du mal à prendre de la distance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

du mal à prendre de la distance

Message par mariposa58 le Mer 17 Oct 2012 - 19:51

Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et j'aurais bien aimé pouvoir échanger.
Voilà, j'enseigne l'espagnol dans un lycée. Il s'agit d'un lycée de centre ville (dans une petite ville) et les élèves sont en général issus de milieux favorisés ou classe moyenne.
Bref je fais ma 3e rentrée dans ce lycée, en poste fixe. J'ai 5 ans d'expérience, donc au bout de 5 ans, plutôt cool d'avoir un poste fixe et pourtant je n'arrive pas à relativiser...

J'ai l'impression de ne pas être à la hauteur, d'être toujours la jeune prof qui débute, de ne pas "répondre" aux "exigences" de ces chers petits! C'est ma 3e rentrée dans ce lycée et je me retrouve encore confrontée aux mêmes difficultés : pour certains élèves je ne suis pas assez compétentes. Cette année, 2 élèves de terminale sont allées voir leur prof de 1e pour se plaindre de ne pas être avec elle et l'une d'elle est assez désagréable en classe (elle ne comprend jamais où je veux en venir, elle n'est jamais d'accord avec ce que je dis...).

Certains élèves comparent aussi leurs notes, pour eux je note plus sévèrement que ma collègue de Spé espagnol et je saque... Il y a deux jours une élève est venu me demander des explications car elle avait eu une très mauvaise note à un contrôle de leçon (forcément puisqu'elle n'avait pas appris sa leçon) et se plaignait de n'avoir jamais eu ces notes en spé et que la prof de spé privilégiait les idées et que moi tout ce que je voulais c'était qu'ils recrachent bêtement la leçon (pour un contrôle de leçon, cela ne me semble pas illogique ! ensuite pour une production personnelle ou de fin de séquence c'est autre chose)

A chaque fois je pense que je sais comment réagir face à ces situations (face aux élèves) mais ensuite intérieurement je n'arrive pas à prendre du recul. Je rumine, ça me plombe. J'ai l'impression de ne pas arriver à faire ma place et que mes élèves jugent mon travail. Mes collègues sont dans l'établissement depuis 10 ans et elles ont une réputation déjà installée. On entend bien les propos dans les couloirs, "ho la la t'es avec Mme machin, c'est la meilleure prof..."

Je sais que mes cours ne sont pas parfaits et que je suis une jeune prof mais je me sais quand même un peu compétente et je travaille beaucoup, j'essaie d'accompagner au mieux mes élèves. Je sais aussi que certains de mes anciens élèves sont contents de me voir et je vois leur visage s'illuminer pour me dire bonjour quand je les croise. Je sais que certains élèves me font confiance et me suivent dans ce que je propose, je les vois progresser...

J'ai passé 1 an en région parisienne et j'ai fait mon stage dans un établissement de banlieue. J'ai donc déjà travaillé avec un "public différent". C'était difficile mais j'avais l'impression de servir à quelque chose. enfin je pense. Ici c'est différent, on est dans le résultat, l'excellence à tous prix (même parmi les profs). Le seuls élèves avec qui le courant passe sont les 2nd ou bien les élèves qui font la section cirque !

Bref parfois je me demande si je suis faite pour ce métier et si un jour je serai satisfaite de ce que je fais et si j'arriverai à me foutre de toutes ces réactions d'ado de base... !
si vous avez des astuces, des conseils ... (ou si vous aussi vous ressentez parfois la même chose dites-le moi !!)

mariposa58
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InviteeF le Mer 17 Oct 2012 - 20:01

Bonjour Mariposa,
bienvenue !

Et bon courage.

Avant tout : détends-toi et respire Smile
Ne te remets pas en cause comme ça.
Laisse-toi le temps et laisse le temps aux élèves, laisse VOUS le temps de vous habituer les uns aux autres et d'établir un rapport harmonieux, etc

L'an dernier, j'ai remplacé à l'année une prof en congé maternité. Une prof que je n'ai jamais rencontrée mais "géniale" selon les collègues et les élèves et les parents d'élèves : faisant surtout des jeux, du théâtre, n'élevant jamais la voix, faisant apprendre à tous les gamins...
L'an d'avant, je remplaçais (pour l'année aussi) une prof que les élèves détestaient. Du coup, je n'ai pas été accueillie pareil Laughing

Au début, mêmes échos que toi : élèves blasés de m'avoir, j'entendais la même chose dans les couloirs "c'est la remplaçante de Mme X, tu sais celle qui était trop chouette" No

Grosso modo, il a fallu un trimestre pour établir une relation de qualité, s'habituer aux exigences qui étaient les miennes, aux attentes qui étaient les leurs... cela s'est fait naturellement mais avec un peu de temps.
Et après, nous avons drôlement bien travaillé ensemble, VRAIMENT, et c'était un plaisir pour eux comme pour moi (et je te passe les détails que j'ai découverts après, la leyenda negra de la collègue, et tout ce qu'ils trouvaient nul avec elle qui a fini par apparaître, car personne n'est parfait, surtout pas un prof)

Donc donne-toi du temps, fais contre mauvaise fortune bon coeur, souris, aie confiance en toi, avance, continue à te remettre en question sur la forme (comment valoriser au mieux les élèves avec leurs notes, peut-être en détaillant le barème au début pas pour justifier mais pour qu'ils COMPRENNENT, peut-être en alternant le type de devoirs et/ou en leur explicitant les coeffs, etc.)

je suis convaincue que dans 3 mois, tu ne verras pas les choses de la même façon.


Plein d'ondes positives ! Very Happy

InviteeF
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par philann le Mer 17 Oct 2012 - 20:10

Difficile de te répondre sans te connaître vraiment! Je ne peux donc me baser que sur mon expérience...limitée...

D'abord, je trouve que les établissements bourgeois de centres villes ne sont pas les plus simples. Souvent vie scolaire plus molle que dans des bahuts plus durs, les élèves se prennent facilement au sérieux et imaginent pouvoir te juger et ils sont souvent soutenus inconditionnellement par les parents de monchérimoncoeur! Rolling Eyes

Après, si cela te touche tant, c'est peut-être que tu doutes quand même pas mal de toi et cela doit se voir un peu pour les élèves.
Mais que tu doutes ne veut pas dire que tu fasses mal, au contraire, ça peut être une preuve de sérieux et de remise en question positive. Simplement c'est peut-être le mauvais message inconscient à envoyer dans un tel établissement.

Lorsqu'un ou si un élève semble douter de tes compétences, remets le à sa place clairement( pareil avec les parents)...

Sinon pas de solution miracle, sauf peut-être avoir aussi une activité hors EN régulière pour respirer mieux!

Bon courage!! fleurs

ps: on a tous des trucs qu'on prend pour soi ou mal ou qui ne passent pas. Personnellement un suis un grand animal ruminent!! humhum

_________________
2014-2015: poste fixe dans les Hauts de Seine Very Happy Very Happy Very Happy
2013-2014: certifiée stagiaire dans les Hauts de Seine cheers 
2011-2013: prof. contractuelle dans l'Essonne

philann
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par tiptop77 le Mer 17 Oct 2012 - 20:18

Hola Mariposa58!
Je vois très bien ce que tu veux dire. Il y a des élèves qui sont déjà des râleurs professionnels et qui ne sont jamais contents.De la mauvaise foi en boîte cachée derrière des vêtements "top fashion" et des appareils dentaires payés par " mes-parents-qui-me saoulent trop-car-ils-ne-veulent -pas -m'acheter-un i-phone-alors-je-suis-trop -degoûté-de-la-life"
calimero

Le truc qui consiste à faire des comparaisons avec les autres profs, c'est tellement facile que ça en devient ridicule. Mme Machin a sa manière d'enseigner et toi la tienne. Quand je les entends dire ce genre de choses, je cite une phrase que mon père me disait: " la capacité d'adaptation est une forme d'intelligence". professeur
Non aux pollueurs de la pensée acc acc!
Tout ce que tu as exprimé dans ton post prouve que ton enseignement te tient à coeur et si des élèves ne se rendent pas compte de la chance qu'ils ont, tant pis pour eux!
Hasta la vista ! ballon

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par pitchounette le Mer 17 Oct 2012 - 20:25

Pour les notes, j'ai décidé d'appliquer la chose suivante : une erreur de calcul cela m'arrive (surtout quand je corrige le soir). les élèves sont au courant de la règle...et ne sont pour l'instant pas venue me réclamer des points (une fois un est venu me demander de ré-expliquer ce qu'il fallait mettre car ce n'était pas clair pour lui)

Après je pense que tu arriveras à prendre le recul avec les années.
J'ai décidé cette année d'arrêter de donner la priorité au casse bonbon de la classe. Ils sont là pour être au chaud et s'ils ne veulent pas bosser tant pis pour eux! Maintenant je bosse pour ceux pour qui bossent malgré leur galère et je tire vers le haut ceux pour qui ça va bien.
Tu trouveras ton truc tu auras ton déclic!

Sinon Philann a raison pour l'activité ou un autre truc hors EN. Je me suis remise au sport et là je coupe complètement. Mais je me l'impose. Je me force parfois à lacher ce que je fais pour partir et "pis c'est tout"

Dans une semaine, c'est relâche : NOS VACANCES Smile

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne

pitchounette
Expert spécialisé


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 20:31

@mariposa58 a écrit:Bonjour,
Je suis nouvelle sur ce forum et j'aurais bien aimé pouvoir échanger.
Voilà, j'enseigne l'espagnol dans un lycée. Il s'agit d'un lycée de centre ville (dans une petite ville) et les élèves sont en général issus de milieux favorisés ou classe moyenne.
Bref je fais ma 3e rentrée dans ce lycée, en poste fixe. J'ai 5 ans d'expérience, donc au bout de 5 ans, plutôt cool d'avoir un poste fixe et pourtant je n'arrive pas à relativiser...

J'ai l'impression de ne pas être à la hauteur, d'être toujours la jeune prof qui débute, de ne pas "répondre" aux "exigences" de ces chers petits! C'est ma 3e rentrée dans ce lycée et je me retrouve encore confrontée aux mêmes difficultés : pour certains élèves je ne suis pas assez compétentes. Cette année, 2 élèves de terminale sont allées voir leur prof de 1e pour se plaindre de ne pas être avec elle et l'une d'elle est assez désagréable en classe (elle ne comprend jamais où je veux en venir, elle n'est jamais d'accord avec ce que je dis...).

Certains élèves comparent aussi leurs notes, pour eux je note plus sévèrement que ma collègue de Spé espagnol et je saque... Il y a deux jours une élève est venu me demander des explications car elle avait eu une très mauvaise note à un contrôle de leçon (forcément puisqu'elle n'avait pas appris sa leçon) et se plaignait de n'avoir jamais eu ces notes en spé et que la prof de spé privilégiait les idées et que moi tout ce que je voulais c'était qu'ils recrachent bêtement la leçon (pour un contrôle de leçon, cela ne me semble pas illogique ! ensuite pour une production personnelle ou de fin de séquence c'est autre chose)

A chaque fois je pense que je sais comment réagir face à ces situations (face aux élèves) mais ensuite intérieurement je n'arrive pas à prendre du recul. Je rumine, ça me plombe. J'ai l'impression de ne pas arriver à faire ma place et que mes élèves jugent mon travail. Mes collègues sont dans l'établissement depuis 10 ans et elles ont une réputation déjà installée. On entend bien les propos dans les couloirs, "ho la la t'es avec Mme machin, c'est la meilleure prof..."

Je sais que mes cours ne sont pas parfaits et que je suis une jeune prof mais je me sais quand même un peu compétente et je travaille beaucoup, j'essaie d'accompagner au mieux mes élèves. Je sais aussi que certains de mes anciens élèves sont contents de me voir et je vois leur visage s'illuminer pour me dire bonjour quand je les croise. Je sais que certains élèves me font confiance et me suivent dans ce que je propose, je les vois progresser...

J'ai passé 1 an en région parisienne et j'ai fait mon stage dans un établissement de banlieue. J'ai donc déjà travaillé avec un "public différent". C'était difficile mais j'avais l'impression de servir à quelque chose. enfin je pense. Ici c'est différent, on est dans le résultat, l'excellence à tous prix (même parmi les profs). Le seuls élèves avec qui le courant passe sont les 2nd ou bien les élèves qui font la section cirque !

Bref parfois je me demande si je suis faite pour ce métier et si un jour je serai satisfaite de ce que je fais et si j'arriverai à me foutre de toutes ces réactions d'ado de base... !
si vous avez des astuces, des conseils ... (ou si vous aussi vous ressentez parfois la même chose dites-le moi !!)

Le truc vraiment typique...j'ai constaté que bien souvent, les élèves étaient assez "conservateurs" et n'aimaient pas beaucoup le changement et la nouveauté...Le prof nouveau est forcément nul comparé à l'ancien prof...puisqu'il est nouveau! Ne t'inquiète pas, ils vont finir par oublier l'ancien, et finiront par t'accepter et t'apprécier!!

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par Reine Margot le Mer 17 Oct 2012 - 20:33

à te lire 'jai le sentiment que tu te remets beaucoup en question et que les élèves le sentent. Tu prends leurs critiques au sérieux, comme si elles étaient justifiées, ce qui fait qu'ils deviennent encore plus critiques.

Penses-tu réellement que le meilleur prof soit celui que les élèves désignent dans les couloirs comme tel? Ils ne sont pas tes IPR, et n'ont pas l'objectivité pour te juger. Leur rôle c'est de faire leur métier d'élève, pas de te juger.

Ecouter les besoins de ses élèves c'est bien, trop les écouter est dangereux.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 20:34

@Reine Margot a écrit:à te lire 'jai le sentiment que tu te remets beaucoup en question et que les élèves le sentent. Tu prends leurs critiques au sérieux, comme si elles étaient justifiées, ce qui fait qu'ils deviennent encore plus critiques.

Penses-tu réellement que le meilleur prof soit celui que les élèves désignent dans les couloirs comme tel? Ils ne sont pas tes IPR, et n'ont pas l'objectivité pour te juger. Leur rôle c'est de faire leur métier d'élève, pas de te juger.

Ecouter les besoins de ses élèves c'est bien, trop les écouter est dangereux.

+ 100000

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 20:35

capucine1981 a écrit:
@Reine Margot a écrit:à te lire 'jai le sentiment que tu te remets beaucoup en question et que les élèves le sentent. Tu prends leurs critiques au sérieux, comme si elles étaient justifiées, ce qui fait qu'ils deviennent encore plus critiques.

Penses-tu réellement que le meilleur prof soit celui que les élèves désignent dans les couloirs comme tel? Ils ne sont pas tes IPR, et n'ont pas l'objectivité pour te juger. Leur rôle c'est de faire leur métier d'élève, pas de te juger.

Ecouter les besoins de ses élèves c'est bien, trop les écouter est dangereux.

+ 100000

je me souviens que lorsque j'étais collégienne, mes profs préférés étaient les profs sympas, drôles, gentils...mais avec du recul, je me rends compte que ça n'était pas forcément eux qui m'ont appris le plus de choses...

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par kensington le Mer 17 Oct 2012 - 20:35

@mariposa58 a écrit:... Je sais aussi que certains de mes anciens élèves sont contents de me voir et je vois leur visage s'illuminer pour me dire bonjour quand je les croise. Je sais que certains élèves me font confiance et me suivent dans ce que je propose, je les vois progresser...

Voilà déjà de quoi t'aider à relativiser, non?

Pour ceux avec qui ça accroche, c'est à eux de se faire une raison, de s'adapter en effet et d'accepter que c'est toi leur prof pour cette année.

Bon courage!

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 20:41

@Reine Margot a écrit:à te lire 'jai le sentiment que tu te remets beaucoup en question et que les élèves le sentent. Tu prends leurs critiques au sérieux, comme si elles étaient justifiées, ce qui fait qu'ils deviennent encore plus critiques.

Penses-tu réellement que le meilleur prof soit celui que les élèves désignent dans les couloirs comme tel? Ils ne sont pas tes IPR, et n'ont pas l'objectivité pour te juger. Leur rôle c'est de faire leur métier d'élève, pas de te juger.

Ecouter les besoins de ses élèves c'est bien, trop les écouter est dangereux.

Comme dit Reine Margot, seul ton IPR est apte à juger la qualité de ton travail. Je suis moi aussi nouvelle dans mon bahut, et j'ai traversé une période de doutes ("je suis nulle, sans autorité, je ne leur apprends rien, ils ne m'apprécient pas", etc...). Il y a deux semaines, j'ai été inspectée, et l'inspectrice m'a félicitée, me disant même que j'étais une excellente prof yesyes yesyes yesyes !!!hé bien je peux te dire, qu'après ça, la petite opinion que les élèves ont de toi paraît bien dérisoire!

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par christophevan le Mer 17 Oct 2012 - 20:52

C'est ma 3e rentrée dans ce lycée et je me retrouve encore confrontée aux mêmes difficultés : pour certains élèves je ne suis pas assez compétentes. Cette année, 2 élèves de terminale sont allées voir leur prof de 1e pour se plaindre de ne pas être avec elle et l'une d'elle est assez désagréable en classe (elle ne comprend jamais où je veux en venir, elle n'est jamais d'accord avec ce que je dis...).

Certains élèves comparent aussi leurs notes, pour eux je note plus sévèrement que ma collègue de Spé espagnol et je saque... Il y a deux jours une élève est venu me demander des explications car elle avait eu une très mauvaise note à un contrôle de leçon

Comme d'autres l'ont dit, tout ça n'est pas rare... Je me suis retrouvé dans l'autre situation (des anciens élèves qui se plaignent de leur prof actuel) : j'ai rembarré les gamins et depuis ils ne se plaignent plus. Je ne sais pas si des élèves se sont plaints à leur ancien prof d'hg à mon propos... mais c'est tout à fait possible.
J'espère juste que tes collègues évitent de rentrer dans le jeu des élèves ou ne tombent dans des discours "infantilisants" à ton égard ("elle est jeune"...).


christophevan
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 20:59

Il y a aussi certains élèves qui apprécieront un professeur pour certaines raisons...et d'autres élèves qui ne se sentiront pas à l'aise avec ce même professeur pour ces mêmes raisons!!!Exemple : il y a quelques années, j'ai eu un collègue de français auquel certains élèves vouaient un culte sans limite, car, selon eux, ils pouvaient "faire ce qu'ils voulaient en cours", c'était un prof "drôle, plein d'humour,charismatique"...Mais pour ces mêmes raisons, certains élèves n'aimaient pas du tout ses cours, justement à cause de cette trop grande liberté qui leur était accordé, et également à cause de l'humour corrosif, voire blessant, du professeur en question...

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par mariposa58 le Mer 17 Oct 2012 - 21:11

je vous remercie beaucoup pour tous vos avis. ça me fait vraiment du bien et qu'en plus ça vienne de collègues me réconforte car je n'ose pas trop en parler au lycée .
Je vais relire tout cela dès que j'aurai un coup de blues pour me rebooster et je prends notes de conseils!
merci!

mariposa58
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par InvitéYo le Mer 17 Oct 2012 - 21:13

@mariposa58 a écrit:je vous remercie beaucoup pour tous vos avis. ça me fait vraiment du bien et qu'en plus ça vienne de collègues me réconforte car je n'ose pas trop en parler au lycée .
Je vais relire tout cela dès que j'aurai un coup de blues pour me rebooster et je prends notes de conseils!
merci!

fleurs fleurs fleurs fleurs

InvitéYo
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par Chirimoya le Mer 17 Oct 2012 - 21:14

d'accord avec Reine Margot aussi Very Happy

Fais-toi confiance et ils te feront confiance, impose-toi et impose tes idées comme si elles coulaient de source et que rien ne pouvait les remettre en cause, si toi tu y crois, eux, ils suivront!

et, sinon, trouve-toi une activité pour te vider l'esprit (sport, poterie ou ce que tu veux Very Happy) bref, zeeeeeeeeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnn Very Happy

Bon courage à toi!

Chirimoya
Niveau 8


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par tiptop77 le Mer 17 Oct 2012 - 21:28

@Chirimoya a écrit:d'accord avec Reine Margot aussi Very Happy

Fais-toi confiance et ils te feront confiance, impose-toi et impose tes idées comme si elles coulaient de source et que rien ne pouvait les remettre en cause, si toi tu y crois, eux, ils suivront!

et, sinon, trouve-toi une activité pour te vider l'esprit (sport, poterie ou ce que tu veux Very Happy) bref, zeeeeeeeeeeeeeennnnnnnnnn Very Happy
zeeeeee
Bon courage à toi!

+1000000000000000000000
fleurs

tiptop77
Prophète


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par Dulcinea le Mer 17 Oct 2012 - 21:29

Mariposa58, je travaille dans un établissement comme le tien (voire pire), je connais bien cette situation vu que je la vis plus ou moins. Fais-toi confiance et demande aux élèves de faire leur travail d'élèves et de ne pas faire le travail du prof.

N'hésite pas à leur donner des exercices difficiles, des documents difficiles quitte à ne pas être tout à fait dans les normes au niveau des programmes mais cela les calme!!

Et continue les interros de leçon:"quand on a une mauvaise note en leçon, on se la f...". Essaie de travailler ton assurance, même si intérieurement tu n'es pas sûre de toi (comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs).

Mais bon, sans éxagerer, travailler dans ce genre d'établissement n'est pas aussi facile qu'on ne le croit.

Courage fleurs

Dulcinea
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par MelanieSLB le Jeu 18 Oct 2012 - 6:56

Quand les élèves remettent en question ta manière de faire, tu les engueules un bon coup, au bout de 3 ou 4 fois, ils ne viendront plus t'embêter. Après, faut pouvoir supporter d'avoir une réputation de dragon intraitable (moi, ça ne me dérange pas, mais faut voir si tu préfères ça à celle de prof pas tout à fait compétente que certains donnent l'impression de créer).

Si j'étais toi, je leur réexpliquerais une fois très clairement le système de notations (interro de leçon nécessaire pour vérifier que grammaire et vocabulaire sont connus; DS de fin de séquence où on utilise tout ce qui a été appris), et la différence entre le cours de base et le cours de spé. Ensuite, punitions systématiques si contestations. T'es pas là pour être à leurs pieds!

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .
La Réforme du Collège en Clair a aussi sa page Facebook !

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)

MelanieSLB
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: du mal à prendre de la distance

Message par mariposa58 le Sam 20 Oct 2012 - 10:46

Bonjour,

Suite à l'incident au dernier cours (contestation note, copie chiffonnée et retrouvée ensuite dans le couloir par terre), j'ai discuté avec l'élève en question avec un CPE pour mettre les choses au clair. Puis j'ai décidé de terminer mon cours 1/4 d'heure avant la fin pour discuter avec mes élèves de spé pour leur expliquer mes attentes et faire le point sur cours de spé et cours lv2, rappeler mes exigences et expliquer que les exigences de Mme machin et les miennes n'étaient pas du tout incompatibles, que nous travaillions ensemble et que tout cela était complémentaire.
Voilà ce que j'ai entendu "ouais mais la prof de spé dit que ...", "moi je suis pas d'accord parce que ..." , "moi je sais pas faire apprendre par coeur"," pi un 6/20 quand on veut faire une fac de langue c'est dur à rattraper", "Mme Machin nous a dit surtout n'apprenez pas par coeur votre cours..." (mais bien sûr!)
Bref j'ai quand même su rabattre le caquet des petites chieuses contestatrices en disant que je savais mieux qu'elle comment faire mon travail, j'ai rappelé que ce serait comme ça et pas autrement, et que en gros j'étais la prof et eux les élèves, je fais mon travail à eux de faire le leur.
Je suis quand même sortie un peu frustrée de cet échange car je ne sais pas si cela sera efficace mais j'ai remarqué finalement que seules 2 élèves sur 8 ont essayé de contester ce que je disais les autres ont acquiescé.

Juste avant cette heure de cours, j'en avais parlé à ma collègue de spé et lui avais demandé si elle pouvait elle aussi dans son cours expliquer à ces mêmes élèves que nous travaillons ensemble et ses exigences et les miennes sont tout à fait compatibles. Nous n'avons pas de mauvais rapport et donc je me suis dit qu'elle comprendrait et qu'elle pourrait me donner un coup de pouce ou du moins son sentiment. Apprendre sa leçon par coeur n'a rien d'illogique, les contrôles de leçons n'ont rien d'illogique...
Elle m'a répondu texto "mais, t'as eu le même soucis l'année dernière non avec deux élèves de spé?", " de toute façon moi mes élèves ils ont eu tous entre 17 et 18 l'année dernière au bac donc moi j'ai pas de soucis." Je suis restée sur le c....

Voilà, j'ai compris comment certaines collègues fonctionnent ... Sur 6 collègues 3 sont installées depuis longtemps et sont bien vues pas l'inspectrice. Elles n'arrêtent pas de se vanter "on travaille en équipe dans ce lycée, on est une équipe soudée" c'est le discours qu'elles tenaient à l'inspectrice l'année dernière après leur super inspection. (moi j'ai pas été inspectée).
Mais en réalité si on peut faire une crasse à l'autre pour en récupérer toute la gloire ... Bref je crois que je vais arrêter de me prendre la tête car je sais que je veux que mes élèves réussissent et faire de mon mieux, donc je suppose que c'est cela aussi être un "bon prof".
De toute façon je ne compte pas rester dans ce lycée car je veux me rapprocher au plus vite de mon ami. Et puis je sais que globalement mes élèves m'apprécient... et j'ai d'autres collègues super sympas avec qui je m'entends très bien...

Enfin tous vos conseils ont été très précieux pour moi et m'ont redonné confiance !

mariposa58
Niveau 2


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum