Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

L'ekphrasis

par MrBrightside le Mar 16 Oct - 13:36
Une question me taraude alors que je prépare mon commentaire de texte pour mon cours de littérature de ce soir.

Dans Villette, la narratrice autodiégétique de Charlotte Brontë décrit de manière très subjective le jeu d'une comédienne au théâtre. Comme je ne veux pas plaquer de FDS (figure de style) à tout va, je me demande si:

1) On peut parler d'ekphrasis quand la description de l'oeuvre d'art est très manifestement subjective?
2) On peut considérer le jeu de l'acteur comme une oeuvre d'art? (sinon, point d'ekphrasis)

Bon, j'avoue que ça ne concerne pas le texte dont je parle, puisque la description en elle-même, en plus d'être objective n'est pas détaillée, mais de manière générale j'aime bien me poser des questions donc j'en profite: D

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par Celeborn le Mar 16 Oct - 14:09
Ça me paraît compliqué de parler d'ekphrasis dans ce cas, tout de même. Pas du fait de la subjectivité, mais du fait qu'on ne parle pas vraiment d'une oeuvre d'art.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par MrBrightside le Mar 16 Oct - 14:13
Oui, là ce n'est vraiment pas la cas... et en plus comme c'est du théâtre représenté dans un roman, je ne sais même pas si je peux parler de mise-en-abyme

Mais de manière générale, tu confirme donc que la subjectivité de la description n'empêche pas l'ekphrasis?

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par Celeborn le Mar 16 Oct - 15:02
@MrBrightside a écrit:
Mais de manière générale, tu confirme donc que la subjectivité de la description n'empêche pas l'ekphrasis?

J'imagine tout à fait qu'on puisse décrire un tableau ou une statue en le louant ou le dépréciant et que cela demeure une ekphrasis.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: L'ekphrasis

par User5899 le Mar 16 Oct - 15:16
Même analyse que Celeborn. Ceci dit, j'hésite sur le jeu d'un acteur comme une oeuvre d'art, en songeant au danseur qui est au service d'une chorégraphie comme l'acteur l'est au service d'une pièce. Franchement, je ne sais pas trancher.
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par Celeborn le Mar 16 Oct - 15:24
Spontanément et sans forcément pouvoir le justifier aisément, je trouve un + fort "en soi" artistique à la danse qu'au jeu d'acteur, qui me semble davantage "au service de" que la danse ne le serait au service d'une chorégraphie.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: L'ekphrasis

par User5899 le Mar 16 Oct - 15:46
@Celeborn a écrit:Spontanément et sans forcément pouvoir le justifier aisément, je trouve un + fort "en soi" artistique à la danse qu'au jeu d'acteur, qui me semble davantage "au service de" que la danse ne le serait au service d'une chorégraphie.
Oui, je suis d'accord. Sans doute est-ce la seule justification qu'on parviendra à formuler.
avatar
varia
Habitué du forum

Re: L'ekphrasis

par varia le Mar 16 Oct - 18:32
Selon moi tu pourrais parler de mise en abyme (sans traits d'union Very Happy ), le fait qu'il s'agisse d'un côté de théâtre et de l'autre de roman ne me semble pas gênant.
En revanche, il faudrait que tu te demandes si cette représentation théâtrale fait écho à l'action et aux personnages du roman - mais ce genre de scène est rarement là par hasard.
Bref si c'est le cas c'est vraiment une mise en abyme, plus qu'une ekphrasis !
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par MrBrightside le Mar 16 Oct - 20:08
@varia a écrit:Selon moi tu pourrais parler de mise en abyme (sans traits d'union Very Happy ), le fait qu'il s'agisse d'un côté de théâtre et de l'autre de roman ne me semble pas gênant.
En revanche, il faudrait que tu te demandes si cette représentation théâtrale fait écho à l'action et aux personnages du roman - mais ce genre de scène est rarement là par hasard.

Je n'ai pas parlé de mise en abyme finalement. Mais j'ai bien montré comment la représentation ou plutôt la perception de l'actrice faisait écho à la confusion sentimentale de la narratrice Smile
J'ai pas osé leur infliger mon parallèle avec l'enfer de Dante, pour des 1ère années ça aurait été de trop Very Happy

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
varia
Habitué du forum

Re: L'ekphrasis

par varia le Mar 16 Oct - 20:11
Ah alors mon avis est arrivé trop tard apparemment ! Laughing
Tant pis, je suis sûre que ce que tu as fait était très bien !
avatar
Ergo
Enchanteur

Re: L'ekphrasis

par Ergo le Mar 16 Oct - 22:09
(HS mais juste, merci, MrB. Relire ce mot, ce soir, m'a fait du bien. I love you)

_________________
No matter. Try again. Fail again. Fail better. ---Samuel Beckett
Stay afraid, but do it anyway. What's important is the action. You don't have to wait to be confident. Just do it and eventually the confidence will follow. ---Carrie Fisher
avatar
MrBrightside
Esprit sacré

Re: L'ekphrasis

par MrBrightside le Mar 16 Oct - 22:19
@varia a écrit:Ah alors mon avis est arrivé trop tard apparemment ! Laughing
Tant pis, je suis sûre que ce que tu as fait était très bien !
Nul doute qu'il me sera de nouveau utile dans le futur Smile

@Ergo a écrit:(HS mais juste, merci, MrB. Relire ce mot, ce soir, m'a fait du bien. I love you)
Pas de quoi, je sais que parfois on frise l'asphyxie intellectuelle dans notre belle matière utilitarisée et dévalorisée par des exigences au rabais et des politiques de divertissement d'élèves plus que d'apprentissage de la langue et de la civi Smile

_________________
Narwhals!|Die Potato! Blog des trucs que je lis
 Glitter and be gay.
avatar
aposiopèse
Expert

Re: L'ekphrasis

par aposiopèse le Mar 16 Oct - 23:07
1) On peut parler d'ekphrasis quand la description de l'oeuvre d'art est très manifestement subjective?
je pense que oui, d'ailleurs tout l'intérêt d'une ekphrasis ne réside-t-il pas dans la distorsion/l'interprétation subjective que le personnage fait subir à l’œuvre d'art ? (je me rappelle avoir découvert l'ekphrasis en prépa avec la description de la Salomé de Moreau chez Huysmans)

par contre, je pense que le terme est réservé aux tableaux/gravures/sculptures, mais je me trompe peut-être...
Contenu sponsorisé

Re: L'ekphrasis

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum