Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Invité19
Enchanteur

"Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 10:07
je rédige un commentaire historique et j'aimerais utiliser quelques outils de commentaire littéraire...

Chirac commémore le Vel d'hiv et au lieu d'expliciter la Shoah, il utilise des tournures telles que "rappeler l'horreur". Assez implicite mais très parlant... comment appelle-t-on cela ?

merci
avatar
Carniflow
Niveau 1

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Carniflow le Ven 12 Oct 2012 - 10:32
Ton exemple n'est pas très précis, mais il y a :
-la périphrase, qui consiste à "tourner autour" ("péri") du sujet sans le nommer

-l'euphémisme, qui consiste à utiliser une expression atténuée pour éviter d'expliciter une idée choquante (par exemple "il nous a quittés" ou "il s'est éteint" pour ne pas dire "il est mort").
avatar
caribouc
Empereur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par caribouc le Ven 12 Oct 2012 - 10:43
J'aurais dit l'euphémisme pour "rappeler l'horreur".

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Cipango
Habitué du forum

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Cipango le Ven 12 Oct 2012 - 10:46
@Carniflow a écrit:Ton exemple n'est pas très précis, mais il y a :
-la périphrase, qui consiste à "tourner autour" ("péri") du sujet sans le nommer

-l'euphémisme, qui consiste à utiliser une expression atténuée pour éviter d'expliciter une idée choquante (par exemple "il nous a quittés" ou "il s'est éteint" pour ne pas dire "il est mort").

Oui tu peux dire à tes élèves que la tournure est une périphrase euphémistique (ou un euphémisme périphrastique Razz ) et expliquer pourquoi (normalement ils connaissent ces deux figures de style et seront capable de te donner leur définition).
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 10:48
je croyais qu'une périphrase était un allongement ?

pour l'euphémisme non, c'est plutôt le contraire je pense : ne pas nommer pudiquement la Shoah, mais en suggérer tout l'enfer;..
avatar
caribouc
Empereur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par caribouc le Ven 12 Oct 2012 - 10:50
Ben, il faudrait nous donner le texte alors. Parce que sorti de tout contexte, ça fait vraiment penser à l'euphémisme, non ? heu

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
Samadhi
Niveau 8

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Samadhi le Ven 12 Oct 2012 - 11:02
Une litote ?

Sans le texte, c'est pas évident.

_________________
"They were threatened by my intelligence and too stupid to know that's why they hated me" (S.C.)
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 11:34
Il est, dans la vie d'une nation, des moments qui blessent la mémoire, et l'idée que l'on se fait de son pays.

Ces moments, il est difficile de les évoquer, parce que l'on ne sait pas toujours trouver les mots justes pour rappeler l'horreur, pour dire le chagrin de celles et ceux qui ont vécu la tragédie. Celles et ceux qui sont marqués à jamais dans leur âme et dans leur chair par le souvenir de ces journées de larmes et de honte.
avatar
nuages
Doyen

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par nuages le Ven 12 Oct 2012 - 11:37
Pour moi c'est une périphrase car les faits précis ne sont pas nommés mais évoqués implicitement par des expressions équivalentes assez longues.
avatar
John
Médiateur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par John le Ven 12 Oct 2012 - 11:41
Pour moi : périphrase et litote.

Quant au discours, il a été rédigé par Christine Albanel.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Nadejda
Monarque

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Nadejda le Ven 12 Oct 2012 - 12:30
C'est assez difficile de toujours y voir une figure de style en fait.
Je travaille sur la Shoah (en littérature) et il m'arrive d'utiliser ce genre d'expressions (j'ai une préférence pour la "Catastrophe" (< Aghed) qui a d'abord caractérisé le génocide arménien — l'expression a ensuite aussi désigné la Shoah). Parce qu'il me semble que la Shoah désigne certes une période de l'histoire mais, par son déroulement, par la systématisation du génocide etc., elle est plus que ça : on ne sait plus comment la qualifier. Alors on recourt aussi à ce genre de périphrases.
Contrairement aux autres, je ne trouve pas l'expression euphémisante (la Shoah a bien sûr désigné un indicible pour Lanzmann mais maintenant je trouve que ce n'est "qu'" un nom un peu figé, comme Auschwitz ou Babi-Yar).
Bon, ça n'aide pas, mais c'est mon ressenti de "chercheuse"... En tout cas c'est très intéressant d'étudier comment a été désignée l'extermination des Juifs, c'est souvent très révélateur de notre regard porté sur elle.
avatar
blanche
Expert

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par blanche le Ven 12 Oct 2012 - 12:45
Oiseau phenix a écrit:je croyais qu'une périphrase était un allongement ?

pour l'euphémisme non, c'est plutôt le contraire je pense : ne pas nommer pudiquement la Shoah, mais en suggérer tout l'enfer;..

+1
avatar
Carniflow
Niveau 1

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Carniflow le Ven 12 Oct 2012 - 17:59
Oiseau phenix a écrit:Il est, dans la vie d'une nation, des moments qui blessent la mémoire, et l'idée que l'on se fait de son pays.

Ces moments, il est difficile de les évoquer, parce que l'on ne sait pas toujours trouver les mots justes pour rappeler l'horreur, pour dire le chagrin de celles et ceux qui ont vécu la tragédie. Celles et ceux qui sont marqués à jamais dans leur âme et dans leur chair par le souvenir de ces journées de larmes et de honte.

Dans cette citation, je ne vois ni euphémisme ("l'horreur", "la tragédie" ne sont pas des formes d'atténuation) ni périphrase (et litote non plus, ça n'a rien à voir...), mais des effets de répétition ("celles et ceux qui...") et de rythme binaire ("dans leur âme et dans leur chair", "de larmes et de honte"). En termes rhétoriques, on peut surtout voir une prétérition : on annonce qu'il est "difficile de les évoquer", de "trouver les mots justes", mais on évoque quand même.
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 18:02
c'est la tournure "l'horreur" qui m'intéresse. Je ne dis pas que c'est une figure de style mais c'est bien un procédé stylistique, pointé du doigt par Nadedja dans ses propres recherches d'ailleurs.

La prétérition, oui. Mais ça ne règle pas ce problème de "l'horreur".
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Al le Ven 12 Oct 2012 - 18:03
une prétérition c'est annoncer qu'on ne dira PAS pour mieux dire, pas dire qu'un sujet est difficile à aborder.

pour moi c'est tout bêtement une métonymie, dans la Shoah il y a l'horreur (pas un euphémisme car "horreur" est sémantiquement fort). pas une périphrase non plus (une périphrase n'est pas remplacer un terme par un autre). et oui il y a quelque chose de la litote dans l'effet produit.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
John
Médiateur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par John le Ven 12 Oct 2012 - 18:03
je ne vois ni euphémisme ("l'horreur", "la tragédie" ne sont pas des formes d'atténuation) ni périphrase (et litote non plus, ça n'a rien à voir...)
Je m'étais juste basé sur ça pour répondre : "au lieu d'expliciter la Shoah, il utilise des tournures telles que "rappeler l'horreur". Assez implicite mais très parlant...". Pour moi, assez implicite mais très parlant, c'est la définition de la litote...

Je suis d'accord pour la prétérition : c'est surtout ce procédé-là qui marque le passage.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 18:04
je pensais à la litote oui. La métonymie, c'est une bonne idée...

merci à vous, c'est toujours intéressant en plus de voir des profs de lettre en plein brainstorming !
avatar
Carniflow
Niveau 1

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Carniflow le Ven 12 Oct 2012 - 18:58
La litote, il me semble, est plutôt du côté du laconisme, de la sobriété, cf le fameux "Aujourd'hui Maman est morte. Ou peut-être hier" de Camus. Ici, il y a au contraire une certaine grandiloquence, les mots choisis sont assez forts tout de même.
Sinon, "rappeler l'horreur"pour moi ne renvoie pas à une figure particulière.

Personnellement, la notion de Shoah me semble délicate à aborder en classe dans le cadre de l'histoire littéraire, parce que c'est un concept récent, passé dans l'usage à la suite du film de Lanzmann. Aragon, Char et autres poètes de la résistance luttaient contre la barbarie nazie, mais sans avoir cette notion. Par contre, comme le disait Nadejda, ça peut être intéressant de montrer l'évolution des termes...
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 19:00
@Carniflow a écrit:La litote, il me semble, est plutôt du côté du laconisme, de la sobriété, cf le fameux "Aujourd'hui Maman est morte. Ou peut-être hier" de Camus. Ici, il y a au contraire une certaine grandiloquence, les mots choisis sont assez forts tout de même.
Sinon, "rappeler l'horreur"pour moi ne renvoie pas à une figure particulière.

Personnellement, la notion de Shoah me semble délicate à aborder en classe dans le cadre de l'histoire littéraire, parce que c'est un concept récent, passé dans l'usage à la suite du film de Lanzmann. Aragon, Char et autres poètes de la résistance luttaient contre la barbarie nazie, mais sans avoir cette notion. Par contre, comme le disait Nadejda, ça peut être intéressant de montrer l'évolution des termes...

on n'a plus le droit de l'utiliser en histoire mais moi je ne m'en prive pas, tout en expliquant Lanzmann etc.
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Iphigénie le Ven 12 Oct 2012 - 19:13
un équivalent laïque à la Shoah?
Mais est_il nécessaire d'y voir une figure? il me semble au contraire que le mot est utilisé ici pour ne pas qu'il y ait "figure", ce qui atténuerait le propos. L'horreur c'est au sens propre ce qui fait frissonner d'effroi. Ce n'est justement pas une figure mais très exactement : "rappeler l'horreur, dire le chagrin...."
Invité19
Enchanteur

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Invité19 le Ven 12 Oct 2012 - 19:16
en tout cas on a usage d'un mot générique (un peu comme dans Shoah) finalement pour désigner une réalité particulière, et ce n'est pas anodin. Comme si la seule horreur c'était désormais celle là.

je ne sais pas si je suis claire, et j'aurais bien aimé avoir des mots pour qualifier ces procédés. (pas forcément figure, non, mais procédé, je pense)
avatar
Iphigénie
Bon génie

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Iphigénie le Ven 12 Oct 2012 - 19:56
dans ce cas, prise comme l'Horreur absolue, c'est alors une forme d'allégorie
avatar
Al
Expert spécialisé

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Al le Ven 12 Oct 2012 - 20:28
allégorie ? heu je vois pas de matérialisation ici d'un ppe abstrait. pas de figure ou de procédé particulier pour moi non plus, par contre la construction est un peu implicite (rappeler l'horreur...de la shoah, tout simplement, cpt du nom sous entendu) c'est pour ça que j'ai parlé de métonymie, mais peut-être que même la métonymie c'est forcé.

_________________
"C’est le grand nuage des ambitions moroses qui étouffe la voix d’Éros."
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Celeborn le Ven 12 Oct 2012 - 21:59
Au mieux, c'est une abstraction.

Mais je ne vois pas de réelle figure de style ici.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
Cath
Bon génie

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Cath le Ven 12 Oct 2012 - 22:58
Moi non plus.
Contente de ne pas être la seule!
Contenu sponsorisé

Re: "Rappeler l'horreur" : quel procédé stylistique ?

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum