Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Duplay
Expert spécialisé

La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Duplay le Mar 23 Oct 2012 - 1:03
Des rythmes éducatifs adaptés

La refondation de l’école a un double objectif : la lutte contre les inégalités et la réussite de tous les enfants. Réformer les rythmes éducatifs s’inscrit dans cette dynamique en prenant en compte l’intervention des différents acteurs éducatifs dans la journée, la semaine, l’année des enfants. Mais la question de l’organisation n’est pas une finalité, elle doit être envisagée comme une traduction d’un projet de territoire que les différents acteurs de l’éducation se sont donnés collectivement.

Un projet éducatif lié au territoire

Un des enjeux de la refondation de l’école est celui de l’articulation des différents temps éducatifs (avant l’école, pendant la pause méridienne, après l’école, le mercredi, les petites et grandes vacances) et des personnes intervenantes (enseignants, animateurs et personnels des collectivités, éducateurs sportifs, etc.). Un projet commun est de nature à faciliter cette articulation tant au niveau de l’établissement scolaire que du territoire. L’expérience des Projets éducatifs locaux et des Projets éducatifs de territoire est éclairante. Par la construction collective, ils permettent un partage des cultures, des enjeux et des priorités sur un territoire. Ils incitent à imaginer les coopérations possibles, les partages de locaux et les interventions communes.

C’est dans ce sens que nous souhaitons voir s’orienter la réforme, en rendant obligatoire la mise en oeuvre d’un partenariat au niveau local entre les collectivités territoriales, l’Etat (ministères de l’Education nationale ; des Sports, de la Jeunesse, de l’Education populaire et de la Vie associative ; de la Culture ; de la Ville), et les associations. Ce cadre national prévoirait une démarche de diagnostic, puis l’élaboration d’un projet éducatif de territoire finalisé par une contractualisation. La réforme des rythmes, notamment de la semaine et de la journée, ne peut-être que le résultat d’un projet éducatif ambitieux.

Des rythmes éducatifs plus adaptés aux enfants

Les différentes études existantes montrent que les rythmes actuels ne sont pas adaptés aux enfants. Pour progresser, il s’agit donc de mieux tenir compte de ces travaux, des besoins des enfants et des compromis possibles avec les impératifs des parents et les volontés des acteurs éducatifs (enseignants, animateurs, intervenants…). Les inégalités étant aujourd’hui plus importantes dans le temps libre qu’à l’école, la réforme doit permettre une plus grande prise en charge publique des enfants tant dans le cadre scolaire que péri et extrascolaire.

Le nombre de jours travaillés dans l’année doit être plus important tout en respectant l’enchaînement sept semaines de cours, deux semaines de congés. Le raccourcissement des vacances d’été est possible dans ces conditions. Ce temps spécifique mérite également une attention particulière : le nombre d’enfants partant en vacances est de moins en moins important.

Sur la semaine, l’idéal serait un enchaînement de cinq jours lissés permettant de suivre les rythmes des enfants en réaménageant la journée autour d’une offre de loisirs éducatifs, sportifs et culturels en début d’après-midi et en fin de journée avec une pause méridienne allongée. Si l’hypothèse d’aménagement de la semaine était de 9 demi-journées reparties sur 5 jours (lundi, mardi, jeudi, vendredi et mercredi ou samedi matin), notre choix irait vers une organisation de la journée restant sur les horaires classiques et prenant en compte un allongement de la pause méridienne, dédiée à des activités et loisirs éducatifs. Cela permettrait de tenir compte du fait que l’attention est moins importante en début de journée (qui pourrait être consacrée à des activités sportives ou d’initiation culturelle notamment) puis de reprendre des enseignements nécessitant davantage d’attention quand celle-ci revient, en milieu d’après-midi.

A terminer trop tôt la journée, le retour d’attention ne serait pas exploité et le risque serait important de voir des enfants livrés à eux-mêmes plus tôt qu’actuellement. Ce système a l’avantage de ne pas désorganiser les activités périscolaires existantes et de garder les repères actuels des parents. Expérimenté notamment à Rennes, il semble donner satisfaction.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Duplay le Mar 23 Oct 2012 - 1:12
Un exemple de ce que ça pourrait donner :

«On préfère une pause déjeuner allongée»
18 octobre 2012 à 21:56

Interview Yves Fournel, adjoint au maire PS de Lyon chargé de l’éducation et la place de l’enfant dans la ville
Par CATHERINE COROLLER

«Nous nous sommes prononcés en faveur de la réforme dans la mesure où les conditions financières et matérielles seraient réunies. Le schéma qui a notre préférence est celui de l’élargissement de la pause déjeuner qui passerait de deux heures à deux heures trente. Car nous sommes confrontés à une très forte demande des parents pour améliorer l’accueil des enfants entre midi et deux.

«Si les élèves sortent plus tôt de classe, en revanche, cela poserait un problème d’organisation pour les parents. Et cela fait vingt ans que les chronobiologistes nous disent que le début d’après-midi n’est pas favorable aux apprentissages classiques. L’allongement de la pause méridienne nous permettrait par ailleurs de prolonger le temps de travail des encadrants déjà présents dans les écoles, ce qui représenterait un coût moindre que de les faire revenir une demi-heure en fin d’après-midi. Grosso modo, et même si nous n’avons pas encore tous les éléments, on pourrait avoir du temps scolaire de 8 h 30 à midi et de 14 h 30 à 16 heures, puis, à partir de 16 heures du temps périscolaire dont une partie serait prise en charge par les enseignants. Mais quand le ministre dit : "On fait les devoirs et les leçons sur le temps périscolaire à l’école", cela ne nous convient pas. Si l’on veut diminuer le temps scolaire, il ne faut pas ajouter les devoirs et les leçons. Pour avoir une vraie cohérence il faut plutôt travailler sur le contenu périscolaire dans le cadre des projets éducatifs locaux.

«A Lyon, nous avons fait les comptes. La réforme nous imposerait de recruter entre 1 000 et 1 200 encadrants supplémentaires, soit un surcoût de 5 millions d’euros à partager entre la ville, l’Etat, la Caisse nationale d’allocations familiales et les parents. La classe le mercredi matin est la conséquence logique de l’allégement des journées. Il faut bien répercuter les heures à un autre moment de la semaine. Et compte tenu des évolutions de la société - notamment l’augmentation des familles recomposées -, le week-end est le temps pour retrouver les enfants.»

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Lalirette
Niveau 5

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Lalirette le Mar 23 Oct 2012 - 6:59
"L’allongement de la pause méridienne nous permettrait par ailleurs de prolonger le temps de travail des encadrants déjà présents dans les écoles"

Ben voyons.
2h30 de pause méridienne... Ils sont déjà venus voir une pause méridienne de 2 heures et son taux d'encadrement dans certaines écoles ?
L'hiver, quand il gèle ?
L'été, à 40 ?

Ce sera terrible - et je pèse mes mots.
avatar
arcenciel
Monarque

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par arcenciel le Mar 23 Oct 2012 - 7:39
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:"L’allongement de la pause méridienne nous permettrait par ailleurs de prolonger le temps de travail des encadrants déjà présents dans les écoles"

Ben voyons.
2h30 de pause méridienne... Ils sont déjà venus voir une pause méridienne de 2 heures et son taux d'encadrement dans certaines écoles ?
L'hiver, quand il gèle ?
L'été, à 40 ?

Ce sera terrible - et je pèse mes mots.
+1
avatar
doublecasquette
Prophète

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par doublecasquette le Mar 23 Oct 2012 - 7:53
Ce que je n'arrive pas à comprendre, c'est que, quand on veut faire intervenir un animateur sportif, même bénévole, pendant le temps scolaire, c'est la croix et la bannière pour obtenir un agrément, et là, tout à coup, des milliers d'animateurs, tous agréés, tous conformes à la législation, surgiraient tout à coup de terre, tels des champignons farandoleurs par une nuit de pleine lune, et viendraient prendre en charge les petits n'enfants comme ça, juste pour donner à un ministre la joie d'avoir été celui qui a refondé l'école :shock: !

Et sinon, chez nous aussi, en rural presque profond, après 1 h 30 de temps périscolaire, on les récupère dans un état pitoyable...

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Papote aussi par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et puis par là : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Duplay le Mar 23 Oct 2012 - 8:02
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Et sinon, chez nous aussi, en rural presque profond, après 1 h 30 de temps périscolaire, on les récupère dans un état pitoyable...

Oui, mais tu sais bien que c'est parce qu'ils n'ont pas eu assez de temps périscolaire : 1 h 30, ce n'est pas assez !

Tandis que 2 h 30 à se bousculer et à hurler dans la cour à s'épanouir pendant que les vacataires les animateurs qualifiés sont pendus à leur téléphone proposent des activités enrichissantes, c'est quand même autre chose : c'est la solution miracle. Twisted Evil
Ulysse51
Niveau 4

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Ulysse51 le Mar 23 Oct 2012 - 9:47
Il faut se mobiliser contre cette idée folle d'allongement de la pause méridienne !!! C'est pire que tout !!
Quitte à rentrer en guerre contre la FCPE !! chevalier
avatar
lene75
Empereur

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par lene75 le Mar 23 Oct 2012 - 10:16
Ah bah voilà, j'ai bien ma réponse, c'est bien ce que je pensais à propos de cette pause méridienne affraid

La guerre contre la FCPE, ça fait bien longtemps qu'il aurait fallu la commencer, à mon avis... chevalier

Quant aux chronobiologistes, c'est marrant leurs constats : nous en lycée on se bat pour ne pas avoir les heures de la 2e moitié de l'aprèm tellement les élèves sont ingérables et incapables de concentration, mais eux constatent l'inverse pour les petiots, c'est marrant, ça, qu'ils constatent toujours l'inverse de nous.

Un autre truc qui me choque : "Un des enjeux de la refondation de l’école est celui de l’articulation des différents temps éducatifs (avant l’école, pendant la pause méridienne, après l’école, le mercredi, les petites et grandes vacances) et des personnes intervenantes (enseignants, animateurs et personnels des collectivités, éducateurs sportifs, etc.)"
1) Il n'est nulle part question des parents dans les personnes qui s'occupent de l'éducation des enfants !!!!
2) Aucune distinction n'est faite entre instruction et éducation : il n'est clairement question que de garderie, l'école étant une forme de garderie parmi d'autres.
Ils avouent, là : ils veulent une prise en charge totale des enfants par la collectivité, et c'est pour ça qu'ils veulent qu'ils sortent le plus tard possible le soir, qu'il y ait le plus de jours possible de classe, etc., quitte à ne rien faire du tout pendant ces heures du moment que les mômes sont gardés.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
lene75
Empereur

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par lene75 le Mar 23 Oct 2012 - 10:27
Ah oui et sinon, j'envisage d'aller négocier les horaires de travail des parents de la FCPE avec les femmes de ménage qui nettoient leurs bureaux. Rolling Eyes Encore que l'exemple est mal choisi, parce qu'il y a quand même beaucoup plus de rapport entre leur boulot et les femmes de ménage qu'entre l'instruction des enfants et l'industrie du tourisme Suspect

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
Ulysse51
Niveau 4

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Ulysse51 le Mar 23 Oct 2012 - 11:07
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rythmes scolaires : Vers une pause méridienne étendue à 14h30 ?

Président du Réseau Français des Villes Éducatrices et adjoint au maire de la ville de Lyon, Yves Fournel fait autorité chez les élus locaux. Dans un entretien accordé à Libération il explique qu'il est pour une pause méridienne prolongée jusqu'à 14h30. "Nous nous sommes prononcés en faveur de la réforme dans la mesure où les conditions financières et matérielles seraient réunies. Le schéma qui a notre préférence est celui de l’élargissement de la pause déjeuner qui passerait de deux heures à deux heures trente... Si les élèves sortent plus tôt de classe, en revanche, cela poserait un problème d’organisation pour les parents. Et cela fait vingt ans que les chronobiologistes nous disent que le début d’après-midi n’est pas favorable aux apprentissages classiques".

Y Fournel préconise des cours de 8h30 à 12h et de 14h30 à 16h. On aurait ainsi 5 heures de cours suivis d'un " temps périscolaire dont une partie serait prise en charge par les enseignants", soit une demi heure qui , pour Y Fournel, devrait être conçue avec la mairie dans le cadre du projet éducatif local. Pour la ville cette solution permettrait d'économiser 5 millions d'euros. Pour les enseignants c'est la triple peine : travailler une demi journée supplémentaire, faire une heure d eplus en classe entière et enfin quitter l'école aussi tard qu'avant...


Réponse (pas mauvaise !!)


Commentaires

Foucher95, le 22/10/2012 à 21:57

Yves Fournel est à l'aise lorsqu'il traite de domaines où il est compétent : « L’allongement de la pause méridienne nous permettrait par ailleurs de prolonger le temps de travail des encadrants déjà présents dans les écoles, ce qui représenterait un coût moindre que de les faire revenir une demi-heure en fin d’après-midi... A Lyon, nous avons fait les comptes. La réforme nous imposerait de recruter entre 1 000 et 1 200 encadrants supplémentaires, soit un surcoût de 5 millions d’euros à partager entre la ville, l’Etat, la Caisse nationale d’allocations familiales et les parents. »

Il ne l'est plus du tout lorsqu'il fait mine de se référer à de la chronobiologie. Combien d'élèves vont vraiment bénéficier d'une pause méridienne, temps calme, assurant ensuite une meilleure activité en milieu d'après-midi. Plus du 2/3 tiers des élèves, même en milieu urbain, mange à l'école. Les infrastructures, la formation du personnel, les moyens attribués ne permettent absolument pas d'assurer un temps calme. Il faut voir dans quel état les élèves reprennent la classe en début d'après-midi !... M. Fournel assumez vos choix, évitez de vous défausser sur la science pour allonger cette « pause » qui n'en est vraiment pas une. Ne rajoutez pas cette dernière touche, économique, pour définitivement aggraver les rythmes de travail de nos élèves.

veneration

avatar
lene75
Empereur

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par lene75 le Mar 23 Oct 2012 - 11:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Rythmes scolaires : Vers une pause méridienne étendue à 14h30 ?

Pour la ville cette solution permettrait d'économiser 5 millions d'euros.


Les motivations des élus locaux sont effectivement assez claires. Cela dit je ne comprends pas celles de la FCPE.

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
Celeborn
Esprit sacré

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Celeborn le Mar 23 Oct 2012 - 11:23
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Cela dit je ne comprends pas celles de la FCPE.

Chercher à comprendre la FCPE est le 13e travail d'Hercule.

Cette idée de pause méridienne de 2h30 est complètement stupide, m'est avis.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Duplay le Mar 23 Oct 2012 - 19:04
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut se mobiliser contre cette idée folle d'allongement de la pause méridienne !!! C'est pire que tout !!

Sans compter que si cette folie passe, le temps d'enseignement va être réduit dans les faits aux heures de la matinée, c'est à dire 3 heures 30 X 5 qui font.... 17 heures 30 ! affraid

Car il n'y a que des bureaucrates ou de grands naïfs pour s'imaginer qu'on pourra encore tirer quelque chose d'enfants ayant subi 2 heures 30 de garderie périscolaire. Je n'ose pas penser à l'état de surexcitation et d'épuisement dans lequel nous retrouveront nos malheureux élèves. pale

avatar
arcenciel
Monarque

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par arcenciel le Mar 23 Oct 2012 - 19:20
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il faut se mobiliser contre cette idée folle d'allongement de la pause méridienne !!! C'est pire que tout !!
Quitte à rentrer en guerre contre la FCPE !! chevalier
Tout ce qu"ils nous pondent est pire de toutes façons.
avatar
Dinosaura
Habitué du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Dinosaura le Mar 23 Oct 2012 - 19:54
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ah bah voilà, j'ai bien ma réponse, c'est bien ce que je pensais à propos de cette pause méridienne affraid

La guerre contre la FCPE, ça fait bien longtemps qu'il aurait fallu la commencer, à mon avis... chevalier

Quant aux chronobiologistes, c'est marrant leurs constats : nous en lycée on se bat pour ne pas avoir les heures de la 2e moitié de l'aprèm tellement les élèves sont ingérables et incapables de concentration, mais eux constatent l'inverse pour les petiots, c'est marrant, ça, qu'ils constatent toujours l'inverse de nous.

Un autre truc qui me choque : "Un des enjeux de la refondation de l’école est celui de l’articulation des différents temps éducatifs (avant l’école, pendant la pause méridienne, après l’école, le mercredi, les petites et grandes vacances) et des personnes intervenantes (enseignants, animateurs et personnels des collectivités, éducateurs sportifs, etc.)"
1) Il n'est nulle part question des parents dans les personnes qui s'occupent de l'éducation des enfants !!!!
2) Aucune distinction n'est faite entre instruction et éducation : il n'est clairement question que de garderie, l'école étant une forme de garderie parmi d'autres.
Ils avouent, là : ils veulent une prise en charge totale des enfants par la collectivité, et c'est pour ça qu'ils veulent qu'ils sortent le plus tard possible le soir, qu'il y ait le plus de jours possible de classe, etc., quitte à ne rien faire du tout pendant ces heures du moment que les mômes sont gardés.

+1 En fait, ce n'est pas un hasard si le MEN marche de concert avec le ministère des sports et de la culture dans cette histoire. C'est une volonté en effet de diluer instruction et éducation dans un même prêchi-prêcha citoyen, bien dans la lignée des mouvements d'éducation populaire issus du christianisme social (et bien représentés en haut lieu : FCPE, SGEN, UNSA, CFDT...). Et donc en effet transférer tout l'éducatif à la société, dénaturer la mission originelle de l'école qui est d'instruire, en fait façonner une espèce d'"homme nouveau" (je précise, avant qu'on me taxe de point godwin, que j'utilise cette expression à dessein) et piloter l'école au nom des savoir-être et non plus des savoirs, qui sont tout bonnement méprisés ici.

Et non seulement ça m'inquiète en tant que prof pour nos statuts (car je vois aussi dans cette "refondation" un immense cheval de Troie), mais aussi et plus encore en tant que maman, car je me demande bien dans quelle école vont atterrir mes filles (de 3 ans et 10 mois), où sera la qualité, si la privatisation larvée de l'enseignement (de qualité) ne prend pas un chemin irrémédiable.
avatar
Lefteris
Empereur

Résultats de l'allongement de la pause méridienne

par Lefteris le Mar 23 Oct 2012 - 20:15
Expérience personnelle : l'allongement de la pause méridienne a été uj échec où je bosse, déguisé en "intérêt des élèves".

Avant , nous avions la journée continue , de 8H30 à 16H30 , voire 17H30 pour les options. Il y avait deux services de cantine, l'un à 11H30, l'autre à 12H30 , ce qui permettait une grande souplesse pour les options, les groupes de langue. Par exemple, des élèves avaient cours de 11H30 à 12H30 pendant que d'autre mangeaient, ou de 12H30 à13H30
Le hic, c'st que cela mobilisait beaucoup de surveillants : deux fois plus d’entrées et de sorties , un double service de cantine.
Donc, nous sommes passés, à une coupure de 1H30 de 12H00 à 13H30, avec deux arguments fallacieux à la clef :
- "c'est mieux pour les élèves"
- "vous pourrez vous concerter"

Après
-l'amplitude quotidienne est augmentée pour tous de 30 minutes minimum, voire plus pour les options, rejetées en début et fin de journée (heureusement qu'on a perdu le grec finalement...)
- les élèves sont surchauffés en 1H30 , c'est vraiment la demi-heure de trop, surtout qu'en plus ils sont tous ensemble en récré ou sous le préau . On ne peut pas faire cours juste après.
-On ne se "concerte pas" : ceux qui habitent à proximité rentrent (moi entre autres), d'autres sortent , ceux qui ne peuvent pas s’épuisent dans la cocotte minute infernale d'une salle des profs de 20 m².
-comme dit plus haut, les options et groupes de langues en pâtissent

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
titecacahouette
Niveau 7

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par titecacahouette le Mar 23 Oct 2012 - 21:10
si on les mettait devant la télé pendant 1h au lieu de les mettre dans la cour? Attends, on a des écrans géants bientôt dans toutes les classes ! un dans la salle de motricité ou de rassemblement, et hop tous par terre devant scoubidou.
avatar
arcenciel
Monarque

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par arcenciel le Mar 23 Oct 2012 - 21:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:si on les mettait devant la télé pendant 1h au lieu de les mettre dans la cour? Attends, on a des écrans géants bientôt dans toutes les classes ! un dans la salle de motricité ou de rassemblement, et hop tous par terre devant scoubidou.
C'est ce qui arrivera...
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Lysimaque le Mar 23 Oct 2012 - 21:31
Vous ne croyez pas que les municipalités vont râler ?
Parce que allonger la pause méridienne, ça va quand même leur coûter plus cher, non ?
(Même pour mettre les gamins devant la télé)
avatar
Duplay
Expert spécialisé

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Duplay le Mar 23 Oct 2012 - 21:43
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Vous ne croyez pas que les municipalités vont râler ?
Parce que allonger la pause méridienne, ça va quand même leur coûter plus cher, non ?
(Même pour mettre les gamins devant la télé)

Manifestement, c'est ce qui serait le plus économique pour eux d'après Yves Fournel, responsable du dossier à Lyon et grand gourou du Réseau français des villes éducatrices :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

avatar
Lefteris
Empereur

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Lefteris le Mar 23 Oct 2012 - 21:49
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:si on les mettait devant la télé pendant 1h au lieu de les mettre dans la cour? Attends, on a des écrans géants bientôt dans toutes les classes ! un dans la salle de motricité ou de rassemblement, et hop tous par terre devant scoubidou.
Nous avons un grand préau ... Un home cinema ? Scoubidou, ça serait un peu difficile pour certains de nos élèves , il y a des allusions, des références, j'ai vu une sorte de Minotaure un jour par exemple...

_________________
"La réforme [...] c'est un ensemble de décrets qui s'emboîtent les uns dans les autres, qui ne prennent leur sens que quand on les voit tous ensemble"
(F. Robine , penseure moderne,  dans son cours sur sa réforme, expliquant comment le piège s'est progressivement mis en place depuis 2013).

« Tant qu’il y aura des hommes qui n’obéiront pas à leur raison seule, le genre humain restera partagé en deux classes : celles des hommes qui raisonnent et celles des hommes qui croient, celle des maîtres et celle des esclaves ».Condorcet (autre penseur, mais ancien et périmé)
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Lysimaque le Mar 23 Oct 2012 - 22:02
Je voulais dire par rapport à l'état actuel des choses. Ils sont prêts à payer le surcoût de ces réformes, les maires ?
avatar
lene75
Empereur

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par lene75 le Mar 23 Oct 2012 - 22:11
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Et non seulement ça m'inquiète en tant que prof pour nos statuts (car je vois aussi dans cette "refondation" un immense cheval de Troie), mais aussi et plus encore en tant que maman, car je me demande bien dans quelle école vont atterrir mes filles (de 3 ans et 10 mois), où sera la qualité, si la privatisation larvée de l'enseignement (de qualité) ne prend pas un chemin irrémédiable.

Même chose : mon aînée entre à l'école à la rentrée prochaine pale

_________________
Une classe, c'est comme une boîte de chocolats, on sait jamais sur quoi on va tomber...
avatar
supersoso
Grand sage

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par supersoso le Mar 23 Oct 2012 - 22:13
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je voulais dire par rapport à l'état actuel des choses. Ils sont prêts à payer le surcoût de ces réformes, les maires ?

Bah en même temps on leur a fait peur en leur disant que la classe se terminerait à 15h30 avec du périscolaire pour TOUS les enfants jusqu'à 16h30. Au final on leur en retire la moitié faite par les PE. S'ils allongent la pause méridienne ils se retrouvent avec du péri-scolaire pour ceux qui y vont déjà et non pour tous les enfants (1/2h de plus pour des anims non formés et sous-payés), c'est un moindre mal...
avatar
Lysimaque
Habitué du forum

Re: La réforme des rythmes scolaires et le ministère de la Jeunesse et des Sports

par Lysimaque le Mar 23 Oct 2012 - 22:21
Mouais !
Mais c'est quand même un coût supplémentaire. Sans parler du mercredi où il faudra sûrement prévoir la cantine et organiser un transport vers le centre de loisir quand il n'est pas installé dans l'école.

J'ai dû mal à comprendre comment les maires acceptent tout ça sans broncher.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum