Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
nigousse
Niveau 10

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par nigousse le Dim 28 Oct 2012 - 9:58
Bonjour, je suis PLP Lettres-Histoire depuis 1o ans et je suis en pleine remise en cause et volonté de reconversion. J'ai fait un "pétage de plomb" au lycée il y 3 semaines, étais en arrêt maladie jusqu'aux vacances. J'ai rencontré une conseillère mobilité carrière du rectorat (récit sur un autre post). Je n'ai pour l'instant pas le courage de passer des concours ou reprendre des études ( je n'arrive déjà plus à trouver la motivation pour préparer mes cours). Je cherche donc à  me renseigner sur les postes en détachement et connaitre l’expérience de collègues à ce sujet. Je ne peux pas quitter ma région ( mari en CDI dans le privé) ni diminuer mon salaire de manière drastique ( je suis à l'échelon 8). J'ai conscience que n'ayant qu'une licence d'histoire mes possibilités sont réduites. Je compte aussi faite appel à l'association Aide aux profs avec qui j'ai déjà quelques contacts. Donc pareil si des collègues ont des retours à me donner sur l'action de cette association. Merci de m'aider.
John
John
Médiateur

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par John le Dim 28 Oct 2012 - 10:05
Mon avis sur Aide aux profs :
- c'est une association qui a le mérite d'exister,
- Rémi Boyer a l'air de faire preuve d'une énergie formidable.

Quelques bémols :
- dommage que l'association ait été "récupérée" par deux syndicats (Sgen et Unsa), mais je ne sais pas comment s'est passée cette récupération : ils ont peut-être aussi tapé à la porte de tous les autres, qui ne leur ont pas répondu,
- il y a régulièrement de petites bourdes, mais c'est peut-être normal s'ils font beaucoup de choses en étant assez peu nombreux (encore récemment, un article titré "Après 2 ans comme Professeur des Ecoles, Gwendoline Perret a préféré démissionner pour créer son agence de voyages et d’évènementiel, bien plus valorisante intellectuellement)
- ils ne font pas de miracles, et beaucoup de reconversions viennent en réalité des adhérents eux-mêmes plus que de l'association précisément. Mais c'est aussi la loi dans ce genre d'activités, et ils militent pour ouvrir plus largement les possibilités de seconde carrière.

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
avatar
Aidoprofs
Niveau 4

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Aidoprofs le Lun 29 Oct 2012 - 13:57
Bonjour John,

Je te réponds directement, c'est mieux.
D'abord, merci beaucoup de ton avis sur Aide aux Profs, ça me touche beaucoup. Cela fait en effet plus de 6 ans maintenant que j'essaie avec notre petite équipe de mobiliser les consciences des personnels administratifs et les syndicats sur la questions des secondes carrières des enseignants, avec plus ou moins de succès. Cela n'est pas une "entreprise" facile, en raison des inerties structurelles de l'EN. Peu de DRH sont réellement favorables aux reconversions, car le système EN est toujours ancré dans l'idée qu'un étudiant devient prof par envie, par passion, par vocation, et qu'il y restera 41.5 années sans faire parler de lui, en faisant ce qu'on lui dit. Depuis deux ans l'EN s'est mise toute entière au diapason de la reconversion mais ô déception cruelle, pas celle que l'on était en droit d'attendre. Le réseau des CMC qui a été déployé était une initiative amplement positive, mais les retours que nous en avons le sont beaucoup moins, pour la majorité des académies. Pourtant, il y a des moyens, mais tous utilisés pour faire rester les profs là où ils sont, ou presque:
- changer de discipline,
- changer de niveau d'enseignement,
- devenir chef d'établissement,
- devenir inspecteur.

Donc rien de bien nouveau sous le soleil, hormis une cinquantaine de possibilités par an d'affectations comme attachés d'administration avec possibilité ultérieure d'intégration. Bien...combien y a-t-il de postulants à une seconde carrière au fait ?

Les chiffres de 2011 qui nous sont parvenus font état de 4000 profs qui ont pris contact avec un CMC sur les 30 académies. De notre côté, on ne peut pas dire si c'étaient les mêmes, mais nous avons été contactés par plus de 1500 profs.

Avec une pareille fréquentation pour une si petite équipe (deux conseillers en ligne cette année), comme tu l'écris si bien, on ne peut pas faire de miracles, et nous avons développé une autre méthode d'accompagnement que celle mise en oeuvre à nos débuts. il se trouve que peu de profs sont volontaires pour rejoindre notre équipe et passer autant de temps comme nous sans être payés. C'est un choix que nous avons fait initialement, et nous ne revenons pas dessus, ce qui nous permet de proposer une batterie de fonctionnalités, d'informations, de conseils personnalisés, pour une cotisation modique, avec aussi une possibilité sans adhérer d'obtenir des réponses rapidement à ses questions.

Entre 2006 et 2010, nous faisions de l'accompagnement personnalisé, actif, pour 50 adhérents maxi chaque année. Et puis nous nous en voulions de ne pouvoir en accepter plus, tellement la demande augmentait. De plus en plus de jeunes profs dégoûtés du métier, et toujours autant de profs de 10 à 30 ans d'ancienneté qui veulent faire autre chose ("mais quoi ?" est la sempiternelle question qu'ils posent). Ceux qui ont plus de 30 ans d'ancienneté semblent s'être fait une raison, mais nous contactent quand même car ils anticipent leur départ prématuré, et souhaitent créer une auto-entreprise pour compléter des revenus appelés à baisser de 20 à 40% une fois en retraite. Ceux qui se sont mis de nombreuses années à temps partiel ou ont pris des disponibilités le regrettent lorsqu'ils constatent le faible montant de leur pension...

Alors nous sommes passés en 2011, année de transition, d'un dispositif d'accompagnement personnalisé à un dispositif de formation personnalisée. Nous avons conçu un parcours d'auto-formation que chacun s'approprie dans l'ordre qui lui plaît, en fonction de son degré d'avancement dans son projet de reconversion. Les adhérents qui réussissent ont donc bien appliqué la méthode proposée, via toutes les infos et les mises en relations que nous leur proposons tout au long de l'année, quelle que soit leur attente, quel que soit leur projet. L'adhérent qui réussit sa reconversion est celui qui était autonome, motivé, en optimisant tout ce que nous pouvions lui apporter.

Comme notre association ne fournit pas de poste (mais les adhérents référents, anciens profs ayant créé leur entreprise, en proposent, et nous leur facilitons leur recrutement en leur proposant en priorité nos adhérents, et ça marche!), et ne peut servir d'intermédiaire avec l'administration car nos contacts avec elle se limitent à des propositions, des préconisations; il est sûr que les profs qui attendent "qu'on leur donne un poste" sont extrêmement déçus. Nous n'y pouvons rien, bien malheureusement. Nous ne pouvons donc pas faire pour eux de miracles, je te rejoins sur ce point.

Nous militons depuis 6 ans pour ouvrir largement les possibilités de seconde carrière. Cela suppose des contacts fréquents avec ceux qui ont plus de poids que nous dans le système: les syndicats. J'ai consacré une partie de mes congés perso de l'année 2011 (30 jours ouvrables exactement sur les 51 auxquels j'ai droit, autant dire que j'ai sacrifié beaucoup de temps personnel à cela, c'était difficile de procéder autrement, n'ayant plus les congés scolaires depuis 11 ans maintenant) pour aller à la rencontre des différents syndicats, et évaluer lesquels étaient les plus favorables aux reconversions. Il faut dire quand même qu'en 2007 j'étais entré en contact avec la FSU et que le dirigeant que j'avais rencontré à l'époque - qui n'avait sans doute pas encore pris la mesure du problème - m'avait dit "nous ne sommes pas intéressés par les reconversions professionnelles, car cela ferait fuir nos adhérents". Dont acte. J'ai remarqué qu'ils commençaient peu à peu à changer sur cette question.

En 2011, parmi les syndicats qui m'ont bien accueilli, et ont souhaité nous accompagner en matière de communication sur les secondes carrières à destination de leurs adhérents, il y a comme tu l'as remarqué le Sgen-Cfdt (40 000 adhérents) et le Se-Unsa (140 000 adhérents). Unsa-Education, contactée, a été positive aussi sur la question des reconversions. Il y a eu aussi Avenir Ecoles (100 adhérents) et le Snalc a aussi pris contact en louant notre démarche. Le Snuipp semble favorable aux secondes carrières, puisqu'il relaie de temps en temps nos articles sur ses différents sites. J'ai eu peu de contacts depuis 2007 avec la FSU, et pas du tout avec le SNES. Il faut dire qu'il y a tellement de syndicats qu'il est difficile de tous les joindre. La FNEPSEC, petit syndicat des profs d'EPS du privé, est positive sur les secondes carrières, elle aussi.

Alors, sommes nous récupérés par le Sgen-Cfdt et le Se-Unsa ? Je n'en ai pas l'impression. Ce sont les deux seuls grands syndicats qui ont accepté d'amorcer des formes de partenariat avec nous, tout en nous laissant notre liberté d'action. Rien n'est signé pour l'instant, nous entretenons des rapports amicaux entre nous, et nous évaluons ensemble les axes sur lesquels nous pouvons agir pour être les plus efficaces possibles. Cela prend du temps, on n'a pas le droit de se tromper tellement la problématique des reconversions est essentielle, et de plus en plus urgente, puisque le nombre de postulants est nettement plus important que le nombre de possibilités actuellement.

J'ai réussi à rencontrer deux conseillers très proches de Vincent Peillon le 27 août dernier, en leur exposant une multitude de préconisations, en remettant un livret de 40 pages à cet effet, mais il semble que leur priorité soit de recruter des profs, pas d'en faire partir, là réside le problème: l'EN découvre que les vocations sont moins nombreuses que dans les décennies passées, qu'elle n'a toujours pas les moyens d'augmenter une profession dont le pouvoir d'achat ne cesse de diminuer, et qu'elle n'a toujours pas les moyens de proposer des reconversions hors de l'EN puisque les investigations de la Mission Seconde Carrière vers les autres ministères entre 2006 et 2009 se sont heurtées à de nombreux conservatismes, ce qui les a apparemment échaudés, les incitant à se recentrer depuis 2010 sur ce qu'ils arrivent à proposer de mieux (cf ci-dessus). Pourquoi s'échiner à rechercher la difficulté quand on peut se limiter à proposer des postes de profs dans une autre discipline ou un autre niveau ?

Pour ce qui est de ma dernière interview, Gwendoline a insisté sur le fait que ce qu'elle faisait maintenant était plus valorisant intellectuellement que ce qu'elle faisait en tant que prof des écoles. Relisez son interview sur le Café Pédagogique n°136 (même si je sais que certains y sont allergiques ici, allez, un petit effort...), elle indique bien qu'elle s'épanouit bien mieux maintenant.

Alors, Aide aux Profs en 2013...on va faire comment avec plus de 2000 contacts par an, et peut-être plus un jour ? Eh bien justement nous y travaillons, et ça va être la méga surprise, ce que nous concevons verra le jour fin 2013, avec comme objectif un nombre illimité de reconversions réussies chaque année. D'ici là, c'est la grande cogitation, beaucoup de travail, de nuits blanches encore, de week-end et de jours de congés pour avancer sur ce dossier.

Ce qui est sûr, c'est qu'Aide aux Profs est en évolution permanente, aucun "test" ne dure plus de deux mois, afin de conserver notre réactivité à ce que produit l'EN, et nous sommes depuis un an en "vitesse de croisière" sur notre nouveau mode d'accompagnement, qui permet à bien plus d'enseignants de réussir leur projet qu'à nos débuts.

Et je le répète, car je sais que c'est important : il n'y a pas de dispositif parfait, et tout est critiquable. Nous ne pouvons prétendre avec si peu de budget (beaucoup de profs croient encore que toutes les associations bénéficient de subventions, mais je peux vous assurer que non !) faire les miracles que certains attendent sans lever le petit doigt. Non, ça, ça n'est pas dans nos cordes. Il vaut mieux pour cela aller voir un CMC et lui demander de vous décrocher la Lune sans avoir à passer de concours, mais personnellement, je n'y crois pas trop, les possibilités "sur demande" se chiffrent au compte-gouttes chaque année.

Sur ce, merci John de ton message, qui me permet de m'exprimer - c'est rare sur Neoprofs, mais franchement je manque de temps - et bon anniversaire, puisque tu as franchi depuis peu les 30 000 messages. Toi aussi, je vois, tu as beaucoup de boulot, et tu peux être fier de ce que tu fais au quotidien pour Néoprofs, avec une énergie, toi aussi, formidable. C'est comme cela qu'on lance des pistes, des réflexions, et que l'on fait avancer les choses, à son niveau, sans prétendre pouvoir tout changer, telle une goutte d'eau dans l'océan des possibles, et des nécessités : en agissant, contre vents et marées, en sachant qu'on ne peut pas toujours plaire à tout le monde. C'est "le jeu".

Cordialement,

Rémi pour Aide aux Profs
www.aideauxprofs.org

jeffsteed
jeffsteed
Niveau 5

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par jeffsteed le Mar 30 Oct 2012 - 17:32
je suis admiratif, non seulement de ce dévouement dans le bénévolat mais peut-être encore plus, d'avoir l'énergie pour pallier les déficiences de la gestion des "ressources humaines" de notre grosse machine EN!
avatar
Aidoprofs
Niveau 4

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Aidoprofs le Ven 2 Nov 2012 - 21:57
:acb:
Presse-purée
Presse-purée
Grand sage

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Presse-purée le Ven 2 Nov 2012 - 23:42
Salutations,

un petit message pour vous féliciter pour votre association, qui a le mérite d'exister, et pour votre dévouement.

PP

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR
lalilala
lalilala
Esprit sacré

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par lalilala le Sam 3 Nov 2012 - 0:39
@John a écrit:encore récemment, un article titré "Après 2 ans comme Professeur des Ecoles, Gwendoline Perret a préféré démissionner pour créer son agence de voyages et d’évènementiel, bien plus valorisante intellectuellement)

Qu'est-ce qui te choque là dedans?

_________________
Nuestra vida es un círculo dantesco.

Mon blog
Emeraldia
Emeraldia
Érudit

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Emeraldia le Sam 3 Nov 2012 - 11:17
@jeffsteed a écrit:je suis admiratif, non seulement de ce dévouement dans le bénévolat mais peut-être encore plus, d'avoir l'énergie pour pallier les déficiences de la gestion des "ressources humaines" de notre grosse machine EN!
L'EN ne mérite pas beaucoup de personnes qu'elle emploie mal. Après, ils se demandent pourquoi il y a une crise des vocations...
avatar
Niel
Niveau 5

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Niel le Mer 26 Déc 2012 - 20:34
Bravo à Aide aux profs... Je suis toujours admirative du bénévolat!

Cependantlune petite question; avez vous consulté les grandes confédérations type CGT et CGT/FO?
John
John
Médiateur

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par John le Mer 14 Aoû 2013 - 9:53
Suite au message que j'avais posté ci-dessus, j'avais eu, à l'automne 2012, une discussion par MP avec Rémi Boyer.
Le message qu'il a posté à l'époque en réponse au mien, et qui est lisible sur ce fil, ainsi que la discussion que nous avons eue, m'avaient montré que les bémols indiqués à ce moment-là dans mon message n'étaient pas valables.
Je ne l'ai pas signalé à l'époque sur ce fil : il n'est jamais trop tard pour bien faire, et je poste donc aujourd'hui ce message de précision.
L'association Aidoprofs a été de toute façon plusieurs fois mentionnée sur le forum entretemps : http://www.neoprofs.org/search?search_keywords=aidoprofs

_________________
En achetant des articles au lien ci-dessous, vous nous aidez, sans frais, à gérer le forum. Merci !


"Celui qui ne participe pas à la lutte participe à la défaite" (Brecht)
"La nostalgie, c'est plus ce que c'était" (Simone Signoret)
"Les médias participent à la falsification permanente de l'information" (Umberto Eco)
Gryphe
Gryphe
Médiateur

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Gryphe le Mer 14 Aoû 2013 - 12:28
@John a écrit:Suite au message que j'avais posté ci-dessus, j'avais eu, à l'automne 2012, une discussion par MP  
Merci d'avoir remonté le fil ; en effet, cela m'a permis de lire le message très intéressant de Rémi Boyer.
Tant mieux pour la riche discussion que vous avez pu avoir alors ! Very Happy
avatar
Aidoprofs
Niveau 4

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Non...pas eu l'idée en fait...

par Aidoprofs le Sam 31 Aoû 2013 - 16:05
@Niel a écrit:Bravo à Aide aux profs... Je suis toujours admirative du bénévolat!

Cependantlune petite question; avez vous consulté les grandes confédérations type CGT et CGT/FO?
Contenu sponsorisé

Poste en détachement et association "Aide aux profs". Empty Re: Poste en détachement et association "Aide aux profs".

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum