Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Babayaga le Mer 24 Oct 2012 - 10:47

buster Keaton a écrit:
@Thalia de G a écrit:
@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je suis, hélas, obligée de te donner raison.

Même constat. Je suis souvent atterré lors de la réunion de pré-rentrée, quand une bonne partie de l'assemblée raconte ses vacances à son voisin alors que le proviseur est en train de s'exprimer ....

Et bien moi au début aussi je l'étais, car je trouvais cela malpoli. Je continue de trouver cela malpoli mais de moins en moins. Ce qui me dérange de plus en plus par contre c'est le CDE qui profite que tout le monde soit rassemblé pour s'écouter parler et déblatérer des âneries plus grosses les unes que les autres. Je finis par me demander qui a l'attitude la plus déplacée, et je ne regarde plus les collègues qui parlent de travers. Quant à vouloir raconter ses vacances au lieu d'écouter le CDE parler dans le vide, je trouve cela de plus en plus légitime également.

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Babayaga le Mer 24 Oct 2012 - 10:49

@Dinaaa a écrit:Comme tout un chacun, quand je m'emmerde, que je me sens méprisée par la personne qui parle, que mes problème sont minimisés, alors oui, je décroche et je raconte mes vacances à mon voisin.

- quand je m'emmerde : réunion de pré-rentrée où on nous bassine avec les chiffres meeeeerveilleux de passage au lycée et de réussite au brevet : pipeau.

- quand je me sens méprisée : formation d'établissement où la formatrice vient nous expliquer, à nous, professeurs de collèges, que nous ne savons pas ce qu'est un adolescent et comment il faut lui parler.

- quand mes problèmes sont minimisés : l'IPR vient, nous inspecte toutes, puis déclare que décidément tout va bien dans cet établissement, c'est merveilleux, d'ailleurs une classe de 27 élèves de 6e (dont 1/3 ne sait pas lire) c'est peu, elle va demander au rectorat de remplir davantage les classes à la rentrée prochaine...

Si j'avais la possibilité de répondre, de donner mon avis, d'argumenter avec des exemples précis et d'avoir l'espoir d'être entendue, je serais très attentive. Mais dans tous les cas cités, je n'avais que la possibilité de fermer ma gueule et d'écouter la bonne parole venue d'en haut, ce qui est une forme de mépris intense. Alors je le revendique, je fais partie de ceux qui corrigent des copies en réunion de ce genre. Pour ne pas avoir l'impression de perdre mon temps.

Je suis complètement d'accord, et je vais finir par faire pareil si ça continue.

_________________
Je ne gère plus la rubrique en accès restreint, adressez-vous à Hermione, merci Smile

Babayaga
Vénérable


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par MUTIS le Mer 24 Oct 2012 - 10:50

@Dinosaura a écrit:Comme Mutis et Lefteris, dans la pratique je vois plus de profs dociles et ayant peur de leur ombre (infantilisme oui) qu'un public "adolescent" tout à fait rétif à l'autorité. Précision : je suis jeune, et suis dans un étab de jeunes (25-35 ans maxi chez nous), c'est une tare donc malheureusement assez répandue.

Je ne comprends pas pourquoi certains (sur le forum) continuent de tendre la bâton pour se faire battre à un article visiblement calomnieux qui n'a pour autre fonction que de charger la barque de l'imaginaire anti-prof auprès de l'opinion publique...( Pour mieux faire passer les réformes en cours ?...)

Je ne suis pas bonne soeur qui ai choisi de tendre systématiquement l'autre joue quand notre pratique quotidienne de l'autorité est quasi systématiquement bafouée, ou en tout cas pour laquelle il faut se battre au quotidien pour faire valoir notre intégrité/dignité. Donc parler de posture adolescente alors qu'on cherche à nous imposer des "nouvelles missions" qui ne ressortissent pas de l'idée que j'ai de mon métier ou à tout nous faire gober, c'est un comble !!!

topela
Oui, visiblement ce monsieur préfère les enfants bien sages et bien dociles, ceux qui écoutent le maître sans broncher et en opinant du chef... (belle expression !!!)... Il déteste les rebelles et les turbulents, ceux qui pensent avant d'obéir par exemple. Il n'était pas fait pour être prof. Juste un cadre bien docile qui fera ce qu'on lui demande...

_________________
"Heureux soient les fêlés car ils laissent passer la lumière" (Audiard)
"Ce n'est pas l'excès d'autorité qui est dangereux, c'est l'excès d'obéissance" (Primo Levi)
"La littérature, quelque passion que nous mettions à le nier, permet de sauver de l'oubli tout ce sur quoi le regard contemporain, de plus en plus immoral, prétend glisser dans l'indifférence absolue" (Enrique Vila-Matas)

MUTIS
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Marcassin le Mer 24 Oct 2012 - 11:15

Pour reprendre le titre de l'article ("Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"), j'ai une question de béotien : sur les 600 invités, combien de professeurs ont été invités en tant que tels à la concertation ?

Je ne parle pas des représentants des syndicats.

Je constate surtout que ce sont les professeurs qui ne sont jamais écoutés quand il s'agit de leur métier. furieux

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par badin le Mer 24 Oct 2012 - 11:28


Oui, visiblement ce monsieur préfère les enfants bien sages et bien dociles, ceux qui écoutent le maître sans broncher et en opinant du chef... (belle expression !!!)... Il déteste les rebelles et les turbulents, ceux qui pensent avant d'obéir par exemple. Il n'était pas fait pour être prof. Juste un cadre bien docile qui fera ce qu'on lui demande...[/quote]

En tant que prof je préfère les enfants sages et dociles qui m'écoutent, je n'aime pas trop les rebelles et les turbulents! Ne faites pas aux autres ce etc. On exige le respect mais on ne respecte guère les autres?

badin
Niveau 7


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Dinosaura le Mer 24 Oct 2012 - 11:46

@badin a écrit:
Oui, visiblement ce monsieur préfère les enfants bien sages et bien dociles, ceux qui écoutent le maître sans broncher et en opinant du chef... (belle expression !!!)... Il déteste les rebelles et les turbulents, ceux qui pensent avant d'obéir par exemple. Il n'était pas fait pour être prof. Juste un cadre bien docile qui fera ce qu'on lui demande...

En tant que prof je préfère les enfants sages et dociles qui m'écoutent, je n'aime pas trop les rebelles et les turbulents! Ne faites pas aux autres ce etc. On exige le respect mais on ne respecte guère les autres?[/quote]


Beau morceau de mauvaise foi ! Vous semblez confondre en tout cas le respect dû à un adulte et le minimum de savoir-vivre requis dans une société (que nombre de nos ados ignorent superbement dans les classes, encouragés en cela par une administration servile et lâche) et l'application zélée de réformes rabaissantes et iniques par des chefs d'établissement sommés d'être des courroies de transmission du ministère. Alors même qu'en prof de base qui ne demande qu'un peu de respect pour pouvoir faire mon métier dans des conditions "normales", je remarque juste que le silence de nombre d'entre de CDE est en fait "acheté" (au sens premier du terme) et que l'on est en face de pantins carriéristes qui cherchent avant tout à taire ce qui fâche ("ne pas faire de vagues") et à travestir le réel, tout en voulant mettre au pas les éléments récalcitrants qui ont encore le bon sens de réfléchir ou une idée plus noble de leur mission que celle de tenir les murs.

Dinosaura
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Marcassin le Mer 24 Oct 2012 - 11:47

+1

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par isamia le Mer 24 Oct 2012 - 11:53

@Dinaaa a écrit:Comme tout un chacun, quand je m'emmerde, que je me sens méprisée par la personne qui parle, que mes problème sont minimisés, alors oui, je décroche et je raconte mes vacances à mon voisin.

- quand je m'emmerde : réunion de pré-rentrée où on nous bassine avec les chiffres meeeeerveilleux de passage au lycée et de réussite au brevet : pipeau.

- quand je me sens méprisée : formation d'établissement où la formatrice vient nous expliquer, à nous, professeurs de collèges, que nous ne savons pas ce qu'est un adolescent et comment il faut lui parler.

- quand mes problèmes sont minimisés : l'IPR vient, nous inspecte toutes, puis déclare que décidément tout va bien dans cet établissement, c'est merveilleux, d'ailleurs une classe de 27 élèves de 6e (dont 1/3 ne sait pas lire) c'est peu, elle va demander au rectorat de remplir davantage les classes à la rentrée prochaine...

Si j'avais la possibilité de répondre, de donner mon avis, d'argumenter avec des exemples précis et d'avoir l'espoir d'être entendue, je serais très attentive. Mais dans tous les cas cités, je n'avais que la possibilité de fermer ma gueule et d'écouter la bonne parole venue d'en haut, ce qui est une forme de mépris intense. Alors je le revendique, je fais partie de ceux qui corrigent des copies en réunion de ce genre. Pour ne pas avoir l'impression de perdre mon temps.
Entièrement d'accord avec toi.

isamia
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Iphigénie le Mer 24 Oct 2012 - 12:24

en opinant du chef... (belle expression !!!)...
pourquoi? Vous voulez opiner du quoi, vous? scratch
lol!

Iphigénie
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Chocolat le Mer 24 Oct 2012 - 15:43

@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).

Ce constat est malheureusement vrai.

Ce qui est dommage, c'est que lorsqu'on demande aux collègues de se mobiliser vraiment, pour faire bouger les lignes, il n'y a plus personne, et cela contribue à nous remettre dans le tiroir "immatures aigris"...


Dernière édition par Chocolat le Mer 24 Oct 2012 - 15:52, édité 1 fois

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Bientôtlesud le Mer 24 Oct 2012 - 15:49

Cela dépend...Certaines réunions sont strictement inutiles, et justement quand personne n'ose remettre en cause la tenue de celles-ci, le "public" les saborde en étant pas attentif.
Lorsque j'ai fait des réunions devant des dizaines de collègues, notamment lors d'informations mutation, je n'ai pas constaté de chahut disproportionné.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Chocolat le Mer 24 Oct 2012 - 15:54

Saborder en étant peu attentif, cela convient lorsqu'on a 15 ans; à 35, on exprime son désaccord, on se lève et on s'en va.

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Lefteris le Mer 24 Oct 2012 - 16:30

Pas d'accord.Les réunions sont obligatoire s. Il ne sert à rien de faire un coup d'éclat dans lequel on se met en tort. On est donc obligé de subir, pas d'adhérer. Cela étant jamais je ne permettrais de faire du bruit.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Presse-purée le Mer 24 Oct 2012 - 16:31

@Aevin a écrit:

Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).

Je ne dirais pas "jamais", mais plus "rarement". C'est notamment le cas en réunion d'étab, ou en formation.
Et, comme dit Chocolat: à 35 ou 40 ans, si le contenu d'une réunion ne convient pas, on peut toujours se lever et se barrer. Je trouve cela plus cohérent.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Bientôtlesud le Mer 24 Oct 2012 - 16:35

@Chocolat a écrit:Saborder en étant peu attentif, cela convient lorsqu'on a 15 ans; à 35, on exprime son désaccord, on se lève et on s'en va.

Je ne peux qu'être d'accord avec toi, mais force est de constater que parfois, nul n'a le courage de le faire.

Bientôtlesud
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par User5899 le Mer 24 Oct 2012 - 16:37

@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je savais bien qu'un jour, Aevin et moi serions d'accord sur quelque chose Smile
Parler devant des profs ? C'est l'enfer ultime. Même leur parler de leurs élèves, même en conseil de classe, même devant des élèves ou des parents : toujours en train de jacasser. Ce sont les seuls moments de ma vie professionnelle (les conseils que je copréside) où je suis obligé de m'arrêter pour pouvoir parler.


@Isis39 a écrit:Et il n'y a qu'à voir certains fils dans ce forum : écoute et respect des autres ne sont pas toujours au rendez-vous, malheureusement.
L'amalgame est grossier : ici, on parle successivement, et ce que vous appelez "écoute" et "respect" n'a rien à voir avec ce dont il est question dans l'article.


@Chocolat a écrit:Ce constat est malheureusement vrai.
Ce qui est dommage, c'est que lorsqu'on demande aux collègues de se mobiliser vraiment, pour faire bouger les lignes, il n'y a plus personne, et cela contribue à nous remettre dans le tiroir "immatures aigris"...
Je replussoie. Combien de collègues totalement ignorants du cadre légal dans lequel s'exerce leur métier ? Ne participe pas aux réunions de collègues où leur travail quotidien est analysé pour qu'on puisse tenter d'en améliorer le cadre ?


Dernière édition par Cripure le Mer 24 Oct 2012 - 16:53, édité 1 fois

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Invité21 le Mer 24 Oct 2012 - 16:47

On voit bien que je ne suis pas faite pour être prof: j'écoute toujours en réunion.

_________________
L'Engénu s'est déniaisé. Mais ne change pas!

Invité21
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Aevin le Mer 24 Oct 2012 - 16:55

Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je savais bien qu'un jour, Aevin et moi serions d'accord sur quelque chose Smile
Parler devant des profs ? C'est l'enfer ultime. Même leur parler de leurs élèves, même en conseil de classe, même devant des élèves ou des parents : toujours en train de jacasser. Ce sont les seuls moments de ma vie professionnelle (les conseils que je copréside) où je suis obligé de m'arrêter pour pouvoir parler.
Et ce n'est pas la première fois ... ça vous fait peur ? Moi aussi Wink

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Chocolat le Mer 24 Oct 2012 - 18:18

@Lefteris a écrit:Pas d'accord.Les réunions sont obligatoire s. Il ne sert à rien de faire un coup d'éclat dans lequel on se met en tort. On est donc obligé de subir, pas d'adhérer. Cela étant jamais je ne permettrais de faire du bruit.

Si je comprends bien, tu acceptes de subir toutes les absurdités du système éducatif sans réagir, pour éviter de "te mettre en tort".

C'est un point de vue très discutable, selon moi.


_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Lefteris le Mer 24 Oct 2012 - 18:27

@Chocolat a écrit:
@Lefteris a écrit:Pas d'accord.Les réunions sont obligatoire s. Il ne sert à rien de faire un coup d'éclat dans lequel on se met en tort. On est donc obligé de subir, pas d'adhérer. Cela étant jamais je ne permettrais de faire du bruit.

Si je comprends bien, tu acceptes de subir toutes les absurdités du système éducatif sans réagir, pour éviter de "te mettre en tort".

C'est un point de vue très discutable, selon moi.

Non, tu ne comprends pas bien : je ne parle pas pour moi, j'évite soigneusement les réunions, les formations bidon et autre blabla inutile, je ne fais aucun projet, j'ai même posté ici même un document sur les réunions obligatoires ou non. là, j'ai accepté pour la première fois depuis quatre ans d'être au Conseil de discipline, parce qu'il faut aussi être solidaire , tourner, sans laisser le terrain aux parents.
Mais je pense aux stagiaires par exemple, qui risquent leur titularisation en esquivant une réunion. Et évites-tu la réunion de prérentrée par exemple ? Ou la réunion obligatoire du jour de "rattrapage" ? Ou un conseil de classe même ennuyeux ? Une convocation de l'inspection ? Non bien sûr ... Il serait stupide de perdre un jour de traitement. Donc le mieux dans ces cas c'est d'y être muet et absent mentalement. La résistance passive est une forme
Après , il y a les réunions que les réunions organisées entre nous, syndicales, c'est autre chose, là il vaut mieux y être, et savoir parler et écouter.

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Chocolat le Mer 24 Oct 2012 - 18:52

@Lefteris a écrit:
Non, tu ne comprends pas bien : je ne parle pas pour moi, j'évite soigneusement les réunions, les formations bidon et autre blabla inutile, je ne fais aucun projet, j'ai même posté ici même un document sur les réunions obligatoires ou non. là, j'ai accepté pour la première fois depuis quatre ans d'être au Conseil de discipline, parce qu'il faut aussi être solidaire , tourner, sans laisser le terrain aux parents.
Mais je pense aux stagiaires par exemple, qui risquent leur titularisation en esquivant une réunion. Et évites-tu la réunion de prérentrée par exemple ? Ou la réunion obligatoire du jour de "rattrapage" ? Ou un conseil de classe même ennuyeux ? Une convocation de l'inspection ? Non bien sûr ... Il serait stupide de perdre un jour de traitement. Donc le mieux dans ces cas c'est d'y être muet et absent mentalement. La résistance passive est une forme
Après , il y a les réunions que les réunions organisées entre nous, syndicales, c'est autre chose, là il vaut mieux y être, et savoir parler et écouter.

Il est évident que la posture de stagiaire n'est pas la meilleure pour des coups de gueule de ce type; mieux vaut avoir quelques années d'exercice à l'actif, histoire de ne pas entendre, en guise de réponse: "Vous êtes trop jeune; votre expérience, très insuffisante, ne vous permet pas de formuler un avis négatif pertinent sur la question."

Quant au reste, je n'évite aucune des réunions ou convocations que tu cites; comment veux-tu que j'exprime mon point de vue sur une question si je suis absente ? Comment veux-tu que je quitte une réunion qui tourne en rond depuis chez moi ?
Puis quel rapport avec le traitement ?

Bref, la résistance passive, je n'y crois pas une seule seconde - tout le monde s'en fiche !

_________________

La réforme du collège décryptée sur un site indépendant et apolitique :
http://www.reformeducollege.fr/

Chocolat
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Lefteris le Mer 24 Oct 2012 - 19:01

@Chocolat a écrit:
@Lefteris a écrit:
Non, tu ne comprends pas bien : je ne parle pas pour moi, j'évite soigneusement les réunions, les formations bidon et autre blabla inutile, je ne fais aucun projet, j'ai même posté ici même un document sur les réunions obligatoires ou non. là, j'ai accepté pour la première fois depuis quatre ans d'être au Conseil de discipline, parce qu'il faut aussi être solidaire , tourner, sans laisser le terrain aux parents.
Mais je pense aux stagiaires par exemple, qui risquent leur titularisation en esquivant une réunion. Et évites-tu la réunion de prérentrée par exemple ? Ou la réunion obligatoire du jour de "rattrapage" ? Ou un conseil de classe même ennuyeux ? Une convocation de l'inspection ? Non bien sûr ... Il serait stupide de perdre un jour de traitement. Donc le mieux dans ces cas c'est d'y être muet et absent mentalement. La résistance passive est une forme
Après , il y a les réunions que les réunions organisées entre nous, syndicales, c'est autre chose, là il vaut mieux y être, et savoir parler et écouter.

Il est évident que la posture de stagiaire n'est pas la meilleure pour des coups de gueule de ce type; mieux vaut avoir quelques années d'exercice à l'actif, histoire de ne pas entendre, en guise de réponse: "Vous êtes trop jeune; votre expérience, très insuffisante, ne vous permet pas de formuler un avis négatif pertinent sur la question."

Quant au reste, je n'évite aucune des réunions ou convocations que tu cites; comment veux-tu que j'exprime mon point de vue sur une question si je suis absente ? Comment veux-tu que je quitte une réunion qui tourne en rond depuis chez moi ?
Puis quel rapport avec le traitement ?

Bref, la résistance passive, je n'y crois pas une seule seconde - tout le monde s'en fiche !
Le rapport avec le traitement, c'est que les journées de réunion sont des journées de travail ; si tu esquives une réunion, on peut t'appliquer la règle du 1/30ème.
Du reste, il y a des réunions générées pour obliger les enseignants à accepter et même à se créer du boulot ( projets, socle, hIDA, gestion du BII à une époque...) . C'st là qu'il faut faire le boulet ...

_________________
Δεν ελπίζω τίποτα, δεν φοβάμαι τίποτα, είμαι λεύθερος ("je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre") (Ν. Kazantzakis)

Lefteris
Guide spirituel


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par User5899 le Mer 24 Oct 2012 - 19:06

@Aevin a écrit:
Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je savais bien qu'un jour, Aevin et moi serions d'accord sur quelque chose Smile
Parler devant des profs ? C'est l'enfer ultime. Même leur parler de leurs élèves, même en conseil de classe, même devant des élèves ou des parents : toujours en train de jacasser. Ce sont les seuls moments de ma vie professionnelle (les conseils que je copréside) où je suis obligé de m'arrêter pour pouvoir parler.
Et ce n'est pas la première fois ... ça vous fait peur ? Moi aussi Wink
affraid affraid affraid

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Aevin le Mer 24 Oct 2012 - 19:13

Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
@Marcassin a écrit:Jean-Philippe Barret :
Première contradiction : le décalage entre le besoin des enseignants d’être écoutés, par les élèves, par le monde social, par les décideurs, et l’incapacité patente d’un certain nombre d’entre eux – pas tous bien évidemment – à faire preuve d’une capacité minimale d’écoute au quotidien.

Combien de réunions donnant le spectacle d’une assemblée incapable de se concentrer plus d’un quart d’heure sur le propos tenu par toute autre personne, du collègue jusqu’au recteur d’académie ? Cause toujours, tu m’intéresses.
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je savais bien qu'un jour, Aevin et moi serions d'accord sur quelque chose Smile
Parler devant des profs ? C'est l'enfer ultime. Même leur parler de leurs élèves, même en conseil de classe, même devant des élèves ou des parents : toujours en train de jacasser. Ce sont les seuls moments de ma vie professionnelle (les conseils que je copréside) où je suis obligé de m'arrêter pour pouvoir parler.
Et ce n'est pas la première fois ... ça vous fait peur ? Moi aussi Wink
affraid affraid affraid
Oui, ça m'a fait le même effet. pale

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Thalia de G le Mer 24 Oct 2012 - 19:15

@Aevin a écrit:
Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
Cripure a écrit:
@Aevin a écrit:
En tout cas là, il a raison. Je n'ai jamais vu un public plus désagréable que des professeurs. Incapable de la fermer 5 min, toujours en train de bavarder sans jamais rien écouter. Et le pire : ils savent ce que c'est, de se trouver devant une foule qui n'écoute pas, mais ils ne sont pas capable de mieux faire (= donner le bon exemple).
Je savais bien qu'un jour, Aevin et moi serions d'accord sur quelque chose Smile
Parler devant des profs ? C'est l'enfer ultime. Même leur parler de leurs élèves, même en conseil de classe, même devant des élèves ou des parents : toujours en train de jacasser. Ce sont les seuls moments de ma vie professionnelle (les conseils que je copréside) où je suis obligé de m'arrêter pour pouvoir parler.
Et ce n'est pas la première fois ... ça vous fait peur ? Moi aussi Wink
affraid affraid affraid
Oui, ça m'a fait le même effet. pale
Moi aussi, j'ai dit que j'étais d'accord, ce qui n'est pas si fréquent.
J'étais prem's ! Very Happy

Thalia de G
Modérateur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rue89 "Réforme de l’école : beaucoup de profs ne savent pas écouter"

Message par Pseudo le Mer 24 Oct 2012 - 19:17

Ce que dit ce monsieur n'est pas faux, mais il serait bien inspiré de se demander comment le système secrète ce genre de comportements. Car, à moins de considérer que les profs sont une tribu génétiquement modifiée, leur comportement, comme, ceux des autres humains, sont en grande partie lié à un système au coeur duquel ils interagissent.

Concernant la posture "adolescente", elle est fréquemment provoquée dans le genre humain, par une posture de parent critique en face. Ce monsieur serait bien inspiré de s'en souvenir, car s'il souhaite voir moins de profs "rebelles", il a intérêt à baisser son pavillon de père moralisateur.

_________________
"Il faut encore avoir du chaos en soi pour pouvoir enfanter une étoile qui danse" Nietzsche

Pseudo
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum