[3e] Lectures sur la Shoah.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [3e] Lectures sur la Shoah.

Message par Serge le Lun 1 Oct 2012 - 22:48

Et pourquoi pas ? Smile

C'est intéressant et c'est même un peu le thème de ce topic Razz

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Lectures sur la Shoah.

Message par tannat le Jeu 2 Avr 2015 - 14:13

Je déterre ce sujet pour ceux qui chercherait encore :
http://www.franceinter.fr/emission-ca-peut-pas-faire-de-mal-la-litterature-des-camps-nazis
http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=913438

Avec les extraits suivants :

   Journal d’Anne Franck (éditions Calmann-Lévy, 1950, traduction T. Caren et S. Lombart) : la lucidité d'une adolescente sur l’existence des camps et le sort des déportés
   La Nuit, d’Elie Wiesel (éditions Minuit, 1958) : les souvenirs terribles du voyage en train et de l’arrivée à Birkenau
   Si c’est un homme, de Primo Levi (éditions Julliard, 1987, traduction Martine Shruoffeneger) : la violence arbitraire des sélections
   L’Espèce humaine, de Robert Antelme (éditions Gallimard, 1957) : une réflexion sur la mort comme limite du pouvoir des SS
  Être sans destin, d'Imré Kertész (Actes Sud, 1998, traduction Natalia et Charles Zaremba) : la force miraculeuse de l'instinct de survie
   Aucun de nous ne reviendra, de Charlotte Delbo (éditions Minuit, 1970) : le portrait bouleversant d'une femme parmi les morts-vivants
   L’écriture ou la vie, de Jorge Semprun (Gallimard, 1994) : une réflexion sur la possibilité ou l’impossibilité de raconter

Avec les voix de Elie Wiesel, Primo Levi, Robert Antelme, Charlotte Delbo (Archives INA)

_________________
« Nous naissons tous fous. Quelques-uns le demeurent.  » Samuel Beckett
« C'est un malheur que les hommes ne puissent d'ordinaire posséder aucun talent sans avoir quelque envie d'abaisser les autres.» Vauvenargues

tannat
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: [3e] Lectures sur la Shoah.

Message par Florettebatave le Jeu 2 Avr 2015 - 17:57

En 4ème, j'avais trouvé les livres de Christian Bernadac chez mon grand-père et je les ai tous dévorés. Je me souviens être allée à Mathausen avec mon professeur d'allemand après avoir lu les 186 marches. L'écrit prenait tout son sens.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Christian_Bernadac

C'est plus sur la déportation en général que sur la Shoah seule.

Florettebatave
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum