Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Hervé Hervé
Fidèle du forum

Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Hervé Hervé le Jeu 18 Oct 2012 - 12:28
Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

Le Monde.fr avec AFP | 18.10.2012 à 11h42

Le "malaise" des directeurs d'école est en train de se transformer en "souffrance au travail" en raison d'une multitude de missions, auxquelles s'ajoute parfois la charge d'une classe, selon une enquête du syndicat SE-UNSA publiée jeudi. Environ 7 500 directeurs et 800 adjoints ont répondu à l'enquête menée de mai à fin septembre par le deuxième syndicat de l'éducation.

Si 79 % des directeurs d'école interrogés trouvent leur métier très "intéressant", ils sont 70 % à le trouver particulièrement "épuisant" et "stressant". Les directeurs d'école font face à des missions "pléthoriques" jugées globalement lourdes, et dont la somme devient "insurmontable", note l'enquête. Hormis les tâches administratives, ils doivent aussi préparer et animer le conseil d'école, élaborer le projet d'école et suivre la scolarité des élèves, en particulier ceux qui sont en difficulté ou handicapés.

"PERTE DE SENS"

Ils ont également des relations avec les familles, les élus, la hiérarchie, sans compter qu'ils peuvent avoir la charge d'une classe ou d'une demi-classe. "Les dernières années n'ont fait qu'aggraver la situation par une perte de sens due à des commandes institutionnelles dont l'objectif n'est pas explicité et donc pas partagé", relève le SE-UNSA dans un communiqué. L'organisation syndicale rappelle qu'à la rentrée, "la poursuite de la réduction des emplois d'aide administrative entamée sous l'ancienne majorité, en rajoute à la mauvaise qualité de vie au travail dont souffrent les directeurs".

L'enquête montre qu'il y a "urgence" à améliorer les conditions de travail des directeurs d'école, avertit le SE-UNSA, qui "attend du ministre (Vincent Peillon) qu'il s'engage sur ce dossier et entame des négociations".


(Source: http://www.lemonde.fr/education/article/2012/10/18/le-malaise-des-directeurs-d-ecole-devient-souffrance-au-travail_1777152_1473685.html )

_________________
« Et je demande aux économistes politiques, aux moralistes, s’ils ont déjà calculé le nombre d’individus qu’il est nécessaire de condamner à la misère, à un travail disproportionné, au découragement, à l’infantilisation, à une ignorance crapuleuse, à une détresse invincible, à la pénurie absolue, pour produire un riche ? » (Almeida Garrett cité parJosé Saramago).
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Celadon le Jeu 18 Oct 2012 - 18:39
Et les enseignants ? Ils vont bien, les enseignants ?
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Rikki le Jeu 18 Oct 2012 - 18:52
Les directeurs d'école sont des enseignants.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par gelsomina31 le Jeu 18 Oct 2012 - 18:57
@Hervé Hervé a écrit:Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

Le Monde.fr avec AFP | 18.10.2012 à 11h42

Le "malaise" des directeurs d'école est en train de se transformer en "souffrance au travail" en raison d'une multitude de missions, auxquelles s'ajoute parfois la charge d'une classe, selon une enquête du syndicat SE-UNSA publiée jeudi. Environ 7 500 directeurs et 800 adjoints ont répondu à l'enquête menée de mai à fin septembre par le deuxième syndicat de l'éducation.

Si 79 % des directeurs d'école interrogés trouvent leur métier très "intéressant", ils sont 70 % à le trouver particulièrement "épuisant" et "stressant". Les directeurs d'école font face à des missions "pléthoriques" jugées globalement lourdes, et dont la somme devient "insurmontable", note l'enquête. Hormis les tâches administratives, ils doivent aussi préparer et animer le conseil d'école, élaborer le projet d'école et suivre la scolarité des élèves, en particulier ceux qui sont en difficulté ou handicapés.

"PERTE DE SENS"

Ils ont également des relations avec les familles, les élus, la hiérarchie, sans compter qu'ils peuvent avoir la charge d'une classe ou d'une demi-classe. "Les dernières années n'ont fait qu'aggraver la situation par une perte de sens due à des commandes institutionnelles dont l'objectif n'est pas explicité et donc pas partagé", relève le SE-UNSA dans un communiqué. L'organisation syndicale rappelle qu'à la rentrée, "la poursuite de la réduction des emplois d'aide administrative entamée sous l'ancienne majorité, en rajoute à la mauvaise qualité de vie au travail dont souffrent les directeurs".

L'enquête montre qu'il y a "urgence" à améliorer les conditions de travail des directeurs d'école, avertit le SE-UNSA, qui "attend du ministre (Vincent Peillon) qu'il s'engage sur ce dossier et entame des négociations".


(Source: http://www.lemonde.fr/education/article/2012/10/18/le-malaise-des-directeurs-d-ecole-devient-souffrance-au-travail_1777152_1473685.html )

En tant que PE, faisant office de directrice d'école cette année (mais qu'allais-je faire dans cette galère???), je confirme que c'est un travail de fou en quantité mais surtout, c'est ce qui pèse le plus pour moi, en absurdité...

Je rends mon tablier à la première occasion et je profite de ce fil pour remercier mes précédents et futurs dirlos et dirlettes pour le mal qu'on les force à se donner pour ce job très peu rémunéré, je trouve, et très usant.


Dernière édition par gelsomina31 le Jeu 18 Oct 2012 - 19:00, édité 1 fois

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
Tinsel
Expert

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Tinsel le Jeu 18 Oct 2012 - 18:59
Oui les directeurs d'école sont avant tout des enseignants et en plus des directeurs. Donc Celadon si les enseignants ne vont pas bien, c'est pire pour ceux qui sont directeurs en plus.

_________________
Koala + bassine
avatar
Celadon
Demi-dieu

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Celadon le Jeu 18 Oct 2012 - 19:11
Oui, j'ai un peu perdu contact avec la réalité française... Mes skuzes.
Tinsel
Expert

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Tinsel le Jeu 18 Oct 2012 - 19:13
N'empêche pour un article du Monde je trouve ça un peu léger
sans compter qu'ils peuvent avoir la charge d'une classe ou
d'une demi-classe.
Ca laisse quand même grandement pensé que la plupart des directeurs sont totalement déchargés, et que certains ont une 1/2 classe affraid

_________________
Koala + bassine
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Rikki le Jeu 18 Oct 2012 - 19:23
A Paris, les directeurs sont presque tous entièrement déchargés de classe, mais ils travaillent énormément et je ne les envie pas du tout !

La mairie, qui paye leur décharge, a à cœur de trouver de quoi les occuper, si j'en juge par le nombre d'heures que ma directrice effectue...

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par gelsomina31 le Jeu 18 Oct 2012 - 19:33
Je suis dans une école de trois classes et, bien croyez moi, je regrette de ne pas être déchargée à 100%. Quand on débute dans la direction, c'est à s'arracher les cheveux et pleins d'autres choses de devoir assurer la direction avec la classe à plein temps.
Dans les écoles que j'ai fréquentées, le directeur ou la directrice étaient déchargé d'une journée (seulement affraid) à partir de la cinquième classe. J'ai connu deux dirlos déchargés à 100% mais dans des écoles de 8 à 10 classes et en ZEP.

Jusque très récemment, j'avais trouvé ces deux dirlos très désagréables et agressifs mais quand je vois le stress que procure cette fonction (les parents d'élèves!!!! la Mairie!!!! l'IEN!!!! certains collègues!!!!), Finalement, je me dis qu'ils étaient plutôt corrects... et qu'ils avaient de la force de caractère.

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
doublecasquette
Devin

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par doublecasquette le Jeu 18 Oct 2012 - 19:41
Si on me déchargeait à 100 %, je quitterais immédiatement mon poste de directrice. Je suis instit pas "inspecteur des travaux finis/empoisonneur du pauv'monde qui bosse/secrétaire de direction/bonniche à tout le monde" !

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
avatar
gelsomina31
Grand Maître

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par gelsomina31 le Jeu 18 Oct 2012 - 19:47
@doublecasquette a écrit:(...) Je suis instit pas "inspecteur des travaux finis/empoisonneur du pauv'monde qui bosse/secrétaire de direction/bonniche à tout le monde" !
c'est exactement ça, DC!

_________________
Fear buildswalls.Hope builds bridges !

« De chacun selon ses forces, à chacun selon ses besoins. »
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Lysimaque le Jeu 18 Oct 2012 - 21:21
Pour moi le plus difficile dans la fonction de directeur est l'isolement et le manque de considération.
On est seul, en première ligne, pour gérer les conflits. On nous attend au tournant. Si quelque chose va mal, c'est de notre faute. On ne reçoit jamais d' encouragement. C'est une fonction ingrate.
Parfois quand je me rends à l'école, j'ai l'impression d'entrer dans un ring de boxe avec la différence que contrairement au boxeur je n'aurai pas le droit de rendre les coups reçus.
Et les coups les plus bas, ne viennent pas toujours de ceux dont on pourrait s'y attendre.
avatar
Lalirette
Niveau 5

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Lalirette le Jeu 18 Oct 2012 - 21:26
Chez nous, 8 classes + annexée IME : 1 journée de décharge. C'est de la folie.
On se disait encore avant-hier que s'il part, tout le monde se barre...
Contenu sponsorisé

Re: Le "malaise" des directeurs d'école devient "souffrance au travail"

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum