[Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Presse-purée le Mer 3 Oct 2012 - 16:57

Salut à tous,

je viens de donner une courte dictée à mes élèves de troisième:
Isolés dans un champ, cachés parmi les épis de blé, les soldats se sont retournés contre leur général, qui les maltraitait.
L'orthographe des mots soulignés valait un point et pour chacun d'eux, ils devaient, après leur relecture, justifier précisément leur graphie (un point aussi).

Soit un exercice sur 8.

De nombreux élèves ont écrit "isolait" ou "isolaient", "cachaient" (qu'ils ont bien davantage analysé comme un pluriel) et se sont "retournaient".

Selon vous, comment s'y prendre pour faire en sorte qu'ils distinguent bien le participe passé de l'imparfait? Sachant que j'insiste bien sur la prononciation lors de la dictée, pour éviter les confusions.

P.S.: brève du Canard d'aujourd'hui, qui se déguste lentement.
"Pierre-René Lemas, le secrétaire général de l'Elysée, en relation permanente avec les trente-huit ministres de Jean-Marc Ayrault, a un jugement tranché: Il y a vingt-cinq ministres dans ce gouvernement qui ne savent pas écrire français."
Trop techno ou juste fautif?

PP

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Derborence le Mer 3 Oct 2012 - 17:06

Je ferais une leçon d'orthographe sur ce point et des exercices d'application.
Il faut persuader les élèves de la nécessité de réfléchir avant d'écrire une finale en [e].

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Presse-purée le Mer 3 Oct 2012 - 17:22

Et qu'appelles-tu "leçon d'orthographe"? L'énoncé de la distinction, le truc mnémotechnique pour distinguer, puis exercices?

Personne n'aurait la page de Deblè (le Bled pour les intimes ^^) en fichier image, pour que nous voyions un peu comment cela peut se présenter?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Derborence le Mer 3 Oct 2012 - 17:26

J'ai une fiche à compléter pour distinguer -é, -er, -ait, -ez...
Si tu me donnes ton mail en MP, je peux te l'envoyer.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Serge le Mer 3 Oct 2012 - 17:29

Sur ce lien, dans le deuxième post, tu as une kyrielle d'exercices d'entrainement Wink

http://cafet.1fr1.net/t707-le-son-e-er-ez-ait-ai

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Serge le Mer 3 Oct 2012 - 17:31

Et sur ce topic, une réflexion sur ce problème et les moyens d'en venir à bout Smile

http://www.neoprofs.org/t42462-3e-homophones-confusions-ait-e-er?highlight=homophones


Dernière édition par Serge le Mer 3 Oct 2012 - 21:18, édité 1 fois

_________________

Pour faire découvrir la Cafet à nos élèves > ICI

Serge
Médiateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par retraitée le Mer 3 Oct 2012 - 19:27

Orthographe des formes verbales


I. J’entends le son [É] à la fin d’une forme verbale.

1. Ce verbe est du premier groupe.

1a. Il ne s’agit pas d’une forme conjuguée.
Je transpose le texte à un autre temps : seules les formes verbales conjuguées sont modifiées.
Les verbes continuant à se terminer par le son [ É ] sont à l’infinitif er ou au participe passé é (és, ée, ées).
Je remplace alors ces verbes par un verbe du 3ème groupe, et je vois si j’ai un infinitif ou un participe passé. J’en profite pour réfléchir à l’accord de celui-ci.

Application : Je voulais un missel relié de cuir fauve.
Je veux un missel relié de cuir fauve.
Je veux un missel couvert de cuir fauve.

Elle répondit (répond) qu’on ne doit pas dépenser (mettre, prendre) vingt francs pour un objet qui peut n’en coûter (faire) que quatorze. Je dus (dois) céder (obéir) la rage au cœur, me promettant de ne jamais lui pardonner (faire) ce que je considérais comme un abus de pouvoir.
Elle avait (a) ses idées qu’elle ne se souciait (soucie) pas de justifier.(de rendre claires)

Remarque : on trouve l’infinitif après tout verbe autre qu’être ou avoir, qui sont, eux, suivis de participes passés. On trouve aussi l’infinitif après une préposition.

Application : On doit dépenser, il peut coûter, je dus céder.
De pardonner, de justifier.


1b. S’il s’agit d’une forme conjuguée, qui est modifiée lors de la transposition, je ne peux avoir que la terminaison -ez, avec le sujet vous, ou la terminaison - ai, avec le sujet je.

Application : Je protestai (proteste) que l’argent de ma tirelire m’appartenait (m’appartient). Je protestai, verbe du premier groupe au passé simple (je protesterai, verbe au futur simple. Vous protestez, vous protestiez, vous protesterez.)
Attention : je vous chanterai, je vous chantai (le sujet est je, vous est CO)

2. Ce verbe n’est pas du premier groupe. Il est nécessairement conjugué.
Il ne peut être ni à l’infinitif, ni au participe passé (sauf né, allé, été)

Il ne peut être au passé simple, sauf j’allai.
Si le sujet est je, le verbe est au futur simple : je ferai, mettrai, enverrai.

Sinon, avec le sujet vous, on a -ez Vous finissez, finissiez, finirez.

Attention : certaines formes du verbe avoir ou du verbe savoir se prononcent aussi -é
J’ai, présent de l’indicatif
Que j’aie, que tu aies, qu’il ait, qu’ils aient présent du subjonctif.
Aie, présent de l’impératif.
Je sais, tu sais, il sait

II J’entends le son [ È ] à la fin du verbe.

1. C’est une forme conjuguée à l’imparfait.
sujet je ou tu : ais
sujet il, elle, on, ou à la 3ème personne du singulier: ait
Sujet il, elles, ou à la 3ème personne du pluriel : aient

2. Si j’entends [ RÈ ], le verbe est au présent du conditionnel.
Je serais, tu ferais, il viendrait, mes parents diraient.

3. Attention, certains verbes se terminent par [ È ] au présent.
Tu es, il est,
Je/tu fais, il fait,
Je/ tu plais, il plaît,
Je/tu nais, il naît,
Je/tu mets, il met.
Je me tais, tu te tais, il se tait
Je connais, tu connais, il connaît

4. Le participe passé de faire est fait.
Nous avions fait attention.
Nos devoirs, nous les avons faits.



Envoie moi ton mail perso, car la mise en page "saute" quand je copie ma fiche.

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Orthographe] Comment travailler la distinction -é / -ait (voire -er en sus...)?

Message par Presse-purée le Mer 3 Oct 2012 - 21:07

Merci pour ces précisions!

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum