Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 13:08
Je ne vois pas le rapport d'autant que je ne suis pas spécialement pour l'école à la maison mais pour ceux qui en font le choix (j'entrevois très bien les raisons, et elles me semblent légitimes, je trouve effarant le temps passé à l'école souvent pour pas grand chose mais bon...)
Et je suis contre la réforme pour toute les raisons citées sur ce forum, je signe les pétitions, j'essaie de rapporter à mes collègues ce que je lis ici pour les convaincre en plus de mon avis personnel, du moins pour les intéresser parce que franchement ça leur passe au dessus.
Maintenant j'ai tendance sauf maltraitance réelle ( et pas fantasmée) à penser que les parents choisissent au mieux pour les enfants et que ça les regarde.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 13:13
Bon, eh ben je me contenterai de cela, même si cela ne répond pas à mes interrogations, mais j'imagine que c'est normal.
Le pire, c'est qu'au fond je suis d'accord avec toi, chaque parent fait au mieux, mais il ne faut pas oublier que ce choix se fait en fonction de son capital culturel et surtout économique. Comme l'ont dit plusieurs intervenants, l'école à la maison est un souci de bourgeois (même si des cas évoqués montrent que certains sacrifient courageusement leur confort matériel pour s'y consacrer). Mais ce n'est finalement pas si étonnant que cela quand on observe, dans notre métier, la tendance nette à en faire un boulot d'appoint au sein de couples dont l'autre membre est bien mieux armé financièrement (et j'admets que si j'avais une femme très bien payée, je serais peut-être tenté par l'instruction de mes enfants à la maison, à condition de me remettre sérieusement à certaines disciplines).
avatar
Leclochard
Empereur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Leclochard le Ven 5 Juin 2015 - 13:47
@Rosanette a écrit:En admettant que ce soit vrai - à savoir que vous puissiez assurer tout cela histoire gé / maths / langue / physique chimie / SVT / techno - il reste effectivement la littérature (c'est pas bien grave ma bonne dame) et surtout ça représente un sacré boulot (notez que j'ai des réserves, pour moi tout cela va bien au-delà d'un peu de potassage en amont).

Être travailleur indépendant, c'est aussi une forme de luxe qui ne vaut pas pour tous les secteurs.



Brindif : simplement que lorsque tout le parcours scolaire d'un enfant se construit autour de ses besoins mais surtout de ses envies, cela laisse peu de place à la frustration et à l'apprentissage des contraintes, qui font partie de la formation à la vie.
Se lever tôt pour aller sur un lieu de travail même lorsqu'on n'en a pas envie, ne pas décider de son emploi du temps professionnel, ne pas pouvoir mener de font cinq activités extrascolaires, supporter d'autres personnes qu'on ne choisit pas et qu'on a parfois du mal à supporter... Tout ceci me paraît légèrement plus correspondre à ce qui attend tout un chacun (bien sûr je me concentre sur les aspects négatifs, je ne dis pas que l'école apprend à avoir une vie de merde).
EDIT En résumé l'école à la maison si on s'en donne les moyens ça donne sûrement de très bonnes chances sur le plan disciplinaire, mais ça ne me semble pas être une école de la vie très réaliste.

L'école apprend d'abord à obéir à des règles -celles que vous impose le supérieur. C'est à la fois utile et aliénant - regardons ce que sont devenus les adultes qui ont le mieux réussi dans ce système.
Honnêtement, si on peut réussir, je veux dire apprendre, développer ses aptitudes, sans passer par ce cadre, c'est l'idéal, je trouve. L'exemple d'Ajupouet est magnifique.


Dernière édition par Leclochard le Ven 5 Juin 2015 - 13:51, édité 1 fois

_________________
Quelqu'un s'assoit à l'ombre aujourd'hui parce que quelqu'un d'autre a planté un arbre il y a longtemps. (W.B)
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 13:50
@Marcel Khrouchtchev a écrit: Comme l'ont dit plusieurs intervenants, l'école à la maison est un souci de bourgeois

Non.

Quand j'enseignais dans un petit collège de campagne, on avait un élève persécuté car il vivait dans un petit village, parlait en patois, était un peu à part.
Alors en 3e (avait-il 16 ans ?), ses parents ont décidé de le garder chez eux et l'ont inscrit à... Educatel.

Neutral
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 13:53
Lornet a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit: Comme l'ont dit plusieurs intervenants, l'école à la maison est un souci de bourgeois

Non.

Quand j'enseignais dans un petit collège de campagne, on avait un élève persécuté car il vivait dans un petit village, parlait en patois, était un peu à part.
Alors en 3e (avait-il 16 ans ?), ses parents ont décidé de le garder chez eux et l'ont inscrit à... Educatel.

Neutral

Certes, mais il faut avoir les moyens pour faire cela.
Mais comme je l'ai écrit, juste après l'extrait que tu cites de mon message, il y a effectivement des cas particuliers dramatiques, des cas de parents qui sacrifient leur confort matériel.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Sapotille le Ven 5 Juin 2015 - 13:53
@Ancolie a écrit:

Oui mais c'est mieux de dire que les choix des autres sont mauvais.

C'est quand on est jeune, qu'on a ce genre d'opinion !
Quand on a un certain recul, on a eu le temps de mettre de l'eau dans son vin !!! Wink
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 13:56
En fait, ce que je veux dire, c'est que la tentation de l'école à la maison existe sûrement tout autant dans les milieux populaires que dans les milieux bourgeois. Mais forcément, c'est beaucoup plus compliqué à mettre en place convenablement.
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 14:02
@Sapotille a écrit:
@Ancolie a écrit:

Oui mais c'est mieux de dire que les choix des autres sont mauvais.

C'est quand on est jeune, qu'on a ce genre d'opinion !
Quand on a un certain recul, on a eu le temps de mettre de l'eau dans son vin !!!  Wink

Je crois qu'avoir des enfants relativise pas mal de choses, et on se rend compte qu'on est capable, pour eux et pour ce que l'on considère être le bien, de se remettre en question.
Après, on a aussi le droit de discuter, je pense que c'est l'intérêt du forum, à moins de concevoir certains sujets comme ne devant faire l'objet que de publi-reportages.
Comme tu le dis, nous sommes sur un forum d'enseignants, il est normal que les réactions soient parfois vives. C'est comme si tu allais sur un forum de végétariens leur expliquer à quel point la viande c'est bon.
Je trouve que les expériences décrites ici sont très intéressantes et légitimes, mais je ne vois pas en quoi je me priverais du droit de poser des questions sur ce que je considère être des contradictions.
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:02
J'ai des revenus qui sont 4 fois et des poussières moins importants que les vôtres (enfin ce que vous avez posté Very Happy ), et j'ai pensé à l'école à la maison. Le sacrifice du confort matériel ne me paraît pas grand chose face à celui du temps et du vivre pleinement.
Bien sûr dans mon cas c'était utopique, vu que je n'aurais pas eu les supports nécessaires pour le travail scolaire.
J'aurais aimé avoir un vrai choix, certes il faut des revenus, c'est peut être un choix de bourgeois et alors, je n'en suis pas choquée. De toute façon ça n'enlève rien aux autres enfants.
J'y pense encore d'ailleurs alors que mon fils va entrer au lycée, je fais des choix en ce moment qui me rappellent un peu où se trouve l'essentiel, mais c'est très personnel, donc je comprends que chacun envisage sa vie différemment.
Je suis convaincue que les diverses expériences lues ici, ailleurs ou partagées devant un café sont fabuleuses et participent à l'épanouissement d'un individu (vraiment!) si celui ci est partant. A mon avis il est important de respecter le choix de l'enfant même si celui-ci souhaite aller/retourner à l'école.

avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:04
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Sapotille a écrit:
@Ancolie a écrit:

Oui mais c'est mieux de dire que les choix des autres sont mauvais.

C'est quand on est jeune, qu'on a ce genre d'opinion !
Quand on a un certain recul, on a eu le temps de mettre de l'eau dans son vin !!!  Wink

Je crois qu'avoir des enfants relativise pas mal de choses, et on se rend compte qu'on est capable, pour eux et pour ce que l'on considère être le bien, de se remettre en question.
Après, on a aussi le droit de discuter, je pense que c'est l'intérêt du forum, à moins de concevoir certains sujets comme ne devant faire l'objet que de publi-reportages.
Comme tu le dis, nous sommes sur un forum d'enseignants, il est normal que les réactions soient parfois vives. C'est comme si tu allais sur un forum de végétariens leur expliquer à quel point la viande c'est bon.
Je trouve que les expériences décrites ici sont très intéressantes et légitimes, mais je ne vois pas en quoi je me priverais du droit de poser des questions sur ce que je considère être des contradictions.


La viande engendre la souffrance et c'est souvent par provocation que quelqu'un vient en parler sur un forum de végétariens.
je ne vois pas en quoi l'école à la maison provoque la souffrance des enseignants, par contre penser que cela remet en cause leurs compétences vient d'un problème personnel qu'il faut résoudre. Razz
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 14:10
@Ancolie a écrit:
je ne vois pas en quoi l'école à la maison provoque la souffrance des enseignants, par contre penser que cela remet en cause leurs compétences vient d'un problème personnel qu'il faut résoudre. Razz

Sur un forum de parents d'EIP, je viens de lire le témoignage d'une mère s'apprêtant à porter plainte contre un IEN. J'ai remonté le fil pour savoir quel était le problème. J'ai lu cette phrase : "Depuis quand défendre les droits de son fils est un délit ?" J'ai vu qu'elle parlait de faire venir TF1, qu'elle était en guerre contre la maîtresse, l'inspecteur, l'Education nationale.

Dans ce cas, il vaudrait mieux l'école à la maison.
Parce que ça va provoquer de la souffrance chez beaucoup d'enseignants par la suite, qu'il vaut probablement mieux prendre ses distances par rapport au système scolaire si ça ne va pas que d'y laisser ses enfants en contestant sans cesse.
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:13
Lornet a écrit:
@Ancolie a écrit:
je ne vois pas en quoi l'école à la maison provoque la souffrance des enseignants, par contre penser que cela remet en cause leurs compétences vient d'un problème personnel qu'il faut résoudre. Razz

Sur un forum de parents d'EIP, je viens de lire le témoignage d'une mère s'apprêtant à porter plainte contre un IEN. J'ai remonté le fil pour savoir quel était le problème. J'ai lu cette phrase : "Depuis quand défendre les droits de son fils est un délit ?" J'ai vu qu'elle parlait de faire venir TF1, qu'elle était en guerre contre la maîtresse, l'inspecteur, l'Education nationale.

Dans ce cas, il vaudrait mieux l'école à la maison.
Parce que ça va provoquer de la souffrance chez beaucoup d'enseignants par la suite, qu'il vaut probablement mieux prendre ses distances par rapport au système scolaire si ça ne va pas que d'y laisser ses enfants en contestant sans cesse.

Je ne comprends pas la relation, je parlais que l'école à la maison ne devrait pas engendrer la souffrance des enseignants si certains sont tentés, là il s'agit d'autre chose, un conflit...
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 14:15
Oui, c'est parce que je viens de lire ça et c'était plus qu'un conflit : le parent qui va aller chaque année chercher les associations, la presse, TF1, porter plainte... L'école à la maison engendrerait moins de souffrance pour les enseignants que tout ça, pour autant que l'école à la maison soit aussi considérée comme une remise en cause du travail des enseignants...ce qui n'est pas dit. Je vois plus l'école à la maison comme une remise en cause du "vivre ensemble" et de l'institution. Et d'ailleurs, l'IEF remet vraiment l'élève au centre Laughing ...
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 14:21
@Ancolie a écrit:J'ai des revenus qui sont 4 fois et des poussières moins importants que les vôtres (enfin ce que vous avez posté Very Happy ), et j'ai pensé à l'école à la maison. Le sacrifice du confort matériel ne me paraît pas grand chose face à celui du temps et du vivre pleinement.

A qui t'adresses-tu ici? Je n'ai pas vu de revenus déclarés, mais je pense qu'a contrario, si les profs sont nombreux à penser à abandonner leur activité pour faire la classe chez soi, c'est justement que leurs revenus sont souvent des revenus d'appoint dans un couple dont l'autre membre est plus aisé.

@Ancolie a écrit:
je ne vois pas en quoi l'école à la maison provoque la souffrance des enseignants, par contre penser que cela remet en cause leurs compétences vient d'un problème personnel qu'il faut résoudre. Razz

Je ne crois pas que les enseignants pensent que l'école à la maison remette en cause leurs compétences. Ils font ce qu'ils peuvent avec les conditions qui sont les leurs en matière de formation et de moyens mis à disposition. D'ailleurs, de nombreux témoignages montrent que l'école à la maison est choisie par des profs justement. Donc pas tellement de remise en cause de leurs compétences (si on considère qu'être prof est un métier en soi, déconnecté d'une maîtrise disciplinaire, mais ça c'est un autre débat et c'est précisément pour cela que j'y vois une contradiction avec l'opposition à la réforme du collège).

Lornet a écrit:Je vois plus l'école à la maison comme une remise en cause du "vivre ensemble" et de l'institution. Et d'ailleurs, l'IEF remet vraiment l'élève au centre Laughing ...

Parfaitement d'accord avec ça, même si je suis aussi circonspect face au "vivre ensemble" que devant "l'élève au centre".
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:28
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
@Ancolie a écrit:J'ai des revenus qui sont 4 fois et des poussières moins importants que les vôtres (enfin ce que vous avez posté Very Happy ), et j'ai pensé à l'école à la maison. Le sacrifice du confort matériel ne me paraît pas grand chose face à celui du temps et du vivre pleinement.

A qui t'adresses-tu ici? Je n'ai pas vu de revenus déclarés, mais je pense qu'a contrario, si les profs sont nombreux à penser à abandonner leur activité pour faire la classe chez soi, c'est justement que leurs revenus sont souvent des revenus d'appoint dans un couple dont l'autre membre est plus aisé.

Pardon c'était sur un autre topic et je parlais des vôtres Razz

@Ancolie a écrit:
je ne vois pas en quoi l'école à la maison provoque la souffrance des enseignants, par contre penser que cela remet en cause leurs compétences vient d'un problème personnel qu'il faut résoudre. Razz

Je ne crois pas que les enseignants pensent que l'école à la maison remette en cause leurs compétences. Ils font ce qu'ils peuvent avec les conditions qui sont les leurs en matière de formation et de moyens mis à disposition. D'ailleurs, de nombreux témoignages montrent que l'école à la maison est choisie par des profs justement. Donc pas tellement de remise en cause de leurs compétences (si on considère qu'être prof est un métier en soi, déconnecté d'une maîtrise disciplinaire, mais ça c'est un autre débat et c'est précisément pour cela que j'y vois une contradiction avec l'opposition à la réforme du collège).

Pour être professeur il faut  des compétences disciplinaires évidemment.  Pratiquer l'IEF ne fait pas des parents des enseignants de chaque matière, ce n'est pas un métier.
Et dans certains cas les parents ne suivent pas le programme de l'éducation nationale, c'est encore autre chose...

Lornet a écrit:Je vois plus l'école à la maison comme une remise en cause du "vivre ensemble" et de l'institution. Et d'ailleurs, l'IEF remet vraiment l'élève au centre Laughing ...

Parfaitement d'accord avec ça, même si je suis aussi circonspect face au "vivre ensemble" que devant "l'élève au centre".

On peut vivre ensemble ailleurs, l'école n'a pas le monopole de cet apprentissage
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 14:30
Si ton ménage a des revenus 4 fois inférieurs aux miens, ça veut dire que tu vis seule avec moins que le SMIC.
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 14:32
Je l'ai mis entre guillemets et avec un smiley. Ce sont des formules toutes faites qu'on voit de plus en plus fleurir dans l'EN : l'école du "vivre ensemble", "l'égalité des chances", "l'élève au centre de l'apprentissage"...

Mais comment faisait-on avant l'apparition de Thomas Diafoirus ?
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 14:33
Lornet a écrit:Je l'ai mis entre guillemets et avec un smiley. Ce sont des formules toutes faites qu'on voit de plus en plus fleurir dans l'EN : l'école du "vivre ensemble", "l'égalité des chances", "l'élève au centre de l'apprentissage"...

Oui oui, j'avais bien compris. Mais c'est quand même très révélateur. On peut quand même difficilement être contre les pratiques souvent qualifiées ici de "pédagogistes" et être pour l'école à la maison. Ça me semble être une contradiction importante.
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:35
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Si ton ménage a des revenus 4 fois inférieurs aux miens, ça veut dire que tu vis seule avec moins que le SMIC.

Ah je me suis peut être trompée de personne alors, pardon Embarassed (oui je vis seule )


Dernière édition par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:37, édité 1 fois
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 14:36
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Lornet a écrit:Je l'ai mis entre guillemets et avec un smiley. Ce sont des formules toutes faites qu'on voit de plus en plus fleurir dans l'EN : l'école du "vivre ensemble", "l'égalité des chances", "l'élève au centre de l'apprentissage"...

Oui oui, j'avais bien compris. Mais c'est quand même très révélateur. On peut quand même difficilement être contre les pratiques souvent qualifiées ici de "pédagogistes" et être pour l'école à la maison. Ça me semble être une contradiction importante.

Cette expression ne date pas d'hier, la socialisation grâce à l'école à toujours été revendiquée...


Dernière édition par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 15:02, édité 1 fois
avatar
Marcel Khrouchtchev
Enchanteur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Marcel Khrouchtchev le Ven 5 Juin 2015 - 14:41
@Ancolie a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Si ton ménage a des revenus 4 fois inférieurs aux miens, ça veut dire que tu vis seule avec moins que le SMIC.

Ah je me suis peut être trompée de personne alors, pardon Embarassed (oui je vis seule )

Mon salaire n'a rien de secret, mais ma femme est PE et ne gagne pas beaucoup. Mais même avec mon salaire seul, nous aurions bien du mal à ce qu'elle reste à la maison faire la classe à nos enfants.
avatar
Sapotille
Empereur

Re: La tentation de l'école à la maison

par Sapotille le Ven 5 Juin 2015 - 14:57
@Ancolie a écrit:

Cette expression ne date pas d'hier, la socialisation grâce à l'école a toujours été revendiquée...

Ah ! La socialisation grâce à l'école !!!

Il n'y avait pas d'école maternelle dans notre village, mais il y en avait une dans le village où j'enseignais.
J'ai demandé à l'instit si elle voulait bien prendre mes jumeaux de 4 ans.
Elle a refusé de les prendre pendant la semaine mais les voulait bien le samedi matin.
Ils y sont allés durant 4 matinées...
Et ils ont appris quelque chose qu'ils ne connaissaient pas du tout ....



Donner des coups de pieds !!!!   affraid


Ils ont donc continué "l'école maternelle à la ferme "  parmi les tracteurs,  les vaches, les poules et poussins, et  les lapins chez la nounou !!!


Dernière édition par Sapotille le Ven 5 Juin 2015 - 15:07, édité 2 fois
avatar
yogi
Grand sage

Re: La tentation de l'école à la maison

par yogi le Ven 5 Juin 2015 - 15:02
@Sapotille a écrit:
@Ancolie a écrit:

Cette expression ne date pas d'hier, la sociabilisation grâce à l'école à toujours été revendiquée...

Ah ! La socialisation grâce à l'école !!!

Il n'y avait pas d'école maternelle dans notre village, mais il y en avait une dans le village où j'enseignais.
J'ai demandé à l'instit si elle voulait bien prendre mes jumeaux de 4 ans.
Elle a refusé de les prendre pendant la semaine mais les voulait bien le samedi matin.
Ils y sont allés durant 4 matinées...
Et ils ont appris quelque chose qu'ils ne connaissaient pas du tout ....



Donner des coups de pieds !!!!   affraid


Ils ont donc continué "l'école maternelle à la ferme "  parmi les tracteurs,  les vaches, les poules et poussins, et  les lapins chez la nounou !!!

I love you

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
avatar
Ancolie
Expert

Re: La tentation de l'école à la maison

par Ancolie le Ven 5 Juin 2015 - 15:03
@Sapotille a écrit:
@Ancolie a écrit:

Cette expression ne date pas d'hier, la sociabilisation grâce à l'école à toujours été revendiquée...

Ah ! La socialisation grâce à l'école !!!

Il n'y avait pas d'école maternelle dans notre village, mais il y en avait une dans le village où j'enseignais.
J'ai demandé à l'instit si elle voulait bien prendre mes jumeaux de 4 ans.
Elle a refusé de les prendre pendant la semaine mais les voulait bien le samedi matin.
Ils y sont allés durant 4 matinées...
Et ils ont appris quelque chose qu'ils ne connaissaient pas du tout ....



Donner des coups de pieds !!!!   affraid


Ils ont donc continué "l'école maternelle à la ferme "  parmi les tracteurs,  les vaches, les poules et poussins, et  les lapins chez la nounou !!!

Sapotille, pourriez vous corriger ma faute Embarassed Embarassed Je préfère socialisation! Merci heu yogi de même Laughing
Invité
Invité

Re: La tentation de l'école à la maison

par Invité le Ven 5 Juin 2015 - 15:05
@Marcel Khrouchtchev a écrit:
Lornet a écrit:Je l'ai mis entre guillemets et avec un smiley. Ce sont des formules toutes faites qu'on voit de plus en plus fleurir dans l'EN : l'école du "vivre ensemble", "l'égalité des chances", "l'élève au centre de l'apprentissage"...

Oui oui, j'avais bien compris. Mais c'est quand même très révélateur. On peut quand même difficilement être contre les pratiques souvent qualifiées ici de "pédagogistes" et être pour l'école à la maison. Ça me semble être une contradiction importante.

Mais ces pratiques ont envahi l'école donc ça ne me semble pas si contradictoire...
avatar
yogi
Grand sage

Re: La tentation de l'école à la maison

par yogi le Ven 5 Juin 2015 - 15:09
@Ancolie a écrit:
@Sapotille a écrit:
@Ancolie a écrit:

Cette expression ne date pas d'hier, la socialisation grâce à l'école à toujours été revendiquée...

Ah ! La socialisation grâce à l'école !!!

Il n'y avait pas d'école maternelle dans notre village, mais il y en avait une dans le village où j'enseignais.
J'ai demandé à l'instit si elle voulait bien prendre mes jumeaux de 4 ans.
Elle a refusé de les prendre pendant la semaine mais les voulait bien le samedi matin.
Ils y sont allés durant 4 matinées...
Et ils ont appris quelque chose qu'ils ne connaissaient pas du tout ....



Donner des coups de pieds !!!!   affraid


Ils ont donc continué "l'école maternelle à la ferme "  parmi les tracteurs,  les vaches, les poules et poussins, et  les lapins chez la nounou !!!

Sapotille, pourriez vous corriger ma faute Embarassed Embarassed Je préfère socialisation! Merci heu yogi de même Laughing

_________________
"Jboirai du lait le jour où les vaches mangeront du raisin!"
Contenu sponsorisé

Re: La tentation de l'école à la maison

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum