Peillon et la loi de la refondation de l'école

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par johel le Jeu 11 Oct 2012 - 12:47

http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/10/11/vincent-peillon-aucun-enfant-ne-sera-hors-de-l-ecole-avant-16h30_1773476_1473688.html

En résumé très incomplet :
- pour les rythmes, dès 2013, 4 jours et demi, journées plus courtes mais pas d'enfant dehors avant 16h30. Quid des modalités de travail des PE ???
- toujours pour les rythmes d'ici à 2017, une réflexion sur le bac doit être engagée et à ce moment-là on pourra réfléchir au temps de l'année scolaire (sous entendu raccourcissement des vacances d'été)
- 6 heures en classe pour les néoprofs à la rentrée 2013
... (à compléter par qui le veut bien...)

johel
Niveau 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Celeborn le Jeu 11 Oct 2012 - 14:40

Le Ministre a dit qu'il faudrait que le périscolaire joue son rôle. je ne pense donc pas qu'il soit demandé aux professeurs des écoles d'oeuvrer de 15h à 16h30. de toute façon, ce point est probablement celui qui sera le + discuté avec les organisations syndicales la semaine prochaine, et je vois très très mal le ministre proposer un allongement du temps de travail des PE.

Quant à la réflexion sur les vacances, je crois qu'on va laisser beaucoup le temps au temps, sur ce sujet. Ça ressemble fortement à l'enterrement de ce sujet, sans fleur ni couronne.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Empereur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par steph.stephy3 le Jeu 11 Oct 2012 - 15:03

Comment seront payés les "aides au devoirs et animateurs" de 15H30 à 16H30 ? Les caisses des mairies sont vides. Augmenter encore les impôts locaux ?
On va probablement nous proposer ces postes. Pour des smic horaires. Et comme nous sommes tous fauchés, on acceptera. Et au final, chacun restera dans sa classe et "l'aide aux devoirs" se transformera en rattrapage et bouclage du programme. Car point n'est question de l'alléger.

Quid des maternelles ? Iront-ils faire de l'aide aux devoirs en primaire ? Ou des activités sportives à leurs élèves jusqu'à 16 H30. Dans ce cas, dans quels locaux ? Il n'y a généralement qu'une salle dédiée à cet effet par école.
Bref, on se prépare encore de beaux jours, des consignes inapplicables, comme d'habitude. Et on nous réserve la chance d'expliquer aux parents aux parents pourquoi nous ne pourront pas appliquer la nouvelle loi par manque de locaux.
Merci Peillon.

_________________
www.stellapeel.com

Y a pas qu'le travail dans la vie !!!

steph.stephy3
Niveau 5


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par LM le Jeu 11 Oct 2012 - 15:04

Celeborn a écrit:Le Ministre a dit qu'il faudrait que le périscolaire joue son rôle. je ne pense donc pas qu'il soit demandé aux professeurs des écoles d'oeuvrer de 15h à 16h30. de toute façon, ce point est probablement celui qui sera le + discuté avec les organisations syndicales la semaine prochaine, et je vois très très mal le ministre proposer un allongement du temps de travail des PE.

Quant à la réflexion sur les vacances, je crois qu'on va laisser beaucoup le temps au temps, sur ce sujet. Ça ressemble fortement à l'enterrement de ce sujet, sans fleur ni couronne.

Je crains, hélas, que Mr Peillon ne connaisse pas le système périscolaire en pleine campagne, avec peu de moyens, situé loin de tout... humhum

LM
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Celeborn le Jeu 11 Oct 2012 - 15:20

LM a écrit:
Je crains, hélas, que Mr Peillon ne connaisse pas le système périscolaire en pleine campagne, avec peu de moyens, situé loin de tout... humhum

C'est justement pour ça que nous allons le lui rappeler (une organisation l'a déjà fait aujourd'hui, mais je ne sais plus laquelle).

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Empereur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Cripure le Jeu 11 Oct 2012 - 15:52

johel a écrit:http://www.lemonde.fr/ecole-primaire-et-secondaire/article/2012/10/11/vincent-peillon-aucun-enfant-ne-sera-hors-de-l-ecole-avant-16h30_1773476_1473688.html

En résumé très incomplet :
- pour les rythmes, dès 2013, 4 jours et demi, journées plus courtes mais pas d'enfant dehors avant 16h30. Quid des modalités de travail des PE ???
- toujours pour les rythmes d'ici à 2017, une réflexion sur le bac doit être engagée et à ce moment-là on pourra réfléchir au temps de l'année scolaire (sous entendu raccourcissement des vacances d'été)
- 6 heures en classe pour les néoprofs à la rentrée 2013
... (à compléter par qui le veut bien...)
Ah ! J'ai bien fait de m'inscrire sur ce forum ! 6h/sem, je prends !! yesyes yesyes


Plus sérieusement, c'est un retour à 25 ans en arrière, et c'est une très très bonne chose. Les jeunes profs ont besoin de temps pour réfléchir, pas nécessairement de conférences oiseuses, en revanche.

_________________
2° : deux degrés / deuxièmement
2e : deuxième
2de : seconde
1° : un degré / premièrement
1re : première
1er : premier


Honnêtement, ce n'est pas très dur, et ça fait tellement plaisir...

Cripure
Dieu de l'Olympe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par lene75 le Jeu 11 Oct 2012 - 15:54

LM a écrit:Je crains, hélas, que Mr Peillon ne connaisse pas le système périscolaire en pleine campagne, avec peu de moyens, situé loin de tout... humhum

Il n'y a pas qu'à la campagne : même dans la grande ville dans laquelle j'habite le périscolaire ne peut pas satisfaire toutes les demandes. Qu'en sera-t-il quand TOUS les enfants devront y aller ?

Le réflexion sur le bac me fait peur... pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par lene75 le Jeu 11 Oct 2012 - 16:04

"Il me semble que pour réussir il faut avoir une idée claire de ce que l'on veut, c'est-à-dire des convictions et un idéal. Il faut que vos interlocuteurs sentent que vous êtes animé d'abord par l'amour de l'école – j'ose le mot –, l'amour des élèves, des professeurs, de la connaissance et de la transmission, ce qui commande un respect pour chacun mais ce qui autorise aussi une exigence à l'égard de tous."

C'est raté...

Bon, en plus de tout le reste, il semblerait que les réformes qu'il envisage coûtent cher : périscolaire, numérique, etc. On a tout gagné pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par supersoso le Jeu 11 Oct 2012 - 16:52

Et bien voilà, ce que je craignais arrive. Le périscolaire ne peut pas accueillir tous les enfants, mais les écoles le font déjà et donc les PE. Nous allons travailler plus, c'est tout. Et je pense qu'on va nous remettre les 2 heures d'AI en aide au devoir le soir (voilà 1/2h de réglée par jour) et le reste sera probablement enlevé d'un temps d'animation/concertation qui deviendra non obligatoire mais fortement incité (voire mal vu de ne pas y aller) ou on nous paiera 1h par jour par les mairies le moins cher possible...


Dernière édition par supersoso le Jeu 11 Oct 2012 - 17:12, édité 1 fois

supersoso
Erudit


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par adrifab le Jeu 11 Oct 2012 - 16:59

Bon déjà, il a affirmé qu'aucun prof de collège ne sera polyvalent et chacun continuera à n'enseigner que sa discipline.
Ensuite, j'ai l'impression que le "5h par jour en 6ème 5ème" et le "6h par jour en 4ème 3ème" est plus ou moins abandonné, non ?

adrifab
Niveau 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par BR le Jeu 11 Oct 2012 - 19:54

Cripure a écrit:
johel a écrit:- 6 heures en classe pour les néoprofs à la rentrée 2013

Ah ! J'ai bien fait de m'inscrire sur ce forum ! 6h/sem, je prends !! yesyes yesyes

Plus sérieusement, c'est un retour à 25 ans en arrière, et c'est une très très bonne chose. Les jeunes profs ont besoin de temps pour réfléchir, pas nécessairement de conférences oiseuses, en revanche.

Les écrits du concours Peillon ont lieu en fin de M1, les oraux en fin de M2 : le stage concerne les admissibles au concours, qui devront en parallèle de leurs 6 heures de cours valider leur M2 à l'Université et préparer les oraux (en sachant qu'ils ont une chance sur trois d'échouer à leur oral, si on suit les chiffres du ministère qui indique compter sur 3 admissibles sur 2 postes mis au concours).

S'agit-il vraiment d'un retour à 25 ans en arrière ?

BR
Niveau 1


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par doublecasquette le Jeu 11 Oct 2012 - 20:02

steph.stephy3 a écrit:Comment seront payés les "aides au devoirs et animateurs" de 15H30 à 16H30 ? Les caisses des mairies sont vides. Augmenter encore les impôts locaux ?
On va probablement nous proposer ces postes. Pour des smic horaires. Et comme nous sommes tous fauchés, on acceptera. Et au final, chacun restera dans sa classe et "l'aide aux devoirs" se transformera en rattrapage et bouclage du programme. Car point n'est question de l'alléger.

Quid des maternelles ? Iront-ils faire de l'aide aux devoirs en primaire ? Ou des activités sportives à leurs élèves jusqu'à 16 H30. Dans ce cas, dans quels locaux ? Il n'y a généralement qu'une salle dédiée à cet effet par école.
Bref, on se prépare encore de beaux jours, des consignes inapplicables, comme d'habitude. Et on nous réserve la chance d'expliquer aux parents aux parents pourquoi nous ne pourront pas appliquer la nouvelle loi par manque de locaux.
Merci Peillon.

Comment leur faire comprendre que leurs grandes théories ne marchent que sur le papier et ne sont adaptées qu'aux futures EPEP retoquées déjà deux fois par l'Association des Maires de France ?

Inapplicables, comme tu dis, steph.stephy. Ça finira pas déboucher sur du Bayrou 1995 : une heure par jour, en classe, dédiée à l'étude dirigée, de 15 h 30 à 16 h 30.
C'est là que j'ai pris l'habitude de faire relire leur page de lecture à mes CP à cette heure-là.

Si ça nous fait revenir aux 27 heures devant élèves, et qu'en échange on nous dispense des réunions préparatoires de la réunion qui préparera la réunion où l'on projettera le projet qui nous permettra de projeter le projet, je signe des deux mains ! Surtout si en plus l'AP disparaît.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.



Papote aussi par là : http://salledesmaitres.forumactif.org/
et là : http://www.slecc.fr/forum_0910/index.php

Et puis par là : http://doublecasquette3.eklablog.com/

doublecasquette
Prophète


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par johel le Jeu 11 Oct 2012 - 20:21

Voilà ce que diffuse la section locale d'un syndicat.

Alors tout n'est peut-être pas fondé mais j'ai vraiment des craintes sur le glissement de notre statut (PE) vers les collectivités locales.

Je suis enseignante pas animatrice ni éducatrice !!!!

Les rythmes scolaires : le point de vue du SNUDI FO au 10 octobre

La concertation à peine terminée, les annonces officielles se multiplient, le projet de loi est
soumis à la négociation. Il devrait être adopté d’ici décembre, et les textes d’application publiés
dès janvier pour mise en oeuvre dès septembre 2013.
Certaines collectivités locales n’attendent même pas. Elles anticipent ce qui semble être déjà
décidé depuis juin dernier dans les grands axes. C’est le cas de la Ville d’Angers qui travaille
depuis des semaines à la modification des horaires, et à l’organisation des services dans ce
nouveau cadre : écoles, ATSEM, EPARC, centres de loisirs, animations périscolaires, transports
scolaires, nettoyage des locaux, ASVP, piscines, etc. Réunions et commissions se succèdent, y
compris avec des IEN et des directions d’écoles. Pour la Ville d’Angers la cause semble
entendue : la fin de classe ce sera à 15h30, et le mercredi matin à 11h30.
Mais la question de la réforme dite des rythmes scolaires ne doit pas être réduite au seul aspect
des horaires et des jours de travail. Si c’était le cas, il y aurait ceux qui sont pour, avec de bons
arguments, et ceux qui sont contre, avec des arguments tout aussi solides. Ne resterait plus
alors qu’à “attendre et voir”.
Mais le cadre même de cette réforme va bien au-delà de la seule question des
horaires et des jours de travail. Il n’est pas inutile de rappeler que cette réforme arrive
comme une conséquence différée des décrets Darcos de 2008 qui avaient supprimé le samedi
matin et institué les 2 heures d’aides personnalisées. De ce point de vue, les 4 jours et demi
dont on nous parle aujourd’hui ne sont pas un retour aux 4 jours et demi d’avant 2008, mais bien
la poursuite de ce qui a été engagé avec les décrets Darcos qui ne sont pas abrogées : l’aide
personnalisée n’est pas remise en cause dans son fondement. Peut-être serait-elle remplacée
par l’aide aux devoirs… mais un temps de service dû aux élèves (2 heures, peut-être 3 !) en
dehors de la classe serait bien maintenu. Quant aux RASED, réduits à peau de chagrin,
premières victimes des décrets Darcos, les annonces actuelles les ignorent tout simplement…
Une fois institué le cadre des 4 jours et demi, chaque collectivité locale va organiser
son propre rythme scolaire qui imbriquera nécessairement temps d’enseignement,
temps d’aide personnalisée et/ou d’aide aux devoirs, et temps périscolaires… Ce qui d’ailleurs
doit alerter sur l’horaire de 15h30 avancé ici ou là : 15h30 serait peut-être la fin de la classe,
mais pas nécessairement la fin du « service » des enseignants qui devront sans doute
poursuivre au-delà, avec l’aide personnalisée ou/et l’aide aux devoirs. Qu’en sera-t-il, par
ailleurs, du temps dévolu aux animations pédagogiques du mercredi matin ? Serait-il transféré
au mercredi après-midi ? Ou bien en fin d’après-midi les autres jours ?
Cette imbrication des différents temps dans un temps global de l’enfant baptisé « temps
éducatif » aurait plusieurs conséquences redoutables :
- Le cadre national de l’école publique républicaine volerait en éclats avec
autant de fonctionnements d’écoles qu’il y aura de collectivités territoriales maîtresses d’oeuvre.
- Les collectivités territoriales, grandes villes et communautés de communes
ou agglomérations, deviendraient, de fait, l’autorité de tutelle principale des
écoles.
- Les enseignants des écoles pourraient alors se retrouver peu à peu en
situation d’employés de la collectivité locale. Ainsi seraient réalisés les EPEP avec
un président de conseil d’administration élu ! C’est le statut même de fonctionnaire d’Etat des
enseignants des écoles qui serait menacé. Ainsi, nos obligations de service ne prévoient pas
l’aide aux devoirs, ou l’aide aux collectivités locales… Notre statut nous protège des pressions,
notamment des pressions locales, grâce, entre autres, à notre déroulement de carrière. C’est
notre statut qui confère à l’école son caractère d’école publique laïque républicaine. Si nous
devions nous retrouver au service des collectivités locales, ce serait un retour en arrière de plus
d’un siècle.
- Dans une situation d’austérité budgétaire sans précédent, confirmée par
l’adoption du TSCG et de la règle d’or, dans une situation où les budgets des collectivités
locales vont être ponctionnés lourdement au cours des prochains mois, il ne fait guère de doute
que cette réforme instituant le « temps éducatif global » devra dégager des “économies” dont le
coût sera supporté, d’une manière ou d’une autre, par les personnels, par les familles et par les
élèves.
Si nos craintes devaient se confirmer dans les prochaines semaines, le
SNUDI FO serait conduit à s’opposer fermement à cette réforme.
Le SNUDI FO appelle donc les collègues à la plus grande vigilance, et à
signer sa pétition sur les rythmes scolaires. Le SNUDI FO ne manquera pas
d’alerter les collègues, au besoin, dans les semaines qui viennent.
Rythmes scolaires : attention danger ! Signez la pétition de
Force Ouvrière (en ligne)

johel
Niveau 9


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par lene75 le Jeu 11 Oct 2012 - 20:29

Bah oui, c'est une des choses que je trouve louche aussi : il n'y a pas les sous pour faire du périscolaire payé en plus.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...

lene75
Vénérable


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par loup des steppes le Jeu 11 Oct 2012 - 21:16


Pas le courage d'aller sur le lien et de compléter, désolée, vais lâchement attendre que d'autres le fassent pour moi Embarassed faut dire aussi que ce que j'ai lu ces derniers temps sur Néo à propos de la "refondation" m'a fait choir sur mon fondement ...

_________________
[i] "Là où sont mes pieds, je suis à ma place." prov. Amérindien
"Choose the words you use with care: they create the world around you"

loup des steppes
Neoprof expérimenté


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Cripure le Jeu 11 Oct 2012 - 22:53

BR a écrit:
Cripure a écrit:
johel a écrit:- 6 heures en classe pour les néoprofs à la rentrée 2013

Ah ! J'ai bien fait de m'inscrire sur ce forum ! 6h/sem, je prends !! yesyes yesyes

Plus sérieusement, c'est un retour à 25 ans en arrière, et c'est une très très bonne chose. Les jeunes profs ont besoin de temps pour réfléchir, pas nécessairement de conférences oiseuses, en revanche.

Les écrits du concours Peillon ont lieu en fin de M1, les oraux en fin de M2 : le stage concerne les admissibles au concours, qui devront en parallèle de leurs 6 heures de cours valider leur M2 à l'Université et préparer les oraux (en sachant qu'ils ont une chance sur trois d'échouer à leur oral, si on suit les chiffres du ministère qui indique compter sur 3 admissibles sur 2 postes mis au concours).

S'agit-il vraiment d'un retour à 25 ans en arrière ?
Vu comme ça, bien sûr que non. Je me demande bien pourquoi il n'y a pas de marche arrière sur cette bêtise du master.

_________________
2° : deux degrés / deuxièmement
2e : deuxième
2de : seconde
1° : un degré / premièrement
1re : première
1er : premier


Honnêtement, ce n'est pas très dur, et ça fait tellement plaisir...

Cripure
Dieu de l'Olympe


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Celadon le Ven 12 Oct 2012 - 6:39

Parce que la droite, comme souvent, a fait le boulot que la gauche envisageait et sur les conséquences duquel elle ne reviendra évidemment pas.

Celadon
Enchanteur


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peillon et la loi de la refondation de l'école

Message par Sapotille le Sam 13 Oct 2012 - 18:06


Sapotille
Guide spirituel


Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum