Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Jiddu Krishnamurti le Lun 15 Oct 2012 - 19:52

Je vais peut-être en choquer certains mais j'ai souvent entendu ce genre de discours de la part des agents, dans l'ensemble des établissements où je suis passé, avec des relents (inconscients surement) de lutte des classes.
C'était particulièrement difficile à vivre, personnellement, car je viens justement d'une famille de "catégorie C".

Jiddu Krishnamurti
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par JPhMM le Lun 15 Oct 2012 - 19:59

@Provence a écrit:
@Marcassin a écrit:Bon, bah voilà, on est habillés pour l'hiver.

Une chose vraie : le peu de respect marqué à l'égard des agents. Je fais partie des rares professeurs de mon établissement à dire systématiquement bonjour, à discuter quand j'ai le temps et à remercier les agents.

Ce n'est pas le cas dans mon établissement, mais je l'ai déjà observé ailleurs.

Est-ce propre aux profs? Je ne crois pas.
Non, en effet.

Et d'ailleurs à l'inverse, il ne faudrait pas poser que les profs seraient des parangons de vertu — ce qui relativise toute idée d'enseignement d'une morale, au passage. Ils ne sont ni pires ni meilleurs que les autres.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par alberto79 le Lun 15 Oct 2012 - 20:04

Brindacier a écrit:Allez, je vais me faire mal voir, mais je suis tout à fait d'accord avec l'article.
Je suis prof depuis longtemps et j'ai bien souvent remarqué la condescendance de certains professeurs (trop nombreux car c'est eux qu'on remarque) vis à vis du personnel d'entretien. C'est vrai que certains professeurs (trop) ne disent pas bonjour, ne regardent même pas ces collègues-là. D'ailleurs ils ne les considèrent pas comme des collègues....
Alors je comprends que vous soyez fâchés de lire cet article, parce que, bien sûr, vous, vous n'êtes pas comme ça, mais si l'article pouvait faire réfléchir les indifférents, les prétentieux ou les distraits, ce serait une bonne chose car, je le répète, ce sont aussi nos collègues.

Non, ils ne le sont pas. Cela ne change rien au respect que j´ai pour ces personnels mais sensu stricto, ils ne sont pas les collègues des enseignants.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par JPhMM le Lun 15 Oct 2012 - 20:08

Brindacier a écrit:Allez, je vais me faire mal voir, mais je suis tout à fait d'accord avec l'article.
Je suis prof depuis longtemps et j'ai bien souvent remarqué la condescendance de certains professeurs (trop nombreux car c'est eux qu'on remarque) vis à vis du personnel d'entretien. C'est vrai que certains professeurs (trop) ne disent pas bonjour, ne regardent même pas ces collègues-là. D'ailleurs ils ne les considèrent pas comme des collègues....
Alors je comprends que vous soyez fâchés de lire cet article, parce que, bien sûr, vous, vous n'êtes pas comme ça, mais si l'article pouvait faire réfléchir les indifférents, les prétentieux ou les distraits, ce serait une bonne chose car, je le répète, ce sont aussi nos collègues.
Exact.
Même quand ils arrivent pour la première fois dans un forum.

Rolling Eyes

Laughing

Wink

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Collier de Barbe le Lun 15 Oct 2012 - 20:15

D'un autre côté, qui parmi nous s'est beaucoup préoccupé (en 2004?) du transfert des IATOS aux régions? Qui se préoccupe vraiment de leur conditions de travail (par exemple quand ils doivent venir bosser le samedi matin quand on organise des devoirs ou pendant les périodes d'école ouverte)? Qui a déjà vu des élèves punis pour avoir été impolis avec le personnel technique ? (Et pourtant ça arrive assez souvent)?
Bref, je comprend les sentiments exprimés dans cet article...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Sikelia le Lun 15 Oct 2012 - 20:18

@Marcassin a écrit:Bon, bah voilà, on est habillés pour l'hiver.

Une chose vraie : le peu de respect marqué à l'égard des agents. Je fais partie des rares professeurs de mon établissement à dire systématiquement bonjour, à discuter quand j'ai le temps et à remercier les agents.

Je débuterai dans l'enseignement l'an prochain, mais je peux dire que j'ai remarqué trop souvent cette attitude désagréable, à mi-chemin entre l'indifférence et le mépris, dans d'autres milieux, comme à la BnF ou au CNRS, lors des vacations que j'ai effectuées il y a quelques années.
Je n'arrive pas à comprendre d'où cela vient, mais c'est quelque chose qui me choque... Comment peut-on enseigner le respect si l'on ne respecte pas les autres ? No
J'espère en tout cas que les profs décrits par l'auteur de l'article et par Marcassin soient minoritaires.

_________________
sunny Sikelia

Sikelia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par InvitéYo le Lun 15 Oct 2012 - 20:21

@Sikelia a écrit:
@Marcassin a écrit:Bon, bah voilà, on est habillés pour l'hiver.

Une chose vraie : le peu de respect marqué à l'égard des agents. Je fais partie des rares professeurs de mon établissement à dire systématiquement bonjour, à discuter quand j'ai le temps et à remercier les agents.

Je débuterai dans l'enseignement l'an prochain, mais je peux dire que j'ai remarqué trop souvent cette attitude désagréable, à mi-chemin entre l'indifférence et le mépris, dans d'autres milieux, comme à la BnF ou au CNRS, lors des vacations que j'ai effectuées il y a quelques années.
Je n'arrive pas à comprendre d'où cela vient, mais c'est quelque chose qui me choque... Comment peut-on enseigner le respect si l'on ne respecte pas les autres ? No
J'espère en tout cas que les profs décrits par l'auteur de l'article et par Marcassin soient minoritaires.

il n'y a pas besoin d'être agent pour subir l'indifférence et le mépris de certains individus ; être leur collègue suffit, parfois!

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Presse-purée le Lun 15 Oct 2012 - 20:28

@Collier de Barbe a écrit:D'un autre côté, qui parmi nous s'est beaucoup préoccupé (en 2004?) du transfert des IATOS aux régions? Qui se préoccupe vraiment de leur conditions de travail (par exemple quand ils doivent venir bosser le samedi matin quand on organise des devoirs ou pendant les périodes d'école ouverte)? Qui a déjà vu des élèves punis pour avoir été impolis avec le personnel technique ? (Et pourtant ça arrive assez souvent)?
Bref, je comprend les sentiments exprimés dans cet article...

Divide ut imperes


_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par InvitéO le Lun 15 Oct 2012 - 20:29

Eh?

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Reine Margot le Lun 15 Oct 2012 - 20:29

diviser pour mieux régner.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par InvitéO le Lun 15 Oct 2012 - 20:30

Thx idee

_________________
Il n'est pas de vent favorable pour qui ne connait pas son port.
Faut qu'ça s'sache! professeur[center]

InvitéO
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Sugnet le Mar 16 Oct 2012 - 1:08

@alberto79 a écrit:Non, ils ne le sont pas. Cela ne change rien au respect que j´ai pour ces personnels mais sensu stricto, ils ne sont pas les collègues des enseignants.
Ben ça dépend du dictionnaire, en fait Very Happy


Blague à part ben si moi j'avais fait grève pour le personnel "ATOS*", pis mes collègues de l'entretien ont fait certaines grèves pour soutenir l'école, pis heureusement, on était 10, dont 6 profs, 4 personnes de l'entretien...
Ils sont vachement sympas chez nous...Et c'est vrai qu'il y a des profs qui ne leur disent jamais bonjour, mais ils ne se veent pas car ce sont les mêmes profs qui ne parlent pas aux collègues qui ne font que quelques heurs, ou les PLC, par exemple. Ce sont de grands timides, faut pas leur en vouloir... Rolling Eyes
Ce genre d'articles est inutile, et je pense qu'on peut faire le même ailleurs. J'ai fait les ménages quand j'étais étudiante, dans le privé, et les personnes les plus cools et polies n'étaient pas celles qu'on croit.
Tant qu'à généraliser c'est partout pareil, ce vont être les mêmes qui vont pas dire bonjour à la caissière ou continuer à téléphoner comme si elle n'était pas là. C'est un problème de statut dans la société

_________________
" Le silence est comme une note suspendue qui permet de mieux entendre celle qui précède et celle qui suit. Ecole du respect, il prépare la qualité de notre présence à l'autre et la qualité de la rencontre..." Michel Hubault

Sugnet
Niveau 9


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Condorcet le Mar 16 Oct 2012 - 1:56

@Presse-purée a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:D'un autre côté, qui parmi nous s'est beaucoup préoccupé (en 2004?) du transfert des IATOS aux régions? Qui se préoccupe vraiment de leur conditions de travail (par exemple quand ils doivent venir bosser le samedi matin quand on organise des devoirs ou pendant les périodes d'école ouverte)? Qui a déjà vu des élèves punis pour avoir été impolis avec le personnel technique ? (Et pourtant ça arrive assez souvent)?
Bref, je comprend les sentiments exprimés dans cet article...

Divide ut imperes


A l'époque, le transfert de personnels aux régions a été médiatisé (à juste titre) : il a constitué le prélude à la profonde dégradation du statut des autres fonctionnaires d'Etat.

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Roumégueur Ier le Mar 16 Oct 2012 - 8:46

Même malaise que certains d'entre vous en lisant cet article : oui, je reconnais là les agissements de quelques collègues, très minoritaires que j'ai pu croiser dans ma carrière (ces petits nombrilistes qui croient être les meilleurs des meilleurs et que le monde autour d'eux n'existe pas tant que ça). On peut comprendre l'irritation de cet agent qui semble en croiser plus que de raison... Chez nous c'est l'inverse, on se connaît tous, on échange, on est courtois, c'est le chef des agents qui a eu le culot de leur demander de ne pas communiquer avec nous, lui il n'aime pas quand les gens sont courtois et attentionnés les uns envers les autres. Donc des cons, on en trouve partout. Je regrette juste le travail du journaliste de rue89 qui fait de l'exaspération d'un agent une règle générale, il aurait pu se bouger le c*l et aller voir si c'était pareil dans tous les établissements autour de lui, mais là, c'est un peu trop demander à certains journalistes...

Roumégueur Ier
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Lalirette le Mar 16 Oct 2012 - 9:04

Je vais me faire l'avocat du Diable, mais sincèrement, il m'arrive d'oublier de dire bonjour aux agents d'entretien, comme il m'arrive d'oublier de saluer mes collègues également, quand j'ai quelque chose en tête, une urgence, un soin, un coup de fil à donner, un vomis à faire nettoyer ou à nettoyer toute seule, une photocop à faire alors que ma classe est seule et que je dois traiter le problème en 20 secondes chrono.
Il m'arrive d'oublier ma tasse dans l'évier quand je suis de service de récré...

Je m'excuse donc auprès des agents qui me liraient, mais je dirais aussi : chacun son taf - et le respect vaut dans les 2 sens. On est tous là pour faire tourner la boutique, avec chacun son rôle.
Combien de fois, quand je corrige mes cahiers le soir, assise (quelle horreur !), j'entends les plaintes des femmes de ménage, qui râlent parce qu'une pièce où l'on vient de passer une journée à 25 n'est pas nickelle, après 6 heures passées, moi aussi, debout, penchée... et que je suis obligée de m'expatrier poliment de ma classe, après avoir lancé un vague "Oui, c'est pas facile, hein. C'est que ça salit ces petites bêtes-là..." entre deux cahiers, pour pouvoir bosser, parce que j'ai envie de partir avant 19 heures, et que j'ai pas encore eue ma pause syndicale de 3 quarts d'heure à boire le thé...


Dernière édition par Lalirette le Mar 16 Oct 2012 - 12:07, édité 1 fois

Lalirette
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Il n’y a pas que les profs qui souffrent dans l’Education nationale... il y a aussi les gens aigris.

Message par Albator le Mar 16 Oct 2012 - 11:42

Et les agents introuvables quand on a besoin d'eux ou qui n'hésitent pas à rabrouer les enseignants quand on leur demande le moindre service ça existe aussi !!!!
Tiens si vous voulez du vécu. En début d'année, je travaillais avec les coordo de mon établissement et je devais envoyer les demandes de taxe d'apprentissage aux entreprises. Je reste une partie de l'am après mon horaire normal pour faire les enveloppes ; je les mets dans la sacoche du courrier : pour mon malheur j'ai eu l'outrecuidance d'y mettre le maximum d'enveloppes et de poser les envois en trop sur la sacoche. Remarque de l'agent : on n'est pas des esclaves !!! Je vais en parler au cde.
Je précise que le poids total n'avait rien d'excessif et que la poste doit se situer à 150 m maxi de l'établissement.

Albator
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum