La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Invité-B le Ven 16 Nov 2012 - 22:45

Illustration de la décrépitude de l'enseignement supérieur avec quelques morceaux choisis d'une lettre envoyée, il y a quelques jours, par le président de l'Université de Rouen aux différents chefs de département. En bref, attendez-vous à : gel des postes ; suppression des "petites filières" et "petites options" ; suppression des primes...

Pour info, la prime PRAG/PRCE est l'équivalent de l'ISOE pour le supérieur.

Un mail alarmant a écrit :


"Je vous ai alerté, il y a déjà quelques mois, sur les difficultés budgétaires à venir. Et je n’ai
pas arrêté ces derniers temps de partager avec vous les prévisions inquiétantes de la situation
financière de notre établissement."

"L’insuffisance des moyens sera forcément aggravée par les restrictions
annoncées au niveau national."

"De plus, Bercy n’a strictement rien budgété pour le GVT (note : glissement vieillesse-technicité) 2013."

"Ainsi, la suppression totale ou partielle des recettes inscrites au budget prévisionnel 2012 impactera inévitablement le
financement de nos missions."

"Je viens de prendre connaissance du bilan des conférences budgétaires pour 2013: en l’état actuel, la section
fonctionnement est en déséquilibre de 3,5 millions d’euros"

"En conséquence, je dois tailler à hauteur de 3,5 millions d’euros dans les prévisions de
dépenses de fonctionnement et à hauteur de 2,4 millions d’euros dans l’ensemble des
investissements."

"Il ne reste plus aucune autre solution que de réduire sensiblement la masse salariale 2013. L’effort
à faire est donc de plus de 2 millions d’euros.
Je rappelle que la masse salariale comprend les salaires, les primes et les heures
complémentaires. Diminuer les salaires veut dire notamment le gel des postes vacants.
Quant aux différentes primes ; vous les connaissez : primes de l’enseignement supérieur
(PRAG/PRCE), primes de l’enseignement supérieur et de la recherche (MCF, PR), primes de
responsabilités pédagogiques (PRP, individuelles ou collectives), primes de charges
administratives (PCA)."

"Comme je vous l’avais déjà écrit, je ne voudrais pas que nous soyons obligé de geler tous les
postes d’enseignants et d’enseignants-chercheurs ou de toucher pour la première fois aux
primes de l’enseignement supérieur"


Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par eclictek le Ven 16 Nov 2012 - 23:21

j'espère qu'avant de geler les primes, ils exigeront que tous les enseignants chercheurs fassent bien leur service et appliqueront la modulation de service pour les enseignants chercheurs qui ne font pas de recherche...
l'université aime bien se faire peur

eclictek
Niveau 5


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Condorcet le Ven 16 Nov 2012 - 23:38

L'ESR a en effet connu ces dernières années une nette revalorisation de ses conditions de travail comme de ses dotations. Rolling Eyes

_________________
"L'esprit même du château fort, c'est le pont-levis" (René Char).

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Ven 16 Nov 2012 - 23:44

@condorcet a écrit:L'ESR a en effet connu ces dernières années une nette revalorisation de ses conditions de travail comme de ses dotations. Rolling Eyes

topela Il n´y a eu qu´une seule mesure nettement positive, la prise en compte de l´ancienneté comme chercheurs et enseignants des nouveaux MCF pour leur reclassement, ce qui fait que les nouveaux MCF commencent maintenant généralement à l´échelon 3 voire 4 au lieu de l´échelon 1 comme avant.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Ven 16 Nov 2012 - 23:47

Bel-Ami a écrit:

Quant aux différentes primes ; vous les connaissez : primes de l’enseignement supérieur
(PRAG/PRCE), primes de l’enseignement supérieur et de la recherche (MCF, PR),

Je croyais que les PRAG/PRCE touchaient aussi la PESR. Est-ce que leur prime est diffèrente (plus ou moins importante que la PESR) ou ce n´est qu´un changement de nom pour la même prime ?


alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Condorcet le Ven 16 Nov 2012 - 23:55

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2012/11/universit%C3%A9s-14-pr%C3%A9sidents-veulent-rendre-les-salaires.html#tp

J'ajoute avoir rencontré Danielle Tartakowsky dans le cadre de plusieurs rencontres scientifiques. Alors, la recherche est bien vivante à l'université !


Dernière édition par condorcet le Sam 17 Nov 2012 - 15:15, édité 1 fois

Condorcet
Oracle


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Invité-B le Sam 17 Nov 2012 - 9:47

@alberto79 a écrit:
Bel-Ami a écrit:

Quant aux différentes primes ; vous les connaissez : primes de l’enseignement supérieur
(PRAG/PRCE), primes de l’enseignement supérieur et de la recherche (MCF, PR),

Je croyais que les PRAG/PRCE touchaient aussi la PESR. Est-ce que leur prime est diffèrente (plus ou moins importante que la PESR) ou ce n´est qu´un changement de nom pour la même prime ?


La prime PRAG/PRCE vaut à peu près la même chose que l'ISOE, soit 1200 euros par an.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Sam 17 Nov 2012 - 9:54

Bel-Ami a écrit:
@alberto79 a écrit:
Bel-Ami a écrit:

Quant aux différentes primes ; vous les connaissez : primes de l’enseignement supérieur
(PRAG/PRCE), primes de l’enseignement supérieur et de la recherche (MCF, PR),

Je croyais que les PRAG/PRCE touchaient aussi la PESR. Est-ce que leur prime est diffèrente (plus ou moins importante que la PESR) ou ce n´est qu´un changement de nom pour la même prime ?


La prime PRAG/PRCE vaut à peu près la même chose que l'ISOE, soit 1200 euros par an.

Je viens de me renseigner. C´est exactement la même prime que la Prime de l´enseignement superieur et de la recherche, 1244.98 euros. Il n´y a que le nom qui change.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Invité-B le Sam 17 Nov 2012 - 10:09

Ce qui signifie donc que cette prime, que je considérais comme un acquis, ne l'est pas. Et qu'on va probablement nous la sucrer. J'imagine qu'ensuite viendra l'idée de faire de même avec l'ISOE des lycées-collèges.

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Sam 17 Nov 2012 - 10:39

Bel-Ami a écrit:Ce qui signifie donc que cette prime, que je considérais comme un acquis, ne l'est pas. Et qu'on va probablement nous la sucrer. J'imagine qu'ensuite viendra l'idée de faire de même avec l'ISOE des lycées-collèges.

Mais non , rassurez-vous, cette primer est un acquis et personne ne va vous l´enlever.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 17 Nov 2012 - 15:52

Quand cette prime est-elle versée? En une seule fois?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Sam 17 Nov 2012 - 16:01

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Quand cette prime est-elle versée? En une seule fois?

Cela dépend des universités. Dans la mienne elle est divisée par 12 et on la touche tous les mois ; dans d´autres c´est en deux fois (décembre et juin je crois).

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 17 Nov 2012 - 16:17

Merci! Very Happy Et la touche-t-on même quand on est stagiaire?

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Sam 17 Nov 2012 - 16:28

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Merci! Very Happy Et la touche-t-on même quand on est stagiaire?

Bien sûr!!! Même les ATERs la touchent. Very Happy

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Sam 17 Nov 2012 - 16:28

Encore merci! Wink

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Aurore le Jeu 29 Nov 2012 - 8:15

Petite précision : à Rouen, il serait maintenant question de couper 15% de la masse salariale, par exemple en supprimant massivement le personnel temporaire et en transformant les heures de CM en TD.
Et si ça ne suffit pas, on coupera dans les recrutements de MCF et PU à venir.
Et pour le reste, on nous joue l'air bien connu de la "réussite de tous" en achevant de secondariser la licence - ou ce qu'il en reste.
Même Sarkozy n'avait pas osé faire ça : le changement, c'est plus que jamais maintenant... diable

Aurore
Esprit éclairé


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Clarianz le Jeu 29 Nov 2012 - 9:02

oh tiens ça veut donc dire que de la maternelle à la licence on nous prendrait pour des cons?

finalement à par les CPG qui s'en sort?

_________________
Mama's Rock

Clarianz
Bon génie


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Invité-B le Jeu 29 Nov 2012 - 9:16

@Clarianz a écrit:oh tiens ça veut donc dire que de la maternelle à la licence on nous prendrait pour des cons?

finalement à par les CPG qui s'en sort?

Non, rassure-toi, même en CPGE on les prend pour des cons. Selon la prof de prépa pour qui je fais des colles, le nouveau PPN arrive et avec lui la suppression des colles qui seraient remplacées par des heures de soutien "personnalisé en demi-classe"...Rien d'officiel encore mais elle m'a dit : "c'est dans les tuyaux"...

Invité-B
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 29 Nov 2012 - 9:26

Il m'en faudrait beaucoup plus pour plaindre les enseignants de CPGE. Leurs revenus sont tout à fait justifiés et je ne leur intente aucun procès en légitimité, loin de là, car je les admire. Mais ils sont quand même les seuls enseignants de France à avoir des revenus confortables.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Jeu 29 Nov 2012 - 9:39

@Marcel Khrouchtchev a écrit:Il m'en faudrait beaucoup plus pour plaindre les enseignants de CPGE. Leurs revenus sont tout à fait justifiés et je ne leur intente aucun procès en légitimité, loin de là, car je les admire. Mais ils sont quand même les seuls enseignants de France à avoir des revenus confortables.

Les PU et les DR gagnent plus que les profs en CPGE, n´est-ce pas ? Combien gagnent les profs en prépa ? J´ai une certaine curiosité…

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Ruthven le Jeu 29 Nov 2012 - 9:43

@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Il m'en faudrait beaucoup plus pour plaindre les enseignants de CPGE. Leurs revenus sont tout à fait justifiés et je ne leur intente aucun procès en légitimité, loin de là, car je les admire. Mais ils sont quand même les seuls enseignants de France à avoir des revenus confortables.

Les PU et les DR gagnent plus que les profs en CPGE, n´est-ce pas ? Combien gagnent les profs en prépa ? J´ai une certaine curiosité…

Ils sont sur la grille des agrégés (ou des certifiés puisque maintenant apparemment on recrute aussi des certifiés en CPGE), sauf ceux qui sont passés professeur de chaire supérieure (grille comparable, je crois, à la grille des PU 2ème classe). C'est parce qu'ils ont des heures supplémentaires souvent obligatoires dans leur service (puisqu'ils doivent entre 8h et 11h de cours, et que certaines classes ont plus d'heures dans leur discipline) souvent en sciences et parce qu'ils ont les kholles que les revenus peuvent être confortables. Avec la réforme des HSA, Allègre les a déjà bien tondus.

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 29 Nov 2012 - 9:49

@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Il m'en faudrait beaucoup plus pour plaindre les enseignants de CPGE. Leurs revenus sont tout à fait justifiés et je ne leur intente aucun procès en légitimité, loin de là, car je les admire. Mais ils sont quand même les seuls enseignants de France à avoir des revenus confortables.

Les PU et les DR gagnent plus que les profs en CPGE, n´est-ce pas ? Combien gagnent les profs en prépa ? J´ai une certaine curiosité…

Avec quelques heures supplémentaires et des colles, un professeur de chaire supérieure assez avancé dans sa carrière (d'un âge comparable à un PU ou DR donc) gagne bien plus qu'un universitaire.
http://www.emploitheque.org/grille-indiciaire-etat-Professeurs-de-chaires-superieures-29

Edit: pardon, je n'avais pas vu ta réponse Ruthven. Pour ma part, je ne savais pas que l'on recrutait des certifiés en CPGE.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Ruthven le Jeu 29 Nov 2012 - 9:59

@Marcel Khrouchtchev a écrit:

Edit: pardon, je n'avais pas vu ta réponse Ruthven. Pour ma part, je ne savais pas que l'on recrutait des certifiés en CPGE.

Oui, j'ai découvert cela ici :

http://www.snalc.fr/votre-statut/ens-superieur/nominations-et-mutations-en-cpge/

"En Philosophie, il y avait 300 candidats environ pour 35 postes publiés, dont une vingtaine de régularisations (affectations ATP après la FPMN de mars 2010).
Les postes en CPGE sont accessibles aux titulaires des agrégations externe et interne, ainsi qu'aux certifiés.
Les critères de l'Inspection Générale sont l'excellence pédagogique, d'où l'importance du rapport d'inspection, l'investissement personnel dans la classe, les travaux de recherche et l'investissement au service de l'institution (participation aux jurys de concours et d'examens, etc.).
Elle précise que 3 à 5 ans d'enseignement en Terminale sont nécessaires pour pouvoir postuler et rappelle qu'elle attache une importance toute particulière à la lettre de motivation qui doit être jointe à toute demande de mutation. Les voeux ne doivent pas se limiter aux classes littéraires."

Ruthven
Grand Maître


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par Marcel Khrouchtchev le Jeu 29 Nov 2012 - 10:00

Oui, mais c'est la théorie. Y a-t-il des certifiés en CPGE dans des disciplines comme les lettres, l'histoire ou la philosophie? Je n'en ai jamais rencontré.

Marcel Khrouchtchev
Enchanteur


Revenir en haut Aller en bas

Re: La décrépitude de l'enseignement supérieur (gel des primes possible...)

Message par alberto79 le Jeu 29 Nov 2012 - 10:31

@Ruthven a écrit:
@alberto79 a écrit:
@Marcel Khrouchtchev a écrit:Il m'en faudrait beaucoup plus pour plaindre les enseignants de CPGE. Leurs revenus sont tout à fait justifiés et je ne leur intente aucun procès en légitimité, loin de là, car je les admire. Mais ils sont quand même les seuls enseignants de France à avoir des revenus confortables.

Les PU et les DR gagnent plus que les profs en CPGE, n´est-ce pas ? Combien gagnent les profs en prépa ? J´ai une certaine curiosité…

Ils sont sur la grille des agrégés (ou des certifiés puisque maintenant apparemment on recrute aussi des certifiés en CPGE), sauf ceux qui sont passés professeur de chaire supérieure (grille comparable, je crois, à la grille des PU 2ème classe). C'est parce qu'ils ont des heures supplémentaires souvent obligatoires dans leur service (puisqu'ils doivent entre 8h et 11h de cours, et que certaines classes ont plus d'heures dans leur discipline) souvent en sciences et parce qu'ils ont les kholles que les revenus peuvent être confortables. Avec la réforme des HSA, Allègre les a déjà bien tondus.

Ahh, merci Ruthven.

alberto79
Habitué du forum


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum