Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
Edgar
Neoprof expérimenté

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Edgar le Dim 21 Oct 2012, 21:51
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
- si des élèves vous insultent, vous menacent, vous envoient des projectiles, c'est que vous l'avez bien cherché, ou que vous n'avez pas d'autorité, ou que votre cours est nul.
affraid : tu rigoles j'espère

Je crois qu'il ne fait que reprendre le discours qui lui a été servi par l'administration. Je le sais, j'ai eu droit au même l'an dernier en collège.

.

Cela s'appelle de l'ironie...
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par User5899 le Dim 21 Oct 2012, 21:56
@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid

Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...

Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang!
Mais nous sommes bien d'accord Smile Kinenveut le dit lui aussi, au début.
Schéhérazade
Schéhérazade
Niveau 10

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Schéhérazade le Dim 21 Oct 2012, 22:12
En fait, on est entré dans le métier sur un malentendu: un jury universitaire, avec des exigences universitaires, et des épreuves qui nous laissaient supposer qu'on était recruté pour enseigner, transmettre des connaissances. L'IUFM a fait de son mieux pour nous ôter nos illusions et nous faire comprendre ce que l'institution attendait réellement de nous. Certains chefs d'établissement en ont remis une louche. Mais certains d'entre nous n'ont toujours pas compris. Quand on aura réformé le recrutement des professeurs, ce malentendu disparaîtra, et les nouveaux feront tout de suite et en connaissance de cause ce que Kinenveut et d'autres font par résignation et par instinct de survie.
Kinenveut, je te comprends parfaitement, et il se peut qu'un jour j'adopte la même ligne de conduite en collège, par lassitude d'avoir à me justifier auprès des uns et des autres de vouloir faire mon métier.
linkus
linkus
Expert

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par linkus le Dim 21 Oct 2012, 22:18
@Schéhérazade a écrit:En fait, on est entré dans le métier sur un malentendu: un jury universitaire, avec des exigences universitaires, et des épreuves qui nous laissaient supposer qu'on était recruté pour enseigner, transmettre des connaissances. L'IUFM a fait de son mieux pour nous ôter nos illusions et nous faire comprendre ce que l'institution attendait réellement de nous. Certains chefs d'établissement en ont remis une louche. Mais certains d'entre nous n'ont toujours pas compris. Quand on aura réformé le recrutement des professeurs, ce malentendu disparaîtra, et les nouveaux feront tout de suite et en connaissance de cause ce que Kinenveut et d'autres font par résignation et par instinct de survie.
Kinenveut, je te comprends parfaitement, et il se peut qu'un jour j'adopte la même ligne de conduite en collège, par lassitude d'avoir à me justifier auprès des uns et des autres de vouloir faire mon métier.

Oui, je pense également que je vais faire cela jusqu'à ce que je puisse vraiment enseigner.
Quand ma demande de mise en disponibilité aura été acceptée, byebye :elephant2: la gestion de classe et enfin retrouver le plaisir de faire des mathématiques. :aad:
Le plus dur, c'est pour les agrégés dont le contenu disciplinaire est important. Quand on passe de l'autre coté du miroir, on voit que l'on est pas adapté à certains publics. Je fais partis de ces gens-là.

J'en ai marre de certaines administrations qui cautionnent les gamins dans leur bêtises.

_________________
J'entends souvent dire qu'avec l'agrégation, c'est travailler moins pour gagner plus. En réalité, avec le CAPES c'est travailler plus pour gagner moins. professeur
LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 302509
Avec un travail acharné, même un raté peut battre un génie. Rock Lee
Je ne suis pas gros, j'ai une ossature lourde!
Vous aimez Bomberman? Venez jouer à Bombermine. Very Happy
Lefteris
Lefteris
Empereur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Lefteris le Dim 21 Oct 2012, 22:25
@Schéhérazade a écrit:En fait, on est entré dans le métier sur un malentendu: un jury universitaire, avec des exigences universitaires, et des épreuves qui nous laissaient supposer qu'on était recruté pour enseigner, transmettre des connaissances. L'IUFM a fait de son mieux pour nous ôter nos illusions et nous faire comprendre ce que l'institution attendait réellement de nous. Certains chefs d'établissement en ont remis une louche. Mais certains d'entre nous n'ont toujours pas compris. Quand on aura réformé le recrutement des professeurs, ce malentendu disparaîtra, et les nouveaux feront tout de suite et en connaissance de cause ce que Kinenveut et d'autres font par résignation et par instinct de survie.
Kinenveut, je te comprends parfaitement, et il se peut qu'un jour j'adopte la même ligne de conduite en collège, par lassitude d'avoir à me justifier auprès des uns et des autres de vouloir faire mon métier.
C'est ça : en fait, il faut de "vrais" professeurs pour 10 % des établissements, car la société n'aura besoin que de 10 % de gens instruits, comme le rappelait je ne sais quel rapport du genre OCDE.
Comme officiellement tout le monde a droit aux mêmes programmes et aux mêmes enseignants, on continue à en recruter , mais ces derniers sont sommés mezza voce de laisser dehors leurs prétentions à enseigner. Il y a des tas d'endroits où les AED, qui maintiendraient les élèves dans les établissements, aidés par des personnels titulaire du BAFA, qui les occuperaient, en feraient autant que nous. La régionalisation nous conduira peut-être à ça ..
Je caricature, mais je ne pense pas pas être loin de l'esprit qui préside à la chose.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
avatar
Albator
Habitué du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Albator le Dim 21 Oct 2012, 22:33
Je suis sans doute pessimiste mais je pense que l'enseignement professionnel sera progressivement supprimé au bénéfice de l'apprentissage pour le secteur secondaire et au bénéfice de l'enseignement technique pour le tertiaire. Il ne reste déjà presque plus de sections de CAP et le BEP est remplacé par un vague Diplôme intermédiaire au sein du nouveau bac pro
avatar
User5899
Dieu de l'Olympe

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par User5899 le Dim 21 Oct 2012, 22:44
@Lefteris a écrit:
@Schéhérazade a écrit:En fait, on est entré dans le métier sur un malentendu: un jury universitaire, avec des exigences universitaires, et des épreuves qui nous laissaient supposer qu'on était recruté pour enseigner, transmettre des connaissances. L'IUFM a fait de son mieux pour nous ôter nos illusions et nous faire comprendre ce que l'institution attendait réellement de nous. Certains chefs d'établissement en ont remis une louche. Mais certains d'entre nous n'ont toujours pas compris. Quand on aura réformé le recrutement des professeurs, ce malentendu disparaîtra, et les nouveaux feront tout de suite et en connaissance de cause ce que Kinenveut et d'autres font par résignation et par instinct de survie.
Kinenveut, je te comprends parfaitement, et il se peut qu'un jour j'adopte la même ligne de conduite en collège, par lassitude d'avoir à me justifier auprès des uns et des autres de vouloir faire mon métier.
C'est ça : en fait, il faut de "vrais" professeurs pour 10 % des établissements, car la société n'aura besoin que de 10 % de gens instruits, comme le rappelait je ne sais quel rapport du genre OCDE.
Comme officiellement tout le monde a droit aux mêmes programmes et aux mêmes enseignants, on continue à en recruter , mais ces derniers sont sommés mezza voce de laisser dehors leurs prétentions à enseigner. Il y a des tas d'endroits où les AED, qui maintiendraient les élèves dans les établissements, aidés par des personnels titulaire du BAFA, qui les occuperaient, en feraient autant que nous. La régionalisation nous conduira peut-être à ça ..
Je caricature, mais je ne pense pas pas être loin de l'esprit qui préside à la chose.
Entièrement d'accord avec vous. Surtout que nous, qui ne connûmes point l'IUFM, voyons bien mieux encore quelle dégringolade nous effectuons chaque année.
Lefteris
Lefteris
Empereur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Lefteris le Dim 21 Oct 2012, 22:55
Cripure a écrit:
@Lefteris a écrit:
@Schéhérazade a écrit:En fait, on est entré dans le métier sur un malentendu: un jury universitaire, avec des exigences universitaires, et des épreuves qui nous laissaient supposer qu'on était recruté pour enseigner, transmettre des connaissances. L'IUFM a fait de son mieux pour nous ôter nos illusions et nous faire comprendre ce que l'institution attendait réellement de nous. Certains chefs d'établissement en ont remis une louche. Mais certains d'entre nous n'ont toujours pas compris. Quand on aura réformé le recrutement des professeurs, ce malentendu disparaîtra, et les nouveaux feront tout de suite et en connaissance de cause ce que Kinenveut et d'autres font par résignation et par instinct de survie.
Kinenveut, je te comprends parfaitement, et il se peut qu'un jour j'adopte la même ligne de conduite en collège, par lassitude d'avoir à me justifier auprès des uns et des autres de vouloir faire mon métier.
C'est ça : en fait, il faut de "vrais" professeurs pour 10 % des établissements, car la société n'aura besoin que de 10 % de gens instruits, comme le rappelait je ne sais quel rapport du genre OCDE.
Comme officiellement tout le monde a droit aux mêmes programmes et aux mêmes enseignants, on continue à en recruter , mais ces derniers sont sommés mezza voce de laisser dehors leurs prétentions à enseigner. Il y a des tas d'endroits où les AED, qui maintiendraient les élèves dans les établissements, aidés par des personnels titulaire du BAFA, qui les occuperaient, en feraient autant que nous. La régionalisation nous conduira peut-être à ça ..
Je caricature, mais je ne pense pas pas être loin de l'esprit qui préside à la chose.
Entièrement d'accord avec vous. Surtout que nous, qui ne connûmes point l'IUFM, voyons bien mieux encore quelle dégringolade nous effectuons chaque année.
Si, je le connus hélas , étant entré fort tard dans la profession. J'y entendis de sublimes maximes comme "les savoirs disciplinaires ne sont pas très importants" "il faut s'habituer à travailler dans le bruit" "les élèves savent déjà beaucoup" "attention à la surcharge cognitive" "le corps des adolescents se transforme" et autrs profondes pensées dignes du fronton de Delphes, mais je ne fus pas convaincu et restai mécréant.
Le fait de se retrouver dans la situation d'un homme qui se retrouve décongelé après plus de deux décennies d'hibernation, comme le héros d'E. About, permet aussi de mesurer la dégringolade humhum

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Presse-purée le Dim 21 Oct 2012, 22:59
@Lefteris a écrit:
C'est ça : en fait, il faut de "vrais" professeurs pour 10 % des établissements, car la société n'aura besoin que de 10 % de gens instruits, comme le rappelait je ne sais quel rapport du genre OCDE.

C'est dans ce document (qui date de 2001), à déguster lentement...

http://www.oecd.org/education/preschoolandschool/1840089.pdf

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
Docteur OX
Docteur OX
Grand sage

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Docteur OX le Dim 21 Oct 2012, 23:10
Quinenveut est en LP avec des classes difficiles. Rien que pour ça, il a droit à mon respect et à mon admiration (ces collègues sont trop souvent oubliés voire vus comme des malchanceux) Jamais, je ne jugerais de tels collègues surtout que le message de Quinenveut ressemble plus à un sursaut salutaire en, désolé pas trouvé d'autres expressions, "milieu hostile". Ce dernier étant dangereux pour sa santé à tous les niveaux (physique, nerveux, social, existentiel...) et il en a tiré une conclusion logique avant de prendre sa décision. Moi je dis "chapeau" et Quinenveut n'est pas un fumiste. L'EN, les experts de la pédagogie, l'administration sont les seuls coupables. Dans mes collèges on n'en est pas encore là mais, il est vrai, comme c'est dit plus haut, que le système se déglingue à une vitesse incroyable.



Malaca
Malaca
Esprit éclairé

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Malaca le Lun 22 Oct 2012, 02:35
@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
]- je préviens les élèves qu'en cas de retard de leur part, je ferai du "tri sélectif", à savoir que je me réserve le droit de refuser l'entrée à certains (les perturbateurs en fait) et pas à d'autres. Je leur dit que ce sera complètement arbitraire de ma part et sans explications.
- si je travaille dans une salle informatique, j'autorise internet afin que les perturbateurs surfent sur le net au lieu de pourrir le cours ou de casser le matériel.
affraid
Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...
Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang! Et je refuse d'accepter qu'on me transforme en vague garde d'enfants!
Malheureusement c'est pourtant ce à quoi on semble réduits couramment en LP ! (et peut être de plus en plus ailleurs aussi avec les nouvelles définitions du métier de prof !)
Ici on avait pour "consigne" ministérielle (au niveau local) de garder les élèves en classe plutôt que de les laisser dans la rue,
les proviseurs perçoivent une prime variable selon le nombre d'inscrits,
résultat on récupérait au LP, en plus des élèves orientés par défaut, ou en dépit du bon sens, des absentéistes, des décrocheurs et provocateurs notoires pour remplir les classes ... et ce jusqu'à un mois après la rentrée ! à ce niveau là, on peut considérer que ce n'est plus de l'enseignement que l'on attend de nous effectivement !

Je ne suis pas encore aussi "désenchantée" mais j'avoue que cela fait résonance au fond de moi ...
JPhMM
JPhMM
Demi-dieu

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par JPhMM le Lun 22 Oct 2012, 07:18
@Presse-purée a écrit:
@Lefteris a écrit:
C'est ça : en fait, il faut de "vrais" professeurs pour 10 % des établissements, car la société n'aura besoin que de 10 % de gens instruits, comme le rappelait je ne sais quel rapport du genre OCDE.

C'est dans ce document (qui date de 2001), à déguster lentement...

http://www.oecd.org/education/preschoolandschool/1840089.pdf
Et en français :
http://www.oecd.org/fr/edu/prescolaireetscolaire/1840081.pdf

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

Je crois que je ne crois en rien. Mais j'ai des doutes. — Jacques Goimard
Everose
Everose
Niveau 2

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Everose le Lun 22 Oct 2012, 11:07
@Docteur OX a écrit:Quinenveut est en LP avec des classes difficiles. Rien que pour ça, il a droit à mon respect et à mon admiration (ces collègues sont trop souvent oubliés voire vus comme des malchanceux) Jamais, je ne jugerais de tels collègues surtout que le message de Quinenveut ressemble plus à un sursaut salutaire en, désolé pas trouvé d'autres expressions, "milieu hostile". Ce dernier étant dangereux pour sa santé à tous les niveaux (physique, nerveux, social, existentiel...) et il en a tiré une conclusion logique avant de prendre sa décision. Moi je dis "chapeau" et Quinenveut n'est pas un fumiste. L'EN, les experts de la pédagogie, l'administration sont les seuls coupables. Dans mes collèges on n'en est pas encore là mais, il est vrai, comme c'est dit plus haut, que le système se déglingue à une vitesse incroyable.



+1
avatar
nigousse
Niveau 10

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Bravo.

par nigousse le Lun 22 Oct 2012, 12:02
Je te soutiens totalement, je fais exactement la même chose et en plus j'ai annexé une télé dans ma salle donc dans chaque séquence de cours il y a un film de prévu ( je suis PLP Lettres-Histoire). Dans mes matières c'est une épreuve ponctuelle mais vu les consignes de correction plus l'oral de contrôle les résultats restent bons!! En plus les matières professionnelles sont toutes en CCF avec des coeff très élevés et on encourage vivement les collègues à être indulgents dans la notation. Une année des collègues d'éco-droit avaient mis les véritables notes mérités par les élèves ( en-dessous de 10 pour la grande majorité), résultat ils ont été reconvoqués par les inspecteurs début juillet pour " renoter", il fallait selon les inspecteurs une moyenne de 12! Vous pensez bien que l'année suivante la moyenne générale était de 12 ( mais pas parce que les élèves étaient meilleurs!!). Alors je dis à tous les donneurs de leçon moralisateurs de s'abstenir de juger sans savoir. Car en parallèle ceux qui veulent bosser le peuvent puisque les " fouteurs de merde" s'abstiennent de perturber le cours. Dans les classes de CAP que j'ai régulièrement de 15H3 à 17H30, la dernière demi-heure quand ils deviennent intenables je leur fait la lecture, çà marche bien aussi, certains veulent m^me emprunter le bouquin après.
lene75
lene75
Esprit sacré

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par lene75 le Lun 22 Oct 2012, 13:22
@JaneB a écrit:
@kensington a écrit:
Au fond, le trait à peine forcé, c'est ce qu'on attend de nous sans oser le dire trop fort ni officiellement sinon ça ferait tâche, non?

Triste mais vrai!!

+1000
et pas seulement en LP... Par ailleurs je trouve que c'est dit de plus en plus clairement et ouvertement.

@John a écrit:
Matière: maths
Nous avons enfin là l'exemple d'un enseignant de maths qui ne concourt pas à la violence et à l'incivilité !
As-tu pensé à te manifester auprès des auteurs du rapport issu de la concertation ?
http://www.neoprofs.org/t53448-les-profs-de-maths-sont-directement-responsables-de-la-montee-des-incivilites-et-de-la-violence-scolaire-selon-le-rapport-de-la-concertation-sur-la-refondation-de-l-ecole?highlight=violence

lol!

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
doublecasquette
doublecasquette
Devin

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par doublecasquette le Lun 22 Oct 2012, 13:33
Même en n'étant pas professeur, on peut comprendre une telle démarche désabusée mais c'est moche pour les élèves qui se retrouvent dans ces classes-là et qui auraient pu être travailleurs si les moyens leur en étaient donnés.



DC vétoLP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 637843LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 637843
Fesseur Pro
Fesseur Pro
Grand Maître

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Fesseur Pro le Lun 22 Oct 2012, 14:11
Témoignage édifiant de kinenveut qui mériterait une plus large diffusion.
Merci.

_________________
Pourvu que ça dure... professeur
Morgared
Morgared
Niveau 9

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Morgared le Lun 22 Oct 2012, 14:48
@Malaca a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Cripure a écrit:
@MelanieSLB a écrit:
Lenou3132 a écrit:
affraid
Mais enseignes-tu quelque chose à tes élèves? Franchement, si le comportement de bêtes sauvages de certains me détruit autant, c'est parce qu'il m'empêche de faire mon boulot, qui est quand même de transmettre quelque chose et de faire progresser tous les élèves dans ma matière.
Peu importe qu'il le fasse ou pas. La réalité, c'est bien que de plus en plus, la seule chose qu'on nous demande, c'est de fermer la porte et de les garder. Peu importe s'ils n'apprennent rien : les contrôles continus sous surveillance et les examens finaux bidons pallieront ces légères défaillances...
Mais ce n'est pas ça, être professeur, bon sang! Et je refuse d'accepter qu'on me transforme en vague garde d'enfants!
Malheureusement c'est pourtant ce à quoi on semble réduits couramment en LP ! (et peut être de plus en plus ailleurs aussi avec les nouvelles définitions du métier de prof !)
Ici on avait pour "consigne" ministérielle (au niveau local) de garder les élèves en classe plutôt que de les laisser dans la rue,

Je rappelle que le propos est maintenant tout à fait explicite, sinon officiel : c'était en effet celui des IPR venus en force dans mon collège au printemps pour contrer le front anti-socle. L'enseignement par compétences et la disparition des notes permettraient de garder la jeunesse heureuse et de l'empêcher de traîner dans la rue (ce qui, comprend-on, obligerait l'Etat à faire des dépenses supplémentaires pour maintenir la sécurité).
John
John
Médiateur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par John le Lun 22 Oct 2012, 14:50
Ici on avait pour "consigne" ministérielle (au niveau local) de garder les élèves en classe plutôt que de les laisser dans la rue,
Il me semble qu'on l'entend partout, ça : "Même s'il ne fait rien et qu'il perturbe la classe, il est tout de même mieux ici qu'à traîner dans les rues".

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Zorglub
Zorglub
Habitué du forum

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Zorglub le Lun 22 Oct 2012, 14:57
@Morgared a écrit:L'enseignement par compétences et la disparition des notes permettraient de garder la jeunesse heureuse et de l'empêcher de traîner dans la rue

Quoi de plus normal : c'est moins cher un prof qu'un flic !

Le complément direct et logique est la dépénalisation (et non la légalisation) du teush : "soma" à tous les étages.

Rappel : "Le savoir, c'est l'ignorance" (et réciproquement) !
lene75
lene75
Esprit sacré

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par lene75 le Lun 22 Oct 2012, 15:14
Ah mais c'est exactement ça. Alors que nous parlions reconquête du mois de juin et suppression du bac en examen terminal qui nous pend au nez avec mon frère flic, il m'a répondu qu'il y avait une forte augmentation des chiffres de la délinquance au mois de juin parce que nous nous gardions pas nos délinquants dans nos classes à cette période-là de l'année.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
corisandiane
corisandiane
Niveau 8

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par corisandiane le Lun 22 Oct 2012, 15:59
@John a écrit:
Ici on avait pour "consigne" ministérielle (au niveau local) de garder les élèves en classe plutôt que de les laisser dans la rue,
Il me semble qu'on l'entend partout, ça : "Même s'il ne fait rien et qu'il perturbe la classe, il est tout de même mieux ici qu'à traîner dans les rues".
Donc pas la peine de recruter au niveau master si le but avoué est de faire de la garderie, franchement, à quoi bon? heu
Mais moi j'avoue que non, je ne m'y fais pas, même si je me fais taper sur les doigts, encore ce matin, le "cas lourd" de la classe qui ne fait rien en classe et qui passerait son heure à soulever son tee shirt, à se lever, désolée, moi je l'exclus systématiquement pour bosser avec tous les autres qui eux veulent le faire, j'ai passé le CAPES pour enseigner, pas pour faire ça justement, pas pour passer mon heure à baisser le tee shirt d'un gamin, à vérifier qu'il ne gueule pas trop fort, qu'il ne se penche pas trop loin par la fenètre, ça j'estime que ce n'est plus du travail d'un prof.
doublecasquette
doublecasquette
Devin

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par doublecasquette le Lun 22 Oct 2012, 16:26
D'une autre côté, avec un tel régime dans le Secondaire, le niveau Master n'est ne sera pas la mer à boire ...
corisandiane
corisandiane
Niveau 8

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par corisandiane le Lun 22 Oct 2012, 16:37
@doublecasquette a écrit:D'une autre côté, avec un tel régime dans le Secondaire, le niveau Master n'est ne sera pas la mer à boire ...
Suspect en effet. Résultat? Les bons élèves foutront le camp dans le privé à mon avis!
doublecasquette
doublecasquette
Devin

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par doublecasquette le Lun 22 Oct 2012, 16:39
Tu veux dire les élèves dont les parents sont informés ?

Pas obligatoirement ceux qui auraient pu être les meilleurs.
Lefteris
Lefteris
Empereur

LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible! - Page 2 Empty Re: LP : Avoir la paix avec les classes difficiles, c'est possible!

par Lefteris le Lun 22 Oct 2012, 16:49
@corisandiane a écrit:
@John a écrit:
Ici on avait pour "consigne" ministérielle (au niveau local) de garder les élèves en classe plutôt que de les laisser dans la rue,
Il me semble qu'on l'entend partout, ça : "Même s'il ne fait rien et qu'il perturbe la classe, il est tout de même mieux ici qu'à traîner dans les rues".
Donc pas la peine de recruter au niveau master si le but avoué est de faire de la garderie, franchement, à quoi bon? heu
Mais moi j'avoue que non, je ne m'y fais pas, même si je me fais taper sur les doigts, encore ce matin, le "cas lourd" de la classe qui ne fait rien en classe et qui passerait son heure à soulever son tee shirt, à se lever, désolée, moi je l'exclus systématiquement pour bosser avec tous les autres qui eux veulent le faire, j'ai passé le CAPES pour enseigner, pas pour faire ça justement, pas pour passer mon heure à baisser le tee shirt d'un gamin, à vérifier qu'il ne gueule pas trop fort, qu'il ne se penche pas trop loin par la fenètre, ça j'estime que ce n'est plus du travail d'un prof.
Tiens, je vais te consoler : un cours ce matin, avec une classe infernale, où la plupart des élèves n'ont rien à faire dans l'enseignement général. Impossible de les faire ranger dans le couloir , ça hurlait, ça se tapait dessus. Quand j'ai vu que le compte était à peu près bon , j'ai fait entrer. Ca a continué à s'interpeller wesh , impossible de leur parler pednant 10 minutes. Je les ai fait asseoir, ils ont sorti leurs affaires , ça a redémarré , chaque fois que je demandais à un de se taire , il s"embarquait dans 5 minutes de "c'est pas moi, c'st machin", lequel embrayait "purquoi mo, ta mère.." et ainsi de suite, pendant que le reste se retournait et reprenait ses apostrophes, ses bavardages au mieux . Au bout de 20 minutes, ils avaient enfin tous un stylo j'ai poussé une gueulante et je suis passé avec ma fiche de travail pour vérifier si le travail maison avait été fait. Bref moment de calme, mais bref hein. Ensuite je décide qu'on commence à répondre au-dit questionnaire , mais qu'on lit le texte avant : une élève se lance, ça redémarre, Bidule retourné, qui lance une apostrophe à un autre, pendant que Truc se déplace et agace au passage Untel et Unetelle. Grosso-modo. Texte inaudible, je décide de stopper. Une demi-heure perdue : je lance le vidéo projecteur pour faire noter le cours parce quen j'ai trois ou quatre élèves qui veulent travailler (j'ai tapé les réponses au questionnaire un extait des Misérables, j'ai toujours un double cours pur ce genre de classe) en disant qu'il y aura interro pour qu'ils le notent. Bronca, mais je ne cède pas, pendant ce temps j'en colle deux qui se mettent à hurler comme des écorchés...ca calme un peu le autres Comme ils sont extrêmement lents, ça fait 20 minutes à peu près tranquille, mais presque rien n'est noté. Demain sera une heure de grattage.
Jeudi, je les ai l'après-midi, là il ne sert à rien d'essayer, avant le cours je les entends hurler depuis un étage , donc évaluation , qui démarre toujours une demi-heure après le début pur certains (pas de feuille, pas de stylo...) . Nous avons consigne de ne pas les renvoyer, il n'y a pas assez de surveillants.
C'est ça dans toutes les matières, ça sera comme ça toute l'année, il vaut mieux être philosophe Smile et considérer ça comme des mauvais moments à passer. le pire du boulot est pour la professeur principale n'arrête pas d'appeler et convoquer les parents, rien n'y fait , nous gérons des retenues, de la paperasse.

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble". La stratégie du puzzle, expliquée sans détours par F. Robine.

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celle des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum