Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
V.Marchais
Enchanteur

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par V.Marchais le Mer 10 Jan 2018 - 18:40
Honnêtement, je ne pense pas qu'il y ait eu un problème de graphie. Des problèmes, ce môme en a plein, mais quand il parvient à se mettre au travail, ce qu'il fait est bien, plutôt au-dessus de la moyenne malgré ses difficultés de concentration. En tout cas, aucun problème de transcription des sons. Son orthographe est même plutôt bonne, sa syntaxe aussi. Je le vois mal écrire "vole" pour "fait voler". Mais je préférerais me tromper.
De toute façon, cet incident, je l'avais déjà signalé à la PP, parce que je ne sais pas ce qui est repéré ou non dans la situation de cet enfant, mais pour moi, un enfant de cet âge qui emploie des mots pareils, c'est un signal d'alarme. Et malheureusement, la PP n'avait pas été plus étonnée que ça.
avatar
Nicétas
Niveau 3

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Nicétas le Jeu 11 Jan 2018 - 22:35
Alors c'est assez fou mais j'ai la situation symétrique avec une fille de 4e...
(Désolé Véronique je ne vous aide pas)
Elle n'est pas élevée par ses parents, a vécu des choses atroces que je n'ai pas à connaître, elle est plutôt gentille et douée mais a de gros problèmes de concentration et ses rédactions sont parfois glaçantes... (tout à fait du niveau du vent qui viole les feuilles). Elle aussi, ça se voit qu'elle souffre.
Ce matin elle est restée après le cours, elle ne voulait pas partir et m'a fait une "déclaration d'amour" (qui avait été préparée, ça se voyait).
Et euh, ben... Je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait faire, c'est ma première année en plus !! Je ne m'attendais pas à cela... J'ai réagi à peu près comme Véronique, en disant gentiment que j'étais son professeur, que j'étais là pour l'aider du mieux que je pouvais mais pas pour autre chose, etc... Je comptais en parler demain à l'infirmière ; le PP c'est plus compliqué j'ai l'impression, il a l'air timide, on ne le voit jamais, je ne sais pas trop si je peux le déranger. Quant au CDE il ne m'apprécie guère depuis qu'il sait que je fais des interros orales en début de cours en latin et que je refuse les goûters, donc lui, ne surtout rien lui dire.
Bref, moi aussi, je suis vraiment mal à l'aise (enfin mal tout court)... Et mon âge n'aide sans doute pas à gérer comme il faut, alors si vous avez des avis...
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Oudemia le Jeu 11 Jan 2018 - 23:01
@Nicétas a écrit:Alors c'est assez fou mais j'ai la situation symétrique avec une fille de 4e...
(Désolé Véronique je ne vous aide pas)
Elle n'est pas élevée par ses parents, a vécu des choses atroces que je n'ai pas à connaître, elle est plutôt gentille et douée mais a de gros problèmes de concentration et ses rédactions sont parfois glaçantes... (tout à fait du niveau du vent qui viole les feuilles). Elle aussi, ça se voit qu'elle souffre.
Ce matin elle est restée après le cours, elle ne voulait pas partir et m'a fait une "déclaration d'amour" (qui avait été préparée, ça se voyait).
Et euh, ben... Je n'avais aucune idée de ce qu'il fallait faire, c'est ma première année en plus !! Je ne m'attendais pas à cela... J'ai réagi à peu près comme Véronique, en disant gentiment que j'étais son professeur, que j'étais là pour l'aider du mieux que je pouvais mais pas pour autre chose, etc... Je comptais en parler demain à l'infirmière ; le PP c'est plus compliqué j'ai l'impression, il a l'air timide, on ne le voit jamais, je ne sais pas trop si je peux le déranger. Quant au CDE il ne m'apprécie guère depuis qu'il sait que je fais des interros orales en début de cours en latin et que je refuse les goûters, donc lui, ne surtout rien lui dire.
Bref, moi aussi, je suis vraiment mal à l'aise (enfin mal tout court)... Et mon âge n'aide sans doute pas à gérer comme il faut, alors si vous avez des avis...
Ahurissant ! (mais en quoi la pratique pédagogique le regarde-t-elle ?)
Cependant il vaudrait mieux le mettre au courant, ne serait-ce que pour être couvert au cas où ça dégénèrerait (à moins que l'infirmière ne s'en charge) ; en tout cas, il ne faut absolument pas cacher cela.
avatar
Nicétas
Niveau 3

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Nicétas le Jeu 11 Jan 2018 - 23:10
D'accord, merci Oudemia pour le conseil. Le problème, c'est que je pense qu'il utilisera cela pour me décrédibiliser ou pire...
Si si, j'ai eu droit à un sermon sur le latin ludique et sur le fait qu'à 22 ans je ne connaissais rien à la pédagogie et que j'étais un "normalien élitiste" !
J'accepte les remises en question, évidemment, je passe mon temps à le faire, mais pour autant, je n'accepte pas cette attitude et je lui ai dit, donc voilà...
J'estime que tant que cela se passe bien avec mes élèves, qu'ils suivent globalement, qu'ils progressent, je peux avoir la conscience tranquille...
avatar
Oudemia
Empereur

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Oudemia le Ven 12 Jan 2018 - 0:38
Nicétas, l'affaire avec cette élève c'est une chose, mais pour le reste, si tu n'es plus stagiaire tu peux permettre de n'avoir qu'une devise "bien faire et laisser dire" (et je reste polie).
avatar
Rendash
Esprit sacré

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Rendash le Ven 12 Jan 2018 - 8:37
Laisser dire le mérinos, en somme professeur

_________________



"Ce serait un bien bel homme s’il n’était pas laid ; il est grand, bâti en Hercule, mais a un teint africain ; des yeux vifs, pleins d’esprit à la vérité, mais qui annoncent toujours la susceptibilité, l’inquiétude ou la rancune, lui donnent un peu l’air féroce, plus facile à être mis en colère qu’en gaieté. Il rit peu, mais il fait rire. [...] Il est sensible et reconnaissant ; mais pour peu qu’on lui déplaise, il est méchant, hargneux et détestable."
avatar
V.Marchais
Enchanteur

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par V.Marchais le Ven 12 Jan 2018 - 9:47
Nicétas, j'ai vu la PP hier, elle prend le relais pour reprendre ça aussi délicatement que possible avec le gamin. S'il ne se passe rien de plus, ça n'ira pas plus loin, mais au moins, avec un tiers dans l'affaire, on se couvre un peu en cas de suites. Ce peut effectivement être l'infirmière si tu penses qu'elle sera plus à même de trouver les bons mots. En plus, si c'est une élève à problème, elle doit la connaître.
Bon courage.

_________________
visitez le site http://www.reformeducollege.fr/
avatar
Paul Dedalus
Fidèle du forum

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Paul Dedalus le Ven 12 Jan 2018 - 11:35
J'ai connu une personne confrontée à cette situation et qui n'a pas réagi assez vite et les choses se sont envenimées (l'élève est devenu plus entreprenant, a écrit une lettre à sa prof et a commencé à faire du chantage amoureux) donc je pense en effet qu'il ne faut pas garder cela pour soi mais en faire part au CPE ou autre dès que la situation semble dépasser le stade de la simple taquinerie. Ce qui est manifestement le cas.

_________________
«Primus ego in patriam mecum, modo uita supersit. »

Virgile  Georgiques.
avatar
Nicétas
Niveau 3

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Nicétas le Ven 12 Jan 2018 - 13:20
Merci à tous pour vos réponses,
je suis allé exprès voir l'infirmière ce matin (qui a été adorable).
Elle trouve aussi que le dire en face au CDE n'est pas forcément la meilleure idée (elle non plus n'a pas d'excellents rapports avec lui... en fait, peu de monde a de bons rapports avec lui je crois). Elle me conseille plutôt de rédiger un mail très factuel adressé au PP et au CDE (et aussi au CPE). Je pense que je vais faire cela cet am.

Oudemia : en fait je ne suis pas titulaire, j'ai accepté un remplacement avec peu d'heures pour me faire une idée du métier avant de passer l'agrégation (j'avais peur d'être bloqué dans quelque chose qui ne me convienne pas. En même temps, avec l'engagement décennal...). Heureusement ça me plait, les réflexions du CDE et cette histoire mises à part.
avatar
sansara
Modérateur

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par sansara le Ven 12 Jan 2018 - 13:24
@Nicétas a écrit:D'accord, merci Oudemia pour le conseil. Le problème, c'est que je pense qu'il utilisera cela pour me décrédibiliser ou pire...
Si si, j'ai eu droit à un sermon sur le latin ludique et sur le fait qu'à 22 ans je ne connaissais rien à la pédagogie et que j'étais un "normalien élitiste" !
J'accepte les remises en question, évidemment, je passe mon temps à le faire, mais pour autant, je n'accepte pas cette attitude et je lui ai dit, donc voilà...
J'estime que tant que cela se passe bien avec mes élèves, qu'ils suivent globalement, qu'ils progressent, je peux avoir la conscience tranquille...

Rien à voir avec le topic, pardon, mais je réagis à ce que j'ai mis en gras : j'ai eu mot pour mot le même discours pendant mon année de stage en collège, à cause d'un groupe de latinistes insupportables et au niveau déplorable. Rolling Eyes
avatar
Nicétas
Niveau 3

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Nicétas le Ven 12 Jan 2018 - 13:34
Sérieusement ???? La différence c'est que les miens sont gentils, motivés et semblent m'apprécier, ainsi j'en profite pour leur faire travailler beaucoup beaucoup la langue ! Ça devait donc être horrible pour toi. Moi il n'y a que le CDE qui pose problème, j'ai de la chance Wink
avatar
Stered
Doyen

Re: Comment gérer un élève amoureux ?

par Stered le Ven 12 Jan 2018 - 16:52
Quand ça arrive à un collègue, notre CDE (qui a des rapports normaux avec nous, sans que ça soit forcément cordial) nous demande de faire un rapport pour nous couvrir.
Et évidemment, d'en informer en sus assistante sociale et infirmière.
Après, selon les cas, il y a discussion et/ou recadrage par un adulte (est-ce de la provocation, l'élève est-il fragile ou non, peut-il aller plus loin, etc).

_________________
"Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent." Maïakovski
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum