Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par gelsomina31 le Lun 29 Oct 2012 - 19:37

Mowgli a écrit:
@archeboc a écrit:
Mowgli a écrit:Curieusement, chaque fois que, depuis quelques jours, on fait allusion au chambardement qui se prépare dans le premier degré, on a droit soit à un impressionnant silence radio, soit à l'expression d'un quasi-consensus chez nos collègues de collège pour considérer que tout ce qui compte au primaire, c'est que les PE gardent les élèves sur l'amplitude hebdomadaire la plus importante. Et qu'importe si c'est au détriment des heures d'enseignement...

Je dois dire que c'est pour le moins.... étonnant. scratch

C'est normal. En apparence (je dis bien en apparence), avec la suppression des cours le samedi matin, les PE sont les seuls à avoir bénéficié de la réduction du temps de travail, ou plutôt les enseignants au dessus de la primaire se sentent les seuls salariés à n'avoir pas bénéficié des diverses réductions du temps de travail depuis un demi-siècle.

Avec les mesures Peillon, ils ont l'impression d'un simple retour à la situation antérieure (avec passage du samedi matin au mercredi matin).

Tiens, je suis en train d'écrire, et Isis39, en postant juste avant moi, m'offre une belle illustration. J'aime bien "C'est quoi ces 2h30 ?". Comme quoi vous pouvez faire de l'information.


Je ne vois pas le rapport entre la suppression des cours du samedi matin et la réduction du temps de travail. scratch

Les heures du samedi matin ont été supprimées pour les élèves mais pas pour les PE ! Elles sont tout simplement allées grossir la part annualisée du temps de service des PE, qui sont passés d'un temps de service de 26 heures hebdomadaires d'enseignement + 36 heures annualisées à un temps de service de 24 heures hebdomadaires d'enseignement + 108 heures annualisées. Résultat des courses : autant d'heures à effectuer mais moins d'heures pour enseigner, c'est la course pour "faire" le programme...

Avec la réforme Peillon, il ne s'agit pas d'un retour aux 4 jours 1/2 mais de la mise en place d'un projet éducatif global pour l'enfant, avec imbrication des temps scolaires et périscolaires. Comme cela va représenter des coûts importants pour les collectivités locales, Peillon a proposé aux maires de mettre les PE à disposition des communes pour 2h 30 hebdomadaires prises sur notre temps de service afin que nous intervenions sur le périscolaire :

http://www.neoprofs.org/t54357-rythmes-scolaires-et-refondation-les-enjeux#1693231

Lisez ! Cela mérite le détour... Un beau coup de couteau dans le statut de fonctionnaire d'Etat au passage.

N.B. Il ne s'agit donc aucunement de revenir à 27 h d'enseignement comme jadis, ni même de rester à 24 h comme maintenant. Non, nous nous acheminons vers une nouvelle réduction des heures d'enseignement à 23 h cette fois-ci. Qui dit mieux ?


Mowgli : topela

gelsomina31
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Reine Margot le Lun 29 Oct 2012 - 19:45

@Isis39 a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Isis39 a écrit:
@Reine Margot a écrit:
@Reine Margot a écrit:oh, votre matière servira bien à leur apprendre à "agir en citoyen responsable",
ce sont toujours des piliers de compétences, l'un comme l'autre, non?

Et bien cela concerne la compétence 6, pas la 5 ! Very Happy

mais c'est toujours la même chose, valider des piliers du socle pour devenir employable plus tard... Rolling Eyes

La "culture humaniste" pas très employable....

ça donne une caution morale, quoi. l'employabilité sans le dire. Pourquoi en faire une compétence plutôt que d'évaluer des connaissances (avec des notes comme avant, horresco referens), sinon?

_________________
1 enseignant molesté, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
2 enseignants molestés, c’est un fait divers, pas un phénomène de société.
150 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
151 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
………………………………
[la progression arithmétique se poursuit en série]
…………………………………..
156 879 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société.
156 880 enseignants molestés, ce sont des faits divers, pas des phénomènes de société. »

Reine Margot
Demi-dieu


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Celeborn le Lun 29 Oct 2012 - 19:52

@Malaga a écrit:Pourquoi avez-vous pris le même avatar, Isis39 et Aevin ??

Private joke Wink

_________________
"On va bien lentement dans ton pays ! Ici, vois-tu, on est obligé de courir tant qu'on peut pour rester au même endroit. Si on veut aller ailleurs, il faut courir au moins deux fois plus vite que ça !" (Lewis Carroll)
Mon Blog

Celeborn
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Marcassin le Lun 29 Oct 2012 - 19:52

Parce qu'ils veulent montrer que les termes du débat (républicains/pédagogues) sont mal posés ? Laughing

_________________
"Je regarde la grammaire comme la première partie de l'art de penser." (Condillac)
"Je ne cherche pas à innover, je cherche à être efficace." (Provence)

Marcassin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Isis39 le Lun 29 Oct 2012 - 19:57

@Marcassin a écrit:Parce qu'ils veulent montrer que les termes du débat (républicains/pédagogues) sont mal posés ? Laughing
Non, c'est un clin d'oeil à un harceleur...

Isis39
Empereur


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Cath le Lun 29 Oct 2012 - 20:54

Z'êtes harcelés par un dino? heu

Cath
Esprit sacré


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Presse-purée le Lun 29 Oct 2012 - 21:52

Non, par une personne vraisemblablement archaïque (selon eux).

_________________
Homines, dum docent, discunt.Sénèque, Epistulae Morales ad Lucilium VII, 8

"La culture est aussi une question de fierté, de rapport de soi à soi, d’esthétique, si l’on veut, en un mot de constitution du sujet humain." (Paul Veyne, La société romaine)
"Soyez résolus de ne servir plus, et vous voilà libres". La Boétie
"Confondre la culture et son appropriation inégalitaire du fait des conditions sociales : quelle erreur !" H. Pena-Ruiz
"Il vaut mieux qu'un élève sache tenir un balai plutôt qu'il ait été initié à la philosophie: c'est ça le socle commun" un IPR

Presse-purée
Grand sage


Revenir en haut Aller en bas

Re: Républicains / Pédagogues : les termes du débat sont-ils bien posés ?

Message par Aevin le Lun 29 Oct 2012 - 21:57

@Presse-purée a écrit:Non, par une personne vraisemblablement archaïque (selon eux).
Pas archaïque, juste un peu ... insistant.

_________________
Automate - et fier de l'être  Wink

"Well, the travelling teachers do come through every few months," said the Baron.
"Yes, sir, I know sir, and they're useless. They teach facts, not understanding. It's like teaching people about forests by showing them a saw. I want a proper school, sir, to teach reading an writing, and most of all thinking, sir [...]"
Terry Pratchett - I Shall Wear Midnight

... und wer Fehler findet, kann sie behalten!

Aevin
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum