Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
M. Dupin
Je viens de m'inscrire !

Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par M. Dupin le Sam 6 Oct 2012 - 15:24
Bonjour,
Je suis nouveau sur le forum et j'enseigne au lycée. Je viens de débuter une séquence sur Andromaque avec ma classe de 2nde. Est-ce que quelqu'un peut me donner des précisions concernant le v. 985 à l'acte III, scène 8. Céphise rassure, argumente et raisonne Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent". Je ne comprends pas ce vers.
avatar
John
Médiateur

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par John le Sam 6 Oct 2012 - 17:16
Ce sujet est mal placé (je l'ai déplacé) et trop peu précis.
Personne ne te répondra dans ces conditions.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Blan6ine
Expert

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par Blan6ine le Sam 6 Oct 2012 - 18:12
Qu'est-ce que tu ne comprends pas, M.Dupin?
Entre quoi et quoi hésites-tu?
avatar
nuages
Doyen

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par nuages le Sam 6 Oct 2012 - 18:30
Andromaque refuse d'épouser Pyrrhus par fidélité amoureuse envers son mari défunt Hector et parce qu'elle n'aime pas Pyrrhus. Les Grecs ont exigé de Pyrrhus qu'il leur livre Astyanax, fils d'Andromaque et d'Hector , mais celui-ci n'arrachera pas l'enfant à sa mère , dont il est amoureux, si cette dernière l'épouse. Céphise conseille donc à Andromaque d'accepter l'amour de Pyrrhus afin que son fils ne soit pas livré aux Grecs. Il faut comprendre: épousez Pyrrhus , ainsi le veut l'intérêt de votre fils Astyanax que, sans cela, les Grecs vont vous enlever ; mais indignation d'Andromaque au vers suivant qui ne veut pas que Pyrrhus (grec) succède à Hector (troyen) dans son lit, ce qui serait une double trahison, d'une part envers la mémoire de son mari (que Céphise lui demande de cesser de vénérer) et d'autre part envers son peuple (troyen) . De plus, Pyrrhus est le fils d'Achille qui a tué Hector lors de la guerre de Troie.
M. Dupin est bien un élève?
avatar
John
Médiateur

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par John le Sam 6 Oct 2012 - 18:40
M. Dupin est bien un élève?
Non, c'est bien quelqu'un qui a le capes de lettres modernes.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
nuages
Doyen

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par nuages le Sam 6 Oct 2012 - 20:08
@John a écrit:
M. Dupin est bien un élève?
Non, c'est bien quelqu'un qui a le capes de lettres modernes.

Embarassed excuses Embarassed je suis confuse ! je croyais vraiment qu'il s'agissait d'un élève devant faire une lecture analytique (des élèves clandestins m'ont parfois envoyé en MP des questions précises comme cela)... mais merci à ce collègue car cela m'a plu de relire le passage de Racine
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par Lefteris le Sam 6 Oct 2012 - 21:13
@nuages a écrit:Andromaque refuse d'épouser Pyrrhus par fidélité amoureuse envers son mari défunt Hector et parce qu'elle n'aime pas Pyrrhus. Les Grecs ont exigé de Pyrrhus qu'il leur livre Astyanax, fils d'Andromaque et d'Hector , mais celui-ci n'arrachera pas l'enfant à sa mère , dont il est amoureux, si cette dernière l'épouse. Céphise conseille donc à Andromaque d'accepter l'amour de Pyrrhus afin que son fils ne soit pas livré aux Grecs. Il faut comprendre: épousez Pyrrhus , ainsi le veut l'intérêt de votre fils Astyanax que, sans cela, les Grecs vont vous enlever ; mais indignation d'Andromaque au vers suivant qui ne veut pas que Pyrrhus (grec) succède à Hector (troyen) dans son lit, ce qui serait une double trahison, d'une part envers la mémoire de son mari (que Céphise lui demande de cesser de vénérer) et d'autre part envers son peuple (troyen) . De plus, Pyrrhus est le fils d'Achille qui a tué Hector lors de la guerre de Troie.
M. Dupin est bien un élève?
C'est d'ailleurs là que Racine fait du Corneille ...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
leyade
Bon génie

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par leyade le Sam 6 Oct 2012 - 21:31
il faut quand même avouer que ce vers peut sembler obscur tant il est ramassé et concis.

Les verbes choisis sont quasi mensongers, et l'usage du présent pour montrer l'urgence est quand même sibyllin : "ainsi le veut son fils" : Astyanax ne doit pas émettre clairement ses volontés à son âge, c'est pour dire "ce qu'il faut vouloir dans son intérêt" ; " que les grecs vous ravissent" cet usage du présent pour montrer l'urgence est trompeur : c'est à dire qu'ils sont sur le point de le ravir, mais qu'ils ne l'ont pas encore fait.

_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
avatar
Lefteris
Empereur

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par Lefteris le Sam 6 Oct 2012 - 21:44
@leyade a écrit:il faut quand même avouer que ce vers peut sembler obscur tant il est ramassé et concis.

Les verbes choisis sont quasi mensongers, et l'usage du présent pour montrer l'urgence est quand même sibyllin : "ainsi le veut son fils" : Astyanax ne doit pas émettre clairement ses volontés à son âge, c'est pour dire "ce qu'il faut vouloir dans son intérêt" ; " que les grecs vous ravissent" cet usage du présent pour montrer l'urgence est trompeur : c'est à dire qu'ils sont sur le point de le ravir, mais qu'ils ne l'ont pas encore fait.
Oui, c'est ça , me semble-t-il :
glosons donc : "ainsi le veut l'intérêt d'Astyanax, que les Grecs sont sur le point de vous ravir", le présent étant utilisé pour un futur imminent et certain ( cf. "demain, j'étudie Andromaque") .
Céphise sert les intérêts d'Andromaque...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble".
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013, par la stratégie du puzzle).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
leyade
Bon génie

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par leyade le Sam 6 Oct 2012 - 21:47
@Lefteris a écrit:
@leyade a écrit:il faut quand même avouer que ce vers peut sembler obscur tant il est ramassé et concis.

Les verbes choisis sont quasi mensongers, et l'usage du présent pour montrer l'urgence est quand même sibyllin : "ainsi le veut son fils" : Astyanax ne doit pas émettre clairement ses volontés à son âge, c'est pour dire "ce qu'il faut vouloir dans son intérêt" ; " que les grecs vous ravissent" cet usage du présent pour montrer l'urgence est trompeur : c'est à dire qu'ils sont sur le point de le ravir, mais qu'ils ne l'ont pas encore fait.
Oui, c'est ça , me semble-t-il :
glosons donc : "ainsi le veut l'intérêt d'Astyanax, que les Grecs sont sur le point de vous ravir",
le présent étant utilisé pour un futur imminent et certain ( cf. "demain, j'étudie Andromaque") .
Céphise sert les intérêts d'Andromaque...


_________________
Maggi is my way, Melfor is my church and Picon is my soutien. Oui bon je sais pas dire soutien en anglais.
Cath
Bon génie

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par Cath le Dim 7 Oct 2012 - 10:54
Je n'ai pas répondu non plus car j'avoue avoir cru qu'il s'agissait d'un élève.
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par User5899 le Dim 7 Oct 2012 - 15:30
@leyade a écrit:il faut quand même avouer que ce vers peut sembler obscur tant il est ramassé et concis.
Merveille du XVIIe siècle.
avatar
JPhMM
Demi-dieu

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par JPhMM le Dim 7 Oct 2012 - 15:56
Oui.

Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent

L'inversion, ici, est délicieuse. Mais traitresse.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Contenu sponsorisé

Re: Andromaque : "Ainsi le veut son fils, que les Grecs vous ravissent" (III, 8)

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum