Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par John le Ven 28 Sep 2012 - 12:24

Dans un article qui me semble dangereux, Pierre Frackowiak essaie de faire croire aux enseignants que leur souffrance est due à leur volonté de s'accrocher à "des disciplines ancestrales cloisonnées" :
http://www.educavox.fr/actualite/debats/article/la-refondation-et-la-souffrance#.UGVz3wIqrmo.twitter

Extrait 1 (pour le moins égocentrique) :
Le phénomène n’est pas nouveau. L’échec des réformes successives, la régression de la place de l’école dans la société, la frilosité des pouvoirs politiques face à l’urgence de la réforme générale audacieuse dont le pays avait et a besoin, avaient déjà bien entamé « le moral des troupes » et la perception du sens du métier.

Il s’est fortement aggravé en 2005 avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France, conseillant aux maires de choisir les manuels de lecture conformes à ses théories réactionnaires et suggérant aux parents de dénoncer les enseignants récalcitrants que l’on n’appelait pas encore les désobéisseurs. Cette période, que j’ai bien connue, mon conflit avec le ministre avait d’ailleurs été fortement médiatisé, a provoqué des drames dans les relations entre l’école et son environnement, et un découragement généralisé chez tous les enseignants engagés dans des recherches pour l’amélioration de la réussite scolaire. Cette période a fortement dégradé le climat dans les écoles sans qu’il y ait eu de grands combats sur les questions de vie scolaire.

Extrait 2 : La souffrance des enseignants comme prétexte à des réformes idéologiques.

On construit l’avenir, surtout en proposant d’améliorer le présent plutôt que de refonder le système et de prendre à bras le corps les vrais problèmes. Il ne s’agit pas que des moyens et des points d’indice, des avantages acquis et de ceux à conquérir, il s’agit de la vie des enseignants, des parents, des enfants, de la communauté éducative. Il s’agit de la compréhension du sens du métier, de la reconnaissance réelle de la place de l’éducation dans une société en mouvement accéléré, de l’aide nécessaire à la transformation des pratiques, de la mobilisation pour des projets conjugués, du bonheur d’apprendre et d’enseigner.

La souffrance des enseignants au cœur de la refondation ? Pourquoi pas ?

En tous cas, qu’elle soit prise en compte vraiment. Il n’y aura pas de refondation sans une confiance retrouvée, sans quelques parcelles d’enthousiasme pour changer l’école et changer fondamentalement ses pratiques.

Dans un contexte de défiance et de mépris, on se replie instinctivement sur des pratiques simples, que l’on fait semblant de croire éprouvées pour se rassurer, on cherche des coupables ailleurs, les enfants qui ne travaillent pas, les parents qui n’assument pas leurs responsabilité, la société et les médias, on détourne, on résiste passivement, on fait le dos rond devant l’autorité, on triche, mais on ne s’engage pas dans la construction du neuf. « L’ancien se meurt mais résiste, le neuf tarde à voir le jour, dans le clair-obscur surgissent les monstres » (Gramsci).

Passer, même progressivement de « l’heure/la classe/la discipline/ le prof » à une organisation plus souple, concertée avec un vrai travail d’équipe, des disciplines ancestrales cloisonnées à une vision moderne des savoirs de l’humanité et de l’importance de l’apprentissage de la pensée, d’un fonctionnement scolaro centré à un projet éducatif global territorialisé, nécessitent de la formation, de l’accompagnement… et de la confiance.
Cela ne sera pas le plus mince des enjeux de la refondation

La tâche sera rude car la rentrée, malgré des mesures quantitatives positives et quelques annonces, a été mal vécue.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Marcassin le Ven 28 Sep 2012 - 12:29

Quelle morgue et quelle suffisance...

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par fandorine le Ven 28 Sep 2012 - 12:46

mon conflit avec le ministre avait d’ailleurs été fortement médiatisé
Effectivement, j'ai souvenance qu'un certain Brighelli lui avait méchamment réglé son compte... Twisted Evil

fandorine
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Lefteris le Ven 28 Sep 2012 - 13:16

C'est exactement l'inverse de ce qu'il dit : c'est la dénaturation des métiers, le mépris de savoirs disciplinaires qui donne le blues aux enseignants. Ce qui les épuise, ce sont les projets et les réunions, dont il veut charger encore plus la barque.
Concernant les méthodes, c'est justement parce que le b-a-ba n'est pas su qu'on rame autant à l'entrée au collège. Si être réaliste est "réactionnaire" pour Frackowiack , qui disqualifie systématiquement ses opposants par des slogans...

De plus, comment peut on être dans le déni à ce point ? Il semble dire que le manque de travail des élèves, les parents démissionnaires, l'abrutissement des médias (plus de 3H30 par jour selon les enquêtes de santé furieux ) etc. , ça n'existe pas.
Il y croit ou il fait de la provoc ?


Dernière édition par Lefteris le Ven 28 Sep 2012 - 13:38, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Palombella Rossa le Ven 28 Sep 2012 - 13:18

@John a écrit:Dans un article qui me semble dangereux, Pierre Frackowiak essaie de faire croire aux enseignants que leur souffrance est due à leur volonté de s'accrocher à "des disciplines ancestrales cloisonnées" :
http://www.educavox.fr/actualite/debats/article/la-refondation-et-la-souffrance#.UGVz3wIqrmo.twitter


Les "disciplines ancestrales"... Miséricorde ! Et c'est un ENSEIGNANT qui écrit ça ????

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Palombella Rossa le Ven 28 Sep 2012 - 13:21

Enfin, ça laisse bien augurer des résultats de la grrrrande concertation Peillon.
Vous avez aimé Meirieu ? Vous adorerez Frackowiak !
affraid , furieux et

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par John le Ven 28 Sep 2012 - 13:21

Pierre Frackowiak est inspecteur de l'Education Nationale à la retraite, vice-président de la Ligue de l'Enseignement.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)

John
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Palombella Rossa le Ven 28 Sep 2012 - 13:24

@John a écrit:Pierre Frackowiak est inspecteur de l'Education Nationale à la retraite, vice-président de la Ligue de l'Enseignement.


... et selon moi fossoyeur de l'instruction, accessoirement araignée

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Igniatius le Ven 28 Sep 2012 - 13:28

C'est incroyable un tel article : une sorte de contre-sens permanent.

On devrait exiger un référendum auprès des enseignants en leur demandant s'ils soutiennent les méthodes modernes et innovantes : les résultats feraient peut-être taire des rigolos pareils.

Ca me révolte, ce genre de discours médiatisés.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Anaxagore le Ven 28 Sep 2012 - 13:34

Nota bene:

Parler de B-A BA revient, si l'on n'y prend pas garde, à enfourcher un canasson efflanqué et cagneux.

Il est important de parler de méthodes dans lesquelles on enseigne "le code", la lecture, et de non-méthodes. Les partisans des non-méthodes attendent l'occasion du B-A BA pour nous faire endosser le costume du "réac" de service.

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 13:46

@fandorine a écrit:
mon conflit avec le ministre avait d’ailleurs été fortement médiatisé
Effectivement, j'ai souvenance qu'un certain Brighelli lui avait méchamment réglé son compte... Twisted Evil

Très maladroitement ! Entre deux ânes bâtés - plus un troisième nommé Le Bris -, on ne choisit pas.
L'enseignement de la lecture, c'est à
http://www.instruire.fr/2012-catal2.pdf
et il n'est pas question du fameux "baba".

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Anaxagore le Ven 28 Sep 2012 - 13:57

C'est-à-dire qu'il y a un certain nombre de pièges que l'on a eu le temps de bien décortiquer depuis le duel Brighelli/Frackowiack. Et je pense que Brighelli aura d'autant plus d'arguments à l'avenir.

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Celadon le Ven 28 Sep 2012 - 14:28

pale Ca va très loin dans l'incompétence et /ou la manipulation, cette interprétation perpétuellement erronée des pourquoi du comment...
Palombella, je ne dirais pas accessoirement, mais principalement, hélas.

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 14:31

@Anaxagore a écrit:C'est-à-dire qu'il y a un certain nombre de pièges que l'on a eu le temps de bien décortiquer depuis le duel Brighelli/Frackowiack. Et je pense que Brighelli aura d'autant plus d'arguments à l'avenir.
Le piège était simple : demander à un ministre, à propos de pédagogie, de faire obéir un fonctionnaire récalcitrant, cela revient à faire une règle de l'autoritarisme en matière de pédagogie. Par ailleurs, c'était d'une grande naïveté de croire que quoi que ce soit opposait De Robien à Frackowiak.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par ysabel le Ven 28 Sep 2012 - 14:41



désolé mais les 1ers mots qui me sont venus à l'esprit étaient vraiment très vulgaires... furieux

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)

ysabel
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Igniatius le Ven 28 Sep 2012 - 15:27

@ysabel a écrit:

désolé mais les 1ers mots qui me sont venus à l'esprit étaient vraiment très vulgaires... furieux

Méfie-toi : je crains que John ne fasse appel à Eric Debarbieux pour observer la correction de tes propos.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par InviteeF le Ven 28 Sep 2012 - 15:36

Savoir, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu'ils prônent...

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 15:37

@Palombella Rossa a écrit:
@John a écrit:Pierre Frackowiak est inspecteur de l'Education Nationale à la retraite, vice-président de la Ligue de l'Enseignement.


... et fossoyeur de l'instruction, accessoirement araignée
Ce n'est pas un fossoyeur, mais il ne vit plus qu'à la tête de la Ligue de l'enseignement. Buisson doit se retourner dans sa tombe.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Abraxas le Ven 28 Sep 2012 - 15:50

@Mareuil a écrit:
@Anaxagore a écrit:C'est-à-dire qu'il y a un certain nombre de pièges que l'on a eu le temps de bien décortiquer depuis le duel Brighelli/Frackowiack. Et je pense que Brighelli aura d'autant plus d'arguments à l'avenir.
Le piège était simple : demander à un ministre, à propos de pédagogie, de faire obéir un fonctionnaire récalcitrant, cela revient à faire une règle de l'autoritarisme en matière de pédagogie. Par ailleurs, c'était d'une grande naïveté de croire que quoi que ce soit opposait De Robien à Fracko.

Je demandais à un ministre la tête d'un malfaisant. Rien à voir avec la pédagogie : quand je vois un nuisible, je m'attaque à lui, je ne discute pas. J'ai même fourni au ministre, et en direct live dans l'émission, une saisie du site de Frackowiak qui se moquait de lui . Et je n'ai de comptes à rendre à personne : tout ce que je regrette, c'est de ne pas avoir anéanti ce type en direct.
C'est comme pour les racistes : il est inutile de chercher à les convaincre. La mauvaise foi ne peut pas être convaincue.
Quant à me reprocher aujourd'hui une émission qui remonte au moins à six ou sept ans, il en faut, de la mémoire et du dépit de ne pas être une créature médiatique… Allez, Mareuil, à la niche !

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Anaxagore le Ven 28 Sep 2012 - 16:00

Cela s'appelle des rapports amicaux mais vigoureux.

lol! lol!

_________________
"De même que notre esprit devient plus fort grâce à la communication avec les esprits vigoureux et raisonnables, de même on ne peut pas dire combien il s'abâtardit par le commerce continuel et la fréquentation que nous avons des esprits bas et maladifs." Montaigne

Anaxagore
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 16:00

@Abraxas a écrit:
@Mareuil a écrit:
@Anaxagore a écrit:C'est-à-dire qu'il y a un certain nombre de pièges que l'on a eu le temps de bien décortiquer depuis le duel Brighelli/Frackowiack. Et je pense que Brighelli aura d'autant plus d'arguments à l'avenir.
Le piège était simple : demander à un ministre, à propos de pédagogie, de faire obéir un fonctionnaire récalcitrant, cela revient à faire une règle de l'autoritarisme en matière de pédagogie. Par ailleurs, c'était d'une grande naïveté de croire que quoi que ce soit opposait De Robien à Fracko.

Je demandais à un ministre la tête d'un malfaisant. Rien à voir avec la pédagogie : quand je vois un nuisible, je m'attaque à lui, je ne discute pas. J'ai même fourni au ministre, et en direct live dans l'émission, une saisie du site de Fracko qui se moquait de lui . Et je n'ai de comptes à rendre à personne : tout ce que je regrette, c'est de ne pas avoir anéanti ce type en direct.
C'est comme pour les racistes : il est inutile de chercher à les convaincre. La mauvaise foi ne peut pas être convaincue.
Quant à me reprocher aujourd'hui une émission qui remonte au moins à six ou sept ans, il en faut, de la mémoire et du dépit de ne pas être une créature médiatique… Allez, Mareuil, à la niche !
Je ne te reproche rien - ce n'est pas mon genre - ; je dis que tu n'as pas du tout anéanti ce type. La preuve étant qu'il sévit encore. Je crois d'ailleurs que les types de ce genre sont de manière générale difficiles à anéantir.
Bises.
PS. Ma "niche", comme tu dis, est superbe aujourd'hui ; les arbres roussissent à peine ; le Loir luit comme une lame de couteau au soleil ; le voisin fait un feu qui embrume la vallée.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 16:37

@Anaxagore a écrit:Cela s'appelle des rapports amicaux mais vigoureux.

lol! lol!
Il y en a d'autres que vigoureux des rapports amicaux ? La réalité s'impose ; après, on nage.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Robin le Ven 28 Sep 2012 - 16:45

Dans un contexte de défiance et de mépris, on se replie instinctivement sur des pratiques simples, que l’on fait semblant de croire éprouvées pour se rassurer, on cherche des coupables ailleurs, les enfants qui ne travaillent pas, les parents qui n’assument pas leurs responsabilité, la société et les médias, on détourne, on résiste passivement, on fait le dos rond devant l’autorité, on triche, mais on ne s’engage pas dans la construction du neuf. « L’ancien se meurt mais résiste, le neuf tarde à voir le jour, dans le clair-obscur surgissent les monstres » (Gramsci).

Frako. se permet de citer Antonio Gramsci à l'appui de thèses proches des Italiens que Gramsci, précisément combattait. Plus c'est gros plus ça passe... Voir l'article sur ce site : "La grammaire, à quoi ça sert ?"

Robin
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pour Pierre Frackowiak, la souffrance des enseignants a été "fortement aggravée avec la volonté de G. de Robien d’imposer le b-a ba dans tous les CP de France".

Message par Mareuil le Ven 28 Sep 2012 - 16:55

@Robin a écrit:Dans un contexte de défiance et de mépris, on se replie instinctivement sur des pratiques simples, que l’on fait semblant de croire éprouvées pour se rassurer, on cherche des coupables ailleurs, les enfants qui ne travaillent pas, les parents qui n’assument pas leurs responsabilité, la société et les médias, on détourne, on résiste passivement, on fait le dos rond devant l’autorité, on triche, mais on ne s’engage pas dans la construction du neuf. « L’ancien se meurt mais résiste, le neuf tarde à voir le jour, dans le clair-obscur surgissent les monstres » (Gramsci).

Frako. se permet de citer Antonio Gramsci à l'appui de thèses proches des fascistes italiens que Gramsci, précisément combattait. Plus c'est gros plus ça passe... Voir l'article sur ce site : "La grammaire, à quoi ça sert ?"
Le texte de Gramsci à propos de la grammaire est en exergue du texte fondateur du GRIP-SLECC. Encourageons Fracko à lire Gramsci. Je sens qu'on va rire...

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum