Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par Yazilikaya le Ven 28 Sep 2012 - 8:05

http://www.leparisien.fr/essonne-91/a-7-ans-l-ecolier-est-maitrise-par-les-gendarmes-28-09-2012-2185667.php

Deux camions de pompiers. Les policiers municipaux. Les gendarmes. Le maire et deux élus de la ville. Cet important dispositif a été déployé mardi à l’école primaire Champ-Dolent de Saint-Germain-lès-Corbeil (Essonne). Un dispositif imposant pour retenir un enfant de 7 ans scolarisé en CE 2 qui a donné un coup de raquette de ping-pong sur la tête d’un camarade de classe puis griffé une institutrice qui s’interposait.


« Mon fils est turbulent et il n’avait pas à frapper un autre enfant, mais la directrice a pété les plombs, là, il ne manquait plus que l’armée », s’indigne Farida Braija, 41 ans, la maman de Hamza* qui est allée chercher son fils à l’école peu après la dispute. Avec son mari Mohamed, elle a décidé de dénoncer officiellement la décision de la directrice auprès des autorités. Il appartiendra ensuite au parquet de décider des suites à donner à cette affaire.


Diagnostiqué hyperactif cet été

« Mon fils est traumatisé depuis cet incident, il ne dort plus, il ne veut plus aller à l’école, reprend cette mère de deux enfants. J’ai dû poser une semaine de congés pour m’occuper de lui. » Le maire, Jean-Pierre Marcelin (SE), reste lui aussi surpris. « Voir tous ces agents sur place, c’était disproportionné », commente l’élu qui a envoyé un courrier à la direction départementale des services de l’Éducation nationale. « En plus, tout cela s’est passé sous les yeux de tous les enfants, reprend-il. Et puis, la victime a reçu un coup, mais n’avait pas a priori de blessure particulière. »

Hamza est un enfant turbulent, diagnostiqué hyperactif par les médecins qui l’ont examiné cet été à la demande des services scolaires. « C’est un cas difficile, concède d’ailleurs le maire de Saint-Germain-lès-Corbeil. Mais nous nous occupons de lui depuis des années au centre de loisirs et il n’a jamais posé de problème particulier. Il faut que l’académie apprenne à gérer ce genre d’enfants. » Car Hamza a changé d’école l’année dernière déjà. Les trois rapports des spécialistes des troubles du comportement attestent que l’enfant doit suivre une scolarité dans une école classique. Christian Wassenberg, le directeur départemental des services de l’Education nationale, assure que l’enfant va être à nouveau suivi. « Nous allons faire un bilan médical, annonce-t-il. Après, la directrice a géré une situation de crise et demandé de l’aide pour un enfant qu’elle ne parvenait pas à maîtriser. »

* Le prénom de l’enfant a été changé

Le Parisien


Yazilikaya
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par Thalia de G le Ven 28 Sep 2012 - 8:20

Hamza est un enfant turbulent, diagnostiqué hyperactif par les médecins qui l’ont examiné cet été à la demande des services scolaires. « C’est un cas difficile, concède d’ailleurs le maire de Saint-Germain-lès-Corbeil. Mais nous nous occupons de lui depuis des années au centre de loisirs et il n’a jamais posé de problème particulier. Il faut que l’académie apprenne à gérer ce genre d’enfants. » Car Hamza a changé d’école l’année dernière déjà. Les trois rapports des spécialistes des troubles du comportement attestent que l’enfant doit suivre une scolarité dans une école classique. Christian Wassenberg, le directeur départemental des services de l’Education nationale, assure que l’enfant va être à nouveau suivi. « Nous allons faire un bilan médical, annonce-t-il. Après, la directrice a géré une situation de crise et demandé de l’aide pour un enfant qu’elle ne parvenait pas à maîtriser. »
Ben voilà, nous ne sommes pas vraiment armés pour accueillir ce profil d'élèves.

Cela dit les forces mobilisées pour cet enfant sont réellement disproportionnées et je ne pense pas que la directrice ait demandé un tel déploiement guerrier. Du moins je l'espère pour elle.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par doublecasquette le Ven 28 Sep 2012 - 9:06

zazouyle a écrit:http://www.leparisien.fr/essonne-91/a-7-ans-l-ecolier-est-maitrise-par-les-gendarmes-28-09-2012-2185667.php
Deux camions de pompiers. Les policiers municipaux. Les gendarmes. Le maire et deux élus de la ville. Cet important dispositif a été déployé mardi à l’école primaire Champ-Dolent de Saint-Germain-lès-Corbeil (Essonne). Un dispositif imposant pour retenir un enfant de 7 ans scolarisé en CE 2 qui a donné un coup de raquette de ping-pong sur la tête d’un camarade de classe puis griffé une institutrice qui s’interposait.

Il ne faut jamais appeler la Gendarmerie Nationale ! Ça finit toujours comme ça !

Ils sont soumis à une réglementation stricte, en fonction du type de sinistre, et font ce qu'ils ont à faire.

La directrice de l'école a certainement voulu frapper un grand coup, avec ce gamin fort probablement intenable et ingérable en classe, et voilà ...


J'ai eu un pb similaire avec un taureau, il y a fort longtemps.

Un éleveur me téléphone un soir car son taureau avait un petit peu pété les plombs et lui avait foncé dessus. il voulait un fusil anesthésique (l'avait trop regardé Daktari, je suppose ...). Je lui explique que nous n'avions pas cet objet à disposition facilement. Il refuse de me croire et appelle la gendarmerie. Trois heures plus tard, vers minuit, il me rappelle excédé et quand je suis arrivée dans la cour de la ferme, il y avait les gendarmes, les pompiers et le SAMU qui faisaient un boucan effroyable, tous projecteurs braqués sur le malheureux taureau.

J'ai dû faire évacuer tout ce beau monde qui avait des ambitions de toréador et avait mis la bestiole en pleine crise de paranoia.

Voilà ce que ça donne d'appeler la gendarmerie ...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par Thalia de G le Ven 28 Sep 2012 - 9:15

La prochaine fois, tu leur fais lire cet extrait de "Un cœur simple" Trois contes Flaubert
Des boeufs, étendus au milieu du gazon, regardaient tranquillement ces quatre personnes passer. Dans la troisième pâture quelques-uns se levèrent, puis se mirent en rond devant elles. - « Ne craignez rien ! » dit Félicité ; et, murmurant une sorte de complainte, elle flatta sur l'échine ce-lui qui se trouvait le plus près ; il fit volte-face, les autres l'imitèrent. Mais, quand l'herbage suivant fut traversé, un beuglement formidable s'éleva. C'était un taureau, que cachait le brouillard. Il avança vers les deux femmes. Mme Aubain allait courir. - « Non ! non ! moins vite ! » Elles pressaient le pas cependant, et entendaient par-derrière un souffle sonore qui se rapprochait. Ses sabots, comme des marteaux, battaient l'herbe de la prairie ; voilà qu'il galopait maintenant ! Félicité se retourna, et elle arrachait à deux mains des plaques de terre qu'elle lui jetait dans les yeux. Il baissait le mufle, secouait les cornes et tremblait de fureur en beuglant horriblement. Mme Aubain, au bout de l'herbage avec ses deux petits, cherchait éperdue comment franchir le haut bord. Félicité reculait toujours devant le taureau, et continuellement lançait des mottes de gazon qui l'aveuglaient, tandis qu'elle criait : « Dépêchez-vous ! dépêchez-vous ! » Mme Aubain descendit le fossé, poussa Virginie, Paul ensuite, tomba plusieurs fois en tâchant de gravir le talus, et à force de courage y parvint. Le taureau avait acculé Félicité contre une claire-voie ; sa bave lui rejaillissait à la figure, une seconde de plus il l'éventrait. Elle eut le temps de se couler entre deux barreaux, et la grosse bête, toute surprise, s'arrêta. Cet événement, pendant bien des années, fut un sujet de conversation à Pont-l'Evêque.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par doublecasquette le Ven 28 Sep 2012 - 9:55

Pour la petite histoire, dès qu'un vétérinaire est présent sur les lieux, dans un cas de ce type ou dans n'importe quel autre cas mettant en cause un animal, il devient responsable de tous, y compris d'un haut gradé de gendarmerie ou de sapeurs pompiers, et de tout.

Donc, tout le monde doit obéir et c'est ce que je leur ai fait entendre ce jour-là. mais il a vraiment fallu que je devienne très sévère pour qu'ils obtempèrent.



Je me demande s'il en est de même pour une directrice d'école dans l'exercice de ses fonctions ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par doublecasquette le Ven 28 Sep 2012 - 9:57

@Thalia de G a écrit:La prochaine fois, tu leur fais lire cet extrait de "Un cœur simple" Trois contes Flaubert
Des boeufs, étendus au milieu du gazon, regardaient tranquillement ces quatre personnes passer. Dans la troisième pâture quelques-uns se levèrent, puis se mirent en rond devant elles. - « Ne craignez rien ! » dit Félicité ; et, murmurant une sorte de complainte, elle flatta sur l'échine ce-lui qui se trouvait le plus près ; il fit volte-face, les autres l'imitèrent. Mais, quand l'herbage suivant fut traversé, un beuglement formidable s'éleva. C'était un taureau, que cachait le brouillard. Il avança vers les deux femmes. Mme Aubain allait courir. - « Non ! non ! moins vite ! » Elles pressaient le pas cependant, et entendaient par-derrière un souffle sonore qui se rapprochait. Ses sabots, comme des marteaux, battaient l'herbe de la prairie ; voilà qu'il galopait maintenant ! Félicité se retourna, et elle arrachait à deux mains des plaques de terre qu'elle lui jetait dans les yeux. Il baissait le mufle, secouait les cornes et tremblait de fureur en beuglant horriblement. Mme Aubain, au bout de l'herbage avec ses deux petits, cherchait éperdue comment franchir le haut bord. Félicité reculait toujours devant le taureau, et continuellement lançait des mottes de gazon qui l'aveuglaient, tandis qu'elle criait : « Dépêchez-vous ! dépêchez-vous ! » Mme Aubain descendit le fossé, poussa Virginie, Paul ensuite, tomba plusieurs fois en tâchant de gravir le talus, et à force de courage y parvint. Le taureau avait acculé Félicité contre une claire-voie ; sa bave lui rejaillissait à la figure, une seconde de plus il l'éventrait. Elle eut le temps de se couler entre deux barreaux, et la grosse bête, toute surprise, s'arrêta. Cet événement, pendant bien des années, fut un sujet de conversation à Pont-l'Evêque.



C'est quékchose, quand même, la prose de Flaubert !



Merci Thalia !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par John le Ven 28 Sep 2012 - 10:01

« Mon fils est turbulent et il n’avait pas à frapper un autre enfant, mais la directrice a pété les plombs, là, il ne manquait plus que l’armée », s’indigne Farida Braija, 41 ans, la maman de Hamza* qui est allée chercher son fils à l’école peu après la dispute. Avec son mari Mohamed, elle a décidé de dénoncer officiellement la décision de la directrice auprès des autorités. Il appartiendra ensuite au parquet de décider des suites à donner à cette affaire.
L'enfant est violent envers ses camarades et son institutrice, et c'est la directrice qui va avoir des ennuis. La réaction du maire est scandaleuse !
Heureusement que Christian Wassenberg, le directeur départemental des services de l’Education nationale, a des propos qui vont dans le bon sens : la directrice a géré une situation de crise.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par labaroline le Ven 28 Sep 2012 - 10:17

N'empêche, pauvre gamin, quand même...

labaroline
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par Marcassin le Ven 28 Sep 2012 - 10:52

C’est un cas difficile, concède d’ailleurs le maire de Saint-Germain-lès-Corbeil. Mais nous nous occupons de lui depuis des années au centre de loisirs et il n’a jamais posé de problème particulier. Il faut que l’académie apprenne à gérer ce genre d’enfants.
Car bien sûr on fait la même chose dans une école et dans un centre de loisirs. Il faut que certains apprennent à réfléchir avant de tenir ce genre de propos.

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par John le Ven 28 Sep 2012 - 10:56

J'espère qu'aucun personnel de l'EN ne votera plus jamais pour ce maire.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par Fesseur Pro le Ven 28 Sep 2012 - 11:20

@doublecasquette a écrit: La directrice de l'école a certainement voulu frapper un grand coup
En même temps si c'est elle qui donne l'exemple...

_________________
Pourvu que ça dure... professeur

Fesseur Pro
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Essonne : l'élève de 7 ans frappe son camarade, griffe son institutrice, et doit être maîtrisé par les gendarmes - la mère compte s'en prendre... à la directrice !

Message par piesco le Ven 28 Sep 2012 - 11:23

@Marcassin a écrit:
C’est un cas difficile, concède d’ailleurs le maire de Saint-Germain-lès-Corbeil. Mais nous nous occupons de lui depuis des années au centre de loisirs et il n’a jamais posé de problème particulier. Il faut que l’académie apprenne à gérer ce genre d’enfants.
Car bien sûr on fait la même chose dans une école et dans un centre de loisirs. Il faut que certains apprennent à réfléchir avant de tenir ce genre de propos.

+ 1, j'ai failli tomber à la renverse en lisant ça.

(et on y passe le nombre d'heures hebdomadaires / annuelles )

piesco
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum