Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Docteur OX le Jeu 4 Oct 2012 - 17:37
Mais oui braves gens, nous sommes en France au XXI°S...

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/10/04/une-uvre-jugee-blasphematoire-retiree-du-printemps-de-septembre-a-toulouse_1769800_3246.html


Les organisateurs du Printemps de septembre, festival de création contemporaine de Toulouse, et l'artiste marocain Mounir Fatmi ont annoncé, mercredi 3 octobre, l'arrêt de la présentation d'une des œuvres de celui-ci en raison de protestations de musulmans indignés d'avoir vu des passants marcher sur des versets du Coran projetés au sol.

Au centre de ce début de polémique : la projection sur le Pont-Neuf de Toulouse, dans le cadre du Printemps de septembre, d'une vidéo, Technologia, montrant des cercles – inspirés des "rotoreliefs" de Marcel Duchamp – tournoyant avec à l'intérieur des versets calligraphiés du Coran et des hadiths (paroles) du prophète de l'islam, Mahomet.

Mardi 2 octobre au soir, alors qu'elle ne devait fonctionner que durant deux week-ends, l'installation s'est mise en marche par erreur. Le dispositif prévu pour empêcher de marcher sur l'œuvre n'était en conséquence pas en place.

"ON MET LE CORAN PAR TERRE, C'EST VRAIMENT PAS FAISABLE"

Des dizaines de personnes (soixante à quatre-vingts selon la police) se sont rassemblées spontanément pour empêcher les piétons, nombreux sur ce pont, de fouler les projections de lumière.

Selon la police, une jeune femme aurait été giflée pour avoir malencontreusement mis le pied sur les versets. Selon une manifestante au contraire, elle a été frappée parce qu'elle a par provocation défié les participants au rassemblement en marchant sur les halos de lumière. L'arrivée d'un imam et ses appels au calme ont permis une dispersion sans heurts de cette manifestation spontanée.

"On met le Coran par terre, c'est vraiment pas faisable", s'est émue Charaza Boumzaa, 23 ans, qui a assuré avoir été la première à se rendre compte à la sortie de son travail de ce qu'elle a appelé un "blasphème". "Les gens marchaient dessus, crachaient dessus. On leur expliquait gentiment, on leur disait que c'est notre religion, ils nous répondaient ; on s'en fout", a-t-elle dit.

Mounir Fatmi, Marocain "d'origine musulmane" selon ses mots, s'est défendu de toute volonté de provocation et croit à un malentendu. Comme "les conditions d'exposition de ma pièce ne sont pas réunies et qu'elles nuisent à sa lisibilité, et sutout à sa compréhension, je préfère la suspendre", a-t-il déclaré.

Il souligne quand même que l'œuvre contestée appartient au musée d'art moderne de Doha, au Qatar. Quand cette dernière et une autre, également montrée à Toulouse, ont été présentées à Doha, "à quelques kilomètres de l'Arabie saoudite, ça n'a pas choqué ; que ça choque à Toulouse, je suis consterné, je ne comprends pas vraiment".

MrBrightside
MrBrightside
Esprit sacré

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par MrBrightside le Jeu 4 Oct 2012 - 17:46
Il en faut peu...

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse 509397055Glitter and be gay.Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse 509397055
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par JPhMM le Jeu 4 Oct 2012 - 17:51
*A thousand fears*

*No comment*

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Palombella Rossa
Palombella Rossa
Érudit

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Palombella Rossa le Jeu 4 Oct 2012 - 17:52
On aura la laïcité, inch'Allah... mais c'est pô pour tout de suite ! humhum
Celadon
Celadon
Demi-dieu

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Celadon le Jeu 4 Oct 2012 - 18:06
On finira bien par les dépasser, tous les pays islamistes extrêmes. On s'y emploie. C'est juste une question de temps.
Palombella Rossa
Palombella Rossa
Érudit

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Palombella Rossa le Jeu 4 Oct 2012 - 18:13


Il y a un an, à l'Université de Corse...
http://www.corsematin.com/article/corte/letudiant-plasticien-%C2%AB-ose-%C2%BB-une-expo-et-declenche-la-colere-sur-le-campus.512557.html
Yazilikaya
Yazilikaya
Neoprof expérimenté

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Yazilikaya le Jeu 4 Oct 2012 - 18:27
Ca m'énerve ces gens qui oeuvrent contre leurs coreligionnaires et pour la montée de l'islamophobie. furieux
Démocratis
Démocratis
Habitué du forum

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Démocratis le Jeu 4 Oct 2012 - 22:21
Rolling Eyes Tant pis pour la République. De toute façon, il n'y a que très peu de vrais républicains en France.
Lefteris
Lefteris
Empereur

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Lefteris le Jeu 4 Oct 2012 - 22:23
@Démocratis a écrit: Rolling Eyes Tant pis pour la République. De toute façon, il n'y a que très peu de vrais républicains en France.
S'il n'en reste qu'un ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Tristana
Tristana
Vénérable

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Tristana le Ven 5 Oct 2012 - 18:54
Oui enfin il est inutile de diaboliser l'islam : on se souvient de l'affaire du piss-Christ il y a peu... ça avait également déclenché une série de réactions plus affolantes les unes que les autres.

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Docteur OX le Ven 5 Oct 2012 - 23:15
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/05/en-invoquant-le-blaspheme-c-est-la-liberte-qui-est-visee_1770778_3232.html

En invoquant le blasphème, c'est la liberté qui est visée


Le 3 octobre, les organisateurs du Festival de création contemporaine de Toulouse et l'artiste marocain Mounir Fatmi ont annoncé l'arrêt de la présentation d'une de ses oeuvres à cause de protestations de musulmans blessés de voir des passants marcher sur des versets du Coran projetés au sol. Une jeune femme aurait été giflée pour avoir mis le pied sur les versets...

Il y a quelques jours, l'Organisation de la conférence islamique a lancé une offensive diplomatique pour demander la reconnaissance en droit international du crime de blasphème. Depuis un mois environ, le monde arabo-musulman est secoué par des manifestations souvent violentes et parfois accompagnées d'assassinats pour protester contre un film anodin jugé blasphématoire contre la personne du prophète Mahomet.

Des dignitaires religieux chiites iraniens ont réactivé la fatwa prononcée il y a plus de vingt ans contre Salman Rushdie lors de la parution de son roman Les Versets sataniques et augmenté de 500 000 dollars (385 242 euros) la récompense pour son éventuel assassin. L'exemple du Pakistan, où la loi antiblasphème est utilisée de façon répétée pour justifier les persécutions contre les minorités chrétiennes et l'assassinat des partisans de la démocratie illustre l'hypocrisie de ceux qui se prétendent offensés par le blasphème qu'ils ont parfois eux-mêmes orchestré. Il apparaît clairement que, derrière le blasphème, c'est la liberté religieuse qui est en jeu.

Ce qui se joue au travers de ces phénomènes simultanés est une double guerre. La première est une guerre menée au sein du monde arabo-musulman par des minorités financées par les forces les plus rétrogrades de l'islam wahhabite et chiite pour imposer par la force des dictatures théocratiques islamistes à une majorité souvent indifférente et une minorité démocrate mais apeurée. La seconde est une guerre d'intimidation menée par les mêmes contre l'Occident et sa liberté de pensée et d'expression, guerre qui se joue ici.

Dans ce double conflit, toute politique d'apaisement ou de compromis avec le terrorisme, que ce soit celui de la pensée ou celui des bombes, n'est pas seulement une capitulation inutile, c'est un coup de poignard dans le dos des démocrates et des libéraux du monde arabo-musulman. Comme le disait Churchill à l'attention du premier ministre Chamberlain rentrant de Munich après avoir signé les accords avec Hitler : "Vous aviez le choix entre la paix et l'honneur, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre." Dans le combat planétaire que mènent les islamistes, chaque reculade ou chaque acte de résistance est diffusé du Maroc à l'Indonésie.

Dire qu'il faut avoir des comportements responsables, comme l'ont fait certains hommes politiques, constitue en réalité une incitation à l'autocensure et un recul objectif de la liberté de conscience et d'expression ; une atteinte aux principes fondamentaux sur lesquels repose toute société démocratique.

Rachid Azzouz, Mazarine Pingeot, Philippe-Gabriel Steg, Mohamed Ulad et Isabelle Wekstein

Rhooo, encore des gens qui diabolisent l'Islam...
philann
philann
Doyen

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par philann le Ven 5 Oct 2012 - 23:31
Je trouve leur texte un peu fourre-tout!!!
Râler parce que marche sur les versets du Coran est risible (certains pays musulmans ont accueilli l'expo sans rien n'y trouver à redire). En revanche, le film était fait pour blesser et humilier. on ne peut pas faire abstraction complètement de l'intention. Le film était tout sauf anodin!!!

En revanche, sur la question du blasphème, je donne raison aux signataires mais ça ne s'adresse pas qu'aux musulmans, loins de là...

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne
Tristana
Tristana
Vénérable

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Tristana le Ven 5 Oct 2012 - 23:34
Vous pouvez aller relire mes propos au sujet des caricatures dans Charlie Hebdo, du court-métrage sur l'islam ou des différents topics qui traitaient des réductions de liberté imposées aux hommes et aux femmes à cause de l'intégrisme musulman. Je ne suis certainement pas du genre à minimiser les travers de la religion ; mais je trouve un peu fort de café d'en faire un argument contre l'islamisme quand on sait que des catholiques ont été capables de saccager une oeuvre d'art pour des raisons, là aussi, de blasphème.
Contrairement à certains, je ne suis pas adepte du deux poids, deux mesures. Lorsqu'il s'agit d'un fait propre à l'islam, je n'ai aucun problème à le reconnaître ; en revanche, je sais aussi reconnaître que cet événement aurait pu être le fait de chrétiens.
Je vais vous rafraîchir la mémoire, au cas où :

Le débat sur la laïcité, ou du moins sur la place de la religion et sur la tolérance, a rebondi là où on ne l’attendait pas, autour d’une œuvre d’art d’Andres Serrano jugée blasphématoire par des catholiques à Avignon.

Dimanche, cette œuvre a été détruite par des militants qui se sont introduits dans le musée tandis qu’était organisée une manifestation de protestation de plusieurs centaines de catholiques intégristes devant le musée d’art contemporain privé d’Avignon qui présente la collection du galeriste parisien Yvon Lambert.

L’œuvre, intitulée « Piss Christ », une photographie de l’artiste new-yorkais afro-cubain Andres Serrano représentant un crucifix plongé dans un verre d’urine, n’est pas nouvelle : elle date de 1987, et suscite la polémique régulièrement lorsqu’elle est montrée, notamment de la part des évangélistes américains, même si Serrano lui-même se dit croyant et « fasciné » par la foi catholique. Elle avait toutefois été montrée il y a deux ans au Centre Pompidou sans faire de vagues.

L’oeuvre était présentée à Avignon dans le cadre d’une exposition judicieusement nommée « Je crois aux miracles », marquant le dixième anniversaire de l’installation de la collection Lambert à Avignon, la cité des papes.

Depuis plusieurs jours, l’épiscopat catholique et de nombreuses associations de fidèles réclamaient le retrait de cette œuvre jugée insultante pour les croyants.

Samedi, puis dimanche, des manifestations ont été organisées devant le musée à l’appel de l’Institut Civitas, qui se décrit comme un « mouvement dont le but est la restauration de la royauté sociale de Notre Seigneur Jésus-Christ », un groupe intégriste catholique.

Samedi, un important cortège a défilé derrière une grande banderole proclamant « Piss Christ, n’acceptons pas l’inacceptable ». Alain Escada, secrétaire général de l’institut Civitas, a alors déclaré, selon La Provence :

« Nous vivons un temps de christianophobie. Aujourd’hui est un jour de colère pour tous les catholiques de France à la veille du dimanche des Rameaux…, nous exigeons que cette œuvre soit retirée de la collection Lambert. »

Dimanche, jour des Rameaux dans la tradition catholique, les manifestants se sont montrés plus offensifs, puisque deux personnes ont réussi à s’introduire dans le musée et à atteindre les oeuvres qu’ils ont saccagées avec des marteaux qu’ils avaient caché sous leurs vêtements. Personne n’a été arrêté sur le coup, mais, selon le directeur du musée interrogé sur France culture, deux personnes ont déjà été identifées sur la base des photos de la manifestation de samedi et sont recherchées par la police.

Selon la direction du musée, deux œuvres, dont le « Piss Christ », ont été détruites à coup de marteau par les manifestants. Le musée a porté plainte. Réaction du directeur du musée, cité par France Info :

« Je suis écœuré. Ils ont attaqué le “Piss Christ”, c’est une chose, mais ils ont aussi attaqué une photo magnifique des mains d’une religieuse. L’ignorance de ces gens est hallucinante. »

Le musée a ensuite été fermé. (Voir la capture d’écran)


Capture d’écran du site de la collection Lambert.
La polémique n’agitait pas seulement les milieux intégristes, mais aussi une partie de la hiérarchie catholique, comme le montre ce reportage de BFM-TV, réalisé avant la destruction de dimanche.

La destruction de l’œuvre va relancer le débat récurrent sur le difficile ménage entre tolérance et religion, ou religions au pluriel. Même si, dans un premier temps, l’incident est utilisé par ceux qui, parmi les plus intégristes des catholiques, se plaignent d’être plus mal traités que l’islam en France !

Dans La Provence, l’abbé de Cacqueray, de la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X, qui n’appartient plus à l’église vaticane, estime que « l’antichristianisme s’est développé en France au cours des dernières décennies » avec « la complicité des pouvoirs publics » :

« Imaginez que Mahomet ou Anne Franck soient plongés dans l’urine…. La laïcité se fait contre le Christ alors qu’elle installe l’islam en France. On ferait mieux de nommer la laïcité, “l’islamicité”. »

Cette prise de position extravagante fait peu de cas du fracas qui avait entouré la publication des caricatures de Mahomet, et des critiques des musulmans qui estimaient qu’on ne tolèrerait pas ça pour les catholiques...

Liberté de l’artiste contre foi blessée des croyants : le débat est vieux comme l’art et les religions, et devrait être réglé par les règles de la laïcité, organisant la cohabitation de tous dans l’espace public. Dimanche, les intégristes ont confisqué ce débat dans la violence.

source : http://www.rue89.com/2011/04/17/des-cathos-integristes-detruisent-le-piss-christ-blasphematoire-200337

_________________
« C’est tout de même épatant, et pour le moins moderne, un dominant qui vient chialer que le dominé n’y met pas assez du sien. »
Virginie Despentes
avatar
chaumont2012
Niveau 6

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par chaumont2012 le Ven 5 Oct 2012 - 23:35
Toutes les religions sont ennemies de l'Humanité.
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Docteur OX le Ven 5 Oct 2012 - 23:36
@chaumont2012 a écrit:Toutes les religions sont ennemies de l'Humanité.

Même le communisme.
avatar
chaumont2012
Niveau 6

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par chaumont2012 le Ven 5 Oct 2012 - 23:37
Définition du communisme ?
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Docteur OX le Ven 5 Oct 2012 - 23:40
@chaumont2012 a écrit:Définition du communisme ?

Christianisme matérialiste. Very Happy
avatar
chaumont2012
Niveau 6

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par chaumont2012 le Sam 6 Oct 2012 - 0:00
toutafait..merci pour cette intervention.
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par Docteur OX le Sam 6 Oct 2012 - 9:19
@chaumont2012 a écrit:toutafait..merci pour cette intervention.

De rien, votre sainteté.
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse Empty Re: Une œuvre jugée blasphématoire retirée du Printemps de septembre, à Toulouse

par JPhMM le Sam 6 Oct 2012 - 10:26
@Docteur OX a écrit:
@chaumont2012 a écrit:Définition du communisme ?

Christianisme matérialiste. Very Happy
Very Happy

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum