La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par barèges le Dim 4 Nov 2012 - 17:05

Alors il y a un débat (policé) ici, et les coups s'échangent ailleurs ?
Soit. Mais c'est bizarre, le forum "lisse" et les blogs enflammés.

barèges
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mareuil le Dim 4 Nov 2012 - 17:05

@Instructeurpublic a écrit:J'ai lu les derniers échanges sur les twittos et je tenais à donner mon avis personnel :

1/ La relation de double jeu qu'ils entretiennent avec le forum est malsaine et hypocrite.
2/ "Nous" répondons en retour par l'hypocrisie ce qui ne contribue pas à rendre les échanges plus sains.
3/ Certains individus insignifiants appartenant à ce "groupe" n'ont jamais eu autant de publicité que depuis que le forum néo leur accorde de l'attention et une tribune. A les lire, ils semblent se délecter de cette instrumentalisation...
4/ Leur activisme sur le forum et leur homogénéité de pensée donne le sentiment qu'ils représentent un courant d'opinion important numériquement, or il n'en est rien.
5/ Je me demande à qui profite ce jeu de dupes.

Surtout que Jeanjeau a fermé sur son blog le fil de discussion parallèle à celui toujours ouvert ici.

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Paratge le Dim 4 Nov 2012 - 17:06

Achtung !
Che fais faire tes copies d'écran !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mareuil le Dim 4 Nov 2012 - 17:08

@Paratge a écrit:Achtung !
Che fais faire tes copies d'écran !

Pour les encadrer et les pendre au mur du salon ?

Mareuil
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Paratge le Dim 4 Nov 2012 - 17:12

Ou les fusiller très sévèrement !

Paratge
Érudit


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mama le Dim 4 Nov 2012 - 17:20

Je partage les questionnements d'Instructeurpublic (dit celle qui n'a jamais eu de compte Twitter, mais en entend souvent parler ici...)

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Celeborn le Dim 4 Nov 2012 - 17:35

On dévie, là, quand même, mais puisque ça semble en turlupiner plus d'un, je réponds.

1) L'équipe de modération n'a pas à juger des relations éventuellement malsaines/hypocrites entretenues par certains membres. Elle a à juger de ce qui se passe et s'écrit sur le forum. Ça lui prend déjà bien assez de temps comme ça.

2) Il ne me semble pas que les réponses que d'aucuns apportent à Collier de Barbe, Aevin, Guillaume Caron ou Isis (je fais vite : j'imagine que c'est d'eux qu'il s'agit) soient hypocrites, bien au contraire.

3) Il n'appartient pas à l'équipe de modération de juger de la délectation provoquée ou non chez certains par le fait de participer à ce forum.

4) Activisme me semble un grand mot compte tenu du nombre de messages défendant « une certaine vision de l'école » (je reste vague, je sais). Homogénéité, c'est fort discutable également. Enfin, dire que cela donne l'impression d'un courant d'opinion important numériquement alors que les intervenants se comptent sur les doigts d'une main, ça me semble excessif.

5) Mais je crois que personne n'est dupe de quoi que ce soit, en fait. Mais je rappelle que Neoprofs est un FORUM DE DISCUSSION, et qu'en tant que tel il n'a pas de ligne éditoriale, mais que tout un chacun peut s'y exprimer tant qu'il en respecte les règles. C'est tout, c'est clair, c'est simple. Mais apparemment, certains n'arrivent toujours pas à le comprendre, quel que soit le « camp » dans lequel ils estiment être.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Isis39 le Dim 4 Nov 2012 - 17:36

Twitter, c'est comme sur ce forum : des gens avec des opinions diverses qui échangent.
Une différence : il n'y a pas que des enseignants.

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Presse-purée le Dim 4 Nov 2012 - 17:42

Cela autorise-t-il les débordements qu'on peut y lire?

Et surtout, pourquoi venir faire des leçons de morale ensuite?

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Reine Margot le Dim 4 Nov 2012 - 17:44

Oui, quand les insultes envers Néo ou des membres de Néo pleuvent sur twitter, difficile de venir ensuite se plaindre de n'être pas bien accueilli ici...mais je suppose que c'est le but recherché de toute façon.

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Celeborn le Dim 4 Nov 2012 - 17:49

La charte a prévu le cas où le forum est dénigré publiquement ailleurs.

Personne ne vous oblige à aller lire ce qu'écrit machin sur son blog ou truc sur twitter. Et si vous y allez, vous pouvez leur répondre là-bas.

Comme on a déjà eu ce débat 50 fois au moins, je propose de recentrer la discussion sur le sujet d'origine.

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Instructeurpublic le Dim 4 Nov 2012 - 17:54

@Celeborn a écrit:On dévie, là, quand même, mais puisque ça semble en turlupiner plus d'un, je réponds.

1) L'équipe de modération n'a pas à juger des relations éventuellement malsaines/hypocrites entretenues par certains membres. Elle a à juger de ce qui se passe et s'écrit sur le forum. Ça lui prend déjà bien assez de temps comme ça.

2) Il ne me semble pas que les réponses que d'aucuns apportent à Collier de Barbe, Aevin, Guillaume Caron ou Isis (je fais vite : j'imagine que c'est d'eux qu'il s'agit) soient hypocrites, bien au contraire.

3) Il n'appartient pas à l'équipe de modération de juger de la délectation provoquée ou non chez certains par le fait de participer à ce forum.

4) Activisme me semble un grand mot compte tenu du nombre de messages défendant « une certaine vision de l'école » (je reste vague, je sais). Homogénéité, c'est fort discutable également. Enfin, dire que cela donne l'impression d'un courant d'opinion important numériquement alors que les intervenants se comptent sur les doigts d'une main, ça me semble excessif.

5) Mais je crois que personne n'est dupe de quoi que ce soit, en fait. Mais je rappelle que Neoprofs est un FORUM DE DISCUSSION, et qu'en tant que tel il n'a pas de ligne éditoriale, mais que tout un chacun peut s'y exprimer tant qu'il en respecte les règles. C'est tout, c'est clair, c'est simple. Mais apparemment, certains n'arrivent toujours pas à le comprendre, quel que soit le « camp » dans lequel ils estiment être.


a) Je ne m'adressais pas spécialement à l'équipe de modération.

b) Je suis bien conscient que les twittos profitent du réel espace de liberté que constitue ce forum et on peut en effet penser que ce n'est pas un problème.

c) Je m'adressais davantage à une espèce d'intelligence collective de néo (s'il en est) pour faire prendre conscience que "nous" sommes la cause du problème. Pour surfer sur l'image de Mareuil, pour organiser des dîners de cons, il faut des cons.

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Collier de Barbe le Dim 4 Nov 2012 - 18:08

@InstructeurPublique
Tu veux boycotter les membres de ce forum qui sont aussi sur tweeter? tu sais pour débattre, il vaut mieux des gens d'opinions divergentes, sinon on se fait vite ch...
Tu as tort de vouloir de victimiser. Déjà pour Abraxas/Brighelli c'est un comportement très curieux, mais pour d'illustres inconnus comme nous, c'est encore plus étrange.
Sinon mes tweets sont publics et accessibles, si ce que je dis ou écris te défrise tu peux à ta guise le reproduire, t'en servir pour m'attaquer, comme nombre l'ont déjà fait...
Et si tu prends soin de lire comme tu le prétends, tu verras que je suis pas vraiment d'accord avec nombre d'autres membres aussi sur tweeter (sur le socle, la réforme du lycée...) ça s'appelle la discussion & le débat.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par User5899 le Dim 4 Nov 2012 - 18:10

@Paratge a écrit:Achtung !
Che fais faire tes copies d'écran !
t'écran professeur

Toute la gôche libertaire est dans l'incantation de Milasaintane à faire des copies d'écrans, monter des dossiers juridiques, saisir les procureurs, foutre tout ça en taule, nom de dieu !! Very Happy
Mais on a du mal à suivre parce que quand on lit les tweets de Guillaume Caron, par exemple, on voit un prof intéressé par son métier, par ses petits élèves de 6e. Il fait réaliser ce qu'il nomme "des tâches complexes", qui sont ce que feu ma pauvre mère appelait dans son CM2 des "problèmes" ou des "problèmes ouverts". Et on ne comprend pas bien pourquoi il faut habiller d'un jargonnement contemporain mâtiné de TICE coûteux ce que les instits faisaient jadis avec trois craies. Ni pourquoi Guillaume serait un meilleur ou un pire prof que les autres. Toutes ces mises en scène par forums et réseaux "sociaux" interposées ne sont pas des cours et l'on parle dans le vide. Tout ceci est bien ennuyeux.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par JPhMM le Dim 4 Nov 2012 - 18:11

Cripure a écrit:Toutes ces mises en scène par forums et réseaux "sociaux" interposées ne sont pas des cours et l'on parle dans le vide. Tout ceci est bien ennuyeux.
Littéralement, ce sont des faits de lieu-tenants.
Grand bien leur fasse.

_________________
Labyrinthe où l'admiration des ignorants et des idiots qui prennent pour savoir profond tout ce qu'ils n'entendent pas, les a retenus, bon gré malgré qu'ils en eussent. D'ailleurs, il n'y a point de meilleur moyen pour mettre en vogue ou pour défendre des doctrines étranges et absurdes, que de les munir d'une légion de mots obscurs, douteux , et indéterminés. Ce qui pourtant rend ces retraites bien plus semblables à des cavernes de brigands ou à des tanières de renards qu'à des forteresses de généreux guerriers. Que s'il est malaisé d'en chasser ceux qui s'y réfugient, ce n'est pas à cause de la force de ces lieux-là, mais à cause des ronces, des épines et de l'obscurité des buissons dont ils sont environnés. Car la fausseté étant par elle-même incompatible avec l'esprit de l'homme, il n'y a que l'obscurité qui puisse servir de défense à ce qui est absurde. — John Locke

JPhMM
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mama le Dim 4 Nov 2012 - 18:12

Cripure, bravo ! Vous parlez d'or, comme d'habitude.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par User5899 le Dim 4 Nov 2012 - 18:21

Je ne sais pas si je parle d'or, mais je crois aussi qu'est perdu de vue un fait important. C'est que ces forums et ces réseaux, s'ils permettent la discussion, ne cherchent plus à l'entretenir. Ca fait longtemps qu'on a compris que les débats ne servent qu'à un rôle phatique ou de passe-temps. Un débat n'a jamais fait changer les choses, à l'exception des débats intérieurs façon Jean Valjean. Ce sont des médias de rapports de forces. Les forces s'observent, se comptent, s'intimident, se jaugent, s'invectivent, tournent en rond... Par exemple, je n'y viens que pour passer le temps. Pour ce qui est de mon boulot, je ne m'y réfère jamais. Je jette un oeil distrait sur les titres de chapitres des programmes tous les quatre ans quand ils sortent, et basta. Peillon peut réformer le monde s'il veut, je ne connaîtrai de ses grands textes que la traduction concrète en heures qu'on m'accordera, et le reste, j'en ignorerai l'existence, comme j'ignore royalement le Bii depuis n années. Je précise que mes élèves ont de très bons résultats aux examens (ce qui me surprendra toujours Very Happy).
Il ne faut décidément pas s'étonner de ces échos d'un média à l'autre. Aucun des deux ne fera progresser l'autre. J'espère seulement que chacun des camps arrive à faire qu'il veut, qu'il pourra continuer à le faire, et que les élèves n'auront pas à en souffrir.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Mama le Dim 4 Nov 2012 - 18:25

Cripure, Vous venez de confirmer mon post précédent, puissance 1000.
Et c'est un bien beau message éclairé que le vôtre.

Mama
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Instructeurpublic le Dim 4 Nov 2012 - 18:30

@Collier de Barbe a écrit:@InstructeurPublique
Tu veux boycotter les membres de ce forum qui sont aussi sur tweeter? tu sais pour débattre, il vaut mieux des gens d'opinions divergentes, sinon on se fait vite ch...
Tu as tort de vouloir de victimiser. Déjà pour Abraxas/Brighelli c'est un comportement très curieux, mais pour d'illustres inconnus comme nous, c'est encore plus étrange.
Sinon mes tweets sont publics et accessibles, si ce que je dis ou écris te défrise tu peux à ta guise le reproduire, t'en servir pour m'attaquer, comme nombre l'ont déjà fait...
Et si tu prends soin de lire comme tu le prétends, tu verras que je suis pas vraiment d'accord avec nombre d'autres membres aussi sur tweeter (sur le socle, la réforme du lycée...) ça s'appelle la discussion & le débat.

Cela n'a pas à voir avec la diversité d'opinion. Ce forum est une salle des profs virtuelle à grande échelle et la diversité est bien présente. Moi je parle du commando de la pédagogie, ceux qui ne font jamais de blagues et s'apparentent à des robots. Ceux qui dégainent les URL comme on décharge une arme à feu en laissant transparaitre autant d'émotion et d'humanité qu'une campagne publicitaire pour la mobilité professionnelle.

C'est vrai que toi "collier de barbe" ne rentre pas vraiment dans cette catégorie, tu n'es probablement qu'un compagnon de route, quelqu'un qui sait encore ce que c'est que le doute. C'est aussi pour ça que je te réponds. Non je pense d'avantage à des automates comme aevin, GC ou milasaintanne avant eux.


Dernière édition par Instructeurpublic le Dim 4 Nov 2012 - 18:36, édité 1 fois

Instructeurpublic
Fidèle du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Aurore le Dim 4 Nov 2012 - 18:31

@Collier de Barbe a écrit:@InstructeurPublique
Tu veux boycotter les membres de ce forum qui sont aussi sur tweeter? tu sais pour débattre, il vaut mieux des gens d'opinions divergentes, sinon on se fait vite ch...
Tu as tort de vouloir de victimiser. Déjà pour Abraxas/Brighelli c'est un comportement très curieux, mais pour d'illustres inconnus comme nous, c'est encore plus étrange.
Sinon mes tweets sont publics et accessibles, si ce que je dis ou écris te défrise tu peux à ta guise le reproduire, t'en servir pour m'attaquer, comme nombre l'ont déjà fait...
Et si tu prends soin de lire comme tu le prétends, tu verras que je suis pas vraiment d'accord avec nombre d'autres membres aussi sur tweeter (sur le socle, la réforme du lycée...) ça s'appelle la discussion & le débat.
Publics et accessibles, certes. Mais aussi injurieux et vulgaires.
La discussion et le débat à coup d'insultes ?

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Collier de Barbe le Dim 4 Nov 2012 - 18:39

Cripure a écrit:Je ne sais pas si je parle d'or, mais je crois aussi qu'est perdu de vue un fait important. C'est que ces forums et ces réseaux, s'ils permettent la discussion, ne cherchent plus à l'entretenir. Ca fait longtemps qu'on a compris que les débats ne servent qu'à un rôle phatique ou de passe-temps. Un débat n'a jamais fait changer les choses, à l'exception des débats intérieurs façon Jean Valjean. Ce sont des médias de rapports de forces. Les forces s'observent, se comptent, s'intimident, se jaugent, s'invectivent, tournent en rond... Par exemple, je n'y viens que pour passer le temps. Pour ce qui est de mon boulot, je ne m'y réfère jamais. Je jette un oeil distrait sur les titres de chapitres des programmes tous les quatre ans quand ils sortent, et basta. Peillon peut réformer le monde s'il veut, je ne connaîtrai de ses grands textes que la traduction concrète en heures qu'on m'accordera, et le reste, j'en ignorerai l'existence, comme j'ignore royalement le Bii depuis n années. Je précise que mes élèves ont de très bons résultats aux examens (ce qui me surprendra toujours Very Happy).
Il ne faut décidément pas s'étonner de ces échos d'un média à l'autre. Aucun des deux ne fera progresser l'autre. J'espère seulement que chacun des camps arrive à faire qu'il veut, qu'il pourra continuer à le faire, et que les élèves n'auront pas à en souffrir.

Vous avez une vision complètement cynique des forums.

Quand je viens ici, je lis ce qui y est écrit, je consulte les sources qu'on veut bien me donner, je réfléchis aux propos des uns et des autres (dans la mesure où l'auteur me semble avoir un minimum de légitimité et savoir de quoi il parle) et je peux changer d'avis...

Pour le reste oui l'essentiel reste la liberté pédagogique de chacun, dans la mesure où les élèves acquièrent au fur et à mesure les connaissances nécessaires.

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Collier de Barbe le Dim 4 Nov 2012 - 18:43

@Aurore a écrit:
@Collier de Barbe a écrit:@InstructeurPublique
Tu veux boycotter les membres de ce forum qui sont aussi sur tweeter? tu sais pour débattre, il vaut mieux des gens d'opinions divergentes, sinon on se fait vite ch...
Tu as tort de vouloir de victimiser. Déjà pour Abraxas/Brighelli c'est un comportement très curieux, mais pour d'illustres inconnus comme nous, c'est encore plus étrange.
Sinon mes tweets sont publics et accessibles, si ce que je dis ou écris te défrise tu peux à ta guise le reproduire, t'en servir pour m'attaquer, comme nombre l'ont déjà fait...
Et si tu prends soin de lire comme tu le prétends, tu verras que je suis pas vraiment d'accord avec nombre d'autres membres aussi sur tweeter (sur le socle, la réforme du lycée...) ça s'appelle la discussion & le débat.
Publics et accessibles, certes. Mais aussi injurieux et vulgaires.
La discussion et le débat à coup d'insultes ?

A votre endroit, vous (le pianiste? La prof de musique universitaire? comment savoir) il est vrai que j'ai un complet mépris qui empêche tout débat et discussion raisonnables.
Quand vous découvrirez le conditionnel, les tournures interrogatives et la possibilité (stupéfiante je sais) d'avoir tort et de ne pas TOUT savoir, je reconsidèrerai peut être ma position...

_________________
CdB
@AbbeCordillere

Collier de Barbe
Neoprof expérimenté


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 18:44

C'est vrai cdb.
Mais d'aucuns souhaitent agir violemment sur cette liberté pédagogique, car leur objectif n'est pas d'obéir à un programme.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Igniatius le Dim 4 Nov 2012 - 18:45

Je répondais a ton précédent post.

_________________
"Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion."
St Augustin

"God only knows what I'd be without you"
Brian Wilson

Igniatius
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par Ulrich le Dim 4 Nov 2012 - 18:51

@Collier de Barbe a écrit: Quand vous découvrirez le conditionnel, les tournures interrogatives et la possibilité (stupéfiante je sais) d'avoir tort et de ne pas TOUT savoir, je reconsidèrerai peut être ma position...

C'est donc la forme qui vous gêne, plus que le fond ?

Ulrich
Niveau 6


Revenir en haut Aller en bas

Re: La droite, le conservatisme pédagogique et les enseignants : histoire d'une entourloupe

Message par User5899 le Dim 4 Nov 2012 - 19:07

@Collier de Barbe a écrit:
Cripure a écrit:Je ne sais pas si je parle d'or, mais je crois aussi qu'est perdu de vue un fait important. C'est que ces forums et ces réseaux, s'ils permettent la discussion, ne cherchent plus à l'entretenir. Ca fait longtemps qu'on a compris que les débats ne servent qu'à un rôle phatique ou de passe-temps. Un débat n'a jamais fait changer les choses, à l'exception des débats intérieurs façon Jean Valjean. Ce sont des médias de rapports de forces. Les forces s'observent, se comptent, s'intimident, se jaugent, s'invectivent, tournent en rond... Par exemple, je n'y viens que pour passer le temps. Pour ce qui est de mon boulot, je ne m'y réfère jamais. Je jette un oeil distrait sur les titres de chapitres des programmes tous les quatre ans quand ils sortent, et basta. Peillon peut réformer le monde s'il veut, je ne connaîtrai de ses grands textes que la traduction concrète en heures qu'on m'accordera, et le reste, j'en ignorerai l'existence, comme j'ignore royalement le Bii depuis n années. Je précise que mes élèves ont de très bons résultats aux examens (ce qui me surprendra toujours Very Happy).
Il ne faut décidément pas s'étonner de ces échos d'un média à l'autre. Aucun des deux ne fera progresser l'autre. J'espère seulement que chacun des camps arrive à faire qu'il veut, qu'il pourra continuer à le faire, et que les élèves n'auront pas à en souffrir.

Vous avez une vision complètement cynique des forums.
Ca c'est bien possible. Et il est bien possible que je ne l'ai pas que des forums Very Happy Mais bon, j'ai aussi quelques années de plus que vous, quelques années de plus à entendre la gauche socialiste parler de débats, d'éloge des différences, pour à l'arrivée faire de la droite avec un peu de lubrifiant, alors vous savez, le cynisme, hein...
Je crois en la délibération collective. Pas au débat. C'est pour ça que je ne ferai jamais de débat en classe. Le débat, c'est pour passer le temps. Et ce n'est pas ici, de toutes façons, que fussent-ils efficaces, les décisions se prendraient.
PS L'honnêteté m'oblige, puisque je vous avais accueilli ici comme rarement on accueille autrui ( Rolling Eyes ... Mais c'était votre faute, d'abord ! Wink ) à reconnaître que l'on discute aujourd'hui plus facilement avec vous qu'avec vous naguère ou qu'avec d'autres de tous temps.

_________________
Zu End' ewiges Wissen !
Der Welt melden
Weise nichts mehr !

En cas de ban, ne pas utiliser les MP ! Passer par l'icône du mail  Razz

User5899
Dieu de l'Olympe


Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum