3emes, latin : Cours très pénibles

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

3emes, latin : Cours très pénibles

Message par marjolie.june le Ven 12 Oct 2012 - 10:44

Je poste ici car je suis de plus en plus dépitée par mes 3e latinistes. Partant du constat que certains ne foutaient strictement rien lorsque je donnais des activités écrites à faire en classe, j'ai décidé de donner une petite version mercredi, et de la ramasser : je ne souhaitais pas du tout noter la version en elle-même mais mettre une note en fonction de l'investissement de l'élève dans son travail. J'ai annoncé les choses comme ça et tout le monde s'est plus ou moins mis au boulot. Seulement, j'ai des filles qui sont larguées depuis la première semaine de 5e et qui ne savent pas différencier un verbe et un nom, déjà en français... J'ai mis une note sur 10 pour ce travail, que j'ai complétée avec une interro de vocabulaire : à la fin de la version, mercredi, j'ai donné 12 mots de vocabulaire à apprendre pour aujourd'hui. J'en ai donné 10 et je suis plus qu'outrée de voir qu'une seule élève a eu 10/10 et que j'ai un zéro, un 2, un 4 et un 5.
Si je dresse un bilan, sur mon groupe de 9 élèves, j'en ai 3 qui sont au niveau, supers et agréables ; un qui a des capacités mais qui joue au débile ; 3 qui sont larguées et dont une seulement fait vraiment des efforts ; une absentéiste ; un qui fait la gueule en permanence, me regarde avec mépris et bougonne sans cesse. Je lui ai d'ailleurs dit, lors de la mise au point que j'ai faite avec eux tout à l'heure, qu'être sans regardée par lui "comme si j'étais (pardonnez-moi l'expression) une grosse merde" était fort désagréable (je l'ai dit sur un ton hyper calme), mais ça ne l'a même pas fait réagir, comme si c'était vraiment ce qu'il pensait.
Je ne sais pas comment faire pour travailler dans ces conditions ? L'interro "cadeau", ça ne marche pas pour les nuls qui restent nuls. J'ai commencé à monter un petit projet (petite mise en scène - sous forme de film - d'épisodes de l'histoire romaine), mais c'est surtout une occasion de ne pas travailler et un des deux groupes fait n'importe quoi. Je suis désespérée, je n'ai plus du tout de me décarcasser pour eux et je ne sais pas quoi faire.

marjolie.june
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Mona Lisa Klaxon le Ven 12 Oct 2012 - 11:26

Visiblement, c'est le groupe qui ne fonctionne pas... Parfois, quoi qu'on fasse, ça reste comme ça...
Je ne sais pas trop quoi te conseiller...
Faire cours avec rigueur et efficacité sans te casser la tête inutilement?
Mettre en place des rituels qui permettent de lancer une dynamique positive de groupe (ex: la boîte à mots en début d'heure, un élève interroge les autres, on gagne un point à chaque mot trouvé et on cumule les points d'heure en heure)?
Dans toutes tes interros, coupler l'étude de la langue à l'HDA et à la civi pour éviter les notes trop basses?
Les mettre toujours par duo pur les activités en classe pour que les positifs contaminent les négatifs?

Bon courage en tout cas! et surtout focalise sur les 3/4 motivés (et oublie le gamin au regard bovin: rend-lui le même mépris, tu y gagneras en énergie)

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par arabeskankylose le Ven 12 Oct 2012 - 12:11

Ah... le latin au collège !
Oui, certains ont décroché en grammaire dès rosa en 5e, et peinent à conjuguer un verbe en français. Les cours sont alors pénibles.
Ce que tu peux faire, si tu veux continuer la grammaire, c'est de ne faire que de la morphologie, en profitant du latin pour rappeler les bases en français (l'imparfait, le futur...), de faire de l'analyse grammaticale de phrases très simples avec des couleurs en les envoyant au tableau pour encadrer le verbe, souligner en rouge les nominatifs, en bleu les accusatifs, etc (parfois, les couleurs leur donnent envie de participer, mais pas toujours, et certains ont un déclic).
Et pour les contrôles, en ce cas... tu peux diversifier : tu fais plusieurs blocs d'exercices (mettons 5 exercices : 2 de morpho, un de syntaxe, Des phrases à traduire et une vraie version, tu mets une, deux, trois étoiles devant le niveau de difficulté, et tu dis que selon leur niveau, les élèves font tel ou tel exercice. Que ceux qui ne se sentent pas à l'aise avec la traduction seront notés sur 15 s'ils ne font que la morpho, par exemple, et que les forts peuvent se contenter de la version, sur laquelle ils seront notés sur 20.) De la pédagogie différenciée en somme, et ceux qui ne comprennent rien à la syntaxe pourront être valorisés pour peu qu'ils apprennent une conjugaison, un peu de vocabulaire...
Et sinon, les recherches au CDI, les exposés, la civilisation (cours à trous, documents et questions d'exploitation) cela peut être une solution, comme dit Mona Lisa.
Ce qui est gênant, c'est que tu en as quelques-uns qui veulent travailler et c'est dommage de les pénaliser à cause des autres qui traînent la patte et tirent la gueule.

arabeskankylose
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Derborence le Ven 12 Oct 2012 - 12:52

J'avais les mêmes élèves l'an dernier : le problème est qu'ils étaient 27.
L'année a été longue. Rolling Eyes
Pas de solution miracle : j'ai continué à faire beaucoup de langue en reprenant les bases.
J'ai ajouté aux contrôles habituels des recherches de civilisation qui étaient notées.
fleurs2

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Lefteris le Ven 12 Oct 2012 - 13:02

@marjolie.june a écrit: L'interro "cadeau", ça ne marche pas pour les nuls qui restent nuls. J'ai commencé à monter un petit projet (petite mise en scène - sous forme de film - d'épisodes de l'histoire romaine), mais c'est surtout une occasion de ne pas travailler et un des deux groupes fait n'importe quoi. Je suis désespérée, je n'ai plus du tout de me décarcasser pour eux et je ne sais pas quoi faire.
1° idem : l'interro "cadeau ", ne fait que creuser les écarts, les nuls restent nuls, les bons gagnent des points (je mets en 3ème un bonus de deux ou 3 points à chaque évaluation, ça rattrape les moyens, ceux qui auraient 17 de moyenne ont 20, mais ce qui ne savent rien ajoutent 0 connaissance à un autre zéro )
2° le travail de groupe est toujours une occasion de se disperser , de faire du bruit
3° ne te décarcasse plus : essaye de faire progresser ceux qui sont susceptibles d'aller dans un bon lycée et de garder le latin. Nous en sommes tous là.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par nlm76 le Ven 12 Oct 2012 - 13:50

Oui. 3 élèves motivés, au niveau, c'est génial. Surtout sur un si petit total. Belle proportion.
Ces trois-là, et uniquement ces trois-là. Les autres, s'ils viennent à genoux demander de l'aide, vous le ferez avec un grand plaisir. Sinon tant pis pour eux.

Faites vos cours pour eux ; ils le valent bien.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par linotte le Ven 12 Oct 2012 - 15:02

Je te souhaite bon courage....
L'année dernière j'avais un groupe ( de 10, heureusement) vraiment affraid .

Comme MLK pour ce qui est du "rituel" : l'interro de voc : certains vont (peut-être) s'y mettre au ralenti.(boite à mots : en test cette année , mais du coup seul 1 élève du groupe est interrogé , donc il y a plus de chance pour qu'ils ne travaillent pas)
travail de groupe ? Pour moi , dans ce genre de config, c'est carrément oxymorique. Même seul sur un PC en recherche ou grammaire c'était la foire. No

Pour avoir le calme, beaucoup de cours à copier (projeté au tableau , pour pouvoir les regarder) : ils copient , ils se taisent, et des exercices très répétitifs (mais sans trop de reflexion)
Et pour le travail sur les textes, de simples repérages dans le texte sur un thème , la trad de la phrase minimale:oops: (de préférence sur un texte photocopié , afin de faire ça direct sur le poly) ...histoire de montrer que qqx ils peuvent comprendre qqchose et que "tout n'est pas perdu".Ca cassait pas 3 pattes à un canard, qqx je culpabilisais un peu Embarassed mais bon, avec de grandes cuvées commes certaines années....)

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Mona Lisa Klaxon le Ven 12 Oct 2012 - 15:08

Linotte, pour la boîte à mots, ici, on a un élève qui interroge au moins 5 camarades au choix (5 mots ou plus donc, à chaque heure). Je tiens les comptes: un mot=1 pt, une phrase = 2 pts. Même les plus glandus jouent le jeu et finissent par mémoriser les mots à force de répétition.

Sinon, vous utilisez gratumstudium? Pour la morpho et les ex systématiques, ici, c'est encore ce qui marche le mieux.

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Ven 12 Oct 2012 - 15:10

C'est fou, j'ai le même problème. A 25, ils ne travaillent pas, râlent dès que c'est grammaire ou traduction, et surtout, qu'est-ce qu'ils bavardent... No J'ai dû relever le cours et noter la prise de cours pour les calmer un peu. Mais c'est fatiguant.
Projeter le cours, comme tu l'écris Linotte, pour les surveiller, je l'ai fait et ça a bien marché, mais je n'arrive pas à me résoudre à le faire régulièrement, j'ai trop l'impression d'un échec. Dans les autres niveaux l'intérêt est là ou peut être suscité, alors je n'ai pas encore renoncé avec ceux là. C'est vrai que le niveau 3ème, en Latin, j'ai souvent trouvé ça ingrat. Peut-être du fait du Brevet, de l'orientation, je ne sais pas, on dirait qu'ils veulent que tout ce qu'il font soit rentable, et le Latin ne l'est pas, à leurs yeux...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par linotte le Ven 12 Oct 2012 - 15:13

J'ai commencé avec 1 élève = 10 mots, à voir comment je modifie.
gratum studium, une valeur sure !

En 3è, c'est "la fin" du latin, donc de l'investissement...et les lacunes sont vraiment énormes pour certains Rolling Eyes
L'année dernière , j'étais ontente de n'avoir que 2h avec ce niveau ( mais 2h de suite en fin de journée...histoire de vraiment plomber le truc...)

linotte
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Ven 12 Oct 2012 - 15:21

J'étais contente de récupérer mes 3h il y a deux ans, mais vu comme ça. J'ai moi aussi 1h en fin de journée, et le lendemain 2h de suite en fin de journée... tout le monde est ravi ! L'avantage, c'est que le mardi soir c'est fini pour la semaine.

C'est vrai qu'en 3ème il n'y a plus la curiosité et l'enthousiasme frais des 5èmes pour les dieux, l'archéologie... en revanche il y a les points boni pour le DNB. Mais l'argument n'a pas l'air de suffire...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par alaing1 le Jeu 18 Oct 2012 - 11:26

pareil pour moi : aucun investissement des élèves, qui de plus, essaient de me faire croire que s'ils ne comprennent rien, c'est à cause de ma façon d'enseigner, que l'année précédente, leur prof était "super" et qu'ils avaient environ 19 de moyenne (sans savoir distinguer un nominatif d'un accusatif....)

alaing1
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Jeu 18 Oct 2012 - 15:50

J'ai eu le même souci, ils me disent qu'ils regardaient des films tout le temps, faisaient des exposés civi, et recevaient des bonbons s'ils étaient sages !!! J'ai pensé bien sûr qu'ils me baladaient, mais certains parents ont confirmé (d(ailleurs ils connaissent plus de pepla que moi, et ont vu tout ceux que j'utilise dans mes séquence) ! Une maman m'a même dit que j'étais une prof "de la vieille école, à l'ancienne", avec grammaire et tout et tout. Alors que j'essaye d'équilibrer Sad
Bon, ça a fait drôle à certains pour leur moyenne, mais ceux qui bossent vraiment s'y retrouvent toujours.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Lefteris le Jeu 18 Oct 2012 - 16:41

@alaing1 a écrit:pareil pour moi : aucun investissement des élèves, qui de plus, essaient de me faire croire que s'ils ne comprennent rien, c'est à cause de ma façon d'enseigner, que l'année précédente, leur prof était "super" et qu'ils avaient environ 19 de moyenne (sans savoir distinguer un nominatif d'un accusatif....)
Arrivés en 3ème, et même avant, certains ont décidé qu'ils arrêtaient coûte-que-coûte en fin de troisième. A partir de là, plus aucun travail. Mais comme ils n'assument pas, ils ne veulent pas de mauvaises notes sur le bulletin. Toutes les stratégies y passent : faire semblant de ne pas comprendre pour ralentir le cours , mettre en cause les programmes (ils l'ont vaguement entendu , et toute déresponsabilisation/fuite est bonne à prendre) , bloquer le cours par des bavardages, se moquer de ceux qui veulent travailler, ou encore se plaindre que "ça fait baisser la moyenne" (comme si on les forçait à ne rien faire...) . Prendre la suite de quelqu'un de "gentil" est très difficile, c’est-à-dire qui ne fait pas de langue , très très difficile en effet.
J'ai eu aussi droit à la récrimination concernant le fait que je ne donnais pas de bonbons. Pas vraiment mon style ... Smile


Dernière édition par Lefteris le Mar 13 Nov 2012 - 12:06, édité 1 fois

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Presse-purée le Jeu 18 Oct 2012 - 17:17

Des bonbons? C'est pourtant illégal...

Quand je vous lis, j'ai l'impression d'être sur l'île aux enfants, mes troisièmes sont très sympas (pas tous bosseurs, mais nous travaillons dans une bonne ambiance).

Et si, au lieu de les faire traduire, tu essayais de les faire produire des textes en latin?
Tu pourrais imaginer, par exemple, de travailler sur un évènement historique, trouver des documents iconographiques (peintures, fresques, monnaies...) et les faire légender en latin par les élèves. Tu retravailles ainsi la langue sans avoir l'air d'y toucher, et surtout la syntaxe a une justification pour eux. ça soutient efficacement le travail que tu as déjà entrepris en langue.

Par ailleurs, ne va pas penser que c'est la méthode dite "à l'ancienne" qui pose problème: j'ai des collègues de LC qui ont une sale ambiance de classe alors qu'ils font de l'animation culturelle uniquement.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Ancalimë le Jeu 18 Oct 2012 - 17:48

Je me retrouve dans vos messages, pas pour les 3eme, mais les 4eme. C'était déjà le cas l'année dernière, et ils avaient eu un prof "absent", c'est à dire films et tout le festival, alors que ceux de cette année avaient plutôt une prof sévère l'année dernière. Mais le résultat est le même : bavardages, blagues idiotes, lenteur exaspérante, mauvaise volonté, ... C'est très pénible car j'en viens à me dire que mon cours est nul, peu dynamique, peu motivant, alors que c'est leur attitude qui est nulle.

Mes 3eme au contraire sont très bons, et c'était déjà le cas l'année dernière, très motivés, ils comprennent bien, s'intéressent et s'amusent. Ils apprécient le cours et je prends beaucoup de plaisir à leur faire cours, moi aussi. J'aborde des thèmes variés et originaux pour les intéresser et leur apporter un plus dans toutes les autres matières. J'apprécie leur maturité en fait, (bien qu'arrivés en 3eme ils ne soient pas tous matures, nous sommes bien d'accord) alors que la contestation pour tout et pour rien des 4eme m'exaspère.

Pour les 4eme, l'année dernière, j'avais multiplié les activités diverses : leur faire traduire des inscriptions, des graffitis, leur faire remplir en latin les cases d'une BD, leur faire faire des recherches en civi, des exposés, ... J'avais réussi à tenir le groupe sur l'année et à leur faire apprendre des choses, mais pas plus, et je sais, par ouï dire, qu'ils ont recommencé leur cirque cette année avec le prof qui a pris ma suite. Certains ont décidé que le latin n'était pas pour eux et le font bien savoir.

Ancalimë
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par User5899 le Jeu 18 Oct 2012 - 18:20

@marjolie.june a écrit:Je poste ici car je suis de plus en plus dépitée par mes 3e latinistes. Partant du constat que certains ne foutaient strictement rien lorsque je donnais des activités écrites à faire en classe, j'ai décidé de donner une petite version mercredi, et de la ramasser : je ne souhaitais pas du tout noter la version en elle-même mais mettre une note en fonction de l'investissement de l'élève dans son travail. J'ai annoncé les choses comme ça et tout le monde s'est plus ou moins mis au boulot. Seulement, j'ai des filles qui sont larguées depuis la première semaine de 5e et qui ne savent pas différencier un verbe et un nom, déjà en français... J'ai mis une note sur 10 pour ce travail, que j'ai complétée avec une interro de vocabulaire : à la fin de la version, mercredi, j'ai donné 12 mots de vocabulaire à apprendre pour aujourd'hui. J'en ai donné 10 et je suis plus qu'outrée de voir qu'une seule élève a eu 10/10 et que j'ai un zéro, un 2, un 4 et un 5.
Si je dresse un bilan, sur mon groupe de 9 élèves, j'en ai 3 qui sont au niveau, supers et agréables ; un qui a des capacités mais qui joue au débile ; 3 qui sont larguées et dont une seulement fait vraiment des efforts ; une absentéiste ; un qui fait la gueule en permanence, me regarde avec mépris et bougonne sans cesse. Je lui ai d'ailleurs dit, lors de la mise au point que j'ai faite avec eux tout à l'heure, qu'être sans regardée par lui "comme si j'étais (pardonnez-moi l'expression) une grosse merde" était fort désagréable (je l'ai dit sur un ton hyper calme), mais ça ne l'a même pas fait réagir, comme si c'était vraiment ce qu'il pensait.
Je ne sais pas comment faire pour travailler dans ces conditions ? L'interro "cadeau", ça ne marche pas pour les nuls qui restent nuls. J'ai commencé à monter un petit projet (petite mise en scène - sous forme de film - d'épisodes de l'histoire romaine), mais c'est surtout une occasion de ne pas travailler et un des deux groupes fait n'importe quoi. Je suis désespérée, je n'ai plus du tout de me décarcasser pour eux et je ne sais pas quoi faire.
Moi j'ai un conseil, mais c'est pour l'an prochain. Vous laissez tomber le latin... Qu'est-ce que je me sens bien cette année, moi !!

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Derborence le Jeu 18 Oct 2012 - 19:18

J'ai souffert l'an dernier avec mes 27 zaffreux 3es latinistes.
Cette année, j'ai 16 hellénistes et ça roule.
Je m'éclate avec les latinistes de 4e : élèves et programme très sympas.
Les 5es, ça va mais le groupe n'est pas top.

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne."
Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence

Derborence
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Mona Lisa Klaxon le Jeu 18 Oct 2012 - 21:16

@Presse-purée a écrit:Des bonbons? C'est pourtant illégal...

Quand je vous lis, j'ai l'impression d'être sur l'île aux enfants, mes troisièmes sont très sympas (pas tous bosseurs, mais nous travaillons dans une bonne ambiance).

Et si, au lieu de les faire traduire, tu essayais de les faire produire des textes en latin
?
Tu pourrais imaginer, par exemple, de travailler sur un évènement historique, trouver des documents iconographiques (peintures, fresques, monnaies...) et les faire légender en latin par les élèves. Tu retravailles ainsi la langue sans avoir l'air d'y toucher, et surtout la syntaxe a une justification pour eux. ça soutient efficacement le travail que tu as déjà entrepris en langue.

Par ailleurs, ne va pas penser que c'est la méthode dite "à l'ancienne" qui pose problème: j'ai des collègues de LC qui ont une sale ambiance de classe alors qu'ils font de l'animation culturelle uniquement.

Je confirme: mes 3es qui ne sont pas des flèches et peinent éhontément sur les versions (et semblent pour le moins détester l'exercice), se sont découvert une passion pour le thème (par équipes de deux). D'un seul coup, les déclinaisons reprennent leur sens et ça réfléchit latin partout dans la classe.

Mona Lisa Klaxon
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Presse-purée le Jeu 18 Oct 2012 - 21:24

Franchement, pour avoir testé et en avoir beaucoup parlé avec les élèves - de troisième notamment - ils trouvent que le thème est un exercice qui a du sens, parce que, pour eux, ils sont là aussi pour apprendre une langue. Autant les exercices de manipulation morphologique les barbent (mais j'en fais et je leur répète qu'ils sont absolument nécessaires), autant le fait de rédiger, même maladroitement, un texte en latin leur paraît être cohérent avec ce qu'ils attendent d'un cours de latin.

c'est aussi un bon moyen d'utiliser la salle multimédia et de passer pour un prof progressiste ^^


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Jeu 18 Oct 2012 - 22:05

Je fais une correspondance en latin avec deux collègues : effectivement les manipulations sont alors utiles, les déclinaisons prennent sens et l'analyse grammaticales devient une habitude. Mais la salle multimédia, non merci : j'ai essayé l'an passé avec ces élèves en 4ème, ils sont beaucoup trop bruyants, avec un ordi pour 2 ça ne marche pas, il en faudrait un par élève et à 28, non...

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Marc_Aurèle le Mar 13 Nov 2012 - 1:52

Chère Marjolie,

J'ai eu le même problème avec un groupe de 3e une année. Un groupe qui avait eu un prof "super-cool-sympathique-parfait-..." et patati et patata l'année d'avant.
Ils étaient paresseux, et assez méprisants (et pour la plupart assez mauvais).

C'est dur à dire, mais, parfois on a des groupes qu'on n'aurait préféré ne pas avoir.
Mon astuce pour les "tenir" toute l'année : ramasser et noter quasiment tous leurs travaux. Chez les latinistes, généralement ça fonctionne.

Alors, ne te décourage. Investis-toi autant que pour tes autres groupes.

Et puis, zut, ils ont choisi de faire latin, tu n'as pas à culpabiliser de leur proposer des choses difficiles ou prétendument ingrates !

Et pense aux autres groupes, qui te font aimer l'enseignement ! Wink











Marc_Aurèle
Niveau 1


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Mar 13 Nov 2012 - 23:13

Justement dans le sujet, aujourd'hui j'ai un élève, puni pour bavardages, qui m'a expliqué (après le cours : ça a mangé la récré) qu'il s'ennuyait en Latin au point qu'il ne pourrait pas s'arrêter de bavarder, qu'on ne l'autorisait pas à arrêter le Latin, et que donc il bavardait, et qu'il ne pouvait pas faire autrement (L'expression de la fatalité-même). Ces 3èmes me ... grrrrrrr !


Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par nlm76 le Ven 16 Nov 2012 - 17:29

Ah oui, mon petit ?
Eh bien moi, c'est pareil, c'est fatal, je ne peux pas m'arrêter de te coller le mercredi après-midi.

nlm76
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: 3emes, latin : Cours très pénibles

Message par Héliandre le Sam 17 Nov 2012 - 10:29

On a eu un petit rendez-vous avec lui et le Principal, qui lui a spécifié que j'avais sa bénédiction pour l'exclure de cours s'il ne rentrait pas dans le rang, content ou pas. Il a quand même avancé quelques arguments, mais n'a pas moufté longtemps.
Ca fait du bien d'avoir un principal comme ça, ça me change.

Héliandre
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum