Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
amarok
Habitué du forum

Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par amarok le Lun 1 Oct 2012 - 19:44
Bjr:
Entrain de construire ma séquence/OI sur ce roman, je me demandais comment aider/inciter les élèves à garder une trace de la lecture de l'oeuvre. Comment vous y prenez-vous? Demandez vous aux élèves de résumer telle ou telle lettres (par ordi, ce qui permet de mutualiser) ou suivez vous le doc de la NRP (qui oriente leur lecture en posant des questions sur certaines lettres)?? quelqu'un aurait il testé les 2..? d'avance merci, je tergiverse à souhait..!
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Abraxas le Lun 1 Oct 2012 - 20:01
Pour avoir un peu travaillé sur les Liaisons, je demanderais à des élèves de bosser chacun sur une lettre-clé jusqu'à la savoir par cœur — et de jouer l'ensemble, tous ensemble (pour info, cela a été fait au Théâtre du reflet, à Nantes, il y a quelques années, par un metteur en scène du nom de Florence Dupeu… Gros succès — présenté par la suite à Avignon, si je me souviens bien).
Ils auront au moins appris une page ou deux de bon français… Ça les changera tellement qu'ils s'en souviendront.
On ne résume pas le style des Liaisons — et tout tient au style.
Et avec un peu de chance, l'un ou l'autre aura l'idée d'utiliser la lettre de rupture avec une petite copine — ça remontera le niveau par rapport au SMS de largage ordinaire. Et une autre aura découvert dans la lettre 81 qu'elle mène actuellement une existence de petite conne esclave, et que le libertinage est la seule voie qui s'offre aux femmes pour conquérir les hommes et le monde — et que le sentiment est un piège. Les Liaisons sont un modèle comportemental, en sus d'être un modèle d'expression. Il faut les leur faire vivre.
On peut d'ailleurs s'appuyer sur les deux ou trois bonnes adaptations-films.
Cela soit dit en toute amitié…
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Hannibal le Lun 1 Oct 2012 - 20:15
@Abraxas a écrit: Et une autre aura découvert dans la lettre 81 qu'elle mène actuellement une existence de petite conne esclave, et que le libertinage est la seule voie qui s'offre aux femmes pour conquérir les hommes et le monde
Et pour attraper la vérole, et partir découvrir la Hollande, après avoir perdu la face et un oeil. araignée

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Abraxas le Lun 1 Oct 2012 - 20:20
@Hannibal a écrit:
@Abraxas a écrit: Et une autre aura découvert dans la lettre 81 qu'elle mène actuellement une existence de petite conne esclave, et que le libertinage est la seule voie qui s'offre aux femmes pour conquérir les hommes et le monde
Et pour attraper la vérole, et partir découvrir la Hollande après avoir perdu la face et un oeil.

Voir la correspondance entre Laclos et Mme de Genlis, qui comme tous les contemporains pensait que le dénouement était de convention (comme la fin de Tartuffe). Voir l'adaptation télé de 1978, où le scénariste invente un dialogue entre Merteuil et Laclos lui-même, à la prison de Picpus, où le romancier explique à sa créature qu'il l'a défigurée pour la protéger des imbéciles.
J'ai eu quelques élèves au cours de ma carrière qui ont fini par se prendre pour Merteuil — j'en suis très fier…
Et de nos jours, les antibiotiques ont réglé la question… Very Happy
avatar
amarok
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par amarok le Lun 1 Oct 2012 - 20:22
Vous délirez..?
Ma question est bien plus simple que cela.. j'attends d'autres avis.
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par totoro le Lun 1 Oct 2012 - 20:26
Je travaille sur la structure du texte, en soulignant les différentes intrigues qui se téléscopent, puis sur les personnages; Jouer les lettres, ça fait rêver, mais en 1re, c'est difficile d'avoir le temps.

_________________
avatar
Hannibal
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Hannibal le Lun 1 Oct 2012 - 20:33
Voir mp.

_________________
"Quand la pierre tombe sur l'oeuf, malheur à l'oeuf.
Quand l'oeuf tombe sur la pierre, malheur à l'oeuf." (proverbe)
avatar
amarok
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par amarok le Lun 1 Oct 2012 - 20:47
Euh, il n'a jamais été question de leur faire jouer ces lettres.. On va déjà tâcher de les leur faire lire..!
Merci bcp Hannibal, bien reçu Smile
avatar
John
Médiateur

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par John le Lun 1 Oct 2012 - 21:30
Demandez vous aux élèves de résumer telle ou telle lettres (par ordi, ce qui permet de mutualiser) ou suivez vous le doc de la NRP
On est aussi en droit de ne pas demander un résumé, même "par ordi pour mutualiser" des résumés de lettres Rolling Eyes , et de ne pas suivre un doc de la NRP.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
amarok
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par amarok le Lun 1 Oct 2012 - 21:36
Je demande simplement un conseil, le partage d'expérience est tjrs enrichissant.. Je pense aussi aux élèves la veille du bac.
avatar
John
Médiateur

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par John le Lun 1 Oct 2012 - 21:37
C'est le "ou" qui m'a étonné : il y a forcément d'autres solutions possibles.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
ysabel
Devin

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par ysabel le Lun 1 Oct 2012 - 22:29
L'année où je les ai faites, les élèves se sont débrouillés comme des grands... je n'ai même pas fait de contrôle de lecture.

_________________
« vous qui entrez, laissez toute espérance ». Dante

« Il vaut mieux n’avoir rien promis que promettre sans accomplir » (L’Ecclésiaste)
avatar
lilicheng
Esprit éclairé

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par lilicheng le Lun 1 Oct 2012 - 23:17
comme je vais tenter la chose ne janvier je suis le post avec attention Wink
avatar
amarok
Habitué du forum

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par amarok le Mar 2 Oct 2012 - 7:06
Je m'enquiquine sûrement trop, comme à l'accoutumée.., je vais leur poser la question, on verra ce qu'ils en pensent, puis je trancherai. Et basta.
avatar
doctor who
Vénérable

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par doctor who le Mar 2 Oct 2012 - 7:15
Perso, je ne leur ferai pas tout lire. Je résumerai une intrigue du roman en une vingtaine de lettres. Ce serait bête de dégoûter les deux tiers de la classe...

_________________
Mon blog sur Tintin (entre autres) : http://popanalyse.over-blog.com/
Blog pédagogique : http://pedagoj.eklablog.com
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par totoro le Mar 2 Oct 2012 - 7:33
@doctor who a écrit:Perso, je ne leur ferai pas tout lire. Je résumerai une intrigue du roman en une vingtaine de lettres. Ce serait bête de dégoûter les deux tiers de la classe...

En 1re, je le fais en oeuvre intégrale, ils ont intérêt à tout lire...

_________________
avatar
NLM76
Esprit éclairé

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par NLM76 le Mer 3 Oct 2012 - 14:41
Je crois que les élèves à qui j'ai fait subir l'étude de "l'œuvre intégrale" ont beaucoup appris et ont souvent apprécié.
Je recommande les pratiques d'Abraxas, même si les conclusions morales que j'en tire pour ma part sont diamétralement opposées aux siennes.

_________________
Sites du grip et des gripiens :
http://instruire.fr
http://slecc.fr/GRIP.htm
http://doublecasquette3.eklablog.com/
http://pedagoj.eklablog.com/
www.lettresclassiques.fr
avatar
retraitée
Vénérable

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par retraitée le Mer 3 Oct 2012 - 15:04
Ne pas tout lire, c'est criminel!
avatar
totoro
Guide spirituel

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par totoro le Mer 3 Oct 2012 - 16:28
De toute façon, à chaque fois que je le commence, je n'arrive pas à m'arrêter avant la fin...

_________________
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Abraxas le Mer 3 Oct 2012 - 21:05
Je ne lis plus les Liaisons, je le sais par cœur.

Sinon, la dernière fois que je l'ai fait (en prépas), j'ai demandé à la fin de l'année d'écrire une lettre inédite. Et j'ai eu des choses très très drôles, et très bien écrites.
Par exemple (et je vous présente l'auteur quand vous voulez — essayez d'imaginer ça écrit par une gamine de 18 ans, notes comprises ) :



De Cécile de Volanges à Sophie Carnay
1er octobre 17…

Comment te dire ? Comment ne pas te dire ? Je ne sais, ou je ne sais que trop… Que s’est-il passé ? Comment ai-je pu, comment a-t-il osé ? Si confuse sans être affligée… Honteuse, et honteuse de l’être si peu… L’amour… Mais comment parler d’amour ?
Oui, comment te dire ? Ce mystère dont nous avons cent fois parlé, au couvent, n’a plus de secrets pour moi : en un mot comme en sang (1), je suis à présent femme – et très femme, même… oui, ma Sophie, cette nuit, un homme…
Je sens bien que déjà tu voudrais tout savoir, et de l’événement, et de ses circonstances (2). Ce vicomte dont je t’ai déjà parlé, cet être odieux dont les regards narquois me laissaient toute moite… Il est venu hier au soir dans ma chambre, et là… Il me menaçait d’un scandale épouvantable — et ma mère qui dormait de l’autre côté de la cloison ! « Un baiser », disait-il. « Rien qu’un baiser ! » À plusieurs reprises, il m’a bâillonnée de sa main, pour m’empêcher de crier — de frayeur d’abord, de douleur ensuite, de bonheur enfin… Oui, de bonheur : les caresses de cet homme épouvantable avaient bien plus de persuasion que celles de Sœur Suzanne (3), que tu as si souvent partagées avec moi… Mais jamais nos jeux innocents, ou moins innocents… Non, non, jamais je n’éprouvai un tel plaisir. J’en ai honte, bien honte, mais pour être tout à fait sincère, cette honte qui monte à mes joues brûlantes me fait penser à cette nuit, et le plaisir revient avec ma honte. Et déjà je sens que je ne pourrai terminer cette Lettre sans l’interrompre.
Jeux de mains, jeux de vilains, nous sermonnait la Mère supérieure quand elle nous surprenait dans nos ébats. Et nous devions le répéter tandis qu’elle nous donnait le fouet… C’est peut-être vrai face à Dieu, mais tout à fait faux face à un homme. Et celui-là est d’une adresse !… Sa main soulevait une gaze ici, une dentelle là. Le temps d’y penser, et de penser à protester, et j’étais déjà nue. Les baisers sont venus par dessus tout ça, et crois-moi, ils n’étaient pas si âcres que ceux de Saint-Preux : ce monsieur Rousseau n’y connaissait pas grand chose. Et puisqu’il me fait tout avouer, je n’ai pas eu plus de vertu qu’Héloïse : à bon instituteur, tout immoral qu’il soit (4), bonne élève.
Las ! Le souvenir de mon abandon fait remonter en moi celui de la sensation, je ne peux me défendre, aujourd’hui, contre ma propre main. Je m’en vais dissiper un trouble qui s’augmente à chaque mot griffonné sur cette Lettre.
Je reviens à toi, ma Sophie. Epargne-moi de te raconter le reste, je n’y survivrais pas, le souvenir des actes brûle autant que les gestes. Valmont a tout voulu de moi, il a tout obtenu. Il m’a comblée de toutes les manières, et je sais bien que mon Confesseur les réprouverait toutes, si je les lui confessais — ce dont j’aurai garde ! D’ailleurs, le moyen de le lui dire, quand les seuls mots écrits me replongent en enfer, c’est-à-dire au paradis. En tout cas, me voilà bien savante, mais pas assez : il m’a fait promettre de le laisser revenir ce soir, et en vérité, je ne suis déjà qu’attente. Puisque la porte est désormais ouverte, ce n’est pas pour la refermer, n’est-ce pas…
Ce sera lui ce soir, peut-être Danceny demain. Ce n’est que durant les pauses que j’avais le loisir de penser à Danceny, ce qui me désespérait fort — mais dès que le Vicomte revenait à la charge, j’oubliais Danceny, ma mère, ma Sophie, je m’oubliais moi-même.
Sans doute vas-tu bien me gronder, et tu sais combien j’aime à l’être. Oh oui, gronde-moi fort, j’en jouirai de plus belle. Adieu : il me faut à présent écrire une Lettre à Madame de Merteuil : prude comme elle est, je vais devoir jouer la confusion niaise, alors que jamais mes idées n’ont été si claires. En vérité, je te le dis, on a bien raison d’affirmer que c’est ainsi que l’esprit vient aux filles.
Ta Cécile qui t’aime, et qui pour un peu, souhaiterait que tu partages avec le Vicomte et moi la nuit prochaine, et toutes les autres. Comme nous nous amuserions ! (5)



(1) Curieux lapsus calami, — ou errance orthographique bien excusable de la part d’une jeune fille encore pleine de trouble.
(2) Ce goût des alexandrins témoigne bien sûr d’une société hantée de tragédie. Mais aussi d’une mise à distance, d’une théâtralisation de la scène (re)vécue.
(3) Sœur Suzanne, est-ce l’héroïne de la Religieuse ? Mais le roman de Diderot ne parut qu’en 1796. Cette lettre serait-elle apocryphe ?
(4) On se souvient sans doute que les « instituteurs immoraux » est le sous-titre de la Philosophie dans le boudoir, le roman de Sade. Mais ce dernier ne parut qu’en 1795, ce qui confirme la Note précédente : la lettre de Cécile est peut-être un inédit de Sade, qui toute sa vie envia Laclos.
(5) La suite de la lettre évoque les diverses combinaisons que cette idée suggère à Cécile. Nous avons cru devoir épargner au lecteur un long paragraphe à caractère pornographique, auquel les amateurs suppléeront aisément..
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Reine Margot le Mer 3 Oct 2012 - 21:11
@amarok a écrit:Je demande simplement un conseil, le partage d'expérience est tjrs enrichissant.. Je pense aussi aux élèves la veille du bac.

m'enfin, il ne faut pas demander à Abraxas de parler des Liaisons, malheureux! c'est un véritable roman que tu as ensuite... Very Happy

edit: et voila... Razz Razz Razz Razz Razz

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Abraxas le Mer 3 Oct 2012 - 21:24
@Reine Margot a écrit:
@amarok a écrit:Je demande simplement un conseil, le partage d'expérience est tjrs enrichissant.. Je pense aussi aux élèves la veille du bac.

m'enfin, il ne faut pas demander à Abraxas de parler des Liaisons, malheureux! c'est un véritable roman que tu as ensuite... Very Happy

edit: et voila... Razz Razz Razz Razz Razz

On se moque ? Very Happy
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Reine Margot le Mer 3 Oct 2012 - 21:28
je suis née pour venger mon sexe, vous le savez bien diable

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
avatar
Abraxas
Doyen

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Abraxas le Mer 3 Oct 2012 - 21:31
@Reine Margot a écrit:je suis née pour venger mon sexe, vous le savez bien diable

Vous me prenez pour Prévan ? Laughing
Et ces temps-ci, je préfère Cécile — c'est de mon âge… yesyes
avatar
Reine Margot
Demi-dieu

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Reine Margot le Mer 3 Oct 2012 - 21:37
Arf, j'imagine le sujet de dissertation en hypokhagne: Cécile ou la présidente, ou merteuil, vous avez 4 heures. Laughing Laughing Laughing

_________________
Que le cul leur pèle, et que les bras leur raccourcissent!
Contenu sponsorisé

Re: Comment "superviser "la lecture des Liaisons Dangereuses et aider à la restitution en classe?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum