple dessin pour comprendre pourquoi toute somme des n premiers nombres impairs positifs est un carré parfait Wink ).


Dernière édition par JPhMM le Ven 21 Sep 2012 - 23:12, édité 1 fois

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum