Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
kinenveut
Je viens de m'inscrire !

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par kinenveut le Dim 21 Oct 2012 - 19:37
Quand j'ai commencé ma carrière de prof en LP, j'étais exigeant et consciencieux, soucieux de travailler en équipe avec mes collègues, et de rendre compte à ma hiérarchie lorsqu'il y avait des élèves au comportement inadmissible.
Ca c'était avant comme dirait la pub.

Aujourd'hui je me suis rendu compte que:
- le règlement intérieur interdit aux élèves les portables allumés en cours, les écouteurs, les mp3 MAIS en réalité ils ne sont pas sanctionnés
- si vous mettez des heures de retenue, la vie scolaire vous dira vite que ça commence à bien faire, pire si ces élèves sèchent les retenues, ils ne sont pas sanctionnés et vous passez pour un naze.
- si vous avez des difficultés avec une classe très difficile, le PP essaiera le plus souvent d'assoir son autorité sur votre dos, ou ne fera rien, les collègues ne vous soutiendront pas, l'administration vous enfoncera.
- si des élèves vous insultent, vous menacent, vous envoient des projectiles, c'est que vous l'avez bien cherché, ou que vous n'avez pas d'autorité, ou que votre cours est nul.

CONSÉQUENCE:

Vais je me ruiner la voix et la santé à interdire que les élèves se servent du portable ou écoutent de la musique en cours, provoquer des clash avec les élèves qui ne travaillent pas ou perturbent le cours en les sermonnant?
C'est fini tout ça.

CONCLUSION:

- si un élève envoie des SMS, écoute de la musique, je ne vois rien (sauf si c'est très ostensible ou si la musique est trop forte). Après tout ils ne perturbent pas le cours, et j'évite les clashs
- si un élève dors sur sa table, ou dessine, je ne le réveille ni ne le dérange surtout pas: il ne perturbe pas le cours et j'évite les clashs
- les élèves de seconde extrêmement perturbateurs et agressifs auront une très bonne moyenne et une excellente appréciation. Comme ça, s'ils veulent se réorienter ou changer de lycée, je contribuerai à ce que leur dossier soit accepté et surtout qu'ils dégagent de ma classe.
- lorsque des élèves extrêmement perturbateurs sont absents, "j'oublie" de les marquer absents sur le billet d'absence. A vous de deviner pourquoi (bien évidemment je les marque absent sur le calque).
- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
- Quand la salle le permet, j'utilise au maximum le vidéoprojecteur ou le TNI et n'écris quasiment plus rien au tableau: les élèves préfèrent mais surtout, je n'ai plus à leur tourner le dos (projectiles). Ma clé USB est ma meilleure amie.
- je ne fais plus d'interrogation écrite. Je donne des exercices en cours et passe dans les rangs pour noter. Je ne met que des bonnes notes, des encouragements. Je ne note pas ceux qui n'ont rien fait. Bien évidemment, je ne remarque JAMAIS les élèves qui me présentent un travail
qu'ils ont recopié sur quelqu'un. Je suis tellement naïf!!!
- lors des corrections d'exercices, ce sont les élèves qui s'auto-corrigent avec le cours (ou le voisin). Si c'est bien, je rajoute 3 à 5 points.
pour ceux qui avaient moins de 10. Comme ça tout le monde a la moyenne!!
- parfois je fais écrire un cours que j'écris moi même en temps réel sur vidéoprojecteur. C'est fou le silence qu'il y a pendant ces séquences
- lorsque la classe est intenable et qu'il reste encore une demi heure de cours. La plupart ne veut pas travailler, ou tres bruyante, je donne un exercice, puis je demande aux élèves qui ne comprennent pas de venir me voir au bureau. Je reste à mon bureau en montrant que je suis occupé (je classe, je corrige...) et j'attends la fin de l'heure. Je fais des rappels à l'ordre dans le brouhaha histoire que les élèves voient que je suis vigilant.

AVANTAGES:
les élèves m'aiment bien, ils ont plein de bonnes notes et d'encouragements
les parents m'aiment bien
la vie scolaire m'aime bien
La direction remarque que je n'ai pas de pb avec mes classes
j'ai de supers emploi du temps et des heures sup
je ne rentre plus fatigué de mes journées.

INCONVÉNIENTS:
- La direction n'est pas dupe mais je m'en fous (ils savent, ils savent que je sais, ma façon de faire les arrange bien dans le fond)
- Les élèves se planteront au bac à l'écrit, mais c'est pas grave car ils auront les épreuves en contrôle continu pour se rattraper (c'est nous qui notons nos élèves pour le bac!!). Et si ça ne suffit pas, ils seront presque tous repêché!!!!

BILAN:
Plus d'insultes ni de menaces, plus de dépression ni de remise en question.

7 ans d'ancienneté, virage à 360° depuis 2 ans et je le vis bien.

Provence
Provence
Enchanteur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Provence le Dim 21 Oct 2012 - 19:39
Suspect
avatar
Invité
Invité

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Invité le Dim 21 Oct 2012 - 19:41
C'est une blague, hein? :shock:
Derborence
Derborence
Modérateur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Derborence le Dim 21 Oct 2012 - 19:41
LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! 3795679266 C'est une blague ?

_________________
"La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne." Proverbe chinois

"Derborence, le mot chante triste et doux dans la tête pendant qu’on se penche sur le vide, où il n’y a plus rien, et on voit qu’il n’y a plus rien."
Charles-Ferdinand Ramuz, Derborence
arcenciel
arcenciel
Grand Maître

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par arcenciel le Dim 21 Oct 2012 - 19:42
Ca pourrait ne pas l'être
Paratge
Paratge
Érudit

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Paratge le Dim 21 Oct 2012 - 19:56
Excellent !
Je fais tout pareil mais j'appelle ça "projet de vivre ensemble" pour éviter la stigmatisation aux jeunes et leur permettre de bien préparer leur avenir.

Il faut valoriser au maximum toute production des élèves et valider leurs compétences.
kensington
kensington
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par kensington le Dim 21 Oct 2012 - 20:05

Au fond, le trait à peine forcé, c'est ce qu'on attend de nous sans oser le dire trop fort ni officiellement sinon ça ferait tâche, non?
Edgar
Edgar
Neoprof expérimenté

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Edgar le Dim 21 Oct 2012 - 20:08
Je vois la part de cynisme de votre constat et de vos méthodes, et j'en comprends les raisons, tout en ne pouvant que me dire que cette situation illustre bien une forme d'échec pratique tout autant qu"idéologique de notre système entier d'éducation, d'orientation, de formation des élèves qui ont échoué dans les matières générales (car je parierais que vous enseignez une matière générale en LP pour en être à ce point dégoûté) et à quel point cela doit tout de même vous rendre insatisfait sans que vous ne le disiez explicitement ici.

En un mot, je compatis, et suis bien heureux 1 / de ne pas enseigner ma matière en LP et 2/ de ne plus être en zone de difficultés scolaires majeures et obligé de faire semblant que c'est génial.


Dernière édition par Edgar le Dim 21 Oct 2012 - 20:10, édité 1 fois
John
John
Médiateur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par John le Dim 21 Oct 2012 - 20:10
Matière: maths
Nous avons enfin là l'exemple d'un enseignant de maths qui ne concourt pas à la violence et à l'incivilité !
As-tu pensé à te manifester auprès des auteurs du rapport issu de la concertation ?
http://www.neoprofs.org/t53448-les-profs-de-maths-sont-directement-responsables-de-la-montee-des-incivilites-et-de-la-violence-scolaire-selon-le-rapport-de-la-concertation-sur-la-refondation-de-l-ecole?highlight=violence

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par pitchounette le Dim 21 Oct 2012 - 20:14
Aujourd'hui je me suis rendu compte que:
- le règlement intérieur interdit aux élèves les portables allumés en cours, les écouteurs, les mp3 MAIS en réalité ils ne sont pas sanctionnés
ca je suis d'accord
- si vous mettez des heures de retenue, la vie scolaire vous dira vite que ça commence à bien faire, pire si ces élèves sèchent les retenues, ils ne sont pas sanctionnés et vous passez pour un naze.
c'est pour ça qu'ils font les heures de colle dans ma classe, sous ma surveillance et je lache rien

- si vous avez des difficultés avec une classe très difficile, le PP essaiera le plus souvent d'assoir son autorité sur votre dos, ou ne fera rien, les collègues ne vous soutiendront pas, l'administration vous enfoncera.
merci de ne pas mettre tous les PP dans le même sac

- si des élèves vous insultent, vous menacent, vous envoient des projectiles, c'est que vous l'avez bien cherché, ou que vous n'avez pas d'autorité, ou que votre cours est nul.
affraid : tu rigoles j'espère?

- si un élève envoie des SMS, écoute de la musique, je ne vois rien (sauf si c'est très ostensible ou si la musique est trop forte). Après tout ils ne perturbent pas le cours, et j'évite les clashs
mouai j'ai testé ça l'an dernier avec mes terminales indus. Lors du conseil de classe, les gamins ont dit qu'ils avaient adoré car au moins on pouvait bosser.

-
si un élève dors sur sa table, ou dessine, je ne le réveille ni ne le dérange surtout pas: il ne perturbe pas le cours et j'évite les clashs
et le respect là dedans?

- les élèves de seconde extrêmement perturbateurs et agressifs auront une très bonne moyenne et une excellente appréciation. Comme ça, s'ils veulent se réorienter ou changer de lycée, je contribuerai à ce que leur dossier soit accepté et surtout qu'ils dégagent de ma classe.
affraid et c'est comme ça après qu'ils reviennent ou qu'ils décrochent définitivement

- lorsque des élèves extrêmement perturbateurs sont absents, "j'oublie" de les marquer absents sur le billet d'absence. A vous de deviner pourquoi (bien évidemment je les marque absent sur le calque).
????
- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid
- Quand la salle le permet, j'utilise au maximum le vidéoprojecteur ou le TNI et n'écris quasiment plus rien au tableau: les élèves préfèrent mais surtout, je n'ai plus à leur tourner le dos (projectiles). Ma clé USB est ma meilleure amie.
Tiens cest ce que le proviseur de l'an dernier voulait que je fasse...

- je ne fais plus d'interrogation écrite. Je donne des exercices en cours et passe dans les rangs pour noter. Je ne met que des bonnes notes, des encouragements. Je ne note pas ceux qui n'ont rien fait. Bien évidemment, je ne remarque JAMAIS les élèves qui me présentent un travail
qu'ils ont recopié sur quelqu'un. Je suis tellement naïf!!!
Que des bonnes notes pour être tranquille et avoir la paix?? ca je m'y refuse. J'ai noté mes terminales comme au bac et tant pis si cela pleure mais au moins elles sont prévenues pour réussir il faut BOSSER

- lors des corrections d'exercices, ce sont les élèves qui s'auto-corrigent avec le cours (ou le voisin). Si c'est bien, je rajoute 3 à 5 points.
pour ceux qui avaient moins de 10. Comme ça tout le monde a la moyenne!!
l'idée aurait pu m'intéresser....mais pas pour avoir la moyenne ca se mérite une moyenne!

- parfois je fais écrire un cours que j'écris moi même en temps réel sur vidéoprojecteur. C'est fou le silence qu'il y a pendant ces séquences
à moins d'effacer au fur et à mesure, je ne vois pas comment tu peux avoir le silence..

- lorsque la classe est intenable et qu'il reste encore une demi heure de cours. La plupart ne veut pas travailler, ou tres bruyante, je donne un exercice, puis je demande aux élèves qui ne comprennent pas de venir me voir au bureau. Je reste à mon bureau en montrant que je suis occupé (je classe, je corrige...) et j'attends la fin de l'heure. Je fais des rappels à l'ordre dans le brouhaha histoire que les élèves voient que je suis vigilant.
sil te reste une demi heure de cours, cest que ton cours est mal chronométré. je peux le comprendre pour 10/15m

AVANTAGES:
les élèves m'aiment bien, ils ont plein de bonnes notes et d'encouragements
les parents m'aiment bien
Et comment ca se passe quand leur gamin se sont plantés à l'examen final? à moins que tes épreuves se passent en CCF

La direction remarque que je n'ai pas de pb avec mes classes
j'ai de supers emploi du temps et des heures sup
je ne rentre plus fatigué de mes journées.
tant mieux pour toi

INCONVÉNIENTS:
- La direction n'est pas dupe mais je m'en fous (ils savent, ils savent que je sais, ma façon de faire les arrange bien dans le fond)
jusqu'au jour où il y aura une réaction

- Les élèves se planteront au bac à l'écrit, mais c'est pas grave car ils auront les épreuves en contrôle continu pour se rattraper (c'est nous qui notons nos élèves pour le bac!!). Et si ça ne suffit pas, ils seront presque tous repêché!!!!
Pas forcément, il faut que le prof fasse du "surnotage" au CCF pour se faire bien voir
Par contre oui avec un bon CCF certaines filières ont le bac offert


_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
JaneB
JaneB
Fidèle du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par JaneB le Dim 21 Oct 2012 - 20:18
@kensington a écrit:
Au fond, le trait à peine forcé, c'est ce qu'on attend de nous sans oser le dire trop fort ni officiellement sinon ça ferait tâche, non?

Triste mais vrai!!
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par pitchounette le Dim 21 Oct 2012 - 20:23
avec de plus en plus de CCF, c'est sûr qu'on part la dessus. mais on fait quoi des parents qui réclament des comptes??C'est rare mais j'en connais

_________________
Le bonheur est dans le pré après 7 ans de région parisienne
Méréthide
Méréthide
Habitué du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Méréthide le Dim 21 Oct 2012 - 20:30
Les ASSP passent les maths en CCF ... ça me déprime.
Mes CAPs aussi sont en CCF en maths-sciences, mais ça me déprime moins, certaines ont un niveau sortie de CE1...

Il faut s'adapter, apparemment (j'en ai pas encore vu mais c'est ce que mes collègues m'ont dit) les IPRs cautionnent le fait que le programme servent juste de fil conducteurs mais que surtout on essaye de faire passer des notions de base de façon convenable.
Spoiler:

Quoi qu'avec mes Tle APR (qui ne sont que 7) on fait des trucs de fous, enfin , rien d'exceptionnel vous me direz, mais j'arriverai presque à leur faire avoir un niveau 3eme d'ici la fin de l'année \o/

Après avec ma collègue de lettre histoire, on part du principe que si les profs de matières pro disent oui à la validation du CAP, c'est pas à nous de nous y opposer si il ne sait pas utiliser du papier pH ou faire une dissert sur la 2nd GM ...
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par User5899 le Dim 21 Oct 2012 - 20:31
@kensington a écrit:
Au fond, le trait à peine forcé, c'est ce qu'on attend de nous sans oser le dire trop fort ni officiellement sinon ça ferait tâche, non?
Exactement. C'est exactement le sens des nouvelles pédagogies, c'est le moyen de ne pas faire de vagues et, fake ou pas, Kinenveut a une forte probabilité d'obtenir les résultats qui décrit. Voilà un collègue qui nous montre l'avenir décidé d'un doigt radieux Very Happy
avatar
Albator
Habitué du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Albator le Dim 21 Oct 2012 - 20:32
La réalité du LP est décrite de manière magistrale ; c'est vraiment du vécu je ne vois rien à rajouter
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par MelanieSLB le Dim 21 Oct 2012 - 20:52
Lenou3132 a écrit:
- si des élèves vous insultent, vous menacent, vous envoient des projectiles, c'est que vous l'avez bien cherché, ou que vous n'avez pas d'autorité, ou que votre cours est nul.
affraid : tu rigoles j'espère

Je crois qu'il ne fait que reprendre le discours qui lui a été servi par l'administration. Je le sais, j'ai eu droit au même l'an dernier en collège.

Lenou3132 a écrit:
- lorsque des élèves extrêmement perturbateurs sont absents, "j'oublie" de les marquer absents sur le billet d'absence. A vous de deviner pourquoi (bien évidemment je les marque absent sur le calque).
????

Ca, par contre, c'est vachement dangereux. Je comprends bien que c'est pour que la vie sco ne les repère pas comme absentéiste, mais s'il arrive un drame, toi et l'administration, vous êtes mal barrés!

Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.

Lenou3132 a écrit:
]- Quand la salle le permet, j'utilise au maximum le vidéoprojecteur ou le TNI et n'écris quasiment plus rien au tableau: les élèves préfèrent mais surtout, je n'ai plus à leur tourner le dos (projectiles). Ma clé USB est ma meilleure amie.
Tiens cest ce que le proviseur de l'an dernier voulait que je fasse...

Ca, pour moi, c'est quand même efficace.

Lenou3132 a écrit:

- je ne fais plus d'interrogation écrite. Je donne des exercices en cours et passe dans les rangs pour noter. Je ne met que des bonnes notes, des encouragements. Je ne note pas ceux qui n'ont rien fait. Bien évidemment, je ne remarque JAMAIS les élèves qui me présentent un travail
qu'ils ont recopié sur quelqu'un. Je suis tellement naïf!!!
Que des bonnes notes pour être tranquille et avoir la paix?? ca je m'y refuse. J'ai noté mes terminales comme au bac et tant pis si cela pleure mais au moins elles sont prévenues pour réussir il faut BOSSER

Lenou, +1

Lenou3132 a écrit:
- lors des corrections d'exercices, ce sont les élèves qui s'auto-corrigent avec le cours (ou le voisin). Si c'est bien, je rajoute 3 à 5 points.
pour ceux qui avaient moins de 10. Comme ça tout le monde a la moyenne!!
l'idée aurait pu m'intéresser....mais pas pour avoir la moyenne ca se mérite une moyenne!

L'idée est intéressante, Lenou, mais avec un objectif différent: est-ce qu'ils sont capables de comprendre ce qu'on attendait d'eux, et de se corriger? Est-ce un problème d'apprentissage ou de méthode (le 1er problème est quand même vachement plus simple à résoudre)?

Lenou3132 a écrit:
- parfois je fais écrire un cours que j'écris moi même en temps réel sur vidéoprojecteur. C'est fou le silence qu'il y a pendant ces séquences
à moins d'effacer au fur et à mesure, je ne vois pas comment tu peux avoir le silence..

Quand je tape à l'ordinateur -en collège toujours, zep-, j'ai effectivement le silence ou des "mais comment vous faites pour aller aussi vite?" jusqu'à ce que j'ai terminé, où ça se transforme en cris paniqués: Madame, vous allez trop vite.

Lenou3132 a écrit:
AVANTAGES:
les élèves m'aiment bien, ils ont plein de bonnes notes et d'encouragements
les parents m'aiment bien
Et comment ca se passe quand leur gamin se sont plantés à l'examen final? à moins que tes épreuves se passent en CCF

La direction remarque que je n'ai pas de pb avec mes classes
j'ai de supers emploi du temps et des heures sup
je ne rentre plus fatigué de mes journées.
tant mieux pour toi

INCONVÉNIENTS:
- La direction n'est pas dupe mais je m'en fous (ils savent, ils savent que je sais, ma façon de faire les arrange bien dans le fond)
jusqu'au jour où il y aura une réaction

Je rejoins Lenou, tu risques de morfler sévérement.


Dernière édition par MelanieSLB le Dim 21 Oct 2012 - 20:56, édité 3 fois (Raison : Balises de citation pour rendre le message plus lisible - plein de fois, visiblement, je ne suis pas douée!)

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
avatar
pitchounette
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par pitchounette le Dim 21 Oct 2012 - 21:01
@MelanieSLB a écrit:
Je crois qu'il ne fait que reprendre le discours qui lui a été servi par l'administration. Je le sais, j'ai eu droit au même l'an dernier en collège.
Oui, je m'en rends compte maintenant car je repense à mon proviseur de l'an dernier........qui voulait que je fasse ça

Lenou3132 a écrit:
Ca, pour moi, c'est quand même efficace.
Je le fais, pas à chaque fois...Mais si tu mets tout sur clé/projection...tu ne peux pas les préparer pour la poursuite bac
j'ai plus tendance à le faire pour les 2ndes

L'idée est intéressante, Lenou, mais avec un objectif différent: est-ce qu'ils sont capables de comprendre ce qu'on attendait d'eux, et de se corriger? Est-ce un problème d'apprentissage ou de méthode (le 1er problème est quand même vachement plus simple à résoudre)?
Je ne parle pas de l'autocorrection...Je parlais de rajouter 3 à 5 points pour qu'ils aient la moyenne
Pour ma leçon sur les écrits, les terminales ont sur mon bureau le corrigé... Mais elles prennent le corrigé de la voisine et viennent comparer avec ce qu'il fallait faire. Elles repartent à leur place (pour s'expliquer), corrigent et reviennent me montrer les changements et je réexplique si je vois que certaines choses ne sont pas comprises
En fait je me rends compte que je le fais plus avec mes terminales qu'avec les secondes. Ces derniers ont besoin d'être beaucoup plus cadrés..peut être à creuser LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! 3795679266


Quand je tape à l'ordinateur -en collège toujours, zep-, j'ai effectivement le silence ou des "mais comment vous faites pour aller aussi vite?" jusqu'à ce que j'ai terminé, où ça se transforme en cris paniqués: Madame, vous allez trop vite.
J'ai la même chose Laughing
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par User5899 le Dim 21 Oct 2012 - 21:20
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...
Zorglub
Zorglub
Habitué du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Zorglub le Dim 21 Oct 2012 - 21:26
TZR, j'ai eu l'avantage d'enseigner aussi en LP.

J'ai souvenir d'un établissement particulièrement trashissime.

Un jour, exaspéré, je rentre dans le bureau du patron en gueulant comme un veau : "C'est quoi ce b. dans cette tôle ? Comment se fait-il qu'il soit toléré de tels comportements des élèves ? Votre LP est une honte et vous devriez vous sentir responsable de cette dérive, bla, bla, bla ; bla, bla, bla (mais en plus fort) !"

Le proviseur me regarde et calmement m'explique que certainement je ne dois pas savoir m'y prendre avec les gosses paske mes collègues ne récriminent pas devant la tâche (ni devant les taches).
Ce faisant il sous-entend que tout ce passe pour le mieux dans les autres salles que la mienne.

Furieux, je reprends : "Koa ? Vous osez dire que ça se passe bien dans les autres matières. Je vous mets au défi de circuler avec moi et de rester quelques instants derrière les portes. Et là comment pourrez-vous nier que les 110 dB de chahut absolu sont la seule règle qui vaille dans votre bahut !"

Très tranquillement, un peu chafouin, il me répond : "Oui, certes, mais vos collègues, eux, ne s'en plaigne pas ! Et d'ailleurs, on vous paie, vous aussi, pour le supporter."

Bon. C'était y'a presque 10 ans en banlieue grenobloise.
Nul doute que le pire étant toujours à venir, et cette scène étant déjà ancienne, on ait encore sensiblement progressé dans l'effroi.

Alors, Kinenveut, salut et fraternité !
MelanieSLB
MelanieSLB
Doyen

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par MelanieSLB le Dim 21 Oct 2012 - 21:32
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...

Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang! Et je refuse d'accepter qu'on me transforme en vague garded'enfants!

_________________
La réforme du collège en clair : www.reformeducollege.fr .

Et pour ceux qui voudraient en comprendre quelques fondements idéologiques:
De l’école, Jean-Claude Milner, visionnaire en 1984 (ça ne s'invente pas!) de ce qui nous arrive: "On ne dira pas que les enseignants sont l'appendice inutile d'une institution dangereuse et presque criminelle; on dira seulement qu'ils doivent devenir Autres: animateurs, éducateurs, grands frères, nourrices, etc. La liste est variable. Que, par là, les enseignants cessent d’être ce qu'ils doivent être, c'est encore une fois sortir de la question. On ne dira pas que les enseignants n'ont pas à exister, mais qu'ils ont à exister Autrement. Que cette Autre existence consiste à renoncer à soi-même pour disparaître dans la nuit éducative et s'y frotter, tous corps et tous esprits confondus, avec les partenaires de l'acte éducatif - manutentionnaires, parents, élèves, etc. -, seul un méchant pourrait en prendre ombrage." (page 24)
kensington
kensington
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par kensington le Dim 21 Oct 2012 - 21:33
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! 2252222100

D'ailleurs notre ministre a bien rappelé qu'il ne fallait pas que la note sanctionne...
kensington
kensington
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par kensington le Dim 21 Oct 2012 - 21:36
@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...

Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang! Et je refuse d'accepter qu'on me transforme en vague garde d'enfants!

On est bien d'accord Melanie. Et tant qu'on peut ne pas se laisser réduire à ça tant mieux. Mais il y a des choses qui commencent à nous dépasser. Abraxas l'a écrit un jour ici, "la guerre est perdue".
sebiseb
sebiseb
Niveau 9

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par sebiseb le Dim 21 Oct 2012 - 21:48
Le titre le dit, ...avec les classes difficiles !

Étant prof' de LP (passé de l'atelier à la construction - donc plutôt en classe maintenant) depuis 13 ans je peux dire que enseignement général ou atelier peut-être aussi chaotique avec des élèves orientés là par défaut. Sans compter que la réforme du BEP/BAC PRO n'a fait qu'empirer le problème !

Je ne fais pas de démagogie personnellement, mais il est vrai qu'on apprend à se débrouiller seul. Le bon côté des choses c'est que je m'interroge toujours/tous les jours de comment je vais faire en terme pédagogique pour les surprendre pour les intéressés... Ça m'a fait apprendre plein de choses sur le plan personnel !

_________________
sebiseb ...pour une école "vraiment" libre !
Lefteris
Lefteris
Empereur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Lefteris le Dim 21 Oct 2012 - 21:49
@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...

Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang! Et je refuse d'accepter qu'on me transforme en vague garde d'enfants!
Mais si c'est ça .. Chez nous c'est "mettez des bonnes notes, ça le tient tranquille" "vos notes sont inférieures à celle de l'académie" (donc montez les) pour moi spécialement (latin) "amusez-les, c'est optionnel , les parents d'élèves vous trouvent trop sévère, sortez les tant pis pur la langue" . Les profs de langue ont eu la surprise de voir des validations faites dans leur dos , etc.
Là nos emplois du temps viennent de changer, parce que les élèves avaient des trous et que ça peut devenir l'enfer, donc des heures qui avaient été bien placées pédagogiquement par l'adjoint de l'an dernier passent l'après midi (du français, des maths en milieu ou fin de journée, impossible de faire cours), mais il n'y a plus de permanence, donc pas de risque de chahuts et violences, tout va bien...
Mon collège est un des mieux considérés de l'arrondissement on a même quelques bobos que' nous sommes priés de surnoter ( : il est de notoriété publique qu'on ne travaille pas du tout dans quelques uns.
Anecdote : un de mes collègues TZR qui a été dans un autre arrondissement pourrave , bien pire m'a raconté qu'un intervenant avait dû éviter une chaise. "Steif (="c'est ta life") tu te casses ...". Un collègue qui a son mari en LP m' a raconté que celui-ci s'était fait rabrouer pour interdire les portables et demander de se taire : "on ne veut pas un autre incident".

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet

Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβούμαι τίποτα, είμαι λεύτερος.
Edgar
Edgar
Neoprof expérimenté

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Edgar le Dim 21 Oct 2012 - 21:51
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
- si des élèves vous insultent, vous menacent, vous envoient des projectiles, c'est que vous l'avez bien cherché, ou que vous n'avez pas d'autorité, ou que votre cours est nul.
affraid : tu rigoles j'espère

Je crois qu'il ne fait que reprendre le discours qui lui a été servi par l'administration. Je le sais, j'ai eu droit au même l'an dernier en collège.

.

Cela s'appelle de l'ironie...
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum