Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par John le Jeu 27 Sep 2012 - 11:37


_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par zina le Jeu 27 Sep 2012 - 16:22

Je pense que c'est une bonne chose. Quand j'étais en thèse, mon directeur de thèse qui était aussi directeur d'institut m'a demandé d'être un prête nom pour un contractuel qui assurait des cours pour des DESS. Et devinez qui a eu un contrôle fiscale parce qu'il n'a pas déclaré les revenus de ces heures ? No

zina
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Jeu 27 Sep 2012 - 16:39

Tout dépendra des employeurs, mais est-ce que cela ne risque pas d'encourager le recours à l'emploi précaire ? Le mieux serait bien entendu de rémunérer un maximum de thèses, ou de réduire le nombre de thèses non financées (ou, en SHS, trouver un autre système que le contrat doctoral sur trois ans qui mène, pour ceux qui passent plus de trois ans sur la thèse, à ne plus être payés dans la dernière année qui est la plus dense...)

ATER, c'est mieux payé que vacataire pour moins d'heures; cette mesure risque bien de mener à la suppression progressive des postes d'ATER (quel intérêt pour les facs de continuer à proposer ces postes, s'il y a une petite armée de doctorants aux abois facilement corvéables à moindres frais?). Et un doctorant qui doit finir une thèse n'a pas intérêt à crouler sous la charge de centaines d'heures de cours, ou à devoir vivre avec rien du tout : il sera mieux avec un demi-poste d'ATER (96h) ou un poste plein.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 16:58

A mon avis, cette mesure ne change pratiquement rien en réalité car il n´y pas beaucoup de doctorants de plus de 28 ans qui ne travaillent pas. Et si vous avez plus de 28 ans, vous ne travaillez pas et vous n´avez pas réussi à avoir un poste d´ATER ni un contrat doctoral, il faudrait vous demander à quoi bon faire des vacations dans l´enseignement supérieur car ce serait impossible pour vous d´obtenir un poste après.

@barèges a écrit:Tout dépendra des employeurs, mais est-ce que cela ne risque pas d'encourager le recours à l'emploi précaire ? Le mieux serait bien entendu de rémunérer un maximum de thèses, ou de réduire le nombre de thèses non financées (ou, en SHS, trouver un autre système que le contrat doctoral sur trois ans qui mène, pour ceux qui passent plus de trois ans sur la thèse, à ne plus être payés dans la dernière année qui est la plus dense...)

ATER, c'est mieux payé que vacataire pour moins d'heures; cette mesure risque bien de mener à la suppression progressive des postes d'ATER (quel intérêt pour les facs de continuer à proposer ces postes, s'il y a une petite armée de doctorants aux abois facilement corvéables à moindres frais?). Et un doctorant qui doit finir une thèse n'a pas intérêt à crouler sous la charge de centaines d'heures de cours, ou à devoir vivre avec rien du tout : il sera mieux avec un demi-poste d'ATER (96h) ou un poste plein.


Cela n´est pas possible car la limite de 96 heures (HETD) pour les agents temporaires d´enseignement ne change pas mais je suis d´accord avec vous concernant la progressive précarisation de l´enseignement supérieur.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Jeu 27 Sep 2012 - 17:16

Ah, je ne connaissais pas ce plafond.
Cela fait en net quelque chose comme 3500 euros, non ?
On ne vit pas avec.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 17:17

@barèges a écrit:Ah, je ne connaissais pas ce plafond.
Cela fait en net quelque chose comme 3500 euros, non ?
On ne vit pas avec.

C´est pour ça que je disais qu´à mon avis cette mesure ne change pas grande chose.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Jeu 27 Sep 2012 - 17:24

Du point de vue d'une fac autonome sans le sou, si : payer 96h à ce prix-là, c'est une aubaine.
J'espère qu'aucune d'entre elles ne jouera à ce jeu.
Parce que quand seul un poste sous-payé est proposé, dans la période que nous vivons, ce poste est pourvu.
Il y a bien des contractuels qui viennent faire 192h annuelles pour 800 euros par mois.
Un doctorant, qui peut vivre chez ses parents ou chez son conjoint, et se contenter d'un revenue de survie, ou cumuler deux petits boulots, cela risque d'exister assez vite.
Alors j'espère que cette mesure ne changera rien, vraiment. Mais elle fait un peu le bruit d'une petite digue qui lâche.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 17:40

@barèges a écrit:Du point de vue d'une fac autonome sans le sou, si : payer 96h à ce prix-là, c'est une aubaine.
J'espère qu'aucune d'entre elles ne jouera à ce jeu.
Parce que quand seul un poste sous-payé est proposé, dans la période que nous vivons, ce poste est pourvu.
Il y a bien des contractuels qui viennent faire 192h annuelles pour 800 euros par mois.
Un doctorant, qui peut vivre chez ses parents ou chez son conjoint, et se contenter d'un revenue de survie, ou cumuler deux petits boulots, cela risque d'exister assez vite.
Alors j'espère que cette mesure ne changera rien, vraiment. Mais elle fait un peu le bruit d'une petite digue qui lâche.

Je suis d´accord avec vous barèges, mais il faut tenir en compte aussi la responsabilité du doctorant lui-même. Comme je disais plus haut, si vous avez plus de 28 ans, vous ne travaillez pas et vous n´avez pas réussi à avoir un poste d´ATER ni un contrat doctoral, il faudrait vous demander à quoi bon faire des vacations dans l´enseignement supérieur car ce serait impossible pour vous d´obtenir un poste après.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Jeu 27 Sep 2012 - 18:02

Si vous n'avez pas de concours, c'est un petit boulot qui en vaut un autre...

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 18:10

@barèges a écrit:Si vous n'avez pas de concours, c'est un petit boulot qui en vaut un autre...

Je comprends, mais, à quoi bon faire une thèse alors, sachant qu´on n´a strictement aucune chance de devenir un jour MCF ou CR ? Autant se mettre à travailler à plein temps ailleurs.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Jeu 27 Sep 2012 - 18:13

Je pensais en particulier aux gens qui finissent une thèse, dans le cas assez fréquent en SHS où une personne a un contrat doctoral, dépasse les trois ans, et se retrouve sans rien du tout à la fin (et à 28 ans passés).
Pour finir la thèse, il y a ATER ou, désormais, vacations.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 19:02

@barèges a écrit:Je pensais en particulier aux gens qui finissent une thèse, dans le cas assez fréquent en SHS où une personne a un contrat doctoral, dépasse les trois ans, et se retrouve sans rien du tout à la fin (et à 28 ans passés).
Pour finir la thèse, il y a ATER ou, désormais, vacations.

Ahh, je comprends mieux et je suis d´accord avec vous sur ce point.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par philann le Jeu 27 Sep 2012 - 21:05

Il faut ajouter qu'en SHS la très grande majorité des doctorants ne sont ni allocataires (contractuels) ni ATER et ils ne renoncent pas pour autant (enfin pas tous, c'est en SHS aussi que le taux d'abandon est le plus grand!)

Je trouve ça un peu dur et limité de restreindre la thèse à seulement une perspective professionnelle.

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Jeu 27 Sep 2012 - 23:31

@philann a écrit:Il faut ajouter qu'en SHS la très grande majorité des doctorants ne sont ni allocataires (contractuels) ni ATER et ils ne renoncent pas pour autant (enfin pas tous, c'est en SHS aussi que le taux d'abandon est le plus grand!)

Je trouve ça un peu dur et limité de restreindre la thèse à seulement une perspective professionnelle.

Mais évidemment je ne veux pas empêcher ceux qui veulent faire une thèse simplement pour leur épanouissement de continuer leur projet. Mais il faudrait qu´ils sachent qu´ils n´ont aucune chance de devenir un jour CR ou MCF. Le problème c´est que souvent ils sont mal conseillés ou rêveurs et après il a beaucoup d´aigreurs parce que, en plus, comme on l´a dit ici assez souvent, malheureusement un doctorat en SHS ou en Lettres n´est pas utile pour le monde professionnel.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par Condorcet le Jeu 27 Sep 2012 - 23:43

@alberto79 a écrit:
@philann a écrit:Il faut ajouter qu'en SHS la très grande majorité des doctorants ne sont ni allocataires (contractuels) ni ATER et ils ne renoncent pas pour autant (enfin pas tous, c'est en SHS aussi que le taux d'abandon est le plus grand!)

Je trouve ça un peu dur et limité de restreindre la thèse à seulement une perspective professionnelle.

Mais évidemment je ne veux pas empêcher ceux qui veulent faire une thèse simplement pour leur épanouissement de continuer leur projet. Mais il faudrait qu´ils sachent qu´ils n´ont aucune chance de devenir un jour CR ou MCF. Le problème c´est que souvent ils sont mal conseillés ou rêveurs et après il a beaucoup d´aigreurs parce que, en plus, comme on l´a dit ici assez souvent, malheureusement un doctorat en SHS ou en Lettres n´est pas utile pour le monde professionnel.

Malgré tout, qui touche la prime d'encadrement doctoral, capitalise sur les recherches ainsi menées à terme, fait valoir la puissance de l'école doctorale, eu égard au nombre de doctorants formés ? Rolling Eyes
Que seraient les SHS en France si seules les thèses financées pouvaient être soutenues ?

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Ven 28 Sep 2012 - 8:35

@condorcet a écrit:
@alberto79 a écrit:
@philann a écrit:Il faut ajouter qu'en SHS la très grande majorité des doctorants ne sont ni allocataires (contractuels) ni ATER et ils ne renoncent pas pour autant (enfin pas tous, c'est en SHS aussi que le taux d'abandon est le plus grand!)

Je trouve ça un peu dur et limité de restreindre la thèse à seulement une perspective professionnelle.

Mais évidemment je ne veux pas empêcher ceux qui veulent faire une thèse simplement pour leur épanouissement de continuer leur projet. Mais il faudrait qu´ils sachent qu´ils n´ont aucune chance de devenir un jour CR ou MCF. Le problème c´est que souvent ils sont mal conseillés ou rêveurs et après il a beaucoup d´aigreurs parce que, en plus, comme on l´a dit ici assez souvent, malheureusement un doctorat en SHS ou en Lettres n´est pas utile pour le monde professionnel.

Malgré tout, qui touche la prime d'encadrement doctoral, capitalise sur les recherches ainsi menées à terme, fait valoir la puissance de l'école doctorale, eu égard au nombre de doctorants formés ? Rolling Eyes
Que seraient les SHS en France si seules les thèses financées pouvaient être soutenues ?

Mais par exemple en histoire soit la thèse est financée, soit le doctorant a déjà un travail, et généralement il est certifié ou agrégé d´histoire. C´est vrai que ce n´est pas le cas par exemple en sociologie mais il y beaucoup trop de thèses dans cette filière et très peu de débouchés après.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par yphrog le Ven 28 Sep 2012 - 13:18

@alberto79 a écrit:
@barèges a écrit:Ah, je ne connaissais pas ce plafond.
Cela fait en net quelque chose comme 3500 euros, non ?
On ne vit pas avec.

C´est pour ça que je disais qu´à mon avis cette mesure ne change pas grande chose.

Sauf qu'en pratique je crois que c'est 96 heures par université. Les cumulards prennent-ils une risque en se faisant embaucher à droite et à gauche comme ça? Ce serait dommage de finir en tôle pour avoir accepté trop de "contrats" Very Happy

_________________
ok


yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par Condorcet le Ven 28 Sep 2012 - 15:17

@alberto79 a écrit:
@condorcet a écrit:
@alberto79 a écrit:
@philann a écrit:Il faut ajouter qu'en SHS la très grande majorité des doctorants ne sont ni allocataires (contractuels) ni ATER et ils ne renoncent pas pour autant (enfin pas tous, c'est en SHS aussi que le taux d'abandon est le plus grand!)

Je trouve ça un peu dur et limité de restreindre la thèse à seulement une perspective professionnelle.

Mais évidemment je ne veux pas empêcher ceux qui veulent faire une thèse simplement pour leur épanouissement de continuer leur projet. Mais il faudrait qu´ils sachent qu´ils n´ont aucune chance de devenir un jour CR ou MCF. Le problème c´est que souvent ils sont mal conseillés ou rêveurs et après il a beaucoup d´aigreurs parce que, en plus, comme on l´a dit ici assez souvent, malheureusement un doctorat en SHS ou en Lettres n´est pas utile pour le monde professionnel.

Malgré tout, qui touche la prime d'encadrement doctoral, capitalise sur les recherches ainsi menées à terme, fait valoir la puissance de l'école doctorale, eu égard au nombre de doctorants formés ? Rolling Eyes
Que seraient les SHS en France si seules les thèses financées pouvaient être soutenues ?

Mais par exemple en histoire soit la thèse est financée, soit le doctorant a déjà un travail, et généralement il est certifié ou agrégé d´histoire. C´est vrai que ce n´est pas le cas par exemple en sociologie mais il y beaucoup trop de thèses dans cette filière et très peu de débouchés après.

Et quand le financement s'arrête ? Il n'y a pas assez de postes d'enseignants-chercheurs ou de chercheurs pour tous les docteurs dans cette discipline. Alors pourquoi former des docteurs sans débouchés professionnels si ce n'est pour maintenir en respiration assistée l'institution qui les "accueille" ? Ce n'est pas de l'aigreur mais juste une interrogation. Quant à dire qu'un doctorat en SHS ou en lettres n'est pas utile dans l'entreprise, cela constitue à mon sens un biais sémantique : pas reconnu, d'accord, inutile voire.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par barèges le Ven 28 Sep 2012 - 18:33

xphrog a écrit:
@alberto79 a écrit:
@barèges a écrit:Ah, je ne connaissais pas ce plafond.
Cela fait en net quelque chose comme 3500 euros, non ?
On ne vit pas avec.

C´est pour ça que je disais qu´à mon avis cette mesure ne change pas grande chose.

Sauf qu'en pratique je crois que c'est 96 heures par université. Les cumulards prennent-ils une risque en se faisant embaucher à droite et à gauche comme ça? Ce serait dommage de finir en tôle pour avoir accepté trop de "contrats" Very Happy

Si on part comme ça on peut aussi imaginer des inscriptions "blanches" en thèse (ou une thèse de quinze ans), avec un temps d'enseignement de 384h de vacations sur 4 facs...

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par alberto79 le Ven 28 Sep 2012 - 19:36

@condorcet a écrit:

Et quand le financement s'arrête ? Il n'y a pas assez de postes d'enseignants-chercheurs ou de chercheurs pour tous les docteurs dans cette discipline. Alors pourquoi former des docteurs sans débouchés professionnels si ce n'est pour maintenir en respiration assistée l'institution qui les "accueille" ?

Je pense comme vous Condorcet. Mai au même temps, le doctorat est une richesse en lui-mème, aussi bien pour le docteur que pour l´ensemble de la societé.

@condorcet a écrit:. Quant à dire qu'un doctorat en SHS ou en lettres n'est pas utile dans l'entreprise, cela constitue à mon sens un biais sémantique : pas reconnu, d'accord, inutile voire.


Je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu´un doctorat n´est pas perçu comme utile par la plupart de gens qui sont dans le monde professionnel, non qu´il ne soit pas réellement utile pour le monde professionnel. Je sais bien que le doctorat apporte beaucoup de compétences, hélas, généralement méconnues par le monde de l´entreprise.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par Condorcet le Ven 28 Sep 2012 - 21:21

@alberto79 a écrit:
@condorcet a écrit:

Et quand le financement s'arrête ? Il n'y a pas assez de postes d'enseignants-chercheurs ou de chercheurs pour tous les docteurs dans cette discipline. Alors pourquoi former des docteurs sans débouchés professionnels si ce n'est pour maintenir en respiration assistée l'institution qui les "accueille" ?

Je pense comme vous Condorcet. Mais au même temps, le doctorat est une richesse en lui-même, aussi bien pour le docteur que pour l´ensemble de la société.

@condorcet a écrit:. Quant à dire qu'un doctorat en SHS ou en lettres n'est pas utile dans l'entreprise, cela constitue à mon sens un biais sémantique : pas reconnu, d'accord, inutile voire.


Je me suis mal exprimé. Je voulais dire qu´un doctorat n´est pas perçu comme utile par la plupart de gens qui sont dans le monde professionnel, non qu´il ne soit pas réellement utile pour le monde professionnel. Je sais bien que le doctorat apporte beaucoup de compétences, hélas, généralement méconnues par le monde de l´entreprise.

Je me demande si la manière dont beaucoup de doctorats sont menés à terme (je pense aux statuts batards, aux relations parfois difficile entre le patron de thèse et le thésard, aux mille-et-unes embûches quotidiennes) ne contribuent à enraciner chez nos contemporains l'idée que la précarité est la normalité (la réifie et la justifie en quelque sorte).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Révolution dans l'enseignement supérieur : la limite d'âge de 28 ans saute pour le recrutement des agents temporaires vacataires non salariés

Message par tartempion le Sam 29 Sep 2012 - 16:09

Bonjour à tous,
Concrètement, savez-vous s'il est possible de faire des vacations dès aujourd'hui et selon quelles modalités ?
Si oui, sur quoi peut-on s'appuyer pour convaincre les DRH ?
Merci beaucoup.

tartempion
Je viens de m'inscrire !


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum