Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
titecacahouette
Niveau 7

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par titecacahouette le Mer 17 Oct 2012 - 19:38
@karli a écrit:
@Provence a écrit:
@karli a écrit:D'après mon premier bilan, il faut que je soigne mon langage. Notamment, je dois arrêter de dire "tu me gonfles"... ce que je trouvais plutôt très en-dessous de ce que j'ai envie de dire. Bref, je dois constituer un stock d'expressions équivalentes mais en langage soutenu. Vous dites quoi, vous ?

C'est vrai que c'est familier. Dans quelles circonstances dis-tu cela?

Pendant la surveillance des récréactions, c'est presque une fois par jour. En classe, c'est quand ils se tapent dessus, interrompent le cours pour dire : "Maîtresse, y a Manon qui fait rien qu'à dire que je suis amoureux d'Agathe", "Simon, il me dit des gros mots", etc.

Quand ils se tapent dessus il ne respectent pas les règles, mais dans les autres situations que tu décris, c'est différent, c'est vraiment que tu ne supportes plus leur comportement de bébés. Ils faut qu'ils grandissent, oui, mais tu es là pour leur apprendre à gérer ces situations eux-même. S'ils te demandent d'intervenir, c'est qu'ils ne savent pas faire autrement que de rapporter... Trouve un moyen pour qu'ils apprennent à s'auto-gérer... un peu au moins... et tu leur donne un conseil pour qu'ils règlent eux-même le soucis. (Genre, pourquoi tu écoutes ce qu'il dit? )
User5899
Dieu de l'Olympe

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par User5899 le Mer 17 Oct 2012 - 20:00
@Dinaaa a écrit:
@karli a écrit:
@Kak a écrit:Je n'apprécierais pas que ma fille, de l'âge de tes élèves, entende 'tu me gonfles" de la part d'un adulte dans sa classe!

Je suis sûre que ta fille est très bien élevée et ne mérite pas ce genre de propos. Personnellement, je le dis encore plus souvent à mes filles qu'à mes élèves. Mais, les chiens ne font pas les chats et mes filles sont aussi vulgaires que moi. C'est pourquoi je ne m'offusque pas quand elles entendent ce genre de propos à l'école.

Je sens comme un soupçon d'ironie dans cette réponse...

Sérieusement, tu ne vois pas ce qu'on peut dire à un enfant pénible à part "tu me gonfles" ?
"Vous me les broutez menu" ? Very Happy
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Rikki le Mer 17 Oct 2012 - 20:08
@karli a écrit:Sinon, il faudrait savoir quel est votre public. Cripure.

Mon public a 7 ans et il est gonflant mais pas méchant.

Sur un public de 7 ans, l'informer de ce que sa manière d'être te gonfle, te fatigue ou autre n'a aucun effet. Si tu veux être obéie, il faut que tu donnes des ordres clairs. "Tais-toi", "Arrête de remuer", "Range ton matériel et ferme cette trousse", par exemple.

(cela dit, il m'arrive régulièrement de dire "Tu me fatigues", mais c'est un constat sans grand intérêt ni effet)

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Lalirette
Niveau 5

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Lalirette le Mer 17 Oct 2012 - 21:15
" 'tain tu faich' ! "
avatar
Docteur OX
Grand sage

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Docteur OX le Mer 17 Oct 2012 - 21:16
Bon, moi je reviens toujours aux classiques pour faire taire l'insolent !

avatar
Duplay
Expert

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Duplay le Mer 17 Oct 2012 - 22:13
@karli a écrit:
@Provence a écrit:
C'est vrai que c'est familier. Dans quelles circonstances dis-tu cela?

Pendant la surveillance des récréactions, c'est presque une fois par jour. En classe, c'est quand ils se tapent dessus, interrompent le cours pour dire : "Maîtresse, y a Manon qui fait rien qu'à dire que je suis amoureux d'Agathe", "Simon, il me dit des gros mots", etc.

Mais ils n'ont pas à se taper dessus en classe ! :shock:

Plutôt que de chercher des synonymes élégants à "tu me gonfles", il me semble plus efficace de tout bêtement mettre les élèves au travail. Il y a suffisamment à faire, sur une journée, avec tous les apprentissages à mettre en place dans les différentes disciplines : maths, lecture, écriture, DDM, EPS, éducation artistique... pour ne pas perdre son temps en balivernes. Wink
avatar
karli
Niveau 2

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par karli le Jeu 18 Oct 2012 - 7:48
@roxanne a écrit:
@Kak a écrit:Je n'apprécierais pas que ma fille, de l'âge de tes élèves, entende 'tu me gonfles" de la part d'un adulte dans sa classe!
Très honnêtement , moi non plus.Attention, on ne pârle pas d'une phrase ou expression échappée exceptionnellement dans l'agacement, mais d'une répétition comme cela semble être le cas.Et pour continuer dans l'honnêteté intellectuelle (ce que tu es venu(e) chercher ici, je te trouve bien ..candide de ne pas comprendre ce qui peut poser problème et ne pas savoir quoi dire à la place.Désolée, mais ça m'échappe un peu.

De l'honnêteté intellectuelle... non, ce n'est pas ce que j'étais venue chercher, pas sur Internet, par sur un forum communautaire. Au départ, le titre était "en langage soutenu", je m'intéressais réellement à ce que vous pouviez dire quand vous êtes énervés, et je me disais que certains d'entre vous arrivaient peut-être à être drôles dans ces moments-là. Certains le sont effectivement, merci JPhMM. Je pensais aussi que ce titre permettait de perdre rapidement le fil et de partir vers quelques bons délires... C'est aussi pour ça que ma question était "Que faites-vous ?" et non "Que devrais-je faire ?"
Alors, puisque tout cela a été pris très au sérieux, je pense qu'il faut que je réponde sérieusement. Pour commencer, je vais commencer par présenter mes excuses à Provence pour l'avoir provoquée (non, je ne dis pas ça quotidiennement, ça m'a échappé) et à Kak pour l'avoir agressée (c'est juste que chez moi, les premiers "***" et "ta gueule" ont été acquis à la crèche, alors je ne suis vraiment pas à un "tu me gonfles" près).
Je ne remettais pas non plus en cause la remarque qui m'a été faite et, apparemment, en classe comme sur néoprofs, il faut que j'apprenne à ne pas m'emporter. Je m'étonne néanmoins que ça vous fasse à ce point réagir, même si je suis consciente que je n'ai rien arrangé avec mes provocations. Mais bon, il se trouve qu'hier soir, avec quelques amis (non-profs), on s'est amusé à dressé la liste de toutes les insultes nous et nos enfants avons essuyées de la part des profs, et cette liste était bien longue. Mon "tu me gonfles" leur paraissait bien anecdotique.

_________________
Institutrices : Doivent toujours être fort laides. Toujours d'une excellente famille qui "a eu des malheurs". Portent toutes des lunettes bleues. Danger dans les maisons. Corrompent le mari. (Dictionnaire des idées reçues).
avatar
Osmie
Sage

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Osmie le Jeu 18 Oct 2012 - 7:51
@karli a écrit:
@roxanne a écrit:
@Kak a écrit:Je n'apprécierais pas que ma fille, de l'âge de tes élèves, entende 'tu me gonfles" de la part d'un adulte dans sa classe!
Très honnêtement , moi non plus.Attention, on ne pârle pas d'une phrase ou expression échappée exceptionnellement dans l'agacement, mais d'une répétition comme cela semble être le cas.Et pour continuer dans l'honnêteté intellectuelle (ce que tu es venu(e) chercher ici, je te trouve bien ..candide de ne pas comprendre ce qui peut poser problème et ne pas savoir quoi dire à la place.Désolée, mais ça m'échappe un peu.

De l'honnêteté intellectuelle... non, ce n'est pas ce que j'étais venue chercher, pas sur Internet, par sur un forum communautaire. Au départ, le titre était "en langage soutenu", je m'intéressais réellement à ce que vous pouviez dire quand vous êtes énervés, et je me disais que certains d'entre vous arrivaient peut-être à être drôles dans ces moments-là. Certains le sont effectivement, merci JPhMM. Je pensais aussi que ce titre permettait de perdre rapidement le fil et de partir vers quelques bons délires... C'est aussi pour ça que ma question était "Que faites-vous ?" et non "Que devrais-je faire ?"
Alors, puisque tout cela a été pris très au sérieux, je pense qu'il faut que je réponde sérieusement. Pour commencer, je vais commencer par présenter mes excuses à Provence pour l'avoir provoquée (non, je ne dis pas ça quotidiennement, ça m'a échappé) et à Kak pour l'avoir agressée (c'est juste que chez moi, les premiers "***" et "ta gueule" ont été acquis à la crèche, alors je ne suis vraiment pas à un "tu me gonfles" près).
Je ne remettais pas non plus en cause la remarque qui m'a été faite et, apparemment, en classe comme sur néoprofs, il faut que j'apprenne à ne pas m'emporter. Je m'étonne néanmoins que ça vous fasse à ce point réagir, même si je suis consciente que je n'ai rien arrangé avec mes provocations. Mais bon, il se trouve qu'hier soir, avec quelques amis (non-profs), on s'est amusé à dressé la liste de toutes les insultes nous et nos enfants avons essuyées de la part des profs, et cette liste était bien longue. Mon "tu me gonfles" leur paraissait bien anecdotique.

Allez, je propose "baver sur les roustons" ! Bonne journée à tous. Very Happy
avatar
JEMS
Modérateur

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par JEMS le Jeu 18 Oct 2012 - 11:22
Cripure a écrit:
@Dinaaa a écrit:
@karli a écrit:
@Kak a écrit:Je n'apprécierais pas que ma fille, de l'âge de tes élèves, entende 'tu me gonfles" de la part d'un adulte dans sa classe!

Je suis sûre que ta fille est très bien élevée et ne mérite pas ce genre de propos. Personnellement, je le dis encore plus souvent à mes filles qu'à mes élèves. Mais, les chiens ne font pas les chats et mes filles sont aussi vulgaires que moi. C'est pourquoi je ne m'offusque pas quand elles entendent ce genre de propos à l'école.

Je sens comme un soupçon d'ironie dans cette réponse...

Sérieusement, tu ne vois pas ce qu'on peut dire à un enfant pénible à part "tu me gonfles" ?
"Vous me les broutez menu" ? Very Happy

yesyes yesyes yesyes
avatar
caribouc
Empereur

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par caribouc le Jeu 18 Oct 2012 - 12:45
Oh, j'ai été très très grossière ce matin, je le confesse Embarassed mais je l'assume, c'était un choix totalement délibéré Twisted Evil

Classe de secondes gentils mais faignants comme pas possible. Plusieurs n'avaient pas faits les exos (comme d'habitude pale ), donc très calmement et avec un grand sourire, je leur ai dit : "Bon, il va vraiment falloir que vous vous mettiez au boulot. Au choix, je vous le dis avec une expression en français courant : "arrachez-vous le poil que vous avez dans la main" ou bien
parce que c'est vraiment vulgaire:

en expression grossière suisse : "sortez-vous les doigts du Q."
Rire dans la classe car ils connaissent et sont habitués à cette expression plus que courante ici Rolling Eyes

Ceci dit, je ne le referai pas souvent, je sais (à peu près) me tenir Very Happy

_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 12:55
@doublecasquette a écrit:
@karli a écrit:
@Provence a écrit:
@karli a écrit:D'après mon premier bilan, il faut que je soigne mon langage. Notamment, je dois arrêter de dire "tu me gonfles"... ce que je trouvais plutôt très en-dessous de ce que j'ai envie de dire. Bref, je dois constituer un stock d'expressions équivalentes mais en langage soutenu. Vous dites quoi, vous ?

C'est vrai que c'est familier. Dans quelles circonstances dis-tu cela?

Pendant la surveillance des récréactions, c'est presque une fois par jour. En classe, c'est quand ils se tapent dessus, interrompent le cours pour dire : "Maîtresse, y a Manon qui fait rien qu'à dire que je suis amoureux d'Agathe", "Simon, il me dit des gros mots", etc.

Théoriquement, on ne devrait jamais dire à un élève "Tu me gonfles, m'énerves, m'ennuies, me fatigues, etc." mais "Ton comportement actuel, ce que tu es en train de faire, le jeu auquel tu joues n'est pas compatible avec la cour de l'école, la classe, le couloir, la cantine, etc.".
Ce n'est pas l'enfant en lui-même qui nous ennuie mais ce qu'il fait au moment où il le fait qui est dérangeant, dangereux, énervant pour ses camarades, etc.



Dolto, sors de ce corps !



DC véto



A tout autre lecteur que DC instit, je signale que j'apprécie énormément les travaux et propos de Dolto, donc qu'il n'y a pas insulte.

C'est juste que je trouve que ma grande sœur a beaucoup de points communs positifs avec Françoise Dolto.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 13:07
Pour le reste, "même pas j'y crois", à ce sujet. C'est totalement invraisemblable qu'un PE puisse employer un tel langage et avoir une telle attitude "éducative" de façon systématique. Par accident, dans un moment de grande fatigue et d'exaspération, ça peut arriver, puis le PE s'autoflagelle pendant trois jours.

Un bon sujet, crédible, aurait été: " Aidez-moi, je n'arrive pas à faire comprendre à l'ATSEM qu'on ne doit pas dire "tu me gonfles" à un élève ".

Là, j'ai trop de respect pour le corps enseignant du Primaire pour y croire. C'est du domaine de l'invraisemblable.

Nous sommes en présence d'un troll.



DC véto

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 13:35
@karli a écrit:

Mais bon, il se trouve qu'hier soir, avec quelques amis (non-profs), on s'est amusé à dressé la liste de toutes les insultes nous et nos enfants avons essuyées de la part des profs, et cette liste était bien longue. Mon "tu me gonfles" leur paraissait bien anecdotique.





Jamais été insultée par un professeur. Jamais rencontré qui que ce soit qui ait été insulté, sauf à avoir littéralement poussé à bout le professeur. Et encore ...

Huit jours d'exclusion, ça oui. Exclusion définitive aussi. Mais insultes ?



C'est "rencontre du troisième type ", cette histoire ?Suspect





DC véto



Ah si ! Ça me revient! Un prof de SVT excédé qui a demandé à une gosse de Cinquième "quand te décideras-tu à te faire greffer un cerveau ?". Les parents étaient furieux et ont fait un sacré ramdam.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Mareuil
Neoprof expérimenté

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Mareuil le Jeu 18 Oct 2012 - 14:05
À un emmerdeur du deuxième rang - il est aujourd'hui docteur en droit et un ami très cher -, j'ai envoyé le bureau, qu'il a eu la sagesse d'éviter, comme ses voisins. Ce n'est certes pas un exemple à suivre, mais sur le coup, cela a calmé toute la classe pour un bon moment.
avatar
caribouc
Empereur

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par caribouc le Jeu 18 Oct 2012 - 14:13
@Mareuil a écrit:À un emmerdeur du deuxième rang - il est aujourd'hui docteur en droit et un ami très cher -, j'ai envoyé le bureau, qu'il a eu la sagesse d'éviter, comme ses voisins. Ce n'est certes pas un exemple à suivre, mais sur le coup, cela a calmé toute la classe pour un bon moment.
Ah ? Mince, je comptais m'y mettre dès demain Razz


_________________
"J'adore parler de rien : c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances" (O. Wilde)
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:17
Ben moi, j'ai été insultée par un prof un peu couillon qui s'est permis une remarque sur mon (prétendu) "regard bovin". C'est... vache non ?

J'étais une élève attentive et pas inintelligente, hein. J'avais du l'exaspérer pour je ne sais quoi et il avait certainement eu envie de me blesser pour se faire bien voir de la classe. C'était le genre à envoyer des craies sur les élèves qui parlent, le genre à vouloir se sentir le maître et à craindre de perdre son autorité.

J'ai aussi le souvenir d'un prof d'EPS humiliant au possible (ou simplement balourd ?) quand en 6ème, ma meilleure copine lui avait annoncé tout bas qu'elle avait ses règles et ne pouvait aller à la piscine... Il avait rétorqué tout haut, de manière à ce que toute la classe entendre "MAIS TU PEUX PAS METTRE DES TAMPONS ?".

Enfin ma prof d'anglais de collège multipliait avec délice les "Shut up !".

Bref, ça arrive un prof insultant, et pas rarement.

avatar
roxanne
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par roxanne le Jeu 18 Oct 2012 - 14:19
@doublecasquette a écrit:
@karli a écrit:

Mais bon, il se trouve qu'hier soir, avec quelques amis (non-profs), on s'est amusé à dressé la liste de toutes les insultes nous et nos enfants avons essuyées de la part des profs, et cette liste était bien longue. Mon "tu me gonfles" leur paraissait bien anecdotique.





Jamais été insultée par un professeur. Jamais rencontré qui que ce soit qui ait été insulté, sauf à avoir littéralement poussé à bout le professeur. Et encore ...

Huit jours d'exclusion, ça oui. Exclusion définitive aussi. Mais insultes ?



C'est "rencontre du troisième type ", cette histoire ?Suspect





DC véto



Ah si ! Ça me revient! Un prof de SVT excédé qui a demandé à une gosse de Cinquième "quand te décideras-tu à te faire greffer un cerveau ?". Les parents étaient furieux et ont fait un sacré ramdam.
ah oui, moi aussi, je trouve ça curieux.Je n'ai jamais été insultée par un enseignant et le seul souvenir d'insulte faite à un élève devant moi date ma 6° où un prof avait traité une pauvre gamine rondouillarde et malassonne de "grosse baleine échouée".Et je m'en rappelle encore pour dire ue c'était loin d'être le quotidien et heureusement .
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 14:20
@Mareuil a écrit:À un emmerdeur du deuxième rang - il est aujourd'hui docteur en droit et un ami très cher -, j'ai envoyé le bureau, qu'il a eu la sagesse d'éviter, comme ses voisins. Ce n'est certes pas un exemple à suivre, mais sur le coup, cela a calmé toute la classe pour un bon moment.



Oui mais ça, c'est au bahut ! pas avec des CE1 ...

Et puis ce n'est pas du langage familier, c'est de la violence physique.



J'ai vu, en terminale, mon professeur de latin haut de 1.55 mètre sortir un gars de 1.90 mètre de la classe en le soulevant par le col de la chemise et en le bourrant de coups de pieds au cul. Ça nous avait bien calmé aussi, d'ailleurs.



Au fait, on met un s à mètre, quand c'est entre un et deux ?

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:24
@roxanne a écrit:
@doublecasquette a écrit:
@karli a écrit:

Mais bon, il se trouve qu'hier soir, avec quelques amis (non-profs), on s'est amusé à dressé la liste de toutes les insultes nous et nos enfants avons essuyées de la part des profs, et cette liste était bien longue. Mon "tu me gonfles" leur paraissait bien anecdotique.





Jamais été insultée par un professeur. Jamais rencontré qui que ce soit qui ait été insulté, sauf à avoir littéralement poussé à bout le professeur. Et encore ...

Huit jours d'exclusion, ça oui. Exclusion définitive aussi. Mais insultes ?



C'est "rencontre du troisième type ", cette histoire ?Suspect





DC véto



Ah si ! Ça me revient! Un prof de SVT excédé qui a demandé à une gosse de Cinquième "quand te décideras-tu à te faire greffer un cerveau ?". Les parents étaient furieux et ont fait un sacré ramdam.
ah oui, moi aussi, je trouve ça curieux.Je n'ai jamais été insultée par un enseignant et le seul souvenir d'insulte faite à un élève devant moi date ma 6° où un prof avait traité une pauvre gamine rondouillarde et malassonne de "grosse baleine échouée".Et je m'en rappelle encore pour dire ue c'était loin d'être le quotidien et heureusement .

Ce n'est pas parce que ce sont des professeurs que ce sont des bisounours ! Un prof de fac de ma connaissance traite ses étudiants d'obèse ou renvoie du cours un étudiant travesti parce que "trop moche". C'est un cas extrême, je vous l'accorde, mais bon, cela arrive.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 14:25
@Ponette a écrit:J'ai aussi le souvenir d'un prof d'EPS humiliant au possible (ou simplement balourd ?) quand en 6ème, ma meilleure copine lui avait annoncé tout bas qu'elle avait ses règles et ne pouvait aller à la piscine... Il avait rétorqué tout haut, de manière à ce que toute la classe entendre "MAIS TU PEUX PAS METTRE DES TAMPONS ?".




NoNo

Il est vrai que ma fille a vécu un truc similaire l'an dernier alors qu'elle était pliée de mal au ventre à cause de sa colopathie fonctionnelle. Le prof de math n'a rien trouvé de mieux que de souligner devant toute la classe les petits dérangements féminins périodiques.

Mais là, dans un cas comme l'autre, ce n'est pas de l'insulte, c'est de la grossièreté et du manque d'éducation.

On y gagne que le mépris des élèves.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:28
Et j'oublie l'exemple de mon professeur d'allemand au lycée qui mettait plus d'une heure à rendre nos copies (sans correction, hein, juste pour les rendre), simplement pour le plaisir d'offrir à chacun la remarque assassine et certainement pas constructive sur ses capacités mentales réduites.

En fait, des professeurs insultants, j'en ai connu pas mal.
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 14:29
@Ponette a écrit:[Ce n'est pas parce que ce sont des professeurs que ce sont des bisounours ! .

Je ne vois pas le rapport entre user d'un langage châtié et avoir un bon self-controle et une bonne éducation d'une part, et des petits nounours en peluche de couleur d'autre part.

C'est mélanger deux choses totalement différentes.

Churchill n'avait rien d'un bisounours, Clémenceau non plus. Ils savaient être cinglants sans être grossiers.

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:30
@doublecasquette a écrit:
@Ponette a écrit:J'ai aussi le souvenir d'un prof d'EPS humiliant au possible (ou simplement balourd ?) quand en 6ème, ma meilleure copine lui avait annoncé tout bas qu'elle avait ses règles et ne pouvait aller à la piscine... Il avait rétorqué tout haut, de manière à ce que toute la classe entendre "MAIS TU PEUX PAS METTRE DES TAMPONS ?".




NoNo

Il est vrai que ma fille a vécu un truc similaire l'an dernier alors qu'elle était pliée de mal au ventre à cause de sa colopathie fonctionnelle. Le prof de math n'a rien trouvé de mieux que de souligner devant toute la classe les petits dérangements féminins périodiques.

Mais là, dans un cas comme l'autre, ce n'est pas de l'insulte, c'est de la grossièreté et du manque d'éducation.


On y gagne que le mépris des élèves.

C'est vrai tu as raison. Mais en 6ème, on ne méprise pas, on est juste 😢 .
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:36
@doublecasquette a écrit:
@Ponette a écrit:[Ce n'est pas parce que ce sont des professeurs que ce sont des bisounours ! .

Je ne vois pas le rapport entre user d'un langage châtié et avoir un bon self-controle et une bonne éducation d'une part, et des petits nounours en peluche de couleur d'autre part.

C'est mélanger deux choses totalement différentes.

Churchill n'avait rien d'un bisounours, Clémenceau non plus. Ils savaient être cinglants sans être grossiers.

???

Je réagissais simplement car vous sembliez ne jamais avoir connu de professeur insultant. Moi oui. Et pas qu'un peu. Se faire sortir de cours sous prétexte que l'on est "moche" car travesti, c'est subir une insulte. Se faire traiter d'obèse, idem. Se faire apostropher sans s'y attendre le moins du monde sur son regard bovin, qu'est-ce donc ? Enfin si Clémenceau recevait un rapport d'un collaborateur en lui disant "vos quelques neurones semblent de plus en plus se faire la malle", il n'était pas simplement cinglant, mais insultant.
Invité12
Niveau 8

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Invité12 le Jeu 18 Oct 2012 - 14:43
J'ajouterais que "tu me gonfles" me paraît être grossier, mais pas insultant. J'ai déjà dit

"S., tu commences à me courir sur le haricot !

- Ca veut dire quoi ?

- Ca veut dire ce que ça veut dire." (grosse voix, bien sûr)
Mareuil
Neoprof expérimenté

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Mareuil le Jeu 18 Oct 2012 - 14:54
@Mareuil a écrit:À un emmerdeur du deuxième rang - il est aujourd'hui docteur en droit et un ami très cher -, j'ai envoyé le bureau, qu'il a eu la sagesse d'éviter, comme ses voisins. Ce n'est certes pas un exemple à suivre, mais sur le coup, cela a calmé toute la classe pour un bon moment.
Ce qui était bien sûr une manière d'allusion assez brutale à
http://www.mag4.net/Rimbaud/poesies/Nina.html
Contenu sponsorisé

Re: Je dois dire "tu me gonfles" en langage soutenu.

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum