Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par touby le Mer 10 Oct 2012, 17:08

J'ai un doute sur la nature de la proposition en gras : s'agit-il d'une principale ou d'une indépendante ?

- [Dès que le cheval fut à sa portée], [elle le saisit fortement par la crinière] et [lui fendit l'oreille avec son couteau].


Dernière édition par touby le Mer 10 Oct 2012, 18:57, édité 1 fois

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Thalia de G le Mer 10 Oct 2012, 17:16

Je verrais bien deux principales coordonnées.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Derborence le Mer 10 Oct 2012, 17:23

@Thalia de G a écrit:Je verrais bien deux principales coordonnées.
topela

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par retraitée le Mer 10 Oct 2012, 17:33

La subordonnée est "mise en facteur commun".

retraitée
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par touby le Mer 10 Oct 2012, 17:33

C'est aussi ce que je pensais mais je n'étais pas sûre...
Merci à toutes les deux trois !

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par touby le Mer 10 Oct 2012, 18:31

Je viens de vérifier sur le livre du prof (manuel terre de lettres 4e) et c'est indiqué "proposition indépendante". humhum

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par yphrog le Mer 10 Oct 2012, 18:43

Il s'agit de deux SV1 coordonnés. Les propositions n'ont pas de "nature". ( araignée )

[Dès que le cheval fut à sa portée], [elle [SV1[SV2le saisit fortement par la crinière] et [SV3lui fendit l'oreille avec son couteau]]].

1 SV= syntagme verbal, [VP] = verb phrase, si tu préfères.


http://www.google.fr/search?q=VP+coordination



Dernière édition par xphrog le Mer 10 Oct 2012, 20:06, édité 6 fois (Raison : quotes / crochets / link / etc.)

yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Thalia de G le Mer 10 Oct 2012, 18:47

@touby a écrit:Je viens de vérifier sur le livre du prof (manuel terre de lettres 4e) et c'est indiqué "proposition indépendante". humhum
humhum

Si V Marchais pouvait passer par là.

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par touby le Mer 10 Oct 2012, 18:57

J'ai édité mon titre. Razz

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Reltob le Mer 10 Oct 2012, 19:00

C'est ignoble de fendre l'oreille d'un cheval ! affraid

Et on s'étonne de la violence scolaire... Very Happy

_________________
« Un mathématicien est un aveugle qui, dans une pièce sombre, cherche un chat noir qui n’y est pas.  »
Charles Darwin
Je ne travaille pas à l’Éducation Nationale, mais je suis le conjoint d'une professeur de Physiques-Chimie.

Reltob
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par touby le Mer 10 Oct 2012, 19:00

C'est Colomba.
(Et on ne dit pas de mal des corses ! Namého ! )


Dernière édition par touby le Mer 10 Oct 2012, 19:01, édité 1 fois

touby
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Palombella Rossa le Mer 10 Oct 2012, 19:00

Oui, moi aussi j'aurais dit 'indépendante coordonnée".
Mais je ne suis qu'un pauvre prof de lettres classiques pas spécialiste en grammaire scratch

Palombella Rossa
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par LadyC le Mer 10 Oct 2012, 19:02

Indépendante ? ça m'étonne. Pour moi, indépendante exclut la conjonction de coordination... scratch
...
Eh non : après consultation du TDL 4e, p.298 : "Les propositions indépendantes sont juxtaposées ... ou coordonnées. Chacune pourrait exister sans les autres."
Au temps pour moi Embarassed , une coordonnée est une sous-catégorie des indépendantes.

_________________
Life is what happens to you while you're making other plans. John Lennon
Life is not governed by will or intention. Life is a question of nerves, and fibres, and slowly built-up cells in which thought hides itself and passion has its dreams. Oscar Wilde


Un ami, des amis ; un souci, des soucis.
Bien que femme, je me suis permis_ / demandé_ / rendu_ compte / fait_ désirer... etc._
 Smile

LadyC
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par MrBrightside le Mer 10 Oct 2012, 19:04

Colomba ♥

(et repart...)

_________________

MrBrightside
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Reine Margot le Mer 10 Oct 2012, 19:06

une indépendante est une proposition qui 'nest pas subordonnée, qui ne "dépend" pas d'une autre. Deux coordonnées peuvent être indépendantes.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par User5899 le Mer 10 Oct 2012, 19:10

Pour moi, c'est une indépendante coordonnée à une principale. C'est comme ça que j'ai appris, et ça va très bien.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Anne R. le Mer 10 Oct 2012, 19:10

Principale coordonnée. Comme le dit retraitée, la subordonnée est en facteur commun.

Anne R.
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par User5899 le Mer 10 Oct 2012, 19:10

@Reltob a écrit:C'est ignoble de fendre l'oreille d'un cheval ! affraid

Et on s'étonne de la violence scolaire... Very Happy
Signalons cela à Debarrieux illico.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Hermiony le Mer 10 Oct 2012, 19:13

Cripure a écrit:Pour moi, c'est une indépendante coordonnée à une principale. C'est comme ça que j'ai appris, et ça va très bien.

+1

Hermiony
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Celadon le Mer 10 Oct 2012, 19:14

+1

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par mag le Mer 10 Oct 2012, 19:56

C'est une indépendante !
Dans une phrase, il ne peut pas y avoir 2 propositions principales, s'il n'y a qu'une subordonnée.

mag
Niveau 4


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par User5899 le Mer 10 Oct 2012, 20:00

@Anne R. a écrit: Principale coordonnée. Comme le dit retraitée, la subordonnée est en facteur commun.
Encore un critère sémantique, qui n'a rien à voir avec la syntaxe. Une proposition qui n'a pas de subordonnée est une indépendante. Pourquoi aller compliquer ? Après, si on explique le sens (et non la syntaxe), on fera en effet remarquer que chaque proposition non subordonnée de la phrase ne se vérifie qu'une fois l'action de la subordonnée accomplie. Mais syntaxiquement, c'est clair, simple, et mémorisable ainsi par n'importe quel élève un peu attentif.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par Morgared le Mer 10 Oct 2012, 20:08

Le cas est intéressant. Si une même subordonnée peut tout à fait dépendre de plusieurs principales coordonnées, ce n'est pas exactement le cas ici, où les deux actions au passé simple se succèdent. C'est la première qui se produit directement "dès que le cheval fut à sa portée". La dernière proposition est donc indépendante, coordonnée à un groupe principale / subordonnée.

Morgared
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par yphrog le Mer 10 Oct 2012, 20:15

Modalisons:

Elle [SIdut [SV1[SV2le saisir fortement par la crinière] et [SV3lui fendre l'oreille avec son couteau]]].

L'argument de la grammaire générative c'est que l'accord du verbe (ce qui s'appelle "inflection" dans la théorie, d'où "SI" -- syntagme d'inflection (IP) (en gros) --, descende de SI vers SV(1 - 2,3) quand il n'y a pas d'auxiliaire ou modal en SI. Mais en fait, là encore, on ne parle pas de nature. "Descendre" ne veut pas dire qu'un roche qui s'appelle "accordillons!" descend un toboggan. Ca veut dire plutôt qu'il y a un bascule de "synapses" (ou de "logique" pour rester neutre vis-à-vis de la rôle de la biochimie) qui "placent" l'accord là où la grammaire (innée ou apprise) l'exige.

Je ne sais pas si je suis clair. Laughing


Mais en pensant du sens xphrog voit qu'il ne voit pas la forêt pour les arbres. vache

Elle dut lui fendre l'oreille avec son couteau? heu



Dernière édition par xphrog le Mer 10 Oct 2012, 20:35, édité 8 fois (Raison : nombreux coquilles + problème de la portée de la modalisation...)

yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Doute sur la nature d'une proposition : au secours Véronique !

Message par yphrog le Mer 10 Oct 2012, 20:38

Véronique will come and/to clear this up.
Véronique viendra clarifier.
I do hope she comes and clarifies.
J'espère bien qu'elle viendra clarifier. <-- merci, bon daemon Smile

Spoiler:
[Dès que le cheval fut à sa portée], elle dut lui fendre l'oreille avec son couteau, avant qu'il ne s'échapp ( Ø | /a/ ).





yphrog
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum