Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
carolette
Neoprof expérimenté

Re: De l'organisation ou du burn out

par carolette le Lun 25 Mar 2013 - 18:56
@Sapotille a écrit:
@carolette a écrit:
@Sapotille a écrit:

Carolette, tu es anglaise ?

Pas du tout !
Le petit garçon opposait dans sa tête musulman circoncis/chrétiens qui ne font pas circoncire (enfin ce n'est pas le cas partout), mais il ne retrouvait pas le mot m'a expliqué sa maman Smile

Puisque tu n'es pas anglaise, tu peux corriger cette vilaine faute ?

Done Wink
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'organisation ou du burn out

par doublecasquette le Lun 25 Mar 2013 - 18:56
@Rikki a écrit:Décidément, c'est compliqué chez toi : y'a même pas de métro, les disjoncteurs sont bien planqués, et ils enlèvent les toilettes de derrière les arbres !


Ils enlèvent les robinets des arbres aussi !
"Maîtresse, j'ai soioioioif !
- Là-bas, le deuxième arbre à droite... Ne te mouille pas les pieds !
- Maîtresse, y est pu, le robinet sur l'arbre !"

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
Tinsel
Expert

Re: De l'organisation ou du burn out

par Tinsel le Lun 25 Mar 2013 - 19:02
Mais en primaire on corrige forcément tous les cahiers quand même! Sauf si on fait une correction collective et qu'ils doivent corriger en vert par exemple.
Mais effectivement corriger en direct après chaque exo, c'est moins lourd pour nous et plus efficace pour eux.

Pris le métro avec la classe de cycle 3 d'une collègue qui avait gagné un concours (écrire une loi). Un mercredi à Paris. Départ en bus à 5h du mat, TGV vers 6h30, à Paris visite du Petit Quotidien, du Sénat, puis TGV, puis bus.... Retour vers minuit. On est sorti du métro à la concorde pour qu'ils voient la Tour Eiffel lol!

_________________
Koala + bassine
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: De l'organisation ou du burn out

par coindeparadis le Mar 26 Mar 2013 - 18:22
2 collègues sur 4 inspectés aujourd'hui. Je n'ai aucun retour (ben sinon ça me rendrait service...!!!) si ce n'est ce reproche fait :

Les cahiers sont mal et pas assez souvent corrigés...
avatar
doublecasquette
Devin

Re: De l'organisation ou du burn out

par doublecasquette le Mar 26 Mar 2013 - 18:33
21déjà a écrit:2 collègues sur 4 inspectés aujourd'hui. Je n'ai aucun retour (ben sinon ça me rendrait service...!!!) si ce n'est ce reproche fait :

Les cahiers sont mal et pas assez souvent corrigés...

Bon. Eh bien, de ce côté-là, tu es tranquille, au moins ! trefle sunny trefle sunny trefle sunny trefle sunny trefle sunny trefle

_________________
Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.
minaplume
Niveau 1

Re: De l'organisation ou du burn out

par minaplume le Mer 10 Avr 2013 - 12:11
Bonjour, je me permets ce petit message, j'espère ne pas faire un trop gros HS... Je ne suis pas enseignante, mais me pose bcp de questions sur une potentielle reconversion.
J'exerce actuellement un métier prenant (avocat), mais aux horaires "de bureau" élargis. Et le we, je ne travaille pas du tout (ce qui n'est pas le cas de mon conjoint qui est prof de prépa...).

J'ai une santé relativement fragile, et je me demande si cela peut être compatible avec l'exercice quotidien du métier de prof des écoles.
Au regard du boulot à fournir et de l'épuisement que l'on peut ressentir à la fin de chaque journée face à une classe remplie de jeunes enfants, je crains de ne pas être assez "costaud".

Ma question est peut être un peu naïve, mais je me suis dit que tant qu'à faire, autant demander à des "pros"!

Merci d'avance pour vos réponses, ou orientations vers d'autres messages ayant peut être déjà traité ce sujet Wink
avatar
Cowabunga
Habitué du forum

Re: De l'organisation ou du burn out

par Cowabunga le Mer 10 Avr 2013 - 12:19
Laughing Laughing Laughing
PE = métier prenant, aux horaires de bureau trèèèèès élargis (et c'est pas fini), qui travaille le week-end, doit résister aux milliards de microbes générés par des morveux qui ne savent pas se moucher, supporter un environnement de travail parfois très bruyant et, de plus en plus, afficher une forme physique olympique. Bien sûr, responsables de tout en cas d'échec du système scolaire, et payés au plus bas tarifs de l'EN.
(PE, je vous vénère. veneration Merci pour tout ce que vous faites)

Pour la reconversion, je ne suis pas sûre...

_________________
"La parole est mon domaine, la parole est mon royaume" Paul Ricoeur
avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: De l'organisation ou du burn out

par coindeparadis le Mer 10 Avr 2013 - 12:48
Enseigner est pour moi vital. Mais je ne choisirais pas PE pour une reconversion en ayant une santé fragile. Physiquement les moins de 8 ans sont fatigants (on est penchés, accroupis, occupés à lacer...). Globalement le primaire use aussi par le fond sonore constant (en tout cas dans les cours, cantines, classes de cycles 1 et 2). Et puis il y a des sorties, des séances d'EPS, des heures debout...Sans compter l'intolérance à la frustration et le manque d'autonomie et ces "maîtresse ! maaaaîtreeesse incessants". J'admire les collègues qui ne font que de la maternelle ou du CP depuis des années. Mais j'affectionne plus particulièrement le CM. Pour connaître aussi le secondaire et le post bac, cela me semble plus en adéquation avec une santé fragile. Non que ce soit facile !! Mais on passe moins d'heures devant les élèves, on échappe aux habillages, changes, mouchages, séances de "regarde comment on monte aux espaliers ma choupinette". Et comme on n'est pas polyvalent mais spécialisé, on ne ramène pas toutes ses activités quotidiennes à sa pratique de classe (la sortie au musée, le ramassage des pommes de pin, la collecte de rouleaux de papier toilette...)
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: De l'organisation ou du burn out

par Rikki le Mer 10 Avr 2013 - 13:22
L'une de mes meilleurs amies a fait une reconversion de ce type — elle travaillait dans l'édition, elle est devenu instit à plus de 30 ans, avec un santé assez fragile.

C'est une super enseignante, qui apporte énormément aux enfants, mais ce métier l'a épuisée.

On est parties en classe transplantée ensemble deux fois, à chaque fois elle s'effondrait le soir tandis que je restais papoter avec les animateurs du centre. Pendant deux années consécutives, elle a eu dans sa classe un élève schizophrène qui lui a rendu la vie très très dure. Cette année, elle a été obligée de se mettre en arrêt maladie car elle ne tient plus le coup. Elle a tenté de reprendre mais n'a pas pu.

Maintenant, elle envisage une deuxième reconversion vers un métier physiquement moins éreintant...

Personnellement, quand j'étais enceinte, je n'ai pas tenu le coup non plus. Métier trop dur physiquement pour moi dans ce moment où j'étais fragilisée.

Bref, je ne recommanderais pas cette reconversion à quelqu'un qui manque de résistance physique.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
avatar
Sapotille
Empereur

Re: De l'organisation ou du burn out

par Sapotille le Mer 10 Avr 2013 - 13:48
@Rikki a écrit:

Bref, je ne recommanderais pas cette reconversion à quelqu'un qui manque de résistance physique.

Je plussoie, même si comme 21déjà enseigner pour moi était une passion.
avatar
Lilypims
Grand sage

Re: De l'organisation ou du burn out

par Lilypims le Mer 10 Avr 2013 - 14:05
21déjà a écrit:Enseigner est pour moi vital. Mais je ne choisirais pas PE pour une reconversion en ayant une santé fragile. Physiquement les moins de 8 ans sont fatigants (on est penchés, accroupis, occupés à lacer...). Globalement le primaire use aussi par le fond sonore constant (en tout cas dans les cours, cantines, classes de cycles 1 et 2). Et puis il y a des sorties, des séances d'EPS, des heures debout...Sans compter l'intolérance à la frustration et le manque d'autonomie et ces "maîtresse ! maaaaîtreeesse incessants". J'admire les collègues qui ne font que de la maternelle ou du CP depuis des années. Mais j'affectionne plus particulièrement le CM. Pour connaître aussi le secondaire et le post bac, cela me semble plus en adéquation avec une santé fragile. Non que ce soit facile !! Mais on passe moins d'heures devant les élèves, on échappe aux habillages, changes, mouchages, séances de "regarde comment on monte aux espaliers ma choupinette". Et comme on n'est pas polyvalent mais spécialisé, on ne ramène pas toutes ses activités quotidiennes à sa pratique de classe (la sortie au musée, le ramassage des pommes de pin, la collecte de rouleaux de papier toilette...)

Pas le collège. Surtout avec le stage à 18h + les heures de formation + les heures d'observation chez le tuteur + les réunions à la con indispensables-et-tellement-enrichissantes-pour-quelqu'un-qui-apprend-le-métier. Au lycée, oui, ça va mieux.
avatar
Aky
Niveau 9

Re: De l'organisation ou du burn out

par Aky le Mer 10 Avr 2013 - 14:35
@minaplume a écrit:Bonjour, je me permets ce petit message, j'espère ne pas faire un trop gros HS... Je ne suis pas enseignante, mais me pose bcp de questions sur une potentielle reconversion.
J'exerce actuellement un métier prenant (avocat), mais aux horaires "de bureau" élargis. Et le we, je ne travaille pas du tout (ce qui n'est pas le cas de mon conjoint qui est prof de prépa...).

J'ai une santé relativement fragile, et je me demande si cela peut être compatible avec l'exercice quotidien du métier de prof des écoles.
Au regard du boulot à fournir et de l'épuisement que l'on peut ressentir à la fin de chaque journée face à une classe remplie de jeunes enfants, je crains de ne pas être assez "costaud".

Ma question est peut être un peu naïve, mais je me suis dit que tant qu'à faire, autant demander à des "pros"!

Merci d'avance pour vos réponses, ou orientations vers d'autres messages ayant peut être déjà traité ce sujet Wink

Pour avoir été avocate et m'être reconvertie en PE, je peux t'assurer que les deux métiers sont fatigants mais d'une manière différente.

Si on aime on ne compte pas...avocate je comptais les heures et les minutes jusqu'au soir, jusqu'au week-end (et encore: souvent, je devais passer au moins le samedi au cabinet sans quoi j'aurais eu trop de retard). Bref, je détestais le métier. Les discussions incessantes :" oui, mais maître sur internet (genre Doctissimo ou cie), j'ai lu *blabla*. Alors pourquoi vous ne faites pas comme ça?". Les plaidoyers qui tournent au lynchage, les confrères et consoeurs qui font disparaître des documents qui réapparaissent -magie!- devant le tribunal ("mais biensûr monsieur le juge, j'ai fait parvenir ce document crucial à la partie adverse!!")...Je préfère mille fois une classe de 33 ados absolument pas motivés (j'ai enseigné au collège/lycée également) à mes "chers" confrères ou à mes clients....

Prof, je lis l'actualité de l'éducation, des forums, des blogs, des ouvrages sur la pédagogie; avocate, je ne voulais surtout pas entendre parler de droit en dehors du bureau.
Prof, je prends plaisir à travailler et je ne compte pas mes heures. Certes c'est aussi la nouveauté (j'enseigne seulement depuis 2.5ans) mais même fraichement diplômée de l'école du barreau, je n'ai pas ressenti autant de plaisir à travailler.

En ce qui concerne ta santé, personnellement j'ai un système immunitaire inexistant et j'attrape tout mais vraiment tout (rien de méchant certes, mais des angines, otites etc...). Ma mère, qui est prof, me dit toujours qu'avec les années le système immunitaire devient de plus en plus puissant et on résiste mieux. En attendant, même malade, je vais à l'école (c'est toujours mieux que de devoir aller au cabinet Razz ). Et puis on s'adapte, tu sais. Avant d'être maman, je dormais 10h/nuit si possible. Aujourd'hui, je m'en sors avec 4 ou 5 et je vais bosser. Au final...on s'y fait Wink

Tout n'est pas rose quand on est prof, mais existe-t-il un métier ou ça l'est? sunny

Après n'oublies pas que ton CAPA reste toujours valable. Tu ne perds pas grand chose à devenir PE à savoir que tu pourras te réinscrire au barreau plus tard si au bout de 5-10 ans, tu sens que ton ancien métier te manque.

Bon courage pour prendre une décision trefle
minaplume
Niveau 1

Re: De l'organisation ou du burn out

par minaplume le Mer 10 Avr 2013 - 16:18
Merci pour vos réponses!
Je ne vais bien sûr pas m'épancher sur mes soucis de santé, mais c'est un point à prendre vraiment en compte, dans mon cas.
Je ne suis pas salariée, mais collaboratrice libérale ce qui fait que je ne bénéficie pas des protections du droit du travail.
J'ai failli tout laisser tomber l'an passé, suite à une expérience professionnelle difficile, mais j'ai trouvé un nouveau cabinet où je peux enfin exercer ce métier d'avocat en étant proche des gens et utile.
Spontanément, ce qui me plaît c'est transmettre le savoir acquis durant mes années d'étude, le challenge de l'actualisation des connaissances, et la reconnaissance, parfois, des gens.
Je pense que je pourrais me plaire dans l'enseignement (mon conjoint prof confirme Smile), mais je n'ai pas le courage de passer un CAPES (et puis pour enseigner quoi? je m'orienterais naturellement vers les lettres, mais c'est illusoire. Du droit peut être, en école post bac? je ne sais pas...)
Alors PE, pourquoi pas? Je me suis longtemps posée la question, plus jeune. Surtout que j'ai un bon contact avec les enfants (même si ca ne suffit bien évidemment pas...). Mais voilà, je sais que c'est un métier dur physiquement, je crains l'épuisement, et vos propos confirment cette crainte.

Aky, je crois que nous avons pas mal de points communs Smile
J'ai néanmoins retrouvé un peu de motivation dans le boulot avec mon nouveau cabinet, mais je redoute le moment où j'aurai envie de tout envoyer balader. Et si un pépin de santé survenait, je me trouverais bien dépourvue...
Aky, qu'as tu enseigné au collège - lycée (si ce n'est pas indiscret...)?
avatar
Aky
Niveau 9

Re: De l'organisation ou du burn out

par Aky le Mer 10 Avr 2013 - 17:04
@minaplume a écrit:
Aky, je crois que nous avons pas mal de points communs Smile
J'ai néanmoins retrouvé un peu de motivation dans le boulot avec mon nouveau cabinet, mais je redoute le moment où j'aurai envie de tout envoyer balader. Et si un pépin de santé survenait, je me trouverais bien dépourvue...
Aky, qu'as tu enseigné au collège - lycée (si ce n'est pas indiscret...)?

Oui, si tu trouves de la motivation, je comprends que tu hésites. Et il ne faut pas oublier que financièrement ça change beaucoup Laughing
Pour moi c'était impossible de continuer: j'avais adoré mes études de droit mais la pratique est tellement différente de ce qu'on apprend à la fac. J'ai lâché l'affaire au bout de deux ans (et deux cabinets).

J'ai enseigné l'allemand en lycée et collège.

C'est dommage qu'on ne puisse pas "tester" le métier avant de se lancer. Je sais que certaines académies recrutent des contractuels qui n'ont pas encore le CRPE...il suffit "simplement" d'être admissible au concours. Cependant, les écrits demandent une préparation conséquente...

Désolée, je ne suis pas d'une grande aide Neutral


avatar
coindeparadis
Guide spirituel

Re: De l'organisation ou du burn out

par coindeparadis le Mer 10 Avr 2013 - 17:25
J'ai eu un collègue qui était avocat et qui enseignait le droit à des BTS (assurances, commerce international...) quelques heures par semaine en sus. Il travaillait dans un centre de formation et était donc salarié de droit privé.

_________________
Ne t'excuse jamais d'être ce que tu es. Gandhi
avatar
Rikki
Guide spirituel

Re: De l'organisation ou du burn out

par Rikki le Mer 10 Avr 2013 - 17:48
A mon avis, l'enseignement commence vraiment à être moins fatiguant physiquement à partir du lycée et dans le supérieur. Le collège est aussi épuisant, voire plus parfois, que l'école primaire.

Enseigner le droit dans le Supérieur me semblerait une bonne idée dans ton cas.

_________________
mon site sur l'écriture : www.ecritureparis.fr
minaplume
Niveau 1

Re: De l'organisation ou du burn out

par minaplume le Mer 10 Avr 2013 - 17:56
Merci encore Aki pour avoir partagé ton expérience, ca m'est très utile, bien au contraire! Je me permettrai peut être de te poser qq questions, plus tard, qd j'aurai avancé dans mes démarches. C'est pas si courant finalement, une telle reconversion Wink
Et financièrement, heuu, en province, c'est pas terrible du tout! Je me contente d'une rétro d'hono pas très glorieuse, et de quelques dossiers persos (de l'AJ surtout), c'est vraiment pas le Pérou!!! Les gens sont souvent très étonnés, mais si l'on déduit les charges, je suis question revenus, à la fin du mois, en deçà d'un prof débutant ...

Finalement, il faudrait peut être en effet, pour une "reconversion en douceur", que je me renseigne pour enseigner en post bac, dans un premier temps, en plus du boulot en cabinet... Pourquoi pas voir auprès d'un centre de formation, en effet, 21déjà.

Merci en tout cas pour ces échanges, ca me permet aussi d'y voir plus clair, et d'avancer...
minaplume
Niveau 1

Re: De l'organisation ou du burn out

par minaplume le Mer 10 Avr 2013 - 17:58
Rikki, merci pour ta réponse.
En effet, ça me parait judicieux d'envisager plutôt le supérieur.
Contenu sponsorisé

Re: De l'organisation ou du burn out

par Contenu sponsorisé
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum