Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Thalia de G
Médiateur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Thalia de G le Ven 28 Sep 2012 - 11:35
@iphigénie a écrit:
ah voui: moi j'ai eu la synthèse:
c'est du théâtre,donc c'est du discours direct et en focalisation interne puisque ça dit je-et c'est lyrique (et encore, j'ai eu du bol, ce n'était pas au passé simple, sinon c'eût probablement été "rapide"....)
F.ck la focalisation et les techniques du français-collégien qui digère mal Laughing
avatar
caribouc
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par caribouc le Ven 28 Sep 2012 - 11:45
fuck Very Happy

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Thalia de G le Ven 28 Sep 2012 - 11:49
@caribouc a écrit:fuck Very Happy
Ah m erde alors. Je croyais qu'Iphigénie employait un langage plus policé.
Quelle polissonne ! Very Happy

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
caribouc
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par caribouc le Ven 28 Sep 2012 - 11:55
Je t'avoue que moi aussi, je ne la pensais pas capable d'un tel langage :shock: Mais pour toi, on peut tout mettre sur le compte de ta crève Wink

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Iphigénie le Ven 28 Sep 2012 - 12:00
ohlalalala: je sors tout juste du boulot, j'ai gardé la langue vernaculaire Laughing


Spoiler:
et entre deux j'ai aidé mon fiston à forcer la fenêtre de sa 107-modèle de base qu'il avait fermée en laissant les clés à l'intérieur et dont il a perdu le double...
avatar
caribouc
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par caribouc le Ven 28 Sep 2012 - 12:11
@iphigénie a écrit:ohlalalala: je sors tout juste du boulot, j'ai gardé la langue vernaculaire Laughing
Tout s'explique Laughing

Spoiler:
Et c'est facile à "braquer" une 107 ? heu

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par MrBrightside le Ven 28 Sep 2012 - 12:14
La fuckalisation? C'est quoi au juste?

(F-boooooomb Very Happy )

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
Thalia de G
Médiateur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Thalia de G le Ven 28 Sep 2012 - 12:14
@MrBrightside a écrit:La fuckalisation? C'est quoi au juste?

(F-boooooomb Very Happy )
lol!

_________________
Le printemps a le parfum poignant de la nostalgie, et l'été un goût de cendres.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Iphigénie le Ven 28 Sep 2012 - 12:20
voilà: il fallait un éminent angliciste pour voir mon cheminement intellectuel Very Happy Wink Embarassed

Spoiler:
Et c'est facile à "braquer" une 107 ?

hé ben oui
Spoiler:
la technique?: avec une aiguille à tricoter- du bol, j'en avais une- on a réussi à ouvrir le déflecteur arrière yesyes
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par nlm76 le Ven 28 Sep 2012 - 14:38
@doctor who a écrit:FOcalisation, c'est du jargon. Point de vue, ça "parle". On peut l'introduire intuitivement, et éventuellement faire un point une fois qu'on l'a vu une ou deux fois.

Mais il faut éviter interne, externe, omniscient. C'est un piège à c... où tombent même les profs (y a qu'à voir les débats en salle des profs ou ici sur l'appartenance d'un passage à tel ou tel point de vue).

Il vaut mieux parler de "point de vue de Mme de Lafayette", "point de vue de M. de Nemours", "point de vue des courtisans", etc.

C'est plus souple et plus intuitif.


Malheureusement, il faut se battre contre des connaissances jargonnantes et superficielles matraquées au collège, MALGRE leur disparition des programmes.
+1

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par retraitée le Ven 28 Sep 2012 - 15:15
@ysabel a écrit:
@kornibus3 a écrit:CQFD...
Disons qu'il me semble difficile, dans le cas d'un corpus sur le roman, de faire un commentaire correct en ignorant tout de la question du point de vue.

j'ai découvert la focalisation à la fac... Twisted Evil
Moi, même pas, je l'ai découverte quand j'ai quitté le collège pour le lycée, dans des temps anciens . Idiote que j'étais, je n'avais rien dû comprendre aux textes que je lisais et, horreur, expliquais !
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par retraitée le Ven 28 Sep 2012 - 15:18
Cripure a écrit:
mamamanette a écrit:J'en ai fait l'économie, et voilà : 30 copies qui me disent que dans la Fable "Le loup et le chien", on est "dans le point de vue d'un narrateur omniscient parce que c'est écrit à la 3e personne"... Evil or Very Mad
Oui, mais ça, ils l'entendent, maintenant, parfois. De même qu'on leur explique parfois que le passé simple exprime une action rapide... Depuis que les enfants de mes copains sont dans le secondaire et que je vois des cours dictés, je deviens vert dès qu'on m'apporte un cahier. Le point de vue interne exigerait une 1re personne... L'imparfait est lent si le passé simple est rapide, "il s'est affolé" est une forme active (y'a qu'à regarder l'auxiliaire, d'ailleurs, c'est évident...), les dialogues de théâtre sont écrits au style direct... C'est d'un pittoresque ! affraid

Oui, et certains collègues mélangent "narrateur extérieur à l'histoire" et point de vue externe !
avatar
Mama
Bon génie

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Mama le Ven 28 Sep 2012 - 18:51
Belle intervention doctor who Smile
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par User5899 le Sam 29 Sep 2012 - 10:55
@ysabel a écrit:la gamine semble gentille mais je sens que la mère va vite me gonfler...
Eh oui, nous avons 105 élèves par classe. Enfin, heureusement qu'il y a des familles monoparentales...
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par User5899 le Sam 29 Sep 2012 - 10:57
@iphigénie a écrit:ohlalalala: je sors tout juste du boulot, j'ai gardé la langue vernaculaire Laughing


Spoiler:
et entre deux j'ai aidé mon fiston à forcer la fenêtre de sa 107-modèle de base qu'il avait fermée en laissant les clés à l'intérieur et dont il a perdu le double...
Je savais bien qu'avec des parents comme les vôtres et vos soucis familiaux, vous tourneriez caillera.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par User5899 le Sam 29 Sep 2012 - 10:58
@MrBrightside a écrit:La fuckalisation? C'est quoi au juste?

(F-boooooomb Very Happy )
Surtout externe heu heu
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Nita le Sam 29 Sep 2012 - 13:25
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par retraitée le Sam 29 Sep 2012 - 15:39
@ysabel a écrit:
Cripure a écrit:
mamamanette a écrit:J'en ai fait l'économie, et voilà : 30 copies qui me disent que dans la Fable "Le loup et le chien", on est "dans le point de vue d'un narrateur omniscient parce que c'est écrit à la 3e personne"... Evil or Very Mad
Oui, mais ça, ils l'entendent, maintenant, parfois. De même qu'on leur explique parfois que le passé simple exprime une action rapide... Depuis que les enfants de mes copains sont dans le secondaire et que je vois des cours dictés, je deviens vert dès qu'on m'apporte un cahier. Le point de vue interne exigerait une 1re personne... L'imparfait est lent si le passé simple est rapide, "il s'est affolé" est une forme active (y'a qu'à regarder l'auxiliaire, d'ailleurs, c'est évident...), les dialogues de théâtre sont écrits au style direct... C'est d'un pittoresque ! affraid

+1
je viens de briser les "connaissances" de certains 2des à ce sujet...

Spoiler:
et le pire c'est qu'une élève me dit le lendemain "ma maman elle est pas d'accord avec vous ; elle dit que le passé simple c'est une action rapide. Bon pour ne pas polémiquer, je lui ai donné un exemple : "le Moyen âge dura mille ans" c'est rapide ?
elle s'est tue. Nanmého !
la gamine semble gentille mais je sens que la mère va vite me gonfler...

C'est parce qu'ils confondent (qui, au juste ?) limitée et rapide.
avatar
nlm76
Esprit éclairé

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par nlm76 le Dim 30 Sep 2012 - 10:50
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Lefteris le Dim 30 Sep 2012 - 11:02
@nlm76 a écrit:
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).
Assez d'accord là-dessus, je ne parle d'ailleurs que de "point de vue" , et si leur manuel comporte l'indication "focalisation", je le mets entre parenthès. Que du concret en essayant de comparer avec le cinéma, par exemple une caméra qui aurait la place et l'angle de vue du personnage pour le point de vue interne. Je fais même des dessins , j'imagine , un oeil omniscient au -dessus d'une boîte pleine de personnages , boîte qui matérialise le récit, un bonhomme avec un angle de vue qui part de sa tête , etc.
Ce qui me paraît le plus important et même essentiel, c'est que les élèves comprennent déjà le texte , et les changements grammaticaux que cela implique , le passage du narrateur au personnage et vice -versa. Quand j'ai des élèves qui croient que le personnage a raconté tout le passage parce qu'il est cité au début, ou qui commentent le paratexte Sad ou qui prennent l'auteur pour le personnage, le "on" comme un indice de personnages non-présents dans la scène mais qui racontent et j'en passe des inimaginables :shock:

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par User5899 le Dim 30 Sep 2012 - 14:32
@Lefteris a écrit:
@nlm76 a écrit:
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).
Assez d'accord là-dessus, je ne parle d'ailleurs que de "point de vue" , et si leur manuel comporte l'indication "focalisation", je le mets entre parenthès. Que du concret en essayant de comparer avec le cinéma, par exemple une caméra qui aurait la place et l'angle de vue du personnage pour le point de vue interne. Je fais même des dessins , j'imagine , un oeil omniscient au -dessus d'une boîte pleine de personnages , boîte qui matérialise le récit, un bonhomme avec un angle de vue qui part de sa tête , etc.
Ce qui me paraît le plus important et même essentiel, c'est que les élèves comprennent déjà le texte , et les changements grammaticaux que cela implique , le passage du narrateur au personnage et vice -versa. Quand j'ai des élèves qui croient que le personnage a raconté tout le passage parce qu'il est cité au début, ou qui commentent le paratexte Sad ou qui prennent l'auteur pour le personnage, le "on" comme un indice de personnages non-présents dans la scène mais qui racontent et j'en passe des inimaginables :shock:
D'accord pour "point de vue" plutôt que "focalisation", mais l'image de la caméra, pour l'interne, est difficile, justement parce qu'il n'y a pas que la vue.Il y a les cinq sens, il y a aussi les préjugés du personnage, son vécu, son éducation, tout ce qu'une caméra, même orientée correctement, ne saurait filmer. Quand Emma rêve sur le porte-cigares, ses poncifs sur l'intrigue amoureuse clandestine ne se filment pas, par exemple.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par doctor who le Dim 30 Sep 2012 - 14:40
Cripure a écrit:D'accord pour "point de vue" plutôt que "focalisation", mais l'image de la caméra, pour l'interne, est difficile, justement parce qu'il n'y a pas que la vue.Il y a les cinq sens, il y a aussi les préjugés du personnage, son vécu, son éducation, tout ce qu'une caméra, même orientée correctement, ne saurait filmer. Quand Emma rêve sur le porte-cigares, ses poncifs sur l'intrigue amoureuse clandestine ne se filment pas, par exemple.

Oui, mais justement, le point de vue, c'est aussi ce que l'on pense de quelque chose. "Quel est le point de vue d'Emma sur la vie des nobles rencontrés à la Vaubyessard ?" Ca marche, non ?

En outre, on peut vraiment jouer avec le concept et être très fin dans l'analyse, si l'on va plus loin avec une bonne classe de lycée.
Dans le récit de la bataille de Waterloo des Misérables (la charge des cuirassiers, l'exemple qu'on trouve partout), on trouve le point de vue d'Hugo historien, mais aussi d'Hugo poète.

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par User5899 le Dim 30 Sep 2012 - 15:11
@doctor who a écrit:
Cripure a écrit:D'accord pour "point de vue" plutôt que "focalisation", mais l'image de la caméra, pour l'interne, est difficile, justement parce qu'il n'y a pas que la vue.Il y a les cinq sens, il y a aussi les préjugés du personnage, son vécu, son éducation, tout ce qu'une caméra, même orientée correctement, ne saurait filmer. Quand Emma rêve sur le porte-cigares, ses poncifs sur l'intrigue amoureuse clandestine ne se filment pas, par exemple.

Oui, mais justement, le point de vue, c'est aussi ce que l'on pense de quelque chose. "Quel est le point de vue d'Emma sur la vie des nobles rencontrés à la Vaubyessard ?" Ca marche, non ?

En outre, on peut vraiment jouer avec le concept et être très fin dans l'analyse, si l'on va plus loin avec une bonne classe de lycée.
Dans le récit de la bataille de Waterloo des Misérables (la charge des cuirassiers, l'exemple qu'on trouve partout), on trouve le point de vue d'Hugo historien, mais aussi d'Hugo poète.
Pour l'expression "point de vue", entièrement d'accord, il faut simplement en montrer le sens, plus large qu'on ne pourrait penser de prime abord.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Lefteris le Dim 30 Sep 2012 - 15:29
Cripure a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nlm76 a écrit:
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).
Assez d'accord là-dessus, je ne parle d'ailleurs que de "point de vue" , et si leur manuel comporte l'indication "focalisation", je le mets entre parenthès. Que du concret en essayant de comparer avec le cinéma, par exemple une caméra qui aurait la place et l'angle de vue du personnage pour le point de vue interne. Je fais même des dessins , j'imagine , un oeil omniscient au -dessus d'une boîte pleine de personnages , boîte qui matérialise le récit, un bonhomme avec un angle de vue qui part de sa tête , etc.
Ce qui me paraît le plus important et même essentiel, c'est que les élèves comprennent déjà le texte , et les changements grammaticaux que cela implique , le passage du narrateur au personnage et vice -versa. Quand j'ai des élèves qui croient que le personnage a raconté tout le passage parce qu'il est cité au début, ou qui commentent le paratexte Sad ou qui prennent l'auteur pour le personnage, le "on" comme un indice de personnages non-présents dans la scène mais qui racontent et j'en passe des inimaginables :shock:
D'accord pour "point de vue" plutôt que "focalisation", mais l'image de la caméra, pour l'interne, est difficile, justement parce qu'il n'y a pas que la vue.Il y a les cinq sens, il y a aussi les préjugés du personnage, son vécu, son éducation, tout ce qu'une caméra, même orientée correctement, ne saurait filmer. Quand Emma rêve sur le porte-cigares, ses poncifs sur l'intrigue amoureuse clandestine ne se filment pas, par exemple.
Oui, c'est un pis aller, mais ça peut faire comprendre le principe , et on peut aussi parler de la voix off qui peut soit être au service de la narration, soit refléter la pensée d'un personnage. Quant à Madame Bovary , loin de moi l'idée de l'étudier , oublions cette dame . Si déjà j'arrive à faire comprendre à certains que dès que les guillemets s'ouvrent le narrateur a laissé place à un personnage ...On en est là mon pôv' môssieur Rolling Eyes

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Nita
Esprit sacré

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Nita le Dim 30 Sep 2012 - 15:41
@Lefteris a écrit:
@nlm76 a écrit:
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).
Assez d'accord là-dessus, je ne parle d'ailleurs que de "point de vue" , et si leur manuel comporte l'indication "focalisation", je le mets entre parenthèses. Que du concret en essayant de comparer avec le cinéma, par exemple une caméra qui aurait la place et l'angle de vue du personnage pour le point de vue interne. Je fais même des dessins , j'imagine , un oeil omniscient au -dessus d'une boîte pleine de personnages , boîte qui matérialise le récit, un bonhomme avec un angle de vue qui part de sa tête , etc.
Ce qui me paraît le plus important et même essentiel, c'est que les élèves comprennent déjà le texte , et les changements grammaticaux que cela implique , le passage du narrateur au personnage et vice -versa. Quand j'ai des élèves qui croient que le personnage a raconté tout le passage parce qu'il est cité au début, ou qui commentent le paratexte Sad ou qui prennent l'auteur pour le personnage, le "on" comme un indice de personnages non-présents dans la scène mais qui racontent et j'en passe des inimaginables :shock:

Je ne tiens pas particulièrement au terme de focalisation (et j'ai déjà utilisé des extraits de Gladiator ( Embarassed aux grands maux, les remèdes de cheval) pour faire comprendre à des 4e complètement perdus le glissement de la focalisation omnisciente à la focalisation interne... sans le jargon), je disais simplement que la notion est toujours dans les programmes.
Et tu as raison, il faut qu'ils comprennent le texte - et ce n'est pas gagné.

_________________
A clean house is a sign of a broken computer.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Lefteris le Dim 30 Sep 2012 - 15:46
@Nita a écrit:
@Lefteris a écrit:
@nlm76 a écrit:
@Nita a écrit:
Plumebleue a écrit:Ce n'est plus dans les programmes de collège. Razz


Euh, si. A moins que tu envisages de faire faire des "Travaux d’écriture - récits à contraintes narratives particulières : changement de points de vue" sans les avoir préparés... (programme de 4e)

En fait, justement, le point de vue de doctor who me semble intéressant à cet égard. Pas besoin de "narrateur omniscient", "focalisation externe" ou "interne" pour ce faire : ce qui importe, c'est la notion, très simple au sens où elle correspond très bien au sens courant, de point de vue (d'un personnage ou d'un point de l'espace).
Assez d'accord là-dessus, je ne parle d'ailleurs que de "point de vue" , et si leur manuel comporte l'indication "focalisation", je le mets entre parenthèses. Que du concret en essayant de comparer avec le cinéma, par exemple une caméra qui aurait la place et l'angle de vue du personnage pour le point de vue interne. Je fais même des dessins , j'imagine , un oeil omniscient au -dessus d'une boîte pleine de personnages , boîte qui matérialise le récit, un bonhomme avec un angle de vue qui part de sa tête , etc.
Ce qui me paraît le plus important et même essentiel, c'est que les élèves comprennent déjà le texte , et les changements grammaticaux que cela implique , le passage du narrateur au personnage et vice -versa. Quand j'ai des élèves qui croient que le personnage a raconté tout le passage parce qu'il est cité au début, ou qui commentent le paratexte Sad ou qui prennent l'auteur pour le personnage, le "on" comme un indice de personnages non-présents dans la scène mais qui racontent et j'en passe des inimaginables :shock:

Je ne tiens pas particulièrement au terme de focalisation (et j'ai déjà utilisé des extraits de Gladiator ( Embarassed aux grands maux, les remèdes de cheval) pour faire comprendre à des 4e complètement perdus le glissement de la focalisation omnisciente à la focalisation interne... sans le jargon), je disais simplement que la notion est toujours dans les programmes.
Et tu as raison, il faut qu'ils comprennent le texte - et ce n'est pas gagné.
Et quand le personnage se met à penser, au discours indirect libre , qu'on ne peut plus s'appuyer sur la ponctuation seulement , ou les conjonctions. Aïe Aïe... humhum
Et ça, on y est confronté dans des textes relativement simples , du programme 4ème -3ème . Je dis ça pour ne pas passer pour un bourreau élitiste : non, je ne fais pas Madame Bovary ! Mais par exemple des nouvelles de Maupassant, ou Vanina Vanini , et autres textes courts et pas trop difficiles (en principe).

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
Contenu sponsorisé

Re: Faut-il faire un cours sur la focalisation en 2nde ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum