Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Page 1 sur 30 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Fesseur Pro le Mer 26 Sep 2012 - 17:48

Je réagis devant la multiplication des fils qui traîtent du métier d'enseignant comme un calvaire, une punition, une souffrance sans cesse renouvelée.
Je ne porte aucun jugement bien entendu mais je m'interroge.

Comment peut on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?
Je fais abstraction de toutes les difficultés auxquelles nous sommes tous confrontés ( et qui ne cessent d'augmenter ) et j'ai bien sûr des jours où je me ferais volontiers porter pâle.

Je suis content d'aller enseigner tous les jours, de me confronter à des cas difficiles mais pas que, et j'en retire beaucoup de satisfactions.

Je ne comprends tout simplement pas comment on peut exercer notre métier sans un minimum d'envie et de plaisir.
Je suis un prof heureux.
Suis je le seul ou bien ?

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Invité21 le Mer 26 Sep 2012 - 17:53

Je ne pourrai pas aller dans ton sens, donc, je passe mon tour! Wink

Je suis heureuse, dans l'ensemble, mais non parce que je suis prof. C'est même un point noir, plutôt.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par eliam le Mer 26 Sep 2012 - 17:55

Non, je pense que ce métier est si usant et si difficile qu'on ne peut l'exercer (en tout cas à long terme) que si on en retire des satisfactions. Toutefois, une carrière n'est pas un long fleuve tranquille : on peut connaitre des crises les surmonter et retrouver du plaisir à enseigner. Il y a deux ans, j'ai connu un gros passage à vide et maintenant, je me fais à nouveau plaisir en classe.

eliam
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par suerte le Mer 26 Sep 2012 - 17:57

D'un établissement à un autre le plus beau métier du monde peut devenir le pire... Difficile donc de se prononcer. Et puis ce n'est qu'un métier !

suerte
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Osmie le Mer 26 Sep 2012 - 17:57

Tu n'es pas seul, j'aime bien ce métier aussi et j'ai plaisir à enseigner, même si ce n'est pas une vocation.

En revanche, et cela a été dit mille fois sur ce forum, le salaire est insuffisant. Il est loin le temps où un prof seul pouvait nourrir femme et enfants, acheter sa baraque, payer les cours de musique à sa progéniture, le théâtre, les voyages, etc.
Le métier se paupérise et pourtant il faut bac+5 et un concours pour exercer. Je comprends les râleurs.

Osmie
Sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Circé le Mer 26 Sep 2012 - 17:59

Je suis heureuse de faire ce métier mais j'avoue que la déconsidération (j'en ai ras-le-bol de me faire traiter de feignasse même si je plussoie pour emm***** l'adversaire) et le salaire minable (désolée mais y'a vraiment pas d'autres mots) font que je sais que je vais me reconvertir...pour la énième fois !!

Circé
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Patissot le Mer 26 Sep 2012 - 17:59

Vous ne pouvez pas balayer d'un revers de main les "difficultés" auxquelles un enseignant peut être confronté, cela revient à considérer la profession sous un aspect idéal tout en évinçant l'aspect structurel des "difficultés".

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par pitchounette le Mer 26 Sep 2012 - 18:26

il y a 2 ans, j'étais heureuse de me lever. j'avais des classes à effectif normal, des gamins qui voulaient bosser, des gamins bosseurs sans qu'on soit derrière eux.
L'an dernier, j'ai découvert des gamins lâchés à eux même, n'ayant aucun repère, aucun respect pour les autres et les adultes. j'ai passé plus de temps à faire la police, à essayer de faire comprendre aux jeunes qu'il ne faut se taire, travailler respecter les autres et j'ai perdu le goût d'enseigner.
Cette année, je retrouve une de mes classes que j'ai connu il y a 2 ans. Les gamines veulent bosser. Ma classe de 2nde est démentielle beaucoup de gamins en échec, qui ne savent pas se comporter correctement, qui ne comprennent pas que LP c'est pas l'endroit où tu glandouilles mais qu'il y a des programmes....

Ma mission de prof je ne la retrouve plus. Dans ma spécialité on fait faire tout et n'importe quoi pour simplifier la vie aux élèves car c'est trop dur pour eux!

je ne suis plus aussi motivée et impliquée qu'à mes petits débuts

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Patissot le Mer 26 Sep 2012 - 18:29

En ce qui me concerne c'est difficile d'être moins motivé qu'à mes débuts. Laughing

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Madame_Prof le Mer 26 Sep 2012 - 18:34

Je suis stagiaire... donc je n'ai qu'une toute petite expérience (quelques stages et ce premier mois). Pour l'instant, je suis comblée, j'aime préparer mes cours / faire cours / gérer les classes (y compris cas difficiles) / échanger avec mes collègues, tout. Disons que cela correspond à ce que j'attendais, à ce que j'espérais. Même si certains soirs je suis épuisée, même si parfois certaines classes me rendent dingue. Et oui, je trouve que je fais le plus beau métier du Monde, et je sais combien de temps je travaille et combien d'énergie je dépense face aux élèves, tant pis si les autres ne s'en rendent pas compte..

Après... on verra au fil du temps...

_________________
2016-2017 T4 TZR en AFA avec des 6e, 5e, 2nde ! Militante plus que jamais Razz
2015-2016 - T3 TZR en AFA avec des 5e, 4e (dont une SEGPA), 3e... et toujours militante !
2014-2015 - T2 TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal... et militante ! 
2013-2014 - Néo-titulaire TZR en AFA avec des 5e, 4e, 3e + prof principal  
2012-2013 - Année de stage avec des 6e, 5e, 4e

Madame_Prof
Monarque


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par stench le Mer 26 Sep 2012 - 18:39

De tous les métiers que j'ai exercés, c'est celui dans lequel je me sens le plus efficace et dont je tire le plus de plaisir, même s'il peut être parfois décourageant. C'est en revanche celui dont je sors le plus épuisé.

Toutefois, tout en sachant cela, je cherche à changer de job une nouvelle fois : pas que prof me repousse, plutôt que d'autres horizons m'attirent Smile

stench
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par labaroline le Mer 26 Sep 2012 - 18:40

En 18 ans, je suis revenue de bien des choses... Même si je trouve toujours que c'est en lui-même un "beau" métier, c'est tout l'environnement qui me le rend moins sympathique au fil des ans.

labaroline
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Fesseur Pro le Mer 26 Sep 2012 - 18:54

@Patissot a écrit:Vous ne pouvez pas balayer d'un revers de main les "difficultés" auxquelles un enseignant peut être confronté, cela revient à considérer la profession sous un aspect idéal tout en évinçant l'aspect structurel des "difficultés".
Je ne les balaie pas d'un revers de main mais on sait à quoi on s'attend quand on fait ce métier, les difficultés y sont inhérentes.
Et no soucy, je suis très loin de vivre chez les Bisounours.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Invité14 le Mer 26 Sep 2012 - 18:55

Moi ce qui me lasse c'est de faire tous les ans la même chose.

J'aimerai voir ailleurs.

Le salaire est également insuffisant


Dernière édition par chanig le Mer 26 Sep 2012 - 18:56, édité 1 fois

Invité14
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Celadon le Mer 26 Sep 2012 - 18:56

@stench a écrit:De tous les métiers que j'ai exercés, c'est celui dans lequel je me sens le plus efficace et dont je tire le plus de plaisir, même s'il peut être parfois décourageant. C'est en revanche celui dont je sors le plus épuisé.

Toutefois, tout en sachant cela, je cherche à changer de job une nouvelle fois : pas que prof me repousse, plutôt que d'autres horizons m'attirent Smile

Ah certes, parce que côté horizons, prof... Descartes

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Patissot le Mer 26 Sep 2012 - 18:59

@Fesseur Pro a écrit:
@Patissot a écrit:Vous ne pouvez pas balayer d'un revers de main les "difficultés" auxquelles un enseignant peut être confronté, cela revient à considérer la profession sous un aspect idéal tout en évinçant l'aspect structurel des "difficultés".
Je ne les balaie pas d'un revers de main mais on sait à quoi on s'attend quand on fait ce métier, les difficultés y sont inhérentes.
Et no soucy, je suis très loin de vivre chez les Bisounours.

Je n'en doute pas le contraire même serait surprenant, mais votre manière de poser le problème me semble assez maladroite dans la mesure où elle s'appuie sur certains présupposés (une certaine vision de la profession).

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Fesseur Pro le Mer 26 Sep 2012 - 18:59

chanig a écrit:J'aimerai voir ailleurs.
J'aimerais professeur

Sinon, bien sûr que quand je n'y trouverai plus de plaisir, je ferai autre chose.
C'est le côté enfermement et impossiblité d'en sortir et le fatalisme qui va avec que je peine à comprendre.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par linkus le Mer 26 Sep 2012 - 19:00

@Fesseur Pro a écrit:
@Patissot a écrit:Vous ne pouvez pas balayer d'un revers de main les "difficultés" auxquelles un enseignant peut être confronté, cela revient à considérer la profession sous un aspect idéal tout en évinçant l'aspect structurel des "difficultés".
Je ne les balaie pas d'un revers de main mais on sait à quoi on s'attend quand on fait ce métier, les difficultés y sont inhérentes.
Et no soucy, je suis très loin de vivre chez les Bisounours.

On ne sait pas forcement à quoi s'attendre avant de faire ce métier. Parfois, une fois le concours en poche, on regrette amèrement de l'avoir passé et on est pris dans un étaux au vu des difficultés que l'on a eu à avoir ce concours!

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur

Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy

linkus
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Pseudo le Mer 26 Sep 2012 - 19:01

Hormis le salaire que je trouve indigne, je pense qu'un autre job ne m'aurait finalement pas convenu.

Parce que j'aime travailler avec des enfants/ados, que ce sont les adultes qui me font chier (et croyez qu'ils m'emmerdent à l'en, mais m'auraient usée ailleurs) ;

Parce qu'il n'y a pas beaucoup d'autre métier où on est vraiment utile (même si ca parait dérisoire). Quand je pense aux métiers de mes amis, où il s'agit de vendre des cochonneries en ligne ou de construire des pare chocs de bagnoles, je me sens plus utiles qu'eux, même si je ne le leur dis pas ;

Parce que j'ai du temps de libre.


Dernière édition par Pseudo le Mer 26 Sep 2012 - 23:53, édité 1 fois

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par seahala le Mer 26 Sep 2012 - 19:03

En 15 ans, je suis passée par beaucoup de hautes et de bas... Comme je disais sur un autre post, la gratification que l'on tire de ce métier est très fluctuante, très aléatoire... tellement dépendante des circonstances, des classes, des années... Il y a des moments où je suis contente de faire ce que je fais, où j'aime le contact avec les gamins, les voir progresser, à d'autres, je suis complètement démotivée, je ferais bien n'importe quoi d'autre pour échapper à la pression quotidienne d'avoir à "gérer" de l'humain - pardon pour l'expression, elle n'est pas très jolie !- , les élèves me gavent parce qu'ils ne bossent pas, ou parce que j'ai des soucis avec une classe que je n'arrive pas à maîtriser comme je le souhaite...
Il y a la fatigue, bien sûr aussi, pas trop de routine car je refonde régulièrement mes cours, pioche de nouveaux supports et parce qu'en langues on a quand même une certaine liberté de mise en oeuvre par rapport aux programmes... Quand mes 6ème me sortent, à la fin du cours : "c'est déjà fini ? ", là ça fait plaisir, par contre il y a beaucoup d'élèves consommateurs et indifférents, il faut constamment relativiser, apprécier les bons moments, se blinder par rapport à d'autres qui le sont nettement moins....

seahala
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Patissot le Mer 26 Sep 2012 - 19:05

@Fesseur Pro a écrit:

Sinon, bien sûr que quand je n'y trouverai plus de plaisir, je ferai autre chose.
C'est le côté enfermement et impossiblité d'en sortir et le fatalisme qui va avec que je peine à comprendre.
Une reconversion n'a rien d'évident, il ne suffit pas d'en manifester la volonté.

_________________
« Déjà, certaines portions de ma vie ressemblent aux salles dégarnies d'un palais trop vaste, qu'un propriétaire appauvri renonce à occuper tout entier. »

Patissot
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par nanoueva le Mer 26 Sep 2012 - 19:05

Je suis contractuelle depuis trois ans.
J'ai choisi ma reconversion, j'en suis satisfaite. J'apprécie mon travail au quotidien même si des difficultés peuvent apparaître et si le salaire égale presque le SMIC.
Je ne sais pas si cela va durer, j'espère que oui!!

nanoueva
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par LadyJane le Mer 26 Sep 2012 - 19:07

Pour avoir testé bien d'autres jobs pendant toutes mes années d'études, ne pas venir (du tout!) d'un "milieu de profs", et en vivant entourée de gens qui ne le sont pas non plus, je me sens chanceuse...
J'ai bossé en ZEP, je ne suis pas chez les bisounours non plus, j'ai des trajets bien pénibles, mais je n'échangerai certainement pas ma place!

LadyJane
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Invité21 le Mer 26 Sep 2012 - 19:11

@Patissot a écrit:
@Fesseur Pro a écrit:

Sinon, bien sûr que quand je n'y trouverai plus de plaisir, je ferai autre chose.
C'est le côté enfermement et impossiblité d'en sortir et le fatalisme qui va avec que je peine à comprendre.
Une reconversion n'a rien d'évident, il ne suffit pas d'en manifester la volonté.

Certainement. Si je n'avais pas l'impression que plus je l'exerce, plus on me croit incapable d'en exercer un autre, je vivrais mieux le métier, c'est un fait.

"Those who can't, teach", pfff....

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Peut-on enseigner en considérant ce métier comme "alimentaire" ?

Message par Kosakuyosida le Mer 26 Sep 2012 - 19:20

Je m'interdis de trouver un côté passionnant à ce métier, car je sais que je serai forcément déçu. Je fais un métier, bien à mon sens (pas forcément celui des inspecteurs). Et je cherche le temps libre (sans succès), tant venter par certain.

_________________
Bien informés, les hommes sont des citoyens ; mal informés, ils deviennent des sujets.
Alfred Sauvy.

Kosakuyosida
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 30 1, 2, 3 ... 15 ... 30  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum