La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Cath le Dim 4 Nov 2012 - 12:24

C'est beau, et c'est bien dit.

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Collier de Barbe le Dim 4 Nov 2012 - 12:25

Très beau texte mamanette!
La plupart des idées de L. Jeanjeau me font bondir mais je suis heureux que l'on puisse en débattre. Non marcassin ça n'est pas un complot (avec quel intérêt d'ailleurs) chacun peut à loisir venir demolir les positions énoncées au départ.
Vu du lycée effectivement, le socle et son LPC ne font pas du tout envie. Je ne comprends pas du tout l'intérêt de cette approche par compétences et quand je vois les charrettes d'élèves en difficulté qui arrivent chaque année en 2nde avec toutes les compétences validées je me dis que ce système ne sert à RIEN. Et si cette position fait de moi un affreux conservateur aux yeux des réformistes UNSA-SE ça n'est pas bien grave...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par kensington le Dim 4 Nov 2012 - 12:31

mamamanette:

aai

_________________
"A trop privilégier la langue du quotidien et des faits, à trop vouloir faire parler avant d’avoir fait comprendre, le professeur risque de laisser l’élève en situation de handicap linguistique et cognitif; il risque de faillir dans sa mission d’émancipation du sujet."
A. Lhérété, "Cultiver le plaisir du texte: une compétence presque oubliée en Langue 2", NewStanpoints déc. 2014


kensington
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Marcassin le Dim 4 Nov 2012 - 12:39

Merci mamamanette. Très beau texte. Il faudrait pouvoir en épingler des comme ça sur le forum, avant qu'ils ne se noient dans la masse des posts.

@CdB : je ne crois pas du tout au complot. Mais je vois comment Neoprofs est considéré comme un terrain de jeux sur Twitter, avec des hashtags dédiés du type #nosamis. un brin méprisant pour tous les membres de ce forum, non ?

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par JPhMM le Dim 4 Nov 2012 - 12:45

Merci mamamanette Very Happy

@Collier de Barbe a écrit:Je ne comprends pas du tout l'intérêt de cette approche par compétences et quand je vois les charrettes d'élèves en difficulté qui arrivent chaque année en 2nde avec toutes les compétences validées je me dis que ce système ne sert à RIEN.
En effet, CdB.
Le problème est identique en sixième avec le palier 2 : des élèves qui n'ont pas quelque compétence validée, mais n'y ont pas de difficulté particulière, et d'autres qui ont de graves difficultés dans quelque compétence pourtant validée.

Et ces étrangetés ne sont pas rares. J'ai les deux en plusieurs exemplaires dans une sixième.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Aurore le Dim 4 Nov 2012 - 12:50

Mamamanette : merci et bravo . abj

Collier de Barbe : l'ouvrier de la onzième heure ? Wink


Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 13:11

Mamamanette (de déclenchement de feu d'artifice) : BRAVO !



J'espère que personne ne te rétorquera que tes élèves de 3ème réagissent ainsi parce qu'ils sont conditionnés par la société, une sorte de syndrome de Stockholm.
(Mon IPR me l'a dit, ce triste curé)

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par User5899 le Dim 4 Nov 2012 - 13:16

Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.

Sinon, merci à Mamamanette pour son beau texte, qui réussit le tour de force de répondre à quasiment tout le monde en disant les choses exactement comme elles doivent être dites dans le débat. Il faudrait juste y ajouter que quel que soit le gouvernement, nous ne nous laisserons pas faire par quelques bidouilleurs tâcherotwittants - et nous ne les laisserons pas faire, en simplement causant courtoisement avec eux. Ici, on n'est pas chez nous, on accepte la règle, on discute ; mais dans les lycées, s'il le faut, ce sera la guerre. Moi, elle ne me dérange pas. Et j'ai des moyens pour manipuler élèves et parents, si nos huiles paradoxales grippent les rouages.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 13:18

@Collier de Barbe a écrit:Très beau texte mamanette!
La plupart des idées de L. Jeanjeau me font bondir mais je suis heureux que l'on puisse en débattre. Non marcassin ça n'est pas un complot (avec quel intérêt d'ailleurs) chacun peut à loisir venir demolir les positions énoncées au départ.
Vu du lycée effectivement, le socle et son LPC ne font pas du tout envie. Je ne comprends pas du tout l'intérêt de cette approche par compétences et quand je vois les charrettes d'élèves en difficulté qui arrivent chaque année en 2nde avec toutes les compétences validées je me dis que ce système ne sert à RIEN. Et si cette position fait de moi un affreux conservateur aux yeux des réformistes UNSA-SE ça n'est pas bien grave...

Je suis content de lire cela de ta part : quand je vois ce que certains matheux de tes contacts sur Twitter font faire a leurs élèves, en passant du temps sur l'ouverture, et peu sur les fondamentaux, je comprends mieux les difficultés de mes secondes, qui n'ont jamais redoublé, et qui les poursuivent toute leur scolarité.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Isis39 le Dim 4 Nov 2012 - 13:19

Cripure a écrit:Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.

N'est pas Camus qui veut....

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 13:23

Ne révolutionne pas la pédagogie qui veut.




Tu pointes bien le pb.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Celadon le Dim 4 Nov 2012 - 13:28

Les huiles paradoxales : j'adore ! Twisted Evil

Celadon
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 13:29

Ça sent moins bon que les huiles essentielles.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Cath le Dim 4 Nov 2012 - 14:41

Cripure a écrit:Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.


Il y avait donc besoin d'expliquer...!!!

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Isis39 le Dim 4 Nov 2012 - 14:45

cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.


Il y avait donc besoin d'expliquer...!!!

Soyons complet, il y a aussi une allusion au livre de Simak, "Demain les chiens"

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Cath le Dim 4 Nov 2012 - 14:51

Rien d'offensant...

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Presse-purée le Dim 4 Nov 2012 - 15:00

@Ruthven a écrit:
@Reine Margot a écrit:Comme Ruthven, j'ai le sentiment d'une escalade dans les amabilités, dans et hors néo, qui ne contribue pas à amener les indécis à choisir un camp. Si on recentrait le débat sur la question de l'école et non de qui a insulté qui?

Il faut aussi dissocier la question politique au sens vulgaire des enjeux pédagogiques (sans être naïf bien sûr). La discussion sur les équilibres de pouvoir (et on voit bien que c'est ce qui est en jeu dans l'opposition entre Ljeanjean et Abraxas) reconduit systématiquement à des oppositions idéologiques, au détriment d'une analyse serrée des pratiques (comme la propose par exemple Presse-Purée à propos des compétences).


Merci pour l'hommage, qui me touche beaucoup. Cependant, cette analyse des pratiques ne reçoit pas beaucoup de réponses argumentées... j'ai parfois des "tu soulèves un problème intéressant, et je te répondrai plus tard". Concernant certaines remarques, cela fait un an que j'attends...

Quant aux problèmes sur Twitter, j'en parlerai en réunion au prochain membre du CRAP qui viendra nous former sur le Socle.

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mama le Dim 4 Nov 2012 - 15:05

Oui, merci de persévérer Presse-Purée... Quelque part, tout est dit dans l'une des deux citations que tu as choisies pour signature... idee

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Presse-purée le Dim 4 Nov 2012 - 15:09

mamamanette a écrit:Oui, merci de persévérer Presse-Purée... Quelque part, tout est dit dans l'une des deux citations que tu as choisies pour signature... idee

Et bravo pour ton message. C'est la maîtrise du savoir qui permet ensuite l'émancipation. Et notamment la maîtrise de la langue (pas seulement l'orthographe, mais la capacité à lire, à deviner l'implicite, à traquer les références culturelles, à trouver le mot juste...), bien malmenée par un certain nombre de pratiques délétères soutenues par des "progressistes".

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par JPhMM le Dim 4 Nov 2012 - 15:15

@Isis39 a écrit:
cath5660 a écrit:
Cripure a écrit:Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.


Il y avait donc besoin d'expliquer...!!!

Soyons complet, il y a aussi une allusion au livre de Simak, "Demain les chiens"
Pourquoi s'en offusquer, dès lors ? les chiens y étant des philosophes (et -logues) en rien cyniques.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Presse-purée le Dim 4 Nov 2012 - 15:21

Les chiens, les rats, les pingouins, les semi-déments, les à-enfermer, les fachos, les réacs, les dont-on-doit-trouver-l'adresse-pour-les-mettre-en-face-de-la-réalité... ça en fait du monde, non?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mama le Dim 4 Nov 2012 - 15:49

@Igniatius a écrit:J'espère que personne ne te rétorquera que tes élèves de 3ème réagissent ainsi parce qu'ils sont conditionnés par la société, une sorte de syndrome de Stockholm.

Quand la psychologie est détournée au profit du sophisme... du grand art.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par User5899 le Dim 4 Nov 2012 - 16:00

@Isis39 a écrit:
Cripure a écrit:Isis39, les rats, dans l'article de Brighelli, sont une référence au roman d'Albert Camus, La Peste : ce sont les animaux qui véhiculent la maladie. On en voit quelques uns, et ils sont finalement partout. Donc, dans un parallèle pourtant assez clair dès qu'on fait l'effort de lire plus que le titre, il métaphorise la situation à venir en peste et dès lors, ceux qui la créent sont, pour les lecteurs de Camus, les équivalents des rats. Ca s'appelle un parallélisme. Ce n'est pas très flatteur, c'est vrai, mais je ne pense pas que le sens du propos pousse à penser à la flatterie. Ne me remerciez pas, c'est de l'entraide numérique, c'est tout naturel.

N'est pas Camus qui veut....
Faut avoir du nez.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par JPhMM le Dim 4 Nov 2012 - 16:06

Laughing

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Instructeurpublic le Dim 4 Nov 2012 - 17:02

J'ai lu les derniers échanges sur les twittos et je tenais à donner mon avis personnel :

1/ La relation de double jeu qu'ils entretiennent avec le forum est malsaine et hypocrite.
2/ "Nous" répondons en retour par l'hypocrisie ce qui ne contribue pas à rendre les échanges plus sains.
3/ Certains individus insignifiants appartenant à ce "groupe" n'ont jamais eu autant de publicité que depuis que le forum néo leur accorde de l'attention et une tribune. A les lire, ils semblent se délecter de cette instrumentalisation...
4/ Leur activisme sur le forum et leur homogénéité de pensée donne le sentiment qu'ils représentent un courant d'opinion important numériquement, or il n'en est rien.
5/ Je me demande à qui profite ce jeu de dupes.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par barèges le Dim 4 Nov 2012 - 17:05

Alors il y a un débat (policé) ici, et les coups s'échangent ailleurs ?
Soit. Mais c'est bizarre, le forum "lisse" et les blogs enflammés.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum