Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Sam 7 Fév - 21:47

@clodia1 a écrit: et je pense qu'on devrait convaincre nos syndicats de faire des sortes de caisses de grève.

yesyes
Allez Clodia, prends la place d'Aschieri s'il te plaît!

D'ailleurs, ces ciasses de grève se mettent en place dans plusieurs universités en ce moment, pour permettre à ceux qui ont des petits salaires, aux catégories C, aux précaires, de faire grève aussi. Mais ce sont les AG qui le décident. On devrait vraiment en prendre de la graine.

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Sam 7 Fév - 22:18

Allez, ça date de fin 2007, c'est signé Santini ! Vive la droite ! Vive les 53%.

A diffuser très largement si ce n'est déjà fait (en ce qui me concerne, je l'ai reçu plusieurs fois déjà).

...................................................

Il me semble qu'il est important de diffuser le plus largement possible ces propos du Ministre de la Fonction publique (sic) [SANTINI] rapportés par Charlie-Hebdo, tenus lors d'une réunion de la Fondation Concorde , proche de la majorité actuelle, le mercredi 20 octobre 2007 au Café Restaurant Pépita à Paris :

"Les retraités de la fonction publique ne rendent plus de services à la nation. Ces gens-là sont inutiles, mais continuent de peser très lourdement. La pension d'un retraité, c'est presque 75% du coût d'un fonctionnaire présent. Il faudra résoudre ce problème."
"Le grand problème de l'État, c'est la rigidité de sa main-d'oeuvre. Pour Faire passer un fonctionnaire du premier au deuxième étage de la place Beauvau , il faut un an. Non pas à cause de l'escalier [rires dans la salle], mais des corps. Il y a 1400 corps. 900 corps vivants, 500 corps morts [rires], comme par exemple l'administration des télécoms. Je vais les remplacer par cinq filières professionnelles qui permettront la mobilité des ressources humaines : éducation, administration générale, économie et finances, sécurité sanitaire et sociale. Si on ne fait pas ça, la réforme de l'État est impossible. Parce que les corps abritent des emplois inutiles."
"A l'heure actuelle, nous sommes un peu méchants avec les fonctionnaires. Leur pouvoir d'achat a perdu 4,5% depuis 2000."
"Comme tous les hommes politiques de droite, j'étais impressionné par l'adversaire. Mais je pense que nous surestimions considérablement cette force de résistance. Ce qui compte en France, c'est la psychologie, débloquer tous ces verrous psychologiques."
"C'est sur l'Éducation nationale que doit peser l'effort principal de réduction des effectifs de la fonction publique. Sur le 1,2 million de fonctionnaires de l'Éducation nationale, 800 000 sont des enseignants. Licencier dans les back office de l'Éducation nationale, c'est facile, on sait comment faire, avec Éric Woerth [secrétaire d'État à la Réforme de l'État] : on prend un cabinet de conseil et on change les process de travail, on supprime quelques missions. Mais pour les enseignants, c'est plus délicat. Il faudra faire un grand audit."
"Le problème que nous avons en France, c'est que les gens sont contents des services publics. L'hôpital fonctionne bien, l'école fonctionne bien, la police fonctionne bien. Alors il faut tenir un discours, expliquer que nous sommes à deux doigts d'une crise majeure - c'est ce que fait très bien Michel Camdessus , mais sans paniquer les gens, car à ce moment-là, ils se recroquevillent comme des tortues."


Il admet dans ses propos que les français sont satisfaits de la qualité du service public rendu par les fonctionnaires, quels qu'ils soient. C'est bien en les fragilisant de l'intérieur (sous effectif, baisse d'investissements etc.) qu'il compte rendre les services publics impopulaires auprès des populations. Une impopularité qui lui servira de prétexte pour les privatisations à venir. Alors que ce sont bien les attaques à l'oeuvre depuis de nombreuses années qui dégradent la qualité des services publics.

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Pierre_au_carré le Sam 7 Fév - 22:24

@clodia1 a écrit:
Maintenant je n'ai pas envie de "faire changer d'avis" qui que ce soit, il y a, c'est évident, sur ce forum un certain nombre de sarkosystes convaincus, ils font partie de ceux que j'ai appelés les "analphabètes politiques", ces 53% qui ont voté pour le président actuel, que je plains énormément certes mais à qui j'en veux aussi énormément.

Allez, je m'y colle, faut voter pour qui ? Histoire qu'on ne s'embête pas avec des élections démocratiques...

Et je ne suis pas sarkozyste, donc encore moins sarkozyste convaincu. Mais une telle condescendance...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Sam 7 Fév - 22:33

mais il s'agit surtout de voter CONTRE. Tu n'as pas compris ?

As-tu lu les propos de Santini (en caractères rouges dans mon message précédent) ? On ne te demande pas de voter POUR le PS, POUR qui que ce soit. Il s'agit simplement de voter CONTRE ce ... pff, je ne trouve même pas les mots : bulldozer ? machine de guerre ? régression historique ? non, je ne trouve pas les bons mots pour caractériser cette politique de destruction des services publics, donc cette politique d'affaiblissement des plus faibles.

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Sam 7 Fév - 22:35

Pierre, une vraie question à laquelle j'aimerais que tu répondes : peux-tu vraiment assumer ton vote POUR cette droite quand tu lis les propos de Santini?

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Pierre_au_carré le Sam 7 Fév - 22:40

@oreiller a écrit:Pierre, une vraie question à laquelle j'aimerais que tu répondes : peux-tu vraiment assumer ton vote POUR cette droite quand tu lis les propos de Santini?

Je ne suis pas pour, mais pas de là à mépriser un vote majoritaire, tout simplement... Et ces propos anti-démocratiques m'énervent...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Sam 7 Fév - 22:48

mépriser un vote qui est responsable de la destruction de l'Ecole publique et laïque, et de l'ensemble des services publics, qui explicitement entend "défaire méthodiquement tout le programme du Conseil National de la Résistance", donc revenir au début du XXè siècle, je trouve ça au contraire sain.

En revanche, merci de ne pas employer "anti-démocratique" n'importe comment ! Je ne vois pas en quoi il est antidémocratique de dénoncer un vote dont les conséquences sont dramatiques... On peut encore s'exprimer.
C'est déjà suffisant que Darcos reprenne le grand trip de la droite sur les ultra-gauche-anarcho-autonomes-troskystes-de-gauche-terroristes. On ne sait plus quoi inventer pour discréditer ceux qui sont lucides et qui dénoncent le massacre qu'est en train d'opérer la droite. ça les bien ch**** qu'on les ait démasqués, alors il faut bien qu'ils trouvent un truc.

Enfin, là, la vérité éclate au grand jour. Mais bon, peu importe pour qui tu as voté, Pierre. Si tu reconnais l'ampleur des dégâts, c'est déjà ça.

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Pierre_au_carré le Sam 7 Fév - 23:27

@oreiller a écrit:

En revanche, merci de ne pas employer "anti-démocratique" n'importe comment ! Je ne vois pas en quoi il est antidémocratique de dénoncer un vote dont les conséquences sont dramatiques... On peut encore s'exprimer.

Je parlais de ça, dit par clodia1 :

j'ai appelés les "analphabètes politiques", ces 53% qui ont voté pour le président actuel,

On ne traite pas d'analphabètes, des personnes qui ne pensent pas comme soi...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Abraxas le Dim 8 Fév - 6:22

On ne refait pas l'histoire, mais je peux vous dire une chose : si on avait élu la Pintade du Poitou, Oreiller n'oserait pas s'insurger contre une politique qui serait tout aussi "libérale". L'élection de Sarkozy a permis de rassembler une vraie opposition — au moment où l'opposition officielle (ce très con glomérat qu'on appelle le PS) n'existait plus (depuis 2002) et ne s'en était toujours pas aperçu.
Enfin, je médis : peut-être Oreiller s'insurgerait-il — mais il n'aurait pas grand monde derrière lui dans le monde syndical (déjà que le SGEN et le SE-UNSA font des risettes au gouvernement actuel, qu'est-ce que ça aurait donné avec la "gauche libérale" au pouvoir ! D'aucuns (hein, Karine…) se seraient cru obligés de la soutenir, contre les attaques d'une Droite qui, elle, reste organisée…
Bref, pour faire court, l'élection de Sarkozy était de toute évidence le dernier recours des vraies consciences de gauche. Et il se démène chaque jour pour me donner raison.

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Ruthven le Dim 8 Fév - 7:21

@oreiller a écrit:Allez, ça date de fin 2007, c'est signé Santini ! Vive la droite ! Vive les 53%.

A diffuser très largement si ce n'est déjà fait (en ce qui me concerne, je l'ai reçu plusieurs fois déjà).

Je crois que ce n'est pas une déclaration de A.Santini, mais de R.Dutreuil, qui, depuis a pris une veste à Reims, et a abandonné la politique pour rejoindre LVMH à New York.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Reine Margot le Dim 8 Fév - 8:07

je ne suis pas sûre qu'en cas d'élection de ségolène, les syndicats n'auraient rien dit: souvenez-vous de ses propos sur les 35 heures de présence des profs en etb (un ami charitable de ségo a dû la mettre sur internet pour elle) et de la levée de boucliers. remember aussi Allègre, débarqué par nous! il était ministre d'un gouvernement PS censé être "de gauche". je pense que ça fait longtemps que les enseignants ne sont plus convaincus par le PS, comme on disait en 2007: on vote pour le "moins pire". et ils savent bien que leur politique en matière d'éducation serait aussi libérale que celle de sarko.
mais il n'y a pas d'autre parti de gauche vraiment sérieux (le NPA, heu....)c'est le drame.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Abraxas le Dim 8 Fév - 8:35

Eh bien, en 2007, la bonne option, au fond, c'était de voter pour le pire. La preuve — la lame de protestations qui monte de partout…

Abraxas
Doyen


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par minnie le Dim 8 Fév - 8:38

@zabou a écrit:J'ai peur de ne pas bien comprendre que veux-tu dire Ruthven qd tu écris que "la condition du tzr est l'avenir des futurs postes fixes"? Ca veut dire que tt le monde va devenir tzr?

Un exemple : je suis en poste fixe, en sous-service cette année et pour compléter mes 18h je fais cours à une classe de pro, privilège jusque là réservé aux TZR....

minnie
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Reine Margot le Dim 8 Fév - 8:40

oui, multiplication des services partagés pour les postes fixes, compléments de service dans une autre matière pour arriver à 18h...

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Daphné le Dim 8 Fév - 8:42

L'avenir est aux profs de "bassin", on sera rattaché à un bassin et on sera mobile sur tous les établissements de ce regroupement d'établissements, ce qui apportera de la souplesse à la gestion des personnels, évitera les cartes scolaires,etc.........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Karine B. le Dim 8 Fév - 8:53

@Abraxas a écrit:
Enfin, je médis : peut-être Oreiller s'insurgerait-il — mais il n'aurait pas grand monde derrière lui dans le monde syndical (déjà que le SGEN et le SE-UNSA font des risettes au gouvernement actuel, qu'est-ce que ça aurait donné avec la "gauche libérale" au pouvoir ! D'aucuns (hein, Karine…) se seraient cru obligés de la soutenir, contre les attaques d'une Droite qui, elle, reste organisée…

Outre que c'est une attaque gratuite, ce message montre une ignorance de la situation syndicale et en particulier de l'histoire des tendances du SNES y compris UA : j'ai toujours été en grève et fait des manifs contre des gouvernements de gauche, enfin qui se qualifient de gauche. Pour moi, Royal n'est pas de gauche, tout comme ne l'était pas Allègre. Mon engagement n'est pas politique, mais pour défendre une conception de l'EN.

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Daphné le Dim 8 Fév - 8:57

Pendant le ministère Allègre Royal puis qu'ils ont sévi ensemble, je me souviens des dicussions de cantine dans mon collège, où tout le monde hurlait contre eux deux en reconnaissant que " si ils avaient été ministres de droite, il y a longtemps qu'on les aurait virés, mais comme ils sont de gauche on préfère les garder plutôt que d'avoir un gouvernement de droite " je cite !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Daphné le Dim 8 Fév - 8:58

Ensuite effectivement la pression est tellement montée.........

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Karine B. le Dim 8 Fév - 9:00

@Daphné a écrit:Pendant le ministère Allègre Royal puis qu'ils ont sévi ensemble, je me souviens des dicussions de cantine dans mon collège, où tout le monde hurlait contre eux deux en reconnaissant que " si ils avaient été ministres de droite, il y a longtemps qu'on les aurait virés, mais comme ils sont de gauche on préfère les garder plutôt que d'avoir un gouvernement de droite " je cite !

c'est vrai que les discussions de cantine ....

J'avoue que j'aurais préféré garder Allègre plus mobilisateur que Lang, au moins on aurait peut-être réussi à maintenir la pression des collègues et ne pas avoir les TPE, ni l'ECJS. Au lieu de cela, le soufflé est retombé : les collègues à la cantine disant qu'on ne pouvait pas le condamner a priori

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Daphné le Dim 8 Fév - 9:02

Les discussions de cantine...............ou de salles des profs sont révélatrices de ce que pensent les collègues.
Sauf qu'à la cantine on a un peu plus le temps de discuter que pendant les cinq minutes de récré.

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Golou le Dim 8 Fév - 9:15

marquisedemerteuil a écrit:oui, multiplication des services partagés pour les postes fixes, compléments de service dans une autre matière pour arriver à 18h...

C'est déjà le cas dans le privé!

_________________
La curiosité est une belle qualité... n'est-ce pas?...

mon blog cuisine http://lecrocus.canalblog.com
le blog de ma fille http://laviedenora.canalblog.com

Golou
Expert


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Daphné le Dim 8 Fév - 9:17

Dans le public aussi ça a tendance à augmenter !

Daphné
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Dim 8 Fév - 9:25

@Abraxas a écrit:On ne refait pas l'histoire, mais je peux vous dire une chose : si on avait élu la Pintade du Poitou, Oreiller n'oserait pas s'insurger contre une politique qui serait tout aussi "libérale". L'élection de Sarkozy a permis de rassembler une vraie opposition — au moment où l'opposition officielle (ce très con glomérat qu'on appelle le PS) n'existait plus (depuis 2002) et ne s'en était toujours pas aperçu.
Enfin, je médis : peut-être Oreiller s'insurgerait-il — mais il n'aurait pas grand monde derrière lui dans le monde syndical (déjà que le SGEN et le SE-UNSA font des risettes au gouvernement actuel, qu'est-ce que ça aurait donné avec la "gauche libérale" au pouvoir ! D'aucuns (hein, Karine…) se seraient cru obligés de la soutenir, contre les attaques d'une Droite qui, elle, reste organisée…
Bref, pour faire court, l'élection de Sarkozy était de toute évidence le dernier recours des vraies consciences de gauche. Et il se démène chaque jour pour me donner raison.

Alors Abraxas, tes préjugés, tu te les gardes pour toi.
1)pintade ou pas, Royal me semble effectivement dangereuse aussi
2)non seulement Royal, mais le PS dans son ensemble, qui, effectivement, mènerait une politique libérale
3)J'ai manifesté contre des ministres de "gauche", pardon des ministres PS
4)Je m'insurgerais tout autant si le PS était au pouvoir et menait cette politique
5)le SGEN et le SE-UNSA sont des traîtres, ça fait un moment que je l'ai compris, il n'y a en effet rien à en attendre
6)pour la FSU, tu ne peux pas dire que cette fédération ne s'est pas opposée avec force à un certain nombre de ministres de gauche. Après, le chemin que prennent les directions syndicales actuellement (y compris et surtout la direction du SNES et de la FSU) ne me plaît pas du tout, et les "risettes" dont tu parles, ça me fait penser à Aschieri qui va voir Sarko par la petite porte, sans même prévenir les instances de la FSU. L'une des priorités de la tendance à laquelle j'appartiens, c'est justement de rompre cette collusion avec le pouvoir, ce soi-disant "dialogue social" qui fait transforme les syndicats en partenaires, qui les institutionalisent, les font entrer dans l'appareil d'Etat. Cette collusion est scandaleuse.

7)Enfin, un détail qui a son importance : on est d'accord pour dire que le PS c'est de la M..., mais en revanche, il faut bien reconnaître que le projet du PS n'est pas de supprimer 160 000 fonctionnaires en 5 ans (RGPP). Il faut quand même garder le sens des proportions. Je préfère avoir de la M... plutôt que d' avoir un bulldozer en pleine tronche.


Dernière édition par oreiller le Dim 8 Fév - 9:47, édité 1 fois

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par oreiller le Dim 8 Fév - 9:30

@Daphné a écrit:Pendant le ministère Allègre Royal puis qu'ils ont sévi ensemble, je me souviens des dicussions de cantine dans mon collège, où tout le monde hurlait contre eux deux en reconnaissant que " si ils avaient été ministres de droite, il y a longtemps qu'on les aurait virés, mais comme ils sont de gauche on préfère les garder plutôt que d'avoir un gouvernement de droite " je cite !

Mais enfin, comment peut-on dire une chose pareille ? N'y a-t-il pas eu des manifs monstres contre Allègre ? La FSU et l'ensemble des syndicats ont organisé un puissant mouvement de protestation contre cette ordure, il me semble.

oreiller
Niveau 10


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Pierre_au_carré le Dim 8 Fév - 9:32

@oreiller a écrit:
@Daphné a écrit:Pendant le ministère Allègre Royal puis qu'ils ont sévi ensemble, je me souviens des dicussions de cantine dans mon collège, où tout le monde hurlait contre eux deux en reconnaissant que " si ils avaient été ministres de droite, il y a longtemps qu'on les aurait virés, mais comme ils sont de gauche on préfère les garder plutôt que d'avoir un gouvernement de droite " je cite !

Mais enfin, comment peut-on dire une chose pareille ? N'y a-t-il pas eu des manifs monstres contre Allègre ? La FSU et l'ensemble des syndicats ont organisé un puissant mouvement de protestation contre cette ordure, il me semble.

D'ailleurs, lui aussi n'a pas été bien compris : "dégraisser le mamouth", c'était pour "l'administration", mais on crée vite des slogans...

Pierre_au_carré
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fin annoncée du fonctionnariat pour les enseignants

Message par Karine B. le Dim 8 Fév - 9:34

@Pierre_au_carré a écrit:
@oreiller a écrit:
@Daphné a écrit:Pendant le ministère Allègre Royal puis qu'ils ont sévi ensemble, je me souviens des dicussions de cantine dans mon collège, où tout le monde hurlait contre eux deux en reconnaissant que " si ils avaient été ministres de droite, il y a longtemps qu'on les aurait virés, mais comme ils sont de gauche on préfère les garder plutôt que d'avoir un gouvernement de droite " je cite !

Mais enfin, comment peut-on dire une chose pareille ? N'y a-t-il pas eu des manifs monstres contre Allègre ? La FSU et l'ensemble des syndicats ont organisé un puissant mouvement de protestation contre cette ordure, il me semble.

D'ailleurs, lui aussi n'a pas été bien compris : "dégraisser le mamouth", c'était pour "l'administration", mais on crée vite des slogans...

c'est de l'humour ?

la déconcentration a augmenté le poids de l'administration (l'a multiplié par 30) et Allègre a largement contribué à supprimé des postes hors administration

_________________
Le SNES, what else ?

Stagiaire à la rentrée 2015



Blog Maison Avant / Après Mise à jour en août 2013

Karine B.
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum